Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  luxylux le Mer 8 Mai 2013 - 19:04

Bonjour à tous, comme écrit dans ma présentation je jeune à l'eau et tisane (2 le soir). L'objectif, voir ce que ca fait de se mettre au repos physiologique, sortir d'un fog cognitif que je traine depuis l'année dernière après m'être fait arracher une dent probablement plombée (j'ai six amalgames dans la bouche) HS : Je compte dès que je le peux me faire déplomber les dents et faire des chélations chimiques avec le protocole de Cutler (Doses rapprochées de chélateur) //HS.

En cette fin de 3eme journée mon humeur n'est pas au plus haut, c'est probablement pour cela que je commence ce journal avant la fin de cette expérience qui va durer jusque lundi si tout se passe comme prévu. Je tente probablement de ne pas craquer en écrivant ces lignes pas parce que j'ai vraiment faim, mais parce que mon humeur est vraiment dans la cave. Si je regarde une émission trop violente comme "Si vous saviez ce que vous mangez..." j'éprouve vite un malaise en rapport à la somme d'informations apocalyptiques que mon cerveau doit encaisser... Les reportages en France sont super déprimants, surjoué, dramatisés en post prod.... avec de la musique comme dans les film catastrophe.... bref,....

Le journal de bord que je partage ici ne contiendra pas de perte de poids (~ 90 K │ 1m 73), vu que je suis à 10 000 km de la démarche de vouloir maigrir de cette manière (fonte musculaire et graisseuse). Connaissant bien le milieu du fitness et l'ayant pratiqué à avoir mes abdos visibles il y a encore 2 ans, ca va à l'encontre de mon dogme de maigrir par le jeune hydrique, niveau musculaire c'est probablement une catastrophe.

Je suis en congé pour faire ce jeune :

► Lundi 06 mai 2013 (Eau, 2 tisanes en soirée)

Mon psychique est motivé ce matin, par contre je commence à ressentir une fatigue pendant la journée, je me tiens littéralement de côté dans mon fauteuil, voyant de la nourriture se balader devant mes yeux. Mon cerveau me fait même des blagues du genre "tiens je n’ennuie et si je mangeais une banane ?" C'est dans ces moments là que je dois me souvenir que je jeune pour une semaine. En soirée les symptômes physiques commencent : Maux de tête et aux yeux, légères nausées, remontée d'eau (j'en bois pas mal) et d'acide dans la gorge, crampes dans plusieurs parties du système digestif et besoin d'aller uriner. Ce jour fut le seul accompagné d'une selle, *depuis plus rien en dehors d'uriner souvent (*08/05 23:31)

En dehors d'un endormissement difficile comme à mon habitude, la nuit fut plus que bonne, presque un agréable coma moi qui ai le sommeil souvent perturbé, me réveillant 2 ou 3 fois pour aller uriner pourtant rien à la prostate.

► Mardi 07 mai 2013 (Eau, 2 tisanes en soirée)

Mon réveil se passe bien, pas de lourdeur, voir j'ai la sensation d'être léger ce qui n'est jamais le cas chez moi, je me réveille souvent avec l'impression de m'être fait tabasser et comme j'ai pour coutume de manger tard le réveil est souvent pénible vu que j'ai surchargé mes organes pendant le sommeil. Quand je pratiquais le fitness / omnivore et protéines en poudre, je m'étais déjà rendu compte que prendre de la nourriture avant le couché était très mauvais pour le sommeil. Un paradoxe pour ceux qui cherchent à prendre du muscle avec un sommeil endommagé par la nourriture et une forte acidité générale.

L’après midi je me sens vraiment léger, pas de faim, pourtant les tentations ne manquent pas vu que ma copine ne jeune pas. Passe devant mon nez fruits et tofu, friandises. Par moments ça tire, mais je me sens étrangement lucide dans mon esprit. Je suis étonné de prendre conscience que je peux ne pas manger et boire que de l'eau sans pour autant qu'il m'arrive quoi que ce soit.

La soirée se passe bien en dehors d'un énervement de dernière minute avant d'aller au lit. Cette nuit sera un calvaire pour m'endormir. 3 h Dans le lit à me retourner avec des bruits, spasmes digestif, refroidissement des extrémités.

► Mercredi 08 mai 2013 (Eau, 1 tisane en soirée)

Le réveil s'est fait comme le précédent, une drôle d'énergie en filigrane de ma fatigue nerveuse ce qui produit un paradoxe. J'ai le sentiment d'être plus conscient de ce qui m'entoure, les odeurs me percutent de loin.

L'après midi s'est bien passée pas de spasmes rien de spéciale. Par contre la soirée fut un calvaire. J'ai regardé un reportage qui m'a mit la tête profondément dans la cave. La vue de la nourriture ma fortement tenté également et mon humeur face à tous ces signaux à tenté de me faire lâcher l'affaire avec des sentiments de plus en plus sombres couplé à une fatigue comparé à celle de Lundi mais sans les spasmes.

Voilà pourquoi je suis venu ici commencer la retranscription de mon jeune, pour me recentrer sur l'expérience et prendre de l'altitude par rapport à ce que j'éprouve.

Voilà... je reviendrai pour completer, peut être au jour le jour.
Merci de m'avoir lu.






luxylux

Messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  admin2 le Mer 8 Mai 2013 - 20:39


Merci pour ton témoignage!

Il n'est pas facile de jeûner chez-soi, tel que tu peux le constater. En fait, beaucoup de jeûneurs, une majorité, jeûnent à la maison avec les contraintes inhérentes. À titre d'exemple, lorsque mon épouse exécute son jeûne annuel, qui peut durer entre 5 et 21 jours, tous collaborent à la réussite de son jeûne. Nous mangeons généralement des aliments qui ne demandent pas de cuisson dégageant des odeurs (ex. oeufs à la coque), sandwichs. salades ...

Puisque jeûner n'est pas facile pour une bonne proportion de gens, il faut se donner toutes les chances possibles afin qu'il soit un succès tout en minimisant, autant que faire se peut les embûches.

La biologiste Nicole Boudreau écrit :

"Le stress est une autre forme de pollution; il vaut mieux recréer un climat d'encouragement, d'harmonie et de calme autour de soi pour jeûner l'esprit et l'estomac tranquilles. Par exemple, il serait contre-indiqué de jeûner à la maison, pendant que nos proches cuisinent et nous 'accablent' d'odeurs alléchantes et persistantes à chaque heure de repas: c'est de la 'pollution' par l'odorat, pour qui désire faire abstinence.

Mais le problème des jeûnes domestiques est le plus souvent d'ordre psychologique: l'entourage du 'gréviste de la faim' est troublé. Les proches mal informés discutent sans fin avec l'absent de la tablée, qui en est quitte pour se justifier continuellement et prodiguer des leçons sur les bienfaits du jeûne et sur les conditions de calme qu'il requiert. Les tensions qui en résultent ne procurent pas un climat propice à la détoxication."


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  luxylux le Jeu 9 Mai 2013 - 16:21

@admin2 ] C'est vrai que le stress est une forme de pollution, je le ressens assez vite dans mon corps depuis des années. Quand il y a stress, il y a souvent des spasmes surtout vis à vis des muscles hors du contrôle de ma volonté, comme les muscles lisses de artères qui se raidissent quand je stresse. Et je répond pas une contraction volontaire de mes muscles jambiers (Quadriceps et ischios). Ça doit paraitre bizarre ce que j'écris, mais j'ai été poussé à écouter mon corps plus que de raison dès l'âge de 19 ans.

En ce qui concerne Madame arriver à faire un jeune annuel de max 21 jours ca m'impressionne. Si j'arrive à terme de ce jeune ci je tenterai 15 jours dans quelques mois si le besoin se fait ressentir. Je sais qu' en stoppant au bout de 7,5 jours je n'aurai pas profité au maximum du jeune.

Jeudi 09 mai 2013 (eau)

Aujourd'hui je n'ai pour ainsi dire rien regardé de stressant.
J'écris un peu plus tôt parce que je vais aller me coucher plus tôt. La nuit fut coupée d'un réveil brusque avec le rythme cardiaque relativement rapide, je me suis cependant vite endormi et globalement le sommeil fut bon.
Ma langue est super chargée, blanche, mon haleine est vraiment pas agréable et mes *dents collent quand elles se touchent pourtant je me les lave tous les jours. (*J'ai ce symptôme depuis le deuxième jour).

Pas de faim physiologique notable, une légère faim par désir quand je sens la nourriture de loin. C'est fou ce que les odeurs, la concentration (moi qui était dans le fog(Inversion des mots à la lecture, perte de mémoire, difficulté à prononcer mes idées)), sont aiguisé pendant un jeune. Je suis conscient bien plus que d'habitude et je n'exagère vraiment pas. Globalement mon humeur est inversée par rapport à hier.

Pas de selle non plus, mon corps est au repos et je n'attendais pas mieux que ce que je vis maintenant, je pensais que le jeune était une impossibilité physiologique et je m’aperçois que c'est au contraire une "médecine" négligée qui mériterais plus d'attention. C'est une semaine importante que je suis en train de vivre, car je ne pensais pas voir cette force en moi.

A demain pour la suite
Luxy





luxylux

Messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  admin2 le Jeu 9 Mai 2013 - 22:45


Jeûner est une chose mais réunir toutes les conditions nécessaires à sa réussite en est une autre.

Malheureusement, la majorité des jeûnes exécutés par les participants de ce sites, ne sont pas effectués dans de bonnes conditions.

Parmi les conditions défavorables les plus souvent observées chez les jeûneurs on pourrait citer : vie sociale poursuivie, non collaboration des proches, travail continué, travail ménager poursuivi, cuisine pour les membres de la famille, peu ou pas de repos, stress provoqué par un jeûne exécuté à l'insu des proches ... etc. etc.

Certains diront que leur jeûne n'a pas donné les résultats escomptés mais, pour la plupart de ceux-ci, trop souvent, c'est que le jeûne fut effectué dans de mauvaises conditions en ne respectant pas les notions de base.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  luxylux le Ven 10 Mai 2013 - 16:21

Bonjour admin2
Merci pour tes interventions vraiment détaillées, je lis un peu partout sur le forum bien des infos que j'ignorais.

Il est fort probable que souvent les conditions ne soient pas réunie. C'est probablement le cas de cette personne ayant faite un jeûne totale à l'eau d'une semaine en allant au travail, utilisant ce que je comptais utiliser le chlorure de magnésium tous les 2 jours. On n'est "relativement loin" des conditions de base, si je comprends bien.

J'avais collé un lien refusé en raison de mon statu. [url youtube + watch?v=2ER-RPbLUw0 ]

De mon côté, en dehors de quelques tisanes, je n'ai consommer que de l'eau et ce depuis 5 jours. Là où je pense n'avoir pas compris l'essentiel dès le départ :

► Ce sont les cellules qui éliminent avant les émonctoires ce qui m'avait orienté vers les lavages et autres substances pour nettoyer le foie. Je ne l'ai donc pas fait.

► Il faut mettre tout l'organisme au repos : je ne l'ai pas fait au mieux de mes capacités.

► J'ai été entouré de nourritures tous les jours ce qui a poussé mes fonctions cérébrales à cogiter plus que si j'avais été hors de mon environnement. Mais comment faire ? Ma copine n'a pas décidée de faire comme moi et nous vivons dans un petit appartement..... J'aurais pu aller dans une clinique du jeûne en Allemagne, mais je n'ai pas pour le moment ce genre d'argent, j'ai donc fait avec les moyens du bord.

Je me pose des questions concernant la ré-introduction de nourriture ce lundi (13 mai). Je sais que le fructose des fruits ne fera pas monter la glycémie comme le glucose, mais je me demande la séquence que je vais devoir utiliser, je vais fouiner dans ce forum pour voir ce que je trouve j'ai vu une rubrique "Après le jeûne". Je ne possède qu'un livre sur le sujet "Shelton".

Les écrits sur le web sont parfois contradictoires et j'évite de trop lire.

Vendredi 10 mai 2013 (eau) :

5eme journée. Mon humeur depuis le début de ce jeûne n'a jamais été aussi "colérique", je suis énervé, la vue de la nourriture commence à devenir agaçante.

En romançant un peu, je me sens comme Louis de Pointe du Lac se refusant à boire le sang des mortels alors que son compagnon Lestat de Lioncourt lui n'éprouve aucuns soucis à se repaitre devant lui. "Entretien avec un vampire 1994"

Je perçois à chaque repas presque toutes les odeurs des ingrédients surtout quand ceux-ci sont cuit. C'est quelque chose que je ne recommencerai pas la prochaine fois, je jeûnerai en m'isolant le plus possible de la nourriture cuite et du stress du quotidien voir celui d'internet.

J'ai un peu hâte d'être lundi pour être honnête, cette expérience n'ira pas au delà de 7.5 jours.

J'espère ne pas avoir des problèmes de glycémie ou de transite intestinale. Car mon corps semble bel et bien au repos vu que je ne vais jamais à la selle. Il va lui falloir relancer la machine (péristaltisme).

Demain j'ai accepté de recevoir un amis pour l'aider dans ses prototypes de facturation et outils internet, j'espère que ça va bien se passer car il arrive qu'il ne soit pas possible de refuser des perturbations externes. Je n'ai pas expliqué que je jeûnais, Jeûner ? ça veut dire quoi ?

La moquerie ou les questions inutiles me feraient monter au plafond de colère. Ce rendez-vous ne peut cependant pas être reporté.

Cette nuit fut difficile sur le plan nerveux avec des réveils. J'espère pouvoir mieux dormir ce soir.

Cette expérience est vraiment enrichissante, mais une chose est certaine, je ne referais pas certaines erreurs comme les stimulations exogènes inutiles.

Ressenti et observations physiologiques et psychologiques du jour :

► mes dents semblent plus blanche, le tartre semble être attaqué par quelque chose car il disparait. Mes gencives semblent travailler, elles sont plus rose moins congestionnées... Mes dents ne collent plus en comparaison aux jours précédents. Ma bouche semble être un endroit de qui se nettoie visiblement.

► Ma peau est plus rose à l’exception de quelques boutons survenus cette nuit.

► J'ai l'oreille droite débouchée alors que le tympan s'enfonce depuis 2009 à cause des mes trompes d'Eustaches qui refusent de s'ouvrirent. C'est une bonne nouvelle.

► J'ai par contre les yeux bien rouge

► Je me sens concentré mais je suis "cache", je n'arrive pas toujours à être sympa.

Voilà, un grand merci de m'avoir lu et à demain.
Luxy















luxylux

Messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  admin2 le Sam 11 Mai 2013 - 9:18

Intéressants tes commentaires et observations!

En effet, il se dit beaucoup de choses à propos du jeûne sur internet et c'est souvent contradictoire ... qui croire! On constate que le jeûne, selon ce qu'on peut lire semble compliqué à exécuter alors qu'il s'agit d'une action naturelle qu'on peut observer dans la nature chez l'animal malade. Le chien malade ne se complique pas la vie ... il se trouve un endroit tranquille et se repose, ne buvant que rarement ... pas de tisane, pas de purge, pas de lavement, pas d'activité physique, pas de bain sauna, pas d'irrigation colonique, pas de massage ... etc. etc.. ... le repos étant indiqué instinctivement. En fait, une bonne partie des gens n'ont pas encore compris que l'autolyse est un phénomène cellulaire et s'imaginent qu'il faut absolument aider la nature.

Il semble qu'il y ait déjà des résultats positifs qui se pointent : peau, gencives et même une oreille qui reprend du service après quelques années difficiles! On peut s'imaginer ce que pourrait faire un jeûne de 14, 21, 28 ... jours! Nous avons vu des paralysés retrouver l'usage de leurs membres, des cancéreux rétablis à 100%, des arthritiques n'ayant plus de douleur ... etc.

Suite à un jeûne d'une semaine, il ne devrait pas y avoir de problème lors de la reprise alimentaire, surtout si au départ nous n'avions pas de problèmes gastro-intestinaux. Généralement, même ces ennuis se règlent par le jeûne. La réalimentation doit être progressive en commençant par des jus ou des bouillons (eau de cuisson des légumes sans assaisonnement). À noter que les bouillons sont surtout utilisés pour les gens ayant habituellement des problèmes gastriques. L'avantage d'une reprise progressive est que l'autolyse se poursuit, s'additionnant au jeûne, une prolongation du jeûne.

En ce qui concerne la reprise de l'activité intestinale, il ne faut pas avoir peur d'attendre quelques jours, voire plusieurs jours avant qu'elle se manifeste concrètement. Les réserves intestinales s'étant vidées de leurs éléments nutritifs, les intestins doivent se remplir à nouveau. Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la reprise alimentaire, voir les sujets suivants :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  luxylux le Sam 11 Mai 2013 - 20:23

On constate que le jeûne, selon ce qu'on peut lire semble compliqué à exécuter alors qu'il s'agit d'une action naturelle qu'on peut observer dans la nature chez l'animal malade.

Ce que tu écris me fait rebondir :

Probablement également chez l'animal se trouvant privé de nourriture suivant la saison ou son lieu géographique. En tout cas ce fut probablement le cas de l'homme par le passé. Raison du pourquoi mon prochain jeûne de 14 ou 21 jours se fera coupé de la nourriture et des tentations qui parasitent le cerveau qui sait qu'il a accès à la nourriture quand il peut la sentir.

Les circuits sub-corticaux s'activent indépendamment du cortex qui a choisi de faire un jeûne volontaire. Ces circuits plus anciens on une capacité de communication asymétrique en leurs faveurs au dépend des centres de la volonté corticale. Je tiens cette information d'une étude faite à l'UCLA en 1996, je ne peux pas citer la source je ne la possède plus.

En fait, une bonne partie des gens n'ont pas encore compris que l'autolyse est un phénomène cellulaire et s'imaginent qu'il faut absolument aider la nature.

C'est sur ce point que tu m'as fortement éclairé sur ma démarche. Surcharger les émonctoires revient à entraver l'autolyse comme le faisait déjà l'alimentation stimulante qui purge de force comme : les diurétiques, les drogues...

En faite ce que j'ai enfin compris grâce à toi, c'est que le jeûne ne commence pas dès qu'on stop de manger voir même une fois que le taux de glycogène se trouve épuisé, mais quand le corps arrive à un niveau tel de "non stimulation" par des éléments exogènes (Nourriture, stress, ....), qu'il n'a presque plus rien d'autre à faire que se nourrir d'éléments endogènes et donc se restructurer.

Je ne sais plus si c'est le neurologue Damasio ou laviolette qui a expliqué ce qui suit, mais il semblerais que toute cellule laissée à elle même cherche à retrouver son équilibre selon sa mémoire codée dans l'ADN.

Il semble qu'il y ait déjà des résultats positifs qui se pointent : peau, gencives et même une oreille qui reprend du service après quelques années difficiles! On peut s'imaginer ce que pourrait faire un jeûne de 14, 21, 28 ... jours! Nous avons vu des paralysés retrouver l'usage de leurs membres, des cancéreux rétablis à 100%, des arthritiques n'ayant plus de douleur ... etc.

Oui, les résultats sont là et je compte refaire un jeûne dès que je m'en sentirai capable. Je fini celui-ci lundi car la nourriture m'obsède, mais ma compagne et moi pensons faire le prochain ensemble. Elle 7 jours et moi 14 voir 21 jours et éviter toutes les simulations inutiles pour profiter pleinement du jeûne et pourquoi pas évacuer des problèmes que je traine depuis 15 ans (un dérivé de la névralgie pudendale qui me provoque des inflammations).
C'est ce qui fait que je connais un peu l'anatomie et le cerveau, c'était le seul moyen pour moi de ne pas devenir dingue quand ça a commencé à 19 ans.

En réalité j'éprouve "secrètement sans gage de garantie" un espoir qu'une ou plusieurs l'autolyses de 14-21 jours pourraient provoquer des résultats à ce niveau.


L'avantage d'une reprise progressive est que l'autolyse se poursuit, s'additionnant au jeûne, une prolongation du jeûne.


On revient ici encore au principe émonctoires/cellules ► remettre les émonctoires lentement en fonctionnement ce qui prolonge l'activité cellulaire en mode autolyse. C'est ce que je comprends.

Un grand merci pour les liens que je vais aller voir et de me lire pendant ce jeûne.

Samedi 11 mai (eau) :

Cette nuit c'est bien passée même si elle fut courte (~ 6 heures)
La journée fut relativement normale, malgré mon rendez-vous.

Ma compagne s'étonne de mes dents qui blanchissent à grande vitesse, le tartre partant alors qu'il aurait du nécessiter un passage par le dentiste vu que le brossage des dents ne suffisait pas avant le jeûne.

Mes yeux sont éclatés rouges c'est ce qui fait que en dehors de la nourriture je vais stopper lundi comme prévu car je pense être épuisé nerveusement.

Mon audition c'est égalisée par ouverture des trompes d'Eustaches. Probablement que na bouche était la cause, A vérifier avec une machine chez l'ORL qui vérifie l'ouverture des trompes. Moi qui fait de la musique et entend les fréquences au dessus de 15k c'est une très bonne nouvelle pour un jeûne d'une semaine.

Je n'ai pas d'autres éléments à communiquer pour ce soir.

Luxy








Dernière édition par luxylux le Dim 12 Mai 2013 - 17:55, édité 1 fois

luxylux

Messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  admin2 le Dim 12 Mai 2013 - 10:13


Probablement également chez l'animal se trouvant privé de nourriture suivant la saison ou son lieu géographique. En tout cas ce fut probablement le cas de l'homme par le passé. Raison du pourquoi mon prochain jeûne de 14 ou 21 jours se fera coupé de la nourriture et des tentations qui parasitent le cerveau qui sait qu'il a accès à la nourriture quand il peut la sentir.

Selon ce qu'on peut lire à divers endroits, certains peuples tel les Hunzas, auraient plus de centenaires que la plupart des autres peuples. Il est dit que, durant les périodes de l'année où la nourriture est peu abondante qu'ils jeûnent (ou mange très peu). Dans un article paru dans le National Geographic de 1973 on écrivait :

Les peuples mythiques de centenaires : Hunzakuts, Abkhazes, Vilcabambas

Le Dr Alexander Leaf, un épidémiologiste d’Harvard (Boston, Massachusetts) rend compte de son périple en Russie, Equateur et Pakistan à la rencontre des peuples auxquels la réputation prête une longévité exceptionnelle : Hunzas du Pakistan, Abkhazes de Georgie, Vilcabambas d’Equateur. Selon ce chercheur, le taux de centenaires dans ces trois régions y est en moyenne de 1080 pour 100 000, 10 fois supérieur à celui des pays développés. Copyright © 2004 LeJournalSanté.com


Nous pourrions en tirer la conclusion qu'un jeûne annuel de quelques semaines et une alimentation correcte pourraient sans doute augmenter notre longévité. D'ailleurs, dans l'article du National Geographic, selon les médecins qui avaient examiné des personnes âgées de cette communauté, ils ne décelaient aucune cardiopathie, ni cancer.

Dans le règne animal, à titre d'exemple, les loups ne mangent pas nécessairement tous les jours et peuvent souvent être plusieurs jours sans manger. Ces jeûnes forcés ont assurément un effet positif sur leur santé. D'ailleurs, nous habitons à la campagne et nous possédons depuis de nombreuses annnées des chiens de type Husky qui, comme dans la nature, mangent de la viande crue plusieurs fois par semaine. Il y a également une journée (et parfois deux durant l'été) de jeûne chaque semaine. Voir le forum [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'ailleurs, si nous nourrisons trop les chiens, à un certain moment, ils décident par eux-mêmes de ne pas manger et enterrent la nourriture pour plus tard. Donc, une journée de jeûne n'est que bon pour eux. Nos chiens font de l'activité physique à tous les jours et courent plusieurs kilomètres. Ils vivent longtemps et en bonne santé. Ex. l'an passé, un de nos chiens est mort à presque 15 ans de vie, ce qui est très âgé pour ce type de chien.






admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  luxylux le Dim 12 Mai 2013 - 18:46

D'ailleurs, si nous nourrisons trop les chiens, à un certain moment, ils décident par eux-mêmes de ne pas manger et enterrent la nourriture pour plus tard. Donc, une journée de jeûne n'est que bon pour eux. Nos chiens font de l'activité physique à tous les jours et courent plusieurs kilomètres. Ils vivent longtemps et en bonne santé. Ex. l'an passé, un de nos chiens est mort à presque 15 ans de vie, ce qui est très âgé pour ce type de chien.

J'ai eu à plusieurs reprises l'occasion de voir chez les autres comme pour moi même les animaux mourir de nos maladies de civilisation en adoptant nos comportements humains. Chiens comme chats privés d'espace mangent plus et de la ..... comme nous.

Pour les peuples que tu as cité, rien que pour les Hunzakuts (Nord du Pakistan), j'ai l'impression que plus on se modernise, se """"civilise""""", plus notre vie se raccourci et si ce n'est pas le cas elle se déroule dans des conditions où elle vaut moins la peine d'être vécue (Maladies chroniques.) Je commence à le comprendre à seulement la moitié de ma vie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dimanche 12 mai (eau) :

Cette nuit fut la meilleure de toute la semaine, j'ai dormis ~10 heures coupé avec un seul réveil spontané.

Mes yeux sont bien moins rouges. Je me suis cependant réveillé assoiffé, probablement le
nombre d'heures dans le sommeil.

Pour cette journée et soirée rien de spécial à signaler en dehors d'une très forte énergie l'après midi, le genre d'énergie qui me poussait à soulever de la fonte il y a 3 ans. Cette semaine
semble être un tournant important pour moi.

Je sais que j'ai en moi des ressources que j'avais toujours ignoré et ça me donne plus confiance en mon corps. Je sais qu'il est aux commandes, il gère pour moi et non contre moi.
Je ne lui faisais plus confiance depuis la fin de mon adolescence à cause de tous les ennuis que je devais subir sans savoir pourquoi. Il gère, mais c'est à moi à ne pas répondre à des vrais besoins par des mauvaises solutions. C'est ce que je ressens en ce moment.

Je pensais me faire demain une salade de carottes aux mixeur avec concombres (jus de citron et huile d'olive) et de la mangue, mais je pense que ça va être bouillons et agrumes (oranges) au vu de ce que j'ai lu dans les liens que tu m'as donné.

Je vais tenter d’adapter et compresser le programme de M Jean Rocan sur 7 jours vu qu'il est indiqué que la durée de transition vers l'alimentation doit être égale aux nombre de jours de jeunes. Donc son programme peut normalement est compressé en accélérant la progression de la transition sur 7 jours.

J'ai fortement envie de tofu aux épices avec quinoa mais je vais le réintroduire en rapport avec le pgm Rocan.

luxylux

Messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  admin2 le Lun 13 Mai 2013 - 10:20

Oui, nos animaux de compagnie ont aujourd'hui les mêmes problèmes de santé que les humains ... stress, diabète, anxiété ... et on leur donne les mêmes médicaments.

Ils mangent trop et pas nécessairement ce qui leur convient! Ce sont des carnivores et on leur fait manger des céréales contenant divers produits chimiques ... tout comme chez l'homme ... donc les mêmes résultats.

En ce qui nous concerne, personnellement, notre alimentation est diversifiée et nous cuisinons pour ainsi dire tout ce que nous mangeons, rien de cuisiné ou préparé industriellement n'est acheté. Tant qu'à la viande, à part le poisson et un peu de volaille (dans mon cas), sont consommés, pas de viande rouge. Bien sûr, nous ne sommes pas à l'abri de la pollution, même si nous vivons à la campagne, mais c'est déjà mieux.

Eh oui, plus nous nous civilisons plus nous nous empoisonnons! Même si la moyenne de l'espérance de vie semble plus longue (car il y a moins de mortalité infantile), les gens qu'on maintient en vie sont bourrés de médicaments avec tous les effets secondaires dérangeants et handicapants inhérents à ceux-ci. Autrefois, les personnes âgées étaient à domicile avec les enfants et les petits-enfants, ils vivaient heureux, ce qui était bon pour leur santé physique et mentale.

Je sais que j'ai en moi des ressources que j'avais toujours ignoré et ça me donne plus confiance en mon corps. Je sais qu'il est aux commandes, il gère pour moi et non contre moi.
Je ne lui faisais plus confiance depuis la fin de mon adolescence à cause de tous les ennuis que je devais subir sans savoir pourquoi. Il gère, mais c'est à moi à ne pas répondre à des vrais besoins par des mauvaises solutions. C'est ce que je ressens en ce moment.
Voilà, lorsque nous savons que notre organisme est régi de façon merveilleuse, on peut faire confiance à cette puissance intérieure. Néanmoins, il faut collaborer avec elle afin qu'elle puisse exécuter sont travail. Si nous vivons en harmonie avec la nature : alimentation, repos, jeûne occasionnel ... nous collaborons. Le jeûne étant LA façon idéale laissant à l'organisme le champ libre pour nous remettre d'aplomb.

Pour la reprise, tel que tu le mentionnes, il vaut mieux y aller progressivement par des jus et des fruits juteux comme Rocan propose, ce faisant nous prolongeons les bienfaits du jeûne.








admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  luxylux le Mar 14 Mai 2013 - 19:07

Bonjour,

Le retour à l'alimentation c'est bien passé ces deux premières journées. Ce fut bouillons, fruits et aujourd'hui du tofu et de la quinoa. La première journée fut paradoxalement difficile tellement le peu de nourriture qui rentre provoque l'envie de remanger encore et encore. J'ai eu fortement envie de salé. Le retour à l'alimentation demande autant de """""volonté"""""" => (ce n'est pas le bon mot) que pour en sortir pour faire le jeûne.

La selle est revenue avant même de manger, comme si mon cerveau avait envoyé l'info au corps sans la moindre preuve de nourriture. Dès le levé les contractions de sont faites sentir et je suis allé à la selle.

Sans entrer dans les détails, je me suis rendu compte que celles-ci étaient de deux natures vu la couleur. Je pense que le prochain jeune se fera après une phase de lancement avec des bouillons et aucune nourriture solide.

Je suis globalement satisfait de ce jeûne.

La lecture d'un témoignage concernant les 28 jours d'un homme atteint d'un carcinome de la vessie dans ce forum m'a fortement touché. J'ai été opéré d'un polype(benin) à la vessie parce que j'avais uriné du sang en 2004 au retour de Seville. C'est pour cela que ca m'a touché. Son humour malgré la gravité de sa situation me pousse à recommencer un prochain jeûne de 21 jours si ce n'est plus (max 28) dans les semaines à venir. La raison est simple je voudrais nettoyer au plus profond mon organisme de 15 ans de n'importe quoi ►stress, malbouffe, douleurs physiques, sport à l'épuisement, dépressions◄

Quand je suis allé hier conduire ma copine au médecin pour un contrôle, alors que je n'avais pas encore mangé juste bu un verre de jus d'orange super dilué, j'étais réactif comme jamais.

► Place de parking vu au 3eme rang // je suis d'habitude complètement endormi au volant.

► Nous ne trouvions pas la rue du médecin, je suis sorti voir un mec qui m'a indiqué la rue et
j'ai pour une fois retenu la séquence, je me sentais présent et réactif. // Je suis d'habitude en train perdre du temps à chercher au lieu de demander de l'aide.

► Au magasin les couleurs étaient vivent et je voyais sans tremblement les écritures sur les paquets et de plus loin. A la fois calme et vivant. // J'ai depuis dix ans un déséquilibre des muscles oculomoteur qui font que les lignes tremblent, je suis astigmate et toujours énervé dans un magasin.

Je ne sais pas si tout cela vient d'une semaine de jeûne à l'eau mais j'ai tendance à le croire.

Je sens que toutes ces petites améliorations sont la preuve que dans mon cas un jeune plus long sera probablement très bénéfique, pour aller en profondeur et fixer les résultats.

je vais lire un maximum et/ou prendre un ou plusieurs livres(sur le sujet) théorique et pratique dans la rubrique de ce forum pour bien me préparer au prochain jeûne, car je ne cache pas que la peur de faire n'importe quoi me monte à l'esprit.

Je serai libre de le faire au mois de juillet (1 au 21+...) et comme il y aura du soleil je ferai peut être d'une pierre deux coups.

luxylux

Messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  admin2 le Mar 14 Mai 2013 - 23:59


Merci pour ces détails intéressants qui semblent démontrer que même un court jeûne donne des résultats positifs. On constate qu'un problème oculaire chronique soit à se régler, voilà un point très encourageant!

Ton jeûne de 21 jours prévu en juillet pourra assurément continuer le travail autolytique débuté par ce premier jeûne.

Tout semble s'être bien déroulé, les intestins ont repris le travail et la faim s'est fait sentir.

Il sera captivant de suivre l'évolution de ton prochain jeûne.

À la prochaine!

admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeune de 7 jours : Journal

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum