Jeûne et crise de rectocolite hémorragique

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne et crise de rectocolite hémorragique

Message  Anadyomene le Jeu 24 Juil 2014 - 5:34

Bien le bonjour!

alors voilà, je me pose une question est-ce qu'un jeûne peut couper court à une rectocolite hémorragique (selles fréquentes avec des glaires et du sang)?

Certes, j'ai lu l'expérience de chacha dans ce sujet ci : Saignement dans les selles mais il me laisse vraiment sur ma "faim" de connaissances à ce sujet.

Quelqu'un aurait-il un avis sur la question?

Ana.


PS : merci de m'avoir lu

Anadyomene

Messages : 4
Date d'inscription : 04/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et crise de rectocolite hémorragique

Message  Luc le Jeu 24 Juil 2014 - 11:23


Bienvenue sur le forum!

Contrairement à la médecine traditionnelle, consistant à essayer de régler un problème précis par l'application locale de médicaments ou autres traitements, le jeûne traîte l'ensemble de l'organisme. Comme on le sait, tous les éléments de cet organisme sont inter-reliés. Un organe qui ne fonctionne pas se répercute sur tous les autes. La biologiste et spécialiste du jeûne, Nicole Boudreau écrit :

"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."

Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie ...) le corps peut se régénérer par le jeûne. Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien. (...)

Précisons cependant, qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathogène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant."
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t24-bienfaits-et-contre-indications-au-jeune-boudreau
Donc, jeûner est un "traitement" d'ensemble et ne peut faire que du bien, à moins qu'il y ait des contre-indications. (voir le lien proposé)










Luc
Admin

Messages : 3462
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum