Régime protéiné

Aller en bas

Régime protéiné

Message  Alator le Dim 14 Jan 2018 - 12:59



Luc a écrit :

Le régime protéiné débuta dans les années 70 et est toujours employé chez certains afin de perdre du poids.

Qu'en est-il aujourd'hui plusieurs décennies plus tard ?

Est-il efficace ?

Pourrait-il être néfaste pour la santé ?



_________________________________________________________


Mon jeûne protéiné par Alator :

Bonjour à tous, je me présente sous mon pseudo Alator, j'ai 59 ans, suis obèse je pesais 118,8 kg le lundi 8 janvier 2018, limite alcoolique, j'aime beaucoup manger, les bons vins, les bonnes bières, les bons plats, etc. Avec mon épouse nous allions avant 08/01/2018 au restaurant au moins deux fois par semaine. Donc lundi matin 08/01, j'ai attaqué une diète hyperprotéinée dosage 95% environ 3 x 25 grammes par jour. Je bois de l'eau plate, du thé vert de préférence, parfois du café bien que j'adore le Perrier j'ai du l'écarter mon estomac semble mal le supporter. En semaine je travaille, j'ai un travail sédentaire même si je dois aller dans les différents ateliers. Mon activité ne me demande pas de travail musculaire, si ce n'est que de me déplacer et constater. Je dois aussi dire qu'il y a quelques années, j'ai eu un très grave accident me privant de l'usage normal de mes jambes. Je ne peux pas courir, mais je peux marcher. Les escaliers, je peux les gravir tant que les marches ne dépassent pas les 30 centimètres de haut. Avant cet accident j'étais très sportif - je jouais au rugby.
Aujourd'hui nous sommes dimanche 14/01/18 à la pesée ce matin, je faisais 113,8 kg - ce n'est pas spectaculaire, c'est le foie qui s'est débarrassé du glycogène et de l'eau qui va avec. De plus régime sans sel oblige, l'eau file avec les urines. Je sais que ce n'est pas très bien de faire une activité physique quand on ingère moins de 300 Kcal/jour, mais c'est mon choix, je ne sais pas s'il est judicieux, nous l'apprendrons par la suite. Donc mardi soir j'ai fait 4 km en 48 minutes, mercredi 5 km en 1 heure. Jeudi nous sommes allés au théâtre, cacahuètes, chips et verre de vin ouvraient leurs bras, j'ai gentiment décliné pour prendre un thé sans sucre. Vendredi matin, j'ai testé mes urines avec Keto-Diastix, glucose OK et cétose fort, je suis donc bien entré dans le processus d'autophagie des graisses. Vers 15 h 30 (RTT oblige) je suis parti marcher à rythme régulier, j'ai fait 8 kms en 1 h 37 (j'ai une montre connectée) - je suis rentré un peu fatigué mettant ceci sur le compte du théâtre. Nous nous sommes couchés à 0 h 45, je me suis levé à 6 heures pour embaucher à 7 heures. Donc vendredi soir, j'ai sauté une prise de poudre. Comme quoi, on a pas faim d'une poudre au goût neutre. Samedi, j'ai pris mes 75 gr de poudre, j'ai bu du thé vert et de l'eau plate ainsi qu'un peu de café et je me suis activé autour de mon informatique. Faut dire que je suis assez geek dans mon genre. Je désirais marcher ce matin, je voulais faire un bout de chemin avec mon épouse et notre amie, mais les "filles" préféraient partir vers 10 heures à cause du temps. J'ai bu un café noir sans sucre et décidais de partir marcher - j'avais oublié de prendre ma poudre... Comme quoi, la cétose coupe l'appétit et que prendre la poudre est un geste thérapeutique comme prendre des médicaments. Il est 9 h 00, je marche bon rythme durant 7 kms entre 11' 30" et 11' 50" au km. Au septième km, je commençais à tomber en "panne d'essence", il me restait 1 km à parcourir pour rejoindre la maison, j'ai mis 13' 30". Pas de vertige , rien, mais une certaine lassitude, j'étais vidé comme si j'avais fait un semi-marathon (très, très vieux souvenirs). Je suis allé à mon bureau (dans la maison), j'avais une bouteille de Perrier, j'avais soif, quelques gorgées m'ont brulé l'estomac - Je suis allé me chercher une Abatille avec laquelle j'ai pu me réhydrater. Je me suis forcé à prendre une mesure de protéines. Puis je suis allé bidouiller à l'ordinateur, mais j'étais très las, voir décomposé. J'ai intégré mon fauteuil devant la télévision vers 11 h 00. A son retour mon épouse m'a trouvé une gueule de déterré, je lui ai répondu que j'étais en récupération... J'ai émergé vers 14 h 30, frais comme un gardon et pipi oblige j'ai testé ma cétose - le test a révélé que c'était vraiment très fort donc que j'étais devenu un barbecue et que mes graisses flambaient. J'ai donc sauté la dose de protéines de midi et je ne la doublerai pas à 19 h 00.
Donc là cela fait une semaine que je me suis imposé ce régime - le seul inconvénient, c'est l'estomac qui semble crier famine mais je ne l'écoute pas. Je me sens bien (sauf après 8 kms - c'est pourquoi je garde la distance). Pas de langue vraiment blanche, mais souvent les lèvres et la gorge sèche, alors que je ne bois plus d'alcool depuis dimanche soir dernier. Quant à mon sevrage alcoolique il se passe à merveille, je suis parfois buveur excessif mais je ne suis pas alcoolo-dépendant, donc je n'ai pas de souci de ce côté.
Quant à mon jeûne je désire l'inscrire dans la durée et démontré ainsi qu'avec un minimum de calorie on peut tenir un certain temps.
Je dérogerai le 28 janvier où je mangerai 6 huitres + 1 tranche de rôti de porc (çà suffira pour la journée - je vais voir mon père). ce sera le 21ième jour - ma mi-carême lol.

Merci de m'avoir lu jusque là. Si vous avez des questions n'hésitez pas.

Bien cordialement - Bonne semaine

avatar
Alator

Messages : 4
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 59
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régime protéiné

Message  Vima le Dim 14 Jan 2018 - 15:40

Mais pourquoi ne jeûnes-tu pas, au lieu de prendre cette poudre qui, à mon avis, est tout sauf saine (nocive pour les reins notamment). Le corps n'est pas fait pour traiter des produits chimiques, on est fait pour manger des produits bruts issus de la nature.
Ou bien, si tu veux te soutenir et que tu as peur de ne pas manger, tu fais une cure de fruits, en remplaçant ton truc par des fruits naturels ; la détox sera importante, alors que là, tu maigris certes, mais sans régénérer tes organes, peut-être même au contraire, alors qu'ils en ont forcément grand besoin vu tes abus.
Et si tu veux activer l'autolyse, il faut limiter l'activité physique ; mais je parle pendant un jeûne.
Quant à ta pause rôti de porc au milieu ... hum ... ce n'est pas très judicieux au point de vue digestif. Lors d'une reprise alimentaire, les produits animaux n'arrivent pas tout de suite.
Tu devrais lire un peu sur le jeûne, tu as une bonne bibliographie sur le site, et plusieurs livres classiques que tu peux trouver gratuitement en pdf sur le net.

Vima

Messages : 56
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Régime protéiné

Message  Luc le Dim 14 Jan 2018 - 19:39


Depuis les années 70 où ce régime est apparu, plusieurs l'ont utilisé, avec plus ou moins de succès. La question que nous devrions nous poser est la suivante : Ce régime est-il nocif pour la santé ?

Voici ce qu'écrivait le très sérieux quotidien québécois Le Devoir sur le sujet, il y a 17 ans :

Le jeûne protéiné ne doit pas être pris à la légère

Facilement accessible, le régime alimentaire ne devrait pas être utilisé sans suivi médical

5 août 2010 |Mélissa Guillemette | Santé

Maigrir vite peut être dangereux. Le jeûne protéiné, un régime qui implique une très faible consommation de calories, comporte encore trop d'inconnues pour qu'il soit pris à la légère, indique un rapport de l'Agence d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé (AETMIS).

Depuis les années 1970, le jeûne protéiné prescrit un régime alimentaire composé de petits repas et de poudres et liquides riches en protéines, pour un total de moins de 800 calories par jour pendant de deux à quatre mois, alors qu'un adulte doit normalement absorber 2000 calories environ. Résultat: la masse musculaire n'est pas affectée par la perte de poids, dit-on, alors que les graisses sont brûlées très rapidement.

Si le jeûne protéiné est en effet prescrit par des médecins de la province pour traiter des cas d'obésité, un grand nombre d'entreprises commerciales recommandent également ce régime, et ce, sans un soutien complet. En un clic de souris, on peut acheter les sachets protéinés sur Internet.

Or, au terme d'une large revue de la littérature sur le sujet, l'AETMIS conclut que ce régime doit être utilisé dans des limites très strictes, et uniquement sous ordonnance d'un médecin. En outre, «il est nécessaire d'avoir recours à une approche multidisciplinaire» qui comprend le suivi par un nutritionniste et un psychologue pour assurer la santé du jeûneur.

Le régime suscite la controverse au sein de la communauté scientifique, qui ne s'entend pas sur les risques de la diétothérapie. Les études qui se sont penchées sur la question révèlent néanmoins qu'une perte de la masse musculaire peut survenir, tout comme des changements hormonaux ou des carences nutritionnelles.

L'efficacité du régime est aussi mise en doute par plusieurs études. On estime que le jeûne protéiné n'est pas plus efficace qu'un régime qui réduit de 500 à 1000 calories la consommation quotidienne. Et un an après le jeûne, 50 % du poids est en moyenne repris.

Puisque 42 % des Québécoises qui utilisent des produits amaigrissants ont un poids santé, l'Association pour la santé publique du Québec s'inquiète de l'utilisation du jeûne protéiné. «Il promet une perte de quatre à sept livres par semaine, c'est attirant, convient la chargée de projet Émilie Dansereau-Trahan. Mais la meilleure solution pour perdre du poids demeure de changer nos habitudes de vie. C'est plus long, mais c'est plus gagnant.»

avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Aventure de mon jeûne protéiné

Message  Alator le Lun 15 Jan 2018 - 1:21

Bonjour Vima,

Les raisons de mon jeûne protéiné sont d'effacer mes graisses sans affecter mon capital musculaire. J'associe un jeûne hydrique à une grève de la faim, bien entendu le corps va se détoxiquer et va brûler les graisses mais aussi des protéines en moindre quantité certes mais ce jeûne hydrique affectera le capital musculaire.
C'est une expérience que je tente, certainement pas adaptée à tout un chacun, mais je désire vous en faire part. D'une part, d'en parler sur le forum me permettra non seulement de vous parler mais aussi me permettra de tenir le coup lors des phases dépressives, car je pense qu'il doit y avoir des phases dépressives. La nourriture, tout comme le tabac et j'ai vécu le sevrage tabagique avec des phases dépressives mais j'ai tenu le coup.
Quant aux fruits Vima, le conseil est gentil vitamines et minéraux mais aussi sucres et c'est ce que je veux éviter car chez moi physiologiquement tout sucre entrant est brûlé ou transformé en graisse. D'autre part compte-tenu de mes excès de boissons et autres sucreries, il est grand temps que je régénère mon foie, mon pancréas et autres organes en leur donnant les briques nécessaires pour se reconstituer c'est à dire les acides aminés des protéines et en particulier du triptophane pour bien assimiler ces dernières. Vima, il s'agit d'une expérience à laquelle je me prête et je suis très loin d'être suicidaire.

Bien cordialement
Alator
avatar
Alator

Messages : 4
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 59
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régime protéiné

Message  Vima le Lun 15 Jan 2018 - 4:50

Bonjour Alator,

Ne te méprends pas, je ne suis pas dans le jugement par rapport à ta démarche, et je n'ai pas la prétention de vouloir te faire cesser ta cure de protéines, mais je voudrais simplement partager certaines de mes connaissances.

Les raisons de mon jeûne protéiné sont d'effacer mes graisses sans affecter mon capital musculaire. J'associe un jeûne hydrique à une grève de la faim, bien entendu le corps va se détoxiquer et va brûler les graisses mais aussi des protéines en moindre quantité certes mais ce jeûne hydrique affectera le capital musculaire.

J'ai bien compris, mais tu ne sembles pas connaître les mécanismes du jeûne. Déjà, aucun rapport avec une grève de la faim, qui se fait dans la violence, et pas pour se régénérer. Cela change tout, non seulement d'un point de vue mental, mais aussi d'un point de vue physiologique. Je ne vais pas entrer dans les détails ici, mais ce n'est pas juste une question de ressenti, les avancées de la physique quantique s'appliquent aussi à la biologie.
Et concernant la perte musculaire, ce n'est pas aussi simple que tu as l'air de le croire ; des sportifs de haut niveau l'ont testé : il y a bien sûr une baisse nette des performances pendant le jeûne, logique, mais la perte musculaire n'est pas réelle : après quelques jours de reprise alimentaire, les performances post jeûnes sont supérieures à celles avant jeûne, ce qui ne serait pas le cas si  le muscle avait "disparu" pour devoir ensuite se reconstruire.

En ce qui concerne la régénération de ton foie, ne confonds pas tous les sucres, leurs effets n'ont absolument rien à voir sur l'organisme ; et le jeûne est incontestablement la meilleure thérapie pour régénérer n'importe quel organe, y compris le foie et le pancréas bien entendu, ou même aussi combler des carences. Les cures de fruits sont également très bénéfiques sur un temps donné pour nettoyer l'organisme, le détoxiner à fond (c'est parfois même trop rapide pour certaines personnes, qui doivent réintroduire quelques légumes pour ne pas être submergés), y compris mêmes pour des personnes souffrant de diabète.
Une cure qui est excellente également, c'est la cure de jus de légumes (pas de jus de fruits, de jus de légumes avec une petite proportion de fruits) ; mais obligatoirement faits maison à l'extracteur ; les jus pasteurisés, même bio, sont morts et par conséquent leurs éléments ne sont plus bio disponibles. Tu peux regarder sur you tube, "gros, malade et presque mort", cela peut aussi te motiver ; c'est un américain obèse, avec tous les problèmes liés, qui raconte sa régénération par cette cure de jus.

Tu peux peut-être lire des livres sur le jeûne, qui te motiveront pendant cette diète, et te donneront peut-être envie de réellement régénérer ton corps une prochaine fois ; il y a bien sûr les classiques, mais si tu veux un livre rapide à lire, qui te donnera les bases, tu peux lire le livre de Nicole Boudreau, que je trouve très bien.

J'espère que je ne t'ai pas importuné, mais si je peux planter une petite graine qui fera son chemin ...

Je commence personnellement aujourd'hui un jeûne sans vraiment de durée prédéfinie, pour cause de bâfrage intempestif ces derniers jour ;-)

Je te souhaite une excellente journée protéinée !

Vima

Messages : 56
Date d'inscription : 07/05/2014

http://www.cook-and-dome.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régime protéiné

Message  Luc le Lun 15 Jan 2018 - 15:47


Bonjour Vima,

Je t'ai envoyé un message-privé hier, mais selon mes informations, il semble que tu ne l'aies pas encore lu.

Au plaisir,

Luc
avatar
Luc
Fondateur

Messages : 4665
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

http://jeune-et-sante.forumcanada.org/

Revenir en haut Aller en bas

Aventure de mon jeûne protéiné

Message  Alator le Mar 16 Jan 2018 - 0:20

Bonjour Vima,

Je ne me méprends pas Vima et je te suis reconnaissant de l'attention que tu me portes en tant que newbee du forum et du jeûne. Je ne remets pas en question ta connaissance du jeûne que tu sembles pratiquer de longue de date. Et je te prie de m'excuser de ma balourdise en comparant le jeûne hydrique à une grève de la faim.
Si je dois comprendre le jeûne tel que tu le conçois est la superposition de deux états : mental et physiologique comme la superposition de l'état ondulatoire et corpusculaire que peut prendre un photon en physique quantique.
Quant aux mécanisme du jeûne physiologiquement : Dans un premier temps le corps brûle le glycogène en réserve dans le foie, dans un deuxième temps il y a néoglucogénèse avec les protéines musculaires et adipolyse des tissus graisseux qui se transforment en corps cétoniques directement assimilables par le coeur et le cerveau. Compte tenu du régime hydrique du jeûne le corps ce détoxifie via les émontoires que sont les poumons, le foie, les reins.
Tu peux me reprendre si je me trompe.
J'ai été très content de te lire Vima.
Tu ne m'as pas importuné.
Je te souhaite un bon jeûne et une bonne journée, j'espère que tu me parleras de ce dernier.
Bonne journée.

Bien amicalement Alator
avatar
Alator

Messages : 4
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 59
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Troisième semaine de régime protéiné

Message  Alator le Mar 23 Jan 2018 - 13:25

Bonjour à tous,

J'ai attaqué ma troisième semaine de diète protéinée ou diète cétogène. En 2 semaines j'ai perdu 8 kg, à présent mon poids stagne bien que je ne consomme qu'environ 75 grammes de protéines en poudre de très haute qualité par jour, rééquilibrage hydrique ? L'avenir me le dira. Je suis en cétose forte comme en atteste le violacé des bandelettes urinaires Keto-Diastix, ma glycémie varie entre 0,75 et 0,90 g/l pas de risque d'acidocétose.
Physiquement je me sens très bien, sans fatigue excessive - je me sens même mieux que lorsque je m'alimentais normalement. La seule gène c'est parfois la venue de petites faims récurrentes qui s'estompent comme elles arrivent. Intellectuellement je suis en possession de tous mes moyens. Le bémol, c'est la bouche et les lèvres sèches ainsi qu'un mauvais goût métallique dans la bouche - je mets cela sur le compte de la cétose. En raison des mauvaises conditions climatiques, je ne suis pas allé faire mes 8 kilomètres de marche depuis 3 jours, ça me manque. J'irai bien sous la pluie, mais je crains d'attraper mal. Depuis le 8 janvier nourriture et alcools ne me manquent aucunement - je ne devais pas être si alcoolique que ça ? si, oui. Quand j'ai décidé de, j'essaie de faire, je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir mais pour l'instant je tiens. De plus, j'ai une idée, je ne sais pas si elle est bonne, mais j'ai très envie de la tenter. Au point où j'en suis ! A partir du dimanche 28 janvier 20 h 00 - après ma dernière ration journalière de protéines, je vais jeûner à l'eau jusqu'au lundi 5 février 6 h 00 heure de ma première ration journalière de protéines. Je ne sais pas si je vais tenir mais ainsi verrai-je les différents modes de régimes (diète protéique et jeûne hydrique). Je reviendrai sur le forum soliloquer de cette expérience ou aventure. J'essaie d'explorer différentes pistes tant que j'en ai la volonté, l'ardeur, la possibilité et les moyens de le faire. Pour l'instant je ne m'inquiète pas trop du retour à la normale mais j'y pense quand même afin d'élaborer à défaut de stratégie, une tactique non traumatisante.

A bientôt

Alator
avatar
Alator

Messages : 4
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 59
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Une petite précision

Message  Akamuti le Mar 12 Juin 2018 - 18:30

Bonjour Alator,

Je me permets d'intervenir sur un détail, tu as mentionné "diète protéinée ou cétogène". Or, et pour le coup je suis en pleine phase expérimentale, la diète cétogène est modérée en protéines (<20%) et alimente le corps en acides gras essentiels idéalement.

Akamuti

Messages : 6
Date d'inscription : 23/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Régime protéiné

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum