jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Dikih le Ven 22 Juil 2016 - 10:48

Bonjour,
j'ai commencé ce jeûne dimanche 17 juillet à midi. J'étais en pleine crise de goutte, et je me demandais s'il était opportun de jeûner dans ces conditions - compte-tenu du fait que la goutte est due à l'acide urique, et que le jeûne fait monter le taux d'acide urique... Luc m'a envoyé des infos très intéressantes qui m'ont convaincu de me lancer quand-même (voir la rubrique "Posez vos questions en rapport avec le jeûne." >>[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <<). J'ai aussi lu un passage de Shelton, où il confirme que le jeûne est bon pour tous les problèmes articulaires (il mentionne arthrite et goutte). Thierry de Lestrade raconte aussi que pendant son jeûne à la clinique Buchinger il a eu un début de crise goutte, et que c'était passé rapidement. Bref... j'en suis au 6è jour.
Je dois dire que mon but était aussi de faire l'expérience de l'état "euphorique" consécutif à la crise d'acidose, et que j'ai vu décrit pas beaucoup de jeûneurs. J'espérais notamment constater par moi-même la disparition de la sensation de faim, après quelques jours. (Mes précédents jeûnes étaient courts : 36 heures, et 3 jours 1/2).
Mais pour l'instant, je ne constate rien de tel...
Tout va bien, d'ailleurs... Le 2è jour, la crise de goutte a connu une recrudescence plutôt vive, et puis le lendemain le gros orteil a commencé à désenfler, et depuis hier je ne sens quasiment plus rien, et peux à nouveau marcher presque normalement.
Mais il n'y a eu ni malaise, ni nausée, ni insomnie, ni aucun des autres symptômes de la crise d'acidose. Et surtout : la sensation de faim - bien que très supportable - ne disparaît pas, ce qui me déçoit un peu.
J'ai peut-être une explication : pendant ces six jours j'ai quand-même continué à mâcher des chewing-gums à la nicotine. Il y a bien un passage de Shelton où il déconseille les chewing-gums, mais il n'en donne pas de raisons très claires. Moi, j'ai l'impression que la déglutition de salive fait croire à l'estomac qu'il va y avoir quelque chose à manger, et du coup il commence à envoyer des signaux de faim...
Quoi qu'il en soit, je continue encore un peu. Peut-être que le cap des 7 jours m'en apprendra plus...

Dikih

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Luc le Ven 22 Juil 2016 - 17:42

Merci pour ce retour !

Nous sommes heureux que ton ennui se soit finalement réglé par le jeûne.  Il est probable que si à chaque année, un court jeûne est exécuté, cela permettrait d'éviter ces crises de goutte, tout en apportant de nombreux bienfaits à l'organisme, dont l'anti-cancérisation mentionné par le Dr. J.P. Willem sur le lien proposé.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une mise au point doit-être faite concernant différents point de vue sur les effets physiques et psychologiques du jeûne.

La faim ne disparaît pas nécessairement chez tous. L'état d'euphorie n'est pas nécessairement présente lors des jeûnes, même lors de longs jeûnes. Ce ne sont pas tous les jeûneurs qui ressentent des douleurs, nausées, vomissements, malaises divers ... durant le jeûne et plus particulièrement durant les premiers jours.  

On peut même affirmer qu'un fort pourcentage de jeûneurs ne ressentent que très peu d'effets secondaires et qu'une autre proportion presqu'aussi importante de jeûneurs, jeûne difficilement.

Certaines personnes peu intoxiquées jeûnent difficilement, d'autres pas.  Des gens très intoxiquées jeûnent difficilement, d'autres pas.  Donc, il est difficile d'établir une règle.

Tant qu'à la gomme à mâcher, c'est un moindre mal, en autant que les quantités soient minimes (ex. ne pas prendre un nouveau morceau aussitôt que la saveur soit disparue, mais garder la même plus longtemps)

Ce que tu écris : "... Moi, j'ai l'impression que la déglutition de salive fait croire à l'estomac qu'il va y avoir quelque chose à manger, et du coup il commence à envoyer des signaux de faim..." a plein de sens et j'y abonde.  Néanmoins, si en raison des mauvais goûts de la bouche et des nausées dues  à celui-ci, si mâcher un morceau de gomme nous permet de prolonger le jeûne en diminuant les mauvais goûts de la bouche et ce qui s'y rattache ... pourquoi pas !

Question : Pourquoi de la gomme à mâcher avec de la nicotine ? Ce qui va à l'encontre du jeûne qui a pour but de nous nettoyer et de nous faire perdre la dépendance aux drogues.

Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Dikih le Ven 22 Juil 2016 - 19:06

Merci, Luc, pour ces mises au point. Je comprends bien que les réactions au jeûne sont nécessairement très individuelles et non généralisables, puisque l'état d'un corps à un moment donné est la résultante de tout un passé - nécessairement singulier.
Pour ce qui est des chewing-gums à la nicotine, c'est tout simplement que j'étais en train d'arrêter de fumer, avant ce jeûne, et m'aidais pour cela de ces chewing-gums. Mais pour moi il est (apparemment) plus facile de jeûner que de m'abstenir de nicotine, et j'ai donc continué de mâchonner ma nicotine tout en arrêtant de manger (mais pas du tout pour lutter contre un mauvais goût dans la bouche).
Nous avions d'ailleurs eu un échange en février dernier à ce sujet ("c'est comme de vouloir vider la baignoire en laissant couler le robinet", disais-tu). J'avais jeûné trois jours et demi, mais sans arrêter de fumer, et avais raconté ça sur ce forum... J'ai bien conscience qu'il y a là une contradiction. Mais la situation évolue : d'abord jeûne et cigare , maintenant jeûne et nicotine à mâcher... J'espère bien que la prochaine fois il n'y aura vraiment que de l'eau à avaler.
Aujourd'hui (6è jour) je me suis tout de même senti drôlement fatigué, et comme apathique. Vertiges dès que je me lève.... J'ai eu du mal à aller promener le chien. Mais rien d'extraordinaire : symptômes prévisibles et bénins.

Dikih

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Luc le Sam 23 Juil 2016 - 1:21

Oui, les réactions diffèrent d'un individu à l'autre, et même chez une même personne.

"Puisque chaque personne a des gènes exclusifs, un tempérament particulier, un environnement familial personnel et des habitudes de vie bien à elle, son état de santé et ses réactions la démarquent (...)

En période de jeûne, les différences se maintiennent. Comme le degré d'intoxication et d'endommagement des tissus de l'organisme varie d'une personne à l'autre, les réactions d'autolyse diffèrent d'une personne à l'autre. (...)

La vitalité de la personne, la présence d'autres foyers toxémiques dans l'organisme qui solliciteront aussi son système de défense et l'état de détente que la personne saura atteindre influenceront le déroulement du jeûne et la durée des réactions d'autolyse."


"Non seulement les jeûnes diffèrent-ils d'une personne à l'autre, mais une même personne ressentira des réactions différentes d'un jeûne à l'autre.

Avec le temps,notre état physiologique change. Notre corps est plus ou moins intoxiqué selon le niveau de stress et de fatigue et les écarts alimentaires auxquels nous le soumettons. (...) C'est pourquoi le deuxième ou le trosième jeûne d'une personne différera du premier et portera le sceau de son état physiologique du moment.

Un autre phénomène explique les changements ressentis d'un jeûne à l'autre: plus on jeûne, plus l'autolyse se déroule à des niveaux profonds. (...)

La pratique du jeûne présente un avantage incontestable: tous les organes et les tissus sont sujets à l'autolyse. Quel que soit le lieu de l'infection, nos 100 000 kilomètres de vaisseaux sanguins y ont accès et livrent à chaque cellule l'oxygène et les nutriments essentiels à sa régénération. (...)

Puisque les jeûnes se suivent et ne se ressemblent pas, signalons enfin que pour bien des gens, le jeûne se déroule sans malaise. (...) Bien qu'elles ne ressentent pas nettement les processus de détoxication qui s'opèrent en elles, ceux-ci sont incontournables: en jeûne total, l'organisme n'a pas le choix de faire l'autolyse de ses réserves et de ses structures endommagées, car il doit trouver des énergies pour survivre."
Tiré de "Jeûner pour sa santé" (Nicole Boudreau)

Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Dikih le Dim 24 Juil 2016 - 6:05

Bon, ça y est ! J'ai fini le 7è jour, et ai décidé d'arrêter pour cette fois, car je veux aller faire de la marche d'ici deux jours, et doit me requinquer un peu d'ici-là. Je ferai mieux la prochaine fois.

Rapide bilan : c'est seulement les 6è et 7è jour que j'ai ressenti de la faiblesse, et des vertiges - surtout le 7è. Sinon, il n'y a eu presqu'aucun symptôme négatif. J'ai encore du mal à plier l'orteil complètement, et boîte encore un peu. Je remarque que les précédentes crises de goutte ont été assez courtes, par rapport à celle-là. Les anti-inflammatoires la faisaient passer en une semaine. Cette fois-ci 5 jours d'anti-inflammatoires n'ont pas servi à grand-chose. Quand j'ai commencé le jeûne je n'arrivais presque plus à marcher depuis 15 jours. Je dois dire que c'était en train de s'estomper à ce moment-là - en sorte que je ne saurais affirmer si c'est le jeûne qui en a eu raison, ou si la crise a fini par partir d'elle-même.

Je viens de festoyer avec deux abricots, un verre de jus de fruit et deux biscottes. Je pense manger très peu au cours des deux ou trois prochains jours.
J'ai perdu 7 kilos, mais sais que j'en reprendrais 3 ou 4 très rapidement.

Si dans les temps qui viennent je constate des conséquences de ce jeûne je ne manquerai pas de venir les consigner ici.

Luc, je te remercie vivement pour tes réponses et ton accompagnement. Je suis épaté par la constance et la ponctualité que tu mets à réagir à tous les nouveaux messages publiés sur ce forum ! Cela doit presque représenter un travail à temps complet... En tous cas, c'est une manière remarquable de se rendre utile et d'aider ses semblables, et qui me paraît d'autant plus admirable qu'au fil de tes réponses (aussi à d'autres participants) j'ai fini par discerner les grandes lignes de ton parcours personnel, qui n'a pas été de tout repos, semble-t-il...
Alors, à bientôt, peut-être, et bon courage pour la suite de ton œuvre d'accompagnement des jeûneurs.

Dikih

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  bernie42 le Dim 24 Juil 2016 - 7:37

Félicitations Dikih pour ton jeûne de 7 jours et bonne marche maintenant que tu es à nouveau sur pieds !

bernie42

Messages : 93
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Luc le Dim 24 Juil 2016 - 10:43


Merci Dikih pour ton commentaire et bravo pour ce jeûne de 7 jours !

Il est en effet difficile d'avoir la certitude que ton problème de goutte ait été réglé par le jeûne ou autre. Néanmoins, une semaine de jeûne ne peut que faire du bien à tout l'organisme.

J'ai trouvé un sujet intéressant où il est question d'acide urique et de goutte, cela pourrait t'intéresser.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au plaisir de te lire à nouveau lors de ton prochain jeûne !




Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Dikih le Lun 25 Juil 2016 - 13:59

Juste un mot en guise d'épilogue, et pour confirmer ce que me dit Luc : j'étais embêté depuis une quinzaine d'années par un eczéma dans les deux oreilles. Il semble bien qu'il soit en train de disparaître. A confirmer.
Si d'autres effets positifs (si possible) se manifestent ultérieurement, je ne manquerai pas de les consigner ici.
Aujourd'hui j'ai mangé un hareng fumé et un petit pain aux noisettes (en plus des fruits et tomates règlementaires) : un vrai festin !

Dikih

Messages : 15
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Luc le Lun 25 Juil 2016 - 15:33


Merci pour tes retours ... c'est de cette façon dont nous avançons, par vos expériences.


Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne d'au moins une semaine suite à crise de goutte

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum