peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Lun 10 Avr 2017 - 14:59


Si tu te sens trop mal, prend un peu de jus, cela n'interférera pas sur ton jeûne. Cela permettra de voir si c'est vraiment l'autolyse qui t'occasionne cet état de mal être. Ce peut aussi être le fait d'être en manque de médicament qui accentue ces sensations.

Lorsque tu dois sortir, prend un jus et apportes en avec toi au cas où ...

Le sirop dont tu parles, est-ce le même médicament que tu prends, mais en sirop ? Si c'est cela, cela doit prendre une prescription du médecin ?

Le problème avec les médicaments, c'est que ce sont des artifices laissant croire à l'organisme que tout va bien. Il ne travaillera donc pas à ce niveau. C'est la raison pour laquelle les médicaments doivent être arrêtés durant le jeûne.
"La prise de médicaments est incompatible avec le jeûne, et ce, pour diverses raisons.

Comme le jeûne vise à stimuler les capacités d'autorégulation de l'organisme, la présence même du médicament est un non-sens.

Le médicament est un artifice, il est une imitation de nos enzymes, de nos hormones, de nos médiateurs neurochimiques; le médicament 'remplace' donc une hormone, un régulateur, un tamponneur, que nous devrions produire nous-mêmes. Lorsque le médicament supplée une hormone ou un régulateur, notre corps ne fabrique plus cet élément essentiel; il ne fabrique que les substances qui lui sont nécessaires et non celles qui lui sont suppléées artificiellement. Prenons l'exemple de l'insuline.

Lorsque le sang d'une personne présente un taux de sucre trop élevé, on fournit à cette dernière de l'insuline artificielle. Son cerveau détecte alors qu'il y a suffisamment d'insuline dans le sang et, par conséquent, qu'il n'a pas besoin d'en fabriquer. Les cellules du pancréas demeurent donc inactives et cessent toute production d'insuline. Après un certain temps, ces cellules au chômage sont démantelées; l'organisme n'entretient à long terme aucune cellule inutile. En autolysant ses cellules pancréatiques, la personne diabétique devient définitivement dépendante de l'insuline artificielle. Elle n'est plus autonome et subit des effets secondaires débilitants: troubles de vision, guérison ralentie des plaies, troubles des reins.

Le corps devient donc dépendant de médicaments qui sont toxiques et créent des effets secondaires."(Boudreau)
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Lun 10 Avr 2017 - 15:09

Luc a écrit:
Si tu te sens trop mal, prend un peu de jus, cela n'interférera pas sur ton jeûne.  Cela permettra de voir si c'est vraiment l'autolyse qui t'occasionne cet état de mal être.  Ce peut aussi être le fait d'être en manque de médicament qui accentue ces sensations.

Lorsque tu dois sortir, prend un jus et apportes en avec toi au cas où ...

Le sirop dont tu parles, est-ce le même médicament que tu prends, mais en sirop ?  Si c'est cela, cela doit prendre une prescription du médecin ?  

Le problème avec les médicaments, c'est que ce sont des artifices laissant croire à l'organisme que tout va bien.  Il ne travaillera donc pas à ce niveau.  C'est la raison pour laquelle les médicaments doivent être arrêtés durant le jeûne.
"La prise de médicaments est incompatible avec le jeûne, et ce, pour diverses raisons.

Comme le jeûne vise à stimuler les capacités d'autorégulation de l'organisme, la présence même du médicament est un non-sens.

Le médicament est un artifice, il est une imitation de nos enzymes, de nos hormones, de nos médiateurs neurochimiques; le médicament 'remplace' donc une hormone, un régulateur, un tamponneur, que nous devrions produire nous-mêmes. Lorsque le médicament supplée une hormone ou un régulateur, notre corps ne fabrique plus cet élément essentiel; il ne fabrique que les substances qui lui sont nécessaires et non celles qui lui sont suppléées artificiellement. Prenons l'exemple de l'insuline.

Lorsque le sang d'une personne présente un taux de sucre trop élevé, on fournit à cette dernière de l'insuline artificielle. Son cerveau détecte alors qu'il y a suffisamment d'insuline dans le sang et, par conséquent, qu'il n'a pas besoin d'en fabriquer. Les cellules du pancréas demeurent donc inactives et cessent toute production d'insuline. Après un certain temps, ces cellules au chômage sont démantelées; l'organisme n'entretient à long terme aucune cellule inutile. En autolysant ses cellules pancréatiques, la personne diabétique devient définitivement dépendante de l'insuline artificielle. Elle n'est plus autonome et subit des effets secondaires débilitants: troubles de vision, guérison ralentie des plaies, troubles des reins.

Le corps devient donc dépendant de médicaments qui sont toxiques et créent des effets secondaires."(Boudreau)

ok merci pour tous ces conseils (le problème je n'ai pas de jus de fruits pour l'instant, j'attends samedi après midi). A l'instant j'étais très très mal, insupportable, au niveau de l'oseophage un blocage douloureux et inconfortable. En fait j'ai un Reflux Gastro Oesophagien pour ne rien arranger...

En fait ce médicament c'est le même. L'ordonnance de la psychiatre c'est la paroxetine mais Deroxat c'est la même chose. J'ai déjà demandé en pharmacie avec l'ordonnance paroxetine ils veulent bien me le délivrer. Car la psychiatre est fermée, elle ne veux faire aucune réduction... ça me gonfle depuis octobre 2013 c'est déjà trop pour moi. Bref, moi je veux vivre sans ces drogues... et je sais que j'en suis capable et serait mieux. Donc je continuerai à réduire progressivement jusqu'à l'arrêt en espérant que je ne sentirais aucun inconfort que j'ai pu ressentir ses derniers jours ou en vacances chez mes parents en octobre dernier... suite à l'absence de cette paroxetine....

Maintenant reste à les réduire progressivement.

Je me dit 10 mg de paroxetine c'est rien. Le jeûne se déroulera quand même.. et aura des bienfaits.. Enfin je pense (peut être à tort mais bon)... Parce que là je ne supporte plus cet état. Donc je ne suis pas à un an près.

j'avais lu le cas d'une jeûneuse qui avait pris encore des médicaments durant un jeûne puis l'année suivante l'avait fait sans car elle s'étais débarrasser de ces derniers progressivement.
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Lun 10 Avr 2017 - 18:38

sypqys a écrit: j'avais lu le cas d'une jeûneuse qui avait pris encore des médicaments durant un jeûne puis l'année suivante l'avait fait sans car elle s'étais débarrasser de ces derniers progressivement.
C'est à toi de décider.  

Si tu dois sortir, ou simplement pour atténuer les effets de l'autolyse lorsqu'ils se manifestent trop fortement, un jus nous donne un répit.

Pour tes jus, n'y a-t-il personne qui pourrait te rendre service et aller t'acheter des jus de fruits.  Il en existe de très bons mis en boîte dont le jus de raisin. Sommerlund en a pris durant son dernier jeûne et cela l'a aidé grandement à le poursuivre.

Sur le site de "tetra pak" on mentionne qu'une fois ouvert c'est bon pour 8 jours au réfrigérateur une fois ouvert ... donc tu peux sans doute doubler le nombre de jours.
https://ecolibio.com/989-jus-de-raisin-rouge-bio-tetra-pak-1l-vitamont.html


Ces jus se conservent plusieurs mois dans ces contenants, parce qu'ils sont pasteurisés.  Sinon il faudrait les conserver au réfrigérateur et devraient être bus en peu de temps.  Ce serait finalement comme des jus frais faits maison à l'extracteur.

Bien sûr, il n'y a rien de mieux qu'un jus fait à l'extracteur et bu immédiatement, cependant les jus mis en boîte sont très pratiques, même s'ils perdent une partie de ses vitamines dont particulièrement la vitamine C.  C'est pour cette raison qu'on y ajoute parfois de la vitamine C (acide ascorbique).

Mais puisque nous ne faisons pas une cure de jus de raisin, et que ce n'est que comme dépannage, surtout si nous n'avons pas d'extracteur, boire un à deux cl par jour peut passer, surtout si cela nous permet de continuer notre "jeûne" sans trop souffrir de nausées, ou de reflux gastrique.
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Sommerlund le Lun 10 Avr 2017 - 19:08

Luc a écrit: Sommerlund en a pris durant son dernier jeûne et cela l'a aidé grandement à le poursuivre.

C'est vrai que ça a aidé énormément contre la nausée. Par contre je pense que ça a aussi diminué fortement l'autolyse malheureusement. Dès le moment où j'ai prit des gorgées de jus , ma langue est devenu bien moins blanche. A mon avis j'ai un peu raté mon jeûne à cause de ça. Je n'avais pourtant pas prit beaucoup de jus. Tout au plus un litre de jus de raisin bio partagé sur 8 jours. Mon prochain jeûne je vais essayer de ne pas en prendre, et tant pis si je devrait vomir 2 fois par jour.

Sommerlund

Messages : 129
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Lun 10 Avr 2017 - 19:14

merci beaucoup luc et sommurlund !

je vais commander jus de raisins, tant pis si c'est un peu cher les frais de ports, je n'ai pas d'extracteur donc bon voilà...

là j'espère ça ira mieux !
ok je te tiens au courant ici Luc
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Lun 10 Avr 2017 - 21:03

Sommerlund a écrit:
Luc a écrit: Sommerlund en a pris durant son dernier jeûne et cela l'a aidé grandement à le poursuivre.

C'est vrai que ça a aidé énormément contre la nausée. Par contre je pense que ça a aussi diminué fortement l'autolyse malheureusement. Dès le moment où j'ai prit des gorgées de jus , ma langue est devenu bien moins blanche. A mon avis j'ai un peu raté mon jeûne à cause de ça. Je n'avais pourtant pas prit beaucoup de jus. Tout au plus un litre de jus de raisin bio partagé sur 8 jours. Mon prochain jeûne je vais essayer de ne pas en prendre, et tant pis si je devrait vomir 2 fois par jour.
Je ne pense pas que le jus ait eu une incidence importante sur l'action de l'autolyse. Lorsqu'on fait le calcul, tu n'as finalement pris que 125 ml par jour (ou deux prises de 62.5 ml par jour), c'est très peu, même moins que le demi-jeûne de Mosséri qui permet 500 g de fruits et 500 g de légumes par jour ... et cela active l'autolyse selon lui.

Tant qu'à la langue, c'est uniquement le matin qu'il faut la regarder avant de prendre quoi que ce soit. Il est normal qu'après avoir bu du jus de raisin qu'elle ne revienne pas blanche pour un certain temps ... mais le matin, après 12 à 14 heures sans boire de jus ni d'eau, elle devrait être de nouveau blanche, à moins qu'elle prenne d'autres coloris comme lors des demi-jeûne où la langue peut devenir jaune, noire, brune ... mais ce ne fut pas le cas lors du dernier jeûne de mon épouse.

Si les quantités de jus avaient été plus importantes avec plus de deux prises par jour, cela aurait pu intervenir sur l'autolyse. Mais en laissant passablement de temps entre les prises (ex: une à midi et une à 18h), l'autolyse reprend rapidement son rythme de croisière, surtout entre 18h et le midi le lendemain. C'est de cette façon que Lison exécuta son dernier "demi-jeûne" avec du jus de raisin semblable au tien, en deux prises par jour. Au début de ce demi-jeûne, elle fit quelques jours sec puis débuta les jus. Elle s'est senti très bien et les résultats furent excellents pour une articulation ainsi que pour ses ennuis gastro-intestinaux ... tout ça sans nausées, nausées qui la faisait souvent abandonner le jeûne dans le passé.


avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Mar 11 Avr 2017 - 12:02

Bonjour,

J5 : 73,3 kg
J'ai bu pas mal d'eau là aussi. Mais si je bois un peu d'eau du robinet c'est grave ? Quelles en seront les conséquences, j'ai peur de me retrouver à court de bouteilles d'ici mardi (vendredi et lundi étant fériés). Et sur le net trop cher les frais de port...
Nouvelle insomnie ! j'ai très mal dormi enfin presque pas je voyais les heures défilés sur le radio-réveil ! donc là ça fait 3 jours que je ne dors que très peu... je ne veux pas mourir d'insomnies. 10 jours et hop je passe de l'autre côté. J'attends le jus de raisins, je l'ai commandé à minuit du coup je ne l'aurais que mercredi ou jeudi (24/48 h).
2 ml c'est très peu non ? Je ne peux en prendre 5 ml ? et comment mesurer ? un fond de verre ?
Et je pourrais acheter du jus d'orange 100% pur jus ? Et en boire un peu aussi ?

Bon j'espère que cette nuit je dormirai quelques heures parce que la nuit j'étais très mal je suis resté au lit longtemps... (de minuit à 16 h) En fait je n'ai la force de rien.
Ce soir je dois conduire 10 mn deux fois à 19h30 et 21h15.

Bref on verra bien....
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Mar 11 Avr 2017 - 12:44


Tout d'abord, ce n'est pas 1 ml de jus mais plutôt 60 à 100 ml dans un verre normal ça fait +ou- 4 ou 5 cm dans le fond de ton verre. Tu prend cela deux fois par jour. Tu peux aussi ajouter de l'eau dans ton jus comme tu le veux.

Tant qu'à l'eau du robinet, elle est assurément traitée au chlore et/ou à d'autres procédés. Ce que tu peux faire, afin d'éliminer le chlore de l'eau : remplir un récipient (1 litre ou deux) et le laisser reposer. Ne le boire que le lendemain. Ainsi, le chlore qui est un gaz s'évaporera et l'eau n'en contiendra plus.

Pour ton insomnie, rassure-toi, tu ne mourras pas de manquer quelques jours de sommeil. Tu dors probablement un peu chaque nuit. Plus le jeûne avancera plus tu dormiras, peut-être pas 7 ou 8 heures mais peut-être 3 à 5 heures par nuit ... en jeûne c'est la normalité.

Tu dis que tu devras conduire un peu ce soir ... normalement il serait préférable de prendre un jus avant de partir ... mais puisque tu n'en as pas, si tu as une orange, la presser et la boire avec un peu d'eau ... si tu n'as pas une orange ... manger une cuillère à café de miel pourrait faire.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Mar 11 Avr 2017 - 12:54

Luc a écrit:
Tout d'abord, ce n'est pas 1 ml de jus mais plutôt 60 à 100 ml dans un verre normal ça fait +ou- 4 ou 5 cm dans le fond de ton verre.  Tu prend cela deux fois par jour.  Tu peux aussi ajouter de l'eau dans ton jus comme tu le veux.

Tant qu'à l'eau du robinet, elle est assurément traitée au chlore et/ou à d'autres procédés.  Ce que tu peux faire, afin d'éliminer le chlore de l'eau : remplir un récipient (1 litre ou deux) et le laisser reposer.  Ne le boire que le lendemain.  Ainsi, le chlore qui est un gaz s'évaporera et l'eau n'en contiendra plus.

Pour ton insomnie, rassure-toi, tu ne mourras pas de manquer quelques jours de sommeil.  Tu  dors probablement un peu chaque nuit.  Plus le jeûne avancera plus tu dormiras, peut-être pas 7 ou 8 heures mais peut-être 3 à 5 heures par nuit ... en jeûne c'est la normalité.

Tu dis que tu devras conduire un peu ce soir ... normalement il serait préférable de prendre un jus avant de partir ... mais puisque tu n'en as pas, si tu as une orange, la presser et la boire avec un peu d'eau ... si tu n'as pas une orange ... manger une cuillère à café de miel pourrait faire.  


Merci beaucoup pour tes précieux conseils ! rassurant !

Par contre j'ai une épicerie à 30 mètres en bas de chez moi, je pense qu'ils vendent des oranges mais problème je n'ai pas de presse agrumes donc bon voilà je suis un peu coincé et les prix sont un peu exorbitants mais bon pour une orange...
Je prendrais une cuillère à café de miel. Je peux m'embarquer ma bouteille non pour en boire un peu vers 21h15 avant de reprendre le volant.

Quant à l'eau, la laisser reposer au frigo dans une bouteille fermé ça le fait ou dans un verre dans la pièce à l'air libre ?

Ah ok pour le jus de raisins, j'avais cru lire 1 à 2 ml dans un précédent post. Par contre, y'a pas d'heure pour les prendre ? genre midi et 18 h ça irai ?
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Mar 11 Avr 2017 - 17:28

sypqys a écrit: Par contre j'ai une épicerie à 30 mètres en bas de chez moi, je pense qu'ils vendent des oranges mais problème je n'ai pas de presse agrumes donc bon voilà je suis un peu coincé et les prix sont un peu exorbitants mais bon pour une orange...
Je prendrais une cuillère à café de miel. Je peux m'embarquer ma bouteille non pour en boire un peu vers 21h15 avant de reprendre le volant.

Quant à l'eau, la laisser reposer au frigo dans une bouteille fermé ça le fait ou dans un verre dans la pièce à l'air libre ?

Ah ok pour le jus de raisins, j'avais cru lire 1 à 2 ml dans un précédent post. Par contre, y'a pas d'heure pour les prendre ? genre midi et 18 h ça irai ?

Laisser reposer l'eau au frigo sans bouchon ou dans un verre dans la pièce c'est aussi correct. Cependant, il faut laisser le temps pour que le chlore s'évapore. Donc un récipient plus gros qu'un verre est avantageux.

Pour la prise de jus, à 12 h et à 18h serait bien.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Mar 11 Avr 2017 - 20:32

C'est bien 24 h sans bouchon ?

Après je peut la reboucher ?
Et combien de temps la garder en vue de la boire ensuite en comptant les 24 h sans bouchon ?

Merci Luc
à+

PS : Je vais encore avoir du mal à dormir j'ai très mal au ventre et quelques nausées parfois, donc je m'y focalise et ça m'empêche de dormir...
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Mar 11 Avr 2017 - 22:45

sypqys a écrit:C'est bien 24 h sans bouchon ?
Après je peut la reboucher ?
Et combien de temps la garder en vue de la boire ensuite en comptant les 24 h sans bouchon ?
Pour l'eau, j'imagine qu'au bout d'une douzaine d'heures, elle ne devrait plus avoir de chlore. Tu peux refermer le bouchon et elle se conserve plusieurs jours au frigo. Il est bien de s'en préparer une deuxième bouteille afin de ne pas en manquer, surtout si tu bois beaucoup.

Finalement, es-tu sorti ? Et comment cela s'est passé ?

avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Mer 12 Avr 2017 - 7:19

Luc a écrit:
sypqys a écrit:C'est bien 24 h sans bouchon ?
Après je peut la reboucher ?
Et combien de temps la garder en vue de la boire ensuite en comptant les 24 h sans bouchon ?
Pour l'eau, j'imagine qu'au bout d'une douzaine d'heures, elle ne devrait plus avoir de chlore.  Tu peux  refermer le bouchon et elle se conserve plusieurs jours au frigo. Il est bien de s'en préparer une deuxième bouteille afin de ne pas en manquer, surtout si tu bois beaucoup.

Finalement, es-tu sorti ? Et comment cela s'est passé ?


Ok merci. Bah j'ai pris une cuillère à café de miel (comme tu me l'as conseillé juste avant) juste avant et me suis embarqué la bouteille d'eau dans la voiture (j'ai bu 2 gorgées), sinon ça c'est bien passé juste que des fois j'avais mal au ventre, donc pas toujours évident...

Mais bon j'étais essentiellement assis donc au repos.

Là je vais retourner m'allonger j'ai du dormir quelques heures (2-3 h), entrecoupés, et au réveil je sentais moins de douleurs au ventre pendant un quart d'heure puis la douleur revenais.. Mais déjà c'est plus supportable...

En fait je me suis endormi très tard vers 5 h du matin. Là il est midi. Bon voilà. Toujours pas reçu le jus de raisin, surement demain.

Je ne sais pas pourquoi j'ai tant mal au ventre depuis 2/3 jours et ce, en permanence... peut être les intestins ? est-ce que ça va cesser ? c'est du à quoi ? Pourrais-je prendre un anti-douleur occasionnellement ?
Sinon j'ai perdu 2,2 kg en un jour entre le J4 et J5 sur 24 h. Normal ? Au début j'étais à 76,4 kg je suis à 71,1 kg. A voir comment ça va évoluer...
Au bout de combien de jours de jeûne la perte poids se stabilise à 200 g par jour ? 1 semaine ?

là j'avais une crotte de nez qui me gênait et elle était formé de sang essentiellemnt... ça m'est déjà arriver quand j'ai cesser mon premier traitement psychiatrique en 2012 à plusieurs reprises.
j'espère que ce n'est pas un signe grave. Mais si les douleurs de ventre (intestins ou estomac perdurent) je devrais cesser mon jeûne je pense non ?

Une autre interrogation : est-ce normal que mon ventre gargouille encore pas mal au bout de 6 jours de jeûne au soir ? ça m'inquiète pourtant j'ai des réserves ? Que faire stp ?


je te tiens au courant.
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Jeu 18 Mai 2017 - 7:47

Comme promis, et en l'absence de réponse..... (alors que j'étais mal.... peut être que ma réponse n'a pas été vu, on va dire ça....), j'ai du me débrouiller par moi-même.... à la fortune du pot pas facile quand on est isolé et souffrant, mais soit. Ce n'est pas très grave.... On ne peut pas aider tout le monde... je le conçoit, enfin bref...

Bon mon premier jeûne ne fût pas une réussite. Donc j'ai repris la nourriture liquide par des potage, jus de raisins comme conseillé, compote, yaourt nature...
J'avais trop faim et mal au ventre... Je n'en pouvais plus de l'eau tiède à longueur de journée, faut tenir et être habitué, surtout douleurs, insomnies, sevrage atroce des médicaments.... insupportable (je suis intolérant à la souffrance, j'ai déjà connu une période y'a quelques années de 2012 à 2013).
Voilà, niveau poids, je suis tombé à 70 kg puis suite à la réalimentation bien que liquide je suis remonté à 74,5 kg et ensuite peu à peu je me suis stabilisé à 71,5 kg depuis...
Je mange toutefois un peu mieux, davantage sain, fruits et légumes... J'espère que le prochain se déroulera dans de meilleures conditions, que je le supporterais.
J'avais des reflux un RGO avant, j'ai stoppé le traitement, mais le jeûne n'a rien réparer à ce niveau peut être trop court. J'ai "mangé" liquide pendant une semaine et demi (donc demi-jeûne d'une semaine)....

Bref, je vais continuer à me documenter pour que le prochain se déroule dans de meilleures conditions....
Mais bon c'est toujours bénéfique même si c'est court...

Au plaisir si ça peut aider quelqu'un dans une situation analogue à la mienne... Je sais ça ne va pas rassurer des masses mais bon.... après chaque cas est singulier aussi donc bon...
Bonne fin de journée à toutes et à tous, merci beaucoup encore Luc pour l'aide apporté, ça m'a été utile !
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Jeu 18 Mai 2017 - 10:52

Bonjour sypqys,

Je m'excuse de ne pas avoir répondu à ton message du 21 avril. Il arrive parfois que si je ne lis pas mes messages en peu de temps, que l'indicateur de nouveaux messages n'est plus en surbrillance ... et je l'oublie malheureusement.

Si mes calculs sont bons, tu aurais jeûné 6 ou 7 jours + un demi-jeûne d'une semaine, ce qui est très bien, mais peut-être insuffisamment long pour régler tous tes ennuis.  Un autre jeûne effectué dans quelques mois pourrait possiblement compléter le travail de l'autolyse.  Ce prochain jeûne pourrait être plus facile que ce dernier.

Les divers maux ressentis à différents niveaux sont généralement liés à l'action de l'autolyse.  Si ces maux peuvent s'endurer, nous devrions essayer de les endurer.  Habituellement cela passe en quelques heures.  Si cela est trop souffrant, nous pouvons placer une source de chaleur aux endroits douloureux, ou prendre un peu de jus de fruit afin de faire diminuer temporairement la douleur.  L'autolyse diminue reprendra un peu plus tard.

La reprise alimentaire me semble avoir été correcte.  Le fait de mieux t'alimenter est bien et t'aidera à accumuler de bonnes réserves.  Plus nous mangeons de végétaux, mieux c'est.

À la prochaine !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  sypqys le Ven 18 Aoû 2017 - 14:15

Bonjour,


Voilà je suspecte d'être atteint par une maladie auto immune (Behçet), ce sera confirmé en CHU prochainement.

Est-ce que cela peut expliquer toutes mes douleurs lors de mon court jeûne de 6/7 jours ? (voir post précédents)

Si c'était bien le cas est-ce que cela cause de graves problèmes/désordres car je me suis senti mieux après le jeûne à tous les plans jusqu'à quelques semaines ou ça va moins bien pourtant je mange bien, des soucis relationnels, juste, des inquiétudes disons.
Sinon je poserais la question au CHU.


Merci
avatar
sypqys

Messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 31
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Luc le Ven 18 Aoû 2017 - 16:50


Bon retour sur le forum !

Après avoir lu ce qu'on écrit sur la maladie  auto immune de Behçet, il est évident que le jeûne n'est pas contre-indiqué pour ce type d'ennui, bien au contraire.  D'ailleurs, selon tes dires, tu t'es senti réellement mieux suite à ton jeûne en avril dernier.

Suite aux résultats attendus, qu'il s'agisse ou non de cette maladie auto-immune, le jeûne serait indiquée.

En conclusion, s'il n'y a pas de contre-indication connue (organe greffé, diabète de type 1, stimulateur cardiaque ... voir le lien ICI pour la suite), le jeûne est indiqué.

Au plaisir de te lire !
avatar
Luc
Admin

Messages : 4295
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut on continuer son traitement psychiatrique et prendre des plantes médicinales durant le jeûne ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum