Journal : Mon premier jeûne

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal : Mon premier jeûne

Message  Madhy le Mar 21 Jan 2014 - 17:45

Bonjour à tous,

Pour ceux qui liraient ce sujet sans avoir lu ma présentation, je suis végétalienne crudivore depuis bientôt un an. Cela fera un an mi-février 2014. Ce changement alimentaire radical a été initié par un profond malaise tant physique que psychologique, je sentais que "quelque chose n'allait pas" et surtout je le voyais dans le miroir. J'ai consulté, passé les examens qui s'imposaient et appris sans surprise que j'avais développé un cancer su sein invasif de grade 3. L'alimentation vivante associée à divers soins naturels a déjà portée ses fruits (diminution spectaculaire de la chaîne ganglionnaire inflammée en particulier).

Après quelques tentatives infructueuses pour entamer un jeûne au jus, je pensais vraiment que je n'arriverais jamais à jeûner. Contre toute attente, ces dernières semaines, je sentais l'appel du jeûne de plus en plus fort et je me suis lancée hier lundi 20 janvier 2014. Ces deux premières journées on été faciles à mon grand étonnement, la sensation de l'estomac vide que je redoutais ne m'envahit pas l'esprit et je suis passée assez facilement au-dessus. Je suis vraiment contente de moi !

Je ne mets pas de date butoir à cette démarche, je n'ai pas d'autre objectif que de suivre le corps et ses indications dans cette aventure, le temps qu'il faudra pour avoir des résultats significatifs. J'envisage de tenter le jeûne thérapeutique classique en cours de route et aviser en fonction de la réaction de mon corps. Je noterai ici les étapes et le résultat final de l'expérience...

Bien à vous,
M.

Madhy

Messages : 8
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 51
Localisation : France (30 - Gard)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal : Mon premier jeûne

Message  Luc le Mer 22 Jan 2014 - 1:32


Bravo pour ce jeûne entrepris!

Il nous fera plaisir de t'accompagner.

De l'avis de plusieurs, un jeûne intégral uniquement à l'eau est plus facile à supporter qu'un "jeûne" où des jus et des bouillons sont consommés. En fait, une alimentation liquide très réduite affame souvent le curiste alors qu'après quelques jours d'un jeûne à l'eau, la plupart ne ressentent plus la faim.

Il est bien de ne pas se fixer des objectifs trop longs et d'y aller selon notre ressenti. Néanmoins, puisqu'un cancer est combattu, il faut tout de même y mettre le temps, même si les symptômes deviennent parfois difficiles à supporter. Lors de ces poussées d'autolyse insupportables, un peu de jus de fruit peut nous donner un répit pour continuer notre jeûne.

Au plaisir de te lire!


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal : Mon premier jeûne

Message  Madhy le Jeu 23 Jan 2014 - 7:42

Merci Luc !

Luc a écrit:De l'avis de plusieurs, un jeûne intégral uniquement à l'eau est plus facile à supporter qu'un "jeûne" où des jus et des bouillons sont consommés. En fait, une alimentation liquide très réduite affame souvent le curiste alors qu'après quelques jours d'un jeûne à l'eau, la plupart ne ressentent plus la faim.

Voilà qui me rassure pleinement pour mon futur passage à l'eau ! Je n'aurais jamais pensé que ce soit le cas.

J'ai choisi de commencer le processus par un jeûne au jus pour plusieurs raisons. 1) Mon métabolisme étant globalement effondré (système immunitaire, endocrinien, nerveux), son état d'épuisement nécessite avant tout un apport nutritionnel important. Je ne suis pas sûre qu'il ait la force d'éliminer conséquemment comme cela se passe normalement dans un jeûne thérapeutique à l'eau. 2) Pour avoir déjà passé des phases de détoxination importantes, voire spectaculaire, je préfère y aller doucement et par étape. La détoxination pour l'instant est douce et les symptômes tout à fait gérables. Je ne veux pas me retrouver face à d'insupportables poussées d'autolyse comme tu les appelles fort justement. 3) Ne pas pouvoir boire de tisane, donc boire chaud, est un handicap en plein hiver et pour l'instant j'en éprouve le besoin. Par ailleurs, je profite de pouvoir boire des tisanes pendant une cure du jus pour en consommer des détoxifiantes. Tout ce qui est nettoyé ainsi sera cela de moins à évacuer pendant le jeûne thérapeutique...

J'entame mon quatrième jour de jeûne au jus sereinement. Je note qu'hier déjà j'ai bu seulement 2 litres au lieu de 3 litres les jours précédents. Le corps semble aller de lui-même vers une restriction progressive des jus.

Madhy

Messages : 8
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 51
Localisation : France (30 - Gard)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal : Mon premier jeûne

Message  Luc le Jeu 23 Jan 2014 - 12:19

Les quantités d'eau à boire peuvent varier de quelques verres par jour à 2,5 litres.  Shelton ne précise pas de quantité, disant de boire selon notre soif. Mosséri parle de 2 ou 3 verre par jour et lors de crises d'autolyse de quintupler les quantités.  Boudreau parle de 1,5 à 2,5 litres, Lutzner 1 à 1,5.  À noter qu'on peut boire notre eau chaude ou à la température de la pièce mais jamais trop froide durant le jeûne.

Lorsque nous observons une chien malade qui jeûne, on peut noter qu'il boit très peu.

Voir : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t124-eau-absorption-d-eau-durant-le-jeune

Tant qu'aux tisanes, même si nous croyons qu'elles puissent aider à augmenter l'autolyse, il n'en est rien puisque l'autolyse  se déroule au niveau cellulaire.

L'élimination en vérité se passe au niveau des cellules et non au niveau des émonctoires (foie, reins, poumons) qui ne font que rejeter des substances déjà éliminées. Le foie transforme les déchets éliminés par les cellules en matières plus simples et éliminables. Les reins les filtrent du sang et les rejettent dans la vessie. Donc pour hâter l'autolyse, il faut pousser les cellules, non les émonctoires, à éliminer. (Mosséri)
Lire la suite : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t189-autolyse-comment-l-augmenter

Adèle Arsenault inf. spécialiste du jeûne écrit à propos des tisanes :
Au sujet des tisanes, je ne recommande jamais d'en prendre en jeûnant. Les tisanes contiennent des ingrédients qui incitent le corps à réagir de telle ou telle façon, et en jeûne, on laisse le corps faire le travail à son rythme, sans le forcer.
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t284-tisanes-et-jeune


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal : Mon premier jeûne

Message  Luc le Jeu 23 Jan 2014 - 12:35


Dans sa thèse de doctorat, le Docteur Michel Duverney-Guichard écrit que lors d'un jeûne, même très long (il analysa des jeûnes de 30 et de 42 jours), il nota que les vitamines, minéraux et oligo-éléments restaient sensiblement au même niveau du début à la fin du jeûne. Les réserves de l'organisme suffisaient amplement aux besoins de l'organisme. Pour lui, il n'était pas nécessaire d'absorber des suppléments vitaminique et des quantités d'eau au-delà des besoins normaux. Il écrit :
Pourquoi, en effet apporter des vitamines puisqu’aucune carence n'a été démontrée au cours d'un jeûne limité à une ou deux semaines ? Pourquoi prescrire des minéraux si l'équilibre hydro électrolytique est maintenu ? Pourquoi imposer un apport hydrique de 3 litres alors que les risques de déshydratation ou d'anurie ne sont pas démontrés ?
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t430-these-de-doctorat-approche-medicale-et-scientifique-du-jeune-duverney-guichard

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal : Mon premier jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum