Guérison avec régime cétogène : L'histoire de Jeff Kira

Aller en bas

Guérison avec régime cétogène : L'histoire de Jeff Kira

Message  patrick dupré le Dim 7 Oct 2018 - 10:19

L'histoire de Jeff Kira à propos de la lutte contre l'obésité, le handicap et la maladie mortelle.

Je post ici cette histoire car elle est exceptionnelle. De plus en plus il y a des personnes qui ont réussi à éradiquer leur grave maladie avec la cétose. Ici c'est un régime cétogène; Les résultats sont identiques à ceux obtenue avec un jeûne hydrique. Je posterais plus tard une autre histoire d'une femme qui à soignée à 100/100 sa tumeur au cerveau avec un ans de régime Keto. Moi mème j' ai complètement éradiqué mon hypertension que j'avais depuis 15 ans avec un jeûne de 14 jours en juin 2018. ( Patrick Dupré )

L'histoire de Jeff Kira à propos de la lutte contre l'obésité, le handicap et la maladie mortelle
Note de l’éditeur: Jeff n’est pas à 100% Zéro Carb.
Il mange 10-15 grammes de glucides par jour à partir de concombre, radis et épinards. Il consomme également de l'huile de noix de coco, ce que la plupart des praticiens du Zero Carb ne font pas parce qu'elle provient d'une plante. Le régime alimentaire de Jeff est composé à 85% de matières grasses provenant de viande, de beurre et d’huile de noix de coco. Il ne mange que 75 grammes de protéines par jour. En dépit de ces différences par rapport à un régime Zéro Carb standard, j’ai estimé que son histoire était trop inspirante pour ne pas être partagée. Puisse-t-il atteindre ceux qui ont le plus besoin de l'entendre.

Dans les mots de Jeff…

Je me rends compte que certains d’entre vous ici ont déjà vu ces photos de moi et ont déjà lu mon histoire. Mon seul but en réécrivant cette nouvelle sur ce qu'un régime cétogène a fait pour moi est peut-être de donner de l'espoir à certains d'entre vous qui pourraient penser qu'il n'y a pas d'autre moyen de sortir de votre situation actuelle. Pour peut-être vous montrer que peu importe la gravité de votre situation, il y a moyen de sortir. Je me rends compte que suivre un régime cétogène peut sembler un peu extrême à certains d’entre vous. Certains d'entre vous sont peut-être ici pour essayer de trouver plus d'informations sur ce qu'est exactement un régime cétogène et sur ce qu'il peut réellement faire pour vous. Espérons qu'une fois que vous aurez lu cette nouvelle, certains d'entre vous voudront peut-être essayer. Et qui sait, certains d'entre vous pourraient même sauver votre vie comme j'ai sauvé la mienne.

Je crois fermement que je suis né avec une prédisposition à la résistance à l'insuline. J'avais toujours une surcharge pondérale quand j'étais enfant et à l'âge de 17 ans, je pesais 345 livres. Il nous a toujours été enseigné de manger un régime riche en glucides et de ne jamais manger de graisse ni de cholestérol. J'ai suivi de nombreux régimes pendant 30 ans. J'ai dû perdre 100 à 130 livres à au moins six occasions différentes, en récupérant toujours tout ce que j'avais perdu et un peu plus. Ceux d’entre vous qui ont vu des photos de Butter-Bob Briggs sur son site Web s’il a une photo de lui-même sans chemise à sa plus grande taille, c’est aussi une photo de moi. La seule différence est que j'étais comme ça à l'âge de 17 ans. Je portais un pantalon taille 48 et une chemise 3xxl.

Je vais commencer cette histoire en octobre 1997. J'ai été transporté d'urgence dans un hôpital du sud du Maine où j'ai découvert qu'ils devaient subir une opération d'urgence au bas du dos. On m'a diagnostiqué une sténose lombaire sévère. Le neurochirurgien a dû effectuer une laminectomie et une fusion de la région lombaire (bas du dos) L-3 L-4 L-5 L-6 avec des tiges et des vis en titane. J'avais très mal au bas du dos depuis très longtemps, car l'année dernière avant l'opération, je pouvais à peine marcher mais je devais continuer à travailler car je n'avais pas d'assurance maladie. J'ai appris après cette attente si longtemps après l'opération que j'avais subi beaucoup de lésions nerveuses permanentes de la taille aux pieds.

Avance rapide jusqu'en mai 2001. Après une blessure au travail, j'ai dû subir ce que l'on appelle une fusion du cou cervical. J'avais rompu 3 disques dans la région du cou C-4 C-5 C-6; le même neurochirurgien a donc effectué une fusion du cou cervical avec de la moelle osseuse à la place des disques et fusionnée avec une plaque de titane et des vis. Et puis, en janvier 2004, le coup de grâce a été porté. Après une autre blessure au travail, j'avais besoin d'une autre opération du dos. Cette fois, c'était le milieu du dos (thorasique). Le même neurochirurgien a effectué une laminectomie et une fusion du T-11 T-12 avec des tiges et des vis en titane. Après cette dernière opération, les médecins et la commission des accidents du travail m'ont déclarée invalide de manière permanente et totale. J'avais 44 ans.

Puis, en avril 2005, j'ai dû me faire opérer d'une hernie. Ils devaient faire des analyses de sang de routine avant l'opération. C'est à ce moment-là que j'ai reçu le diagnostic de diabète de type 2. J'ai eu une glycémie à jeun de 300 et un A1C de 12,0. Le médecin m’a prescrit de la metformine, de l’avandia et des médicaments pour la pression artérielle et a commencé à me dire: «Bienvenue au club, vous devrez probablement prendre de l’insuline dans quelques années. Et oui, il m'a également envoyé chez un nutritionniste spécialisé dans le diabète qui m'a nourri avec les fruits à grains entiers, etc.

Après ma première opération au dos en 1997, on m'a prescrit des analgésiques. Après un certain temps, on m'a prescrit plus de médicaments à noyau dur pour finir par prendre de la morphine orale à fortes doses. De plus, de toutes ces différentes chirurgies et fusions, il ne me restait plus beaucoup de mobilité. Je pesais 330 livres et je restais à peu près confiné dans un fauteuil inclinable pour garçon paresseux 24-7. Je ne pouvais pas m'allonger dans un lit. Je devais dormir dans mon fauteuil. Je devais marcher avec une canne ou un marcheur que sur de très courtes distances. Si je me rendais dans un magasin, je devais utiliser les fauteuils à handicap motorisés. C’était particulièrement humiliant les regards que vous portez lorsque vous conduisez, achetez-les dans votre chariot motorisé. Cette vie pitoyable a continué comme ça pendant un moment, mais le changement allait se produire.

En novembre 2008, ma vie a commencé lentement à faire demi-tour. Je me sentais suffisamment désolé pour moi-même, il était temps de passer à autre chose. La première chose que j'ai faite a été d'arrêter de fumer. J'ai commencé à fumer à l'âge de 16 ans et depuis 10 ans, je fumais 3 paquets par jour. Au bout de 2 mois, j'ai arrêté le dindon froid Morphine par voie orale sans consulter mon médecin traitant. Les retraits dont vous entendez parler d'héroïne sont identiques à ceux de la morphine orale. Ces retraits ont duré 3-4 semaines. Puis, en avril 2009, j'ai commencé à faire du vélo stationnaire couché au gymnase. J'ai repris un autre régime et commencé à perdre du poids lentement. En l'espace de 14 mois, je suis passé de 330 # à 167 #. C'est une perte de poids totale de 163 livres.

Vous penseriez que j'étais en bonne santé maintenant, non? Je pensais être mon médecin et m’a même dit que je n’avais plus de diabète! Mon taux d'HbA était de 5,9%, ce qui a amené mon médecin à me dire que je ne souffrais plus de diabète. À ce stade, j'étais toujours désemparé! Je ne comprends toujours pas qu'un A1C de 5,9 soit égal à une glycémie moyenne de 133. Je ne connais pas le niveau de résistance à l'insuline à l'intérieur de moi. Nul doute que, en suivant les recommandations standard de l'ADA, j'aurais une glycémie élevée et constante et des taux d'insuline élevés dans ma circulation sanguine. Et aussi sans savoir qu’un poids de 167 n’était PAS sain pour moi. J'avais perdu de la graisse corporelle, mais au cours de ce parcours de perte de poids, j'ai également perdu beaucoup de densité musculaire et osseuse. Certains d'entre vous se demandent peut-être la densité musculaire et osseuse? La réponse courte à cette question est que lorsque vous n'êtes pas adapté à la graisse, vous êtes toujours essentiellement un brûleur de sucre. Le problème est que vous êtes un diabétique résistant à l’insuline de type 2, vous ne pouvez pas utiliser le glucose très bien. Votre foie finit donc par absorber les acides aminés de vos muscles et de vos os pour maintenir ce que l’on appelle l’homéostasie du glucose.

Puis, en novembre 2011, tout a changé dans ma vie, on peut dire que tout s'est écroulé. Après une série d'analyses sanguines (échographie) et enfin une biopsie du foie, on m'a diagnostiqué une maladie du foie mortelle auto-immune appelée cholangite sclérosante primitive. Cette maladie du foie attaque les voies biliaires du foie en bouchant lentement les voies biliaires où la bilirubine et la bile ne peuvent plus passer. Cela provoque éventuellement une cirrhose du foie, entraînant une insuffisance hépatique totale. Le seul remède serait d'obtenir une greffe du foie. Mon médecin du foie me dit tout cela: une fois diagnostiqués, les personnes vivent en moyenne entre 8 et 10 ans. Dit qu'il n'y avait pas de médicament, rien ne pouvait être fait. Je suppose qu’il s’attendait à ce que je rentre chez moi, m’attendre dans mon garçon paresseux et attendre de mourir.

C'est à ce moment que j'ai commencé à faire des recherches en ligne et qu'une chose en a conduit une autre. J'ai commencé avec des maladies auto-immunes, ce qui m'a conduit d'une manière ou d'une autre au Dr Ron Rosedale. Pour moi, c’est ce qui a tout commencé pour moi en ce qui concerne mon éducation de ce que vous mettez dans la bouche. Comment changer la composition en macro-nutriments peut tout changer. J'ai lu tout ce que je pouvais trouver regardé toutes les vidéos que je pouvais trouver en ligne. Ensuite, j'ai commencé à faire des recherches sur les docteurs Steve Phinney et Jeff Volek. Ce régime cétogène m'intriguait tellement que je devais apprendre tout ce que je pouvais. Cela m'a conduit à beaucoup d'experts sur ce sujet et j'ai tout absorbé comme une éponge. Je continue à en apprendre davantage sur le régime cétogène et ses nombreux avantages.
-
Ceci est une traduction en Français que j'ai réalisé. Mais l'histoire est en Anglais et vous pouvez la voir avec des photos sur : https://zerocarbzen.com/2015/09/16/how-a-high-fat-ketogenic-diet-saved-my-life-by-jeff-cyr/

patrick dupré

Messages : 27
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 73
Localisation : Montpellier/France

http://homme-mouche.vip-blog.com/vip/blogs/homme-mouche.html?ent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérison avec régime cétogène : L'histoire de Jeff Kira

Message  larmoise le Sam 20 Oct 2018 - 6:44

Merci Patrick pour ce partage. Je suis une diète cétogène depuis 1 an 1/2 et le plus bel impact a été sur mon moral... sortant d'un burn out, j’avais beaucoup de mal à me stabiliser, petit à petit j'ai récupéré un meilleur sommeil, une concentration de folie, et je supporte mieux le stress du boulot. J'ai récupéré par ailleurs de la masse musculaire et du poids, la prochaine étape sera un jeûne car je sais que je le supporterai mieux, étant habituée à carburer sur le gras et ayant récupéré un peu de réserves...

larmoise

Messages : 4
Date d'inscription : 19/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérison avec régime cétogène : L'histoire de Jeff Kira

Message  Jeff le Lun 22 Oct 2018 - 5:59

La cétose (en jeûne ou en keto) a chez moi aussi un grand impact sur la gestion des émotions. Je me sens beaucoup plus stable lorsque mon cerveau carbure au corps cétonique!

Ce qui est pour moi déroutant, du coté de la méditation et de la connexion de l'âme à "l'ailleurs", c'est que du coup j'y arrive moins bien qu'avec du kerosen glucide... :-)

Une grande question occupe mes essais et recherches depuis un an:
Notre corps ne fonctionne qu'a l'un ou qu'a l'autre... c'est quoi le mieux? ou le bon? ou ce qui est bien c'est 6 mois l'un et 6 mois l'autre? genre je fais l'hiver en keto et l'été en Seignalet (saison des fruits)?
raaaa je ne peux que tester moi-même ;-)

Mais bon, ici le sujet c'est "le jeûne", pas mangé, bien au contraire.

Jeff
Modérateur

Messages : 172
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérison avec régime cétogène : L'histoire de Jeff Kira

Message  Klee le Lun 22 Oct 2018 - 11:22

Bonjour Patrick et bonjour à tous,

J'ai vu qu'il y a avait deux sujets comprenant le même contenu : j'ai supprimé celui n'ayant aucune réponse pour conserver celui-ci. Ce sera plus clair ainsi. Pour ce message-ci, j'ai également espacé quelques paragraphes dans l'objectif d'une plus grande lisibilité.

Sinon, si, si, c'est bien la bonne partie du forum pour causer alimentation ^^ ! L'alimentation est le pendant naturel du jeûne : l'un ne va pas sans l'autre et il est donc logique de vouloir évoquer tout ce qui a trait a la nourriture, y compris sur un site de jeûne :-).

Le régime cétogène m'a l'air intéressant, par exemple pour des pathologies touchant aux neurones, et une démarche complémentaire au jeûne (comme d'autres régimes tels que le régime Seignalet). Je ne l'ai moi-même que peu expérimenté jusqu'à présent (juste une seule reprise alimentaire effectuée en cétogène) car le trouvant un poil contraignant socialement parlant. Mais je pense que je retenterai bien la chose.

En tout cas, Jeff, ton questionnement est intéressant : 6 mois Seignalet + 6 mois de régime cétogène, sur le papier, cela doit sans doute faire du bien au corps. Par contre, et sauf pathologie demandant de respecter strictement ce modèle, il faut sans doute penser également au bon tempo pour pouvoir continuer à vivre sereinement avec son entourage. En tout cas, si tu venais à tester une telle discipline, nous sommes preneurs de ton retour ^^ !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérison avec régime cétogène : L'histoire de Jeff Kira

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum