Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  janslovak le Dim 9 Fév 2014 - 10:58

Bonjour,
je suis un homme de 55 ans, stressé comme beaucoup par les soucis et le travail. Comme beaucoup, même si je ne bois pas d' alcool et je ne mange pas beaucoup de viande rouge, j'ai laissé les kilos s'accumuler (début du jeûne 101,2 kg pour 1.75 m) et en plus dernièrement j'ai arrêté le sport... Enfin, je n'ai pas pu prendre de vacances depuis 4 ans.
Depuis 2 ans j'ai des rhinopharyngites à répétition avec assez souvent un gonflement du ganglion lymphatique gauche entre l'oreille et la mâchoire. J'ai fait presque tous les examens médicaux possibles mais sans résultat. J'ai fini par penser que c'était dû à une fatigue généralisée et du coup lors de mon dernier problème (rhume gigantesque) je me suis lancé sans réelle préparation dans un jeûne que je pensais initialement de sept jours mais que je poursuis actuellement vers ... je ne sais pas trop. J'en suis actuellement au 12ème jour et je pèse maintenant 91,8 kg
Jusque là, je n’ai pas eu de difficulté réelle, une fatigue réelle mais supportable (je travaille et j'ai deux petites filles ;-) ) mais depuis deux jours j'ai l'estomac entre deux eaux, autrement dit je suis au bord de la nausée, et surtout le ganglion lymphatique est un peu gonflé et douloureux au toucher ...
Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider pour les "nausées" et me donner un conseil pour le ganglion lymphatique ?
Merci beaucoup.
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Dim 9 Fév 2014 - 16:54

Bonjour et bienvenue sur le forum!

Bravo pour ton jeûne et merci de partager ton expérience.

J'ignore quel type de jeûne est exécuté mais, pour qu'un jeûne soit thérapeutique et donne des résultats, nos énergies doivent être consacrées à l'auto-guérison.  Plus nous serons actifs, moins il restera d'énergie pour la régénération, peu importe le problème à régler. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lorsque nous sommes malades, l'organisme tente par tous les moyens
de s'auto-guérir, il tente de nous forcer à nous reposer afin d'économiser nos énergies.
À ce propos, Shelton écrit :
"La maladie, et spécialement la maladie aiguë, est travail, action, lutte —
c'est souvent une action violente. Elle consomme de l'énergie. Elle laisse souvent
le malade épuisé au bout de son gros effort.  Souvent la maladie demande une
plus grosse dépense d'énergiequ'il n'en faut pour les activités courantes en période de santé —
d'où la nécessité de conserver l’énergie par tous les moyens possibles. Perte de
l'appétit, arrêt de la digestion, suppression des sécrétions digestives, suspension
des contractions stomacales et des mouvements péristaltiques de l’intestin, inactivité
des intestins, de la peau, du foie, des reins, faiblesse générale, prostration,
etc., sont des mesures de conservation. L'énergie non dépensée dans ces
directions est disponible ailleurs pour un travail plus urgent."


Tous les symptômes mentionnés semblent indiquer que l'organisme tente d'éliminer des agents toxiques par tous les moyens mis à sa disposition.  Certains ont des éruptions cutanés, des nausées et des vomissements, des sécrétions diverses et souvent une fatigue importante ...  Néanmoins, peu importe le type de jeûne entrepris, c'est toujours le repos qui met en branle l'autolyse et la régénération.

Avec un IMC à 33, il est évident que tout l'organisme a besoin d'une remise à zéro des compteurs et le jeûne est probablement la façon la plus rapide de le faire.

Pour les nausées, un ennui souvent observé, malheureusement peu de choses peuvent les éliminer.  Certains prennent un peu de jus de fruits à l'occasion pour diminuer l'autolyse, mais cela n'est trop souvent que temporaire.

Pour les ganglions enflés, on laisse agir la nature. On sait que durant le jeûne, diverses manifestations sont présentes, laissant croire au jeûneur que ses problèmes augmentent plutôt que de se régler. Tout cela n'est que temporaire et fait partie du processus de guérison. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au plaisir de te lire!

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  janslovak le Lun 10 Fév 2014 - 4:03

Luc a écrit:Bonjour et bienvenue sur le forum!

Bravo pour ton jeûne et merci de partager ton expérience.

J'ignore quel type de jeûne est exécuté mais, pour qu'un jeûne soit thérapeutique et donne des résultats, nos énergies doivent être consacrées à l'auto-guérison.  Plus nous serons actifs, moins il restera d'énergie pour la régénération, peu importe le problème à régler. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tous les symptômes mentionnés semblent indiquer que l'organisme tente d'éliminer des agents toxiques par tous les moyens mis à sa disposition.  Certains ont des éruptions cutanés, des nausées et des vomissements, des sécrétions diverses et souvent une fatigue importante ...  Néanmoins, peu importe le type de jeûne entrepris, c'est toujours le repos qui met en branle l'autolyse et la régénération.
Avec un IMC à 33, il est évident que tout l'organisme a besoin d'une remise à zéro des compteurs et le jeûne est probablement la façon la plus rapide de le faire.
Pour les nausées, un ennui souvent observé, malheureusement peu de choses peuvent les éliminer.  Certains prennent un peu de jus de fruits à l'occasion pour diminuer l'autolyse, mais cela n'est trop souvent que temporaire.
Pour les ganglions enflés, on laisse agir la nature.  On sait que durant le jeûne, diverses manifestations sont présentes, laissant croire au jeûneur que ses problèmes augmentent plutôt que de se régler.  Tout cela n'est que temporaire et fait partie du processus de guérison. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Au plaisir de te lire!

Bonjour Luc,
merci de ta réponse dont je ne peux que confirmer ce que tu m'y écris puisque le ganglion lymphatique qui m'inquiétait un peu (beaucoup) semble déjà diminuer après une nuit de repos plutôt bonne.
Une chose dans mes lectures des posts de ce forum qui m'a surprise , c'est le fait que les analyses de sang puissent être très bonnes après un jeûne, ce qui me paraissant contradictoire..
Une question enfin, j'ai commencé mon jeûne sans me fixer réellement de date de sortie du jeûne, initialement je pensais 7 jours puis comme cela se passait plutôt bien je pense aller jusqu'à 14 jours (encore 2 jours). Y aurait-il un vrai bénéfice à continuer jusqu'à 21 jours ?
Merci de tes conseils
JAn

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Lun 10 Fév 2014 - 15:25


À propos des analyses sanguines suite à un jeûne, en effet cela paraît surprenant mais c'est presqu'invariablement ce qui se passe. Dans les faits, durant le jeûne l'organisme se nourrit de ses réserves et de façon très équilibrée. Lorsque nous mangeons, il va chercher les nutriments dans ce que nous absorbons. Lors du jeûne, le corps passe en mode survivance et est nourri directement sans passer par le difficile processus de la digestion. Lors de l'alimentation, si nous absorbona mal les nutriments, pour diverses raisons, l'organisme peut devenir carencé, ce qui ne se produit pas lorsqu'il s'alimente directement de ses réserves. On note souvent des gens ayant une hémoglobine et une ferritine sous les normales avant le jeûne, obtenir des résultats tout à fait dans les normes suite au jeûne. Plussieurs cas sont répertoriés. Voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne sais toujours pas quel type de jeûne tu exécutes. Mais, tel que mentionné sur une réponse précédente, c'est le repos qui favorise la régénération. Si nous travaillons et devons fournir des efforts, l'énergie est déviée pour l'effort déployé et ce sera surtout la nuit que l'autolyse se mettra en branle. Si, au contraire nous jeûnons en nous reposant, le processus est plus efficace et plus rapide. (relire le lien sur ce que nous devons faire durant le jeûne)

Il est évident qu'un jeûne de 21 jours donnera davantage de résultats. Néanmoins, nous n'insisterons jamais assez sur l'importance du repos durant le jeûne.

Tant qu'à la préparation au jeûne, il ne faut pas s'en faire avec cela, beucoup de jeûneurs, dont certains jeûnent régulièrement débutent leurs jeûnes du jour au lendemain sans véritable préparation. Naturellement, nous pouvons faire une descente alimentaire qui peut améliorer le passage plus en douceur au jeûne mais ce n'est pas primordial. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  janslovak le Mar 11 Fév 2014 - 7:54

Luc a écrit:
À propos des analyses sanguines suite à un jeûne, en effet cela paraît surprenant mais c'est presqu'invariablement ce qui se passe. Dans les faits, durant le jeûne l'organisme se nourrit de ses réserves et de façon très équilibrée.  Lorsque nous mangeons, il va chercher les nutriments dans ce que nous absorbons.  Lors du jeûne, le corps passe en mode survivance et est nourri directement sans passer par le difficile processus de la digestion.  Lors de l'alimentation, si nous absorbona mal les nutriments, pour diverses raisons, l'organisme peut devenir carencé, ce qui ne se produit pas lorsqu'il s'alimente directement de ses réserves.  On note souvent des gens ayant une hémoglobine et une ferritine sous les normales avant le jeûne, obtenir des résultats tout à fait dans les normes suite au jeûne.  Plussieurs cas sont répertoriés.  Voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je ne sais toujours pas quel type de jeûne tu exécutes.  Mais, tel que mentionné sur une réponse précédente, c'est le repos qui favorise la régénération.  Si nous travaillons et devons fournir des efforts, l'énergie est déviée pour l'effort déployé et ce sera surtout la nuit que l'autolyse se mettra en branle.  Si, au contraire nous jeûnons en nous reposant, le processus est plus efficace et plus rapide.  (relire le lien sur ce que nous devons faire durant le jeûne)
Il est évident qu'un jeûne de 21 jours donnera davantage de résultats.  Néanmoins, nous n'insisterons jamais assez sur l'importance du repos durant le jeûne.
Tant qu'à la préparation au jeûne, il ne faut pas s'en faire avec cela, beucoup de jeûneurs, dont certains jeûnent régulièrement débutent leurs jeûnes du jour au lendemain sans véritable préparation.  Naturellement, nous pouvons faire une descente alimentaire qui peut améliorer le passage plus en douceur  au jeûne mais ce n'est pas primordial. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour Luc,
je te remercie de ces éclaircissements, mon jeûne n'est pas "complètement thérapeutique" parce que je suis un indépendant et j'ai une famille avec deux petites filles , donc pour moi pas de possibilité de m'arrêter. Par contre, c'est vrai que je n'ai pas besoin de me déplacer, travaillant chez moi et j'en profite pour me reposer au maximum.
En tout cas, au début de ce 14ème jour, je commence à me sentir vraiment bien et ça, c'est un véritable bonheur. Je vais continuer un peu dans le jeûne :-)
Bonne journée à tous
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Mer 12 Fév 2014 - 0:57

janslovak a écrit:
... je n'ai pas besoin de me déplacer, travaillant chez moi et j'en profite pour me reposer au maximum.
En tout cas, au début de ce 14ème jour, je commence à me sentir vraiment bien et ça, c'est un véritable bonheur. Je vais continuer un peu dans le jeûne :-)

Bravo pour ces deux semaines complétées!

Encore une semaine pour atteindre ton objectif. Il est agréable de noter que tu sois de mieux en mieux après 14 jours de jeûne. L'autonomie du jeûneur est un détail considéré comme important par la spécialiste Boudreau, indiquant que le jeûne peut se poursuivre jusqu'à ce que nos problèmes de santé soient réglés.

Puisque tu jeûnes chez-toi et que tu n'aies pas à faire d'effort pour te déplacer à l'extérieur, l'autolyse peut se poursuivre sans trop être dérangée. Jeûner en devant faire des efforts physiques arrête la régénération qui ne reprend finalement que lorsque nous sommes au repos.

Quels sont les points positifs notés depuis le début de ce jeûne? Les problèmes réglés ou en train de l'être?


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  janslovak le Mer 12 Fév 2014 - 13:38

Luc a écrit:

Quels sont les points positifs notés depuis le début de ce jeûne?  Les problèmes réglés ou en train de l'être?


Bonjour Luc,
pour l'instant (donc au 15ème jour), le premier point très positif c'est que le ganglion dont je parlais au début est maintenant revenu à la normale et j'espère que les rhinopharyngites à répétition qui s'enchainaient tous les mois vont enfin cesser. Le deuxième point très positif c'est aussi que je commence à me sentir beaucoup plus en forme. C'est vrai qu'avec une dizaine de kilos en moins, on a moins l'impression de se trainer mais je ne parle pas simplement du poids lorsque je dis que je me sens plus en forme.
En tout cas je vais continuer jusqu'à 21 jours parce que je crois que je comprends les bénéfices à attendre de cette troisième semaine, un peu comme ci les deux premières étaient le grand nettoyage et la troisième les finitions. Enfin, c'est ce que je pense maintenant, on verra dans quelques jours ;-)
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Un jeûne de 14 jours qui évolue sans souci vers 21 j.

Message  janslovak le Lun 17 Fév 2014 - 11:07

Bonjour à tous,
autant je me faisais un peu de souci en commençant mon jeûne puisque c'était mon premier autant le passage de 14 à 21 jours s'est fait tout naturellement, sans aucune question particulière, comme si cela devait effectivement simplement se faire.
Seul point encore désagréable, c'est le sentiment souvent d'avoir la bouche en carton, même si je m’attache à boire beaucoup d'eau (dur, dur)
J'en ai encore pour deux jours, sans vraiment avoir décidé d'arrêter car je me sens tellement mieux qu'il y a 19 jours.
Par contre, c'est vrai que je commence à me poser des questions sur la sortie, j'ai beaucoup lu, je me fais une idée assez précise du processus (en l'occurrence la rupture recommandée par Rocan), mais faut-il effectivement le faire durer aussi longtemps que le jeûne en lui-même ? Ma question est directement liée à la question des protéines qui ne reviennent dans le régime alimentaire que bien tard me semble t-il .
J'explique mon propos, j'ai perdu beaucoup de poids depuis le début (13 kg en fait) et même si cette perte de poids n'était pas l'objectif, j'aimerais bien rester à un poids plus raisonnable (101 kg au départ). D'où mon idée de recommencer le sport sans tarder et mon inquiétude sur les protéines.
Merci de vos conseils
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Lun 17 Fév 2014 - 19:11

Merci pour ces informations!

Tu sembles faire parti de gens qui jeûnent sans trop de difficultés.  Pour ces gens Shelton écrit qu'ils peuvent continuer tant que les problèmes pour lesquels ils jeûnent ne sont pas réglés.  Il est cependant important d'économiser nos réserves en étant au repos.

"Chaque cas devra être traité selon ses popres besoins et selon l'état général du malade. Habituellement, le jeûne devrait continuer jusqu'à l'obtention des résultats visés; cependant, il y des cas où ceci n'est pas réalisable ... Dans la maladie chronique on ne peut pas toujours jeûner jusqu'au bout. Si un malade chronique a commencé un jeûne qui ne lui provoque aucune complication, il n'y a pas de raison d'abandonner avant d'avoir obtenu les résultats désirés, ou bien avant que la nature n'indique qu'il est temps de le rompre ... " (Shelton)

"Après vingt jours de jeûne, on fait sa toilette, on converse sans effort, on marche avec équilibre, mais on n'a aucune endurance pour faire de l'activité physique. Marcher vingt minutes à un rythme soutenu ou danser un tango serait épuisant. On n'en demeure pas moins autonome; l'autonomie est un indice précieux de la capacité de jeûner." Boudreau
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la consommation d'eau, même si plusieurs suggèrent plus ou moins deux litres d'eau par jour, boire un peu moins n'est pas contre-indiqué.  D'ailleurs Shelton ne parle pas de quantités précises.  Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sur une autre réponse, il sera question des protéines et de la durée de la reprise alimentaire.

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Mer 19 Fév 2014 - 10:22

janslovak a écrit: faut-il effectivement le faire durer (reprise alimentaire) aussi longtemps que  le jeûne en lui-même ? Ma question est directement liée à la question des protéines qui ne reviennent dans le régime alimentaire que bien tard me semble t-il .
... j'ai perdu beaucoup de poids depuis le début (13 kg en fait) et même si cette perte de poids n'était pas l'objectif, j'aimerais bien rester à un poids plus raisonnable (101 kg au départ). D'où mon idée de recommencer le sport sans tarder et mon inquiétude sur les protéines.

La plupart des jeûneurs ont les mêmes inquiétudes, et encore plus leurs proches.  Cependant, tous, et dans peu de temps retrouvent un poids normal et leurs forces physiques.  

Au départ, lorsqu'on fait le calcul de l'IMC pour un homme mesurant 1,75 m comme toi, l'idéal serait qu'il soit environ à 23. Ceci signifie que son poids normal devrait être de 70 kg.  Donc, même si tu as perdu 13 kg depuis le début de ce jeûne, tu en es encore à 88 kg.  Une perte additionnelle  importante est donc encore souhaitable.  Et même si le poids descend sous les 70 kg, il n'y a aucun danger.  Le tout sera repris rapidement, même trop rapidement si le jeûneur exécute une reprise alimentaire trop rapide.  

Il est vrai que Rocan et les autres hygiénistes suggèrent une reprise aussi longue qu'a été le jeûne, ceci afin que l'autolyse puisse se poursuivre et augmenter les bienfaits du jeûne.  Néanmoins, la reprise peut s'exécuter sur moins de temps sans effets négatifs.

Pour la question des protéines, plusieurs s'en inquiètent mais les réserves protéiques sont très importantes et peuvent combler les besoins pour des jeûnes beaucoup plus longs.

À propos des protéines, le docteur Michel Duverney-Guichard  écrit :

1.2.1.2.1. La masse protéique

Elle représente 17 % du poids du corps c'est à dire 11 kilogrammes pour un homme de 65 kilogrammes. D'un point de vue énergétique, elle correspond à 14 % des calories potentiellement utilisables. Le niveau des pertes protéiques globales peut être évalué à partir de l'azote urinaire en sachant que 1 gramme d'azote correspond à 5.25 grammes de protéines et en tenant pour négligeables les pertes fécales et cutanées.

Il faut préciser que le catabolisme protéique n'est qu'un des éléments intervenant dans les pertes azotées et qu'ainsi on ne peut assimiler le catabolisme protéique et l'azote urinaire. La diminution de la masse protoplasmique peut également être établie à partir des pertes en potassium puisqu'il est un cation essentiellement intracellulaire. MARLISS (65) trouve une perte azotée de 170 g pour un jeûne de 21 jours, ce qui correspond à une perte protéique supérieure à 1.1 Kilogramme c'est à dire une moyenne de 52 grammes par jour.
Cette perte protéique n'est pas régulière au cours du jeûne. Elle est en effet plus importante au début pour diminuer ensuite avant d'atteindre un plateau relativement stable vers le 14e jour. Pour CAHILL (24) la perte azotée s'élève à 12 g les premiers jours et à 3 à 4 grammes après 1 à 2 semaines ce qui correspond donc à des pertes protéiques variant de 8O grammes à 20 grammes par jour. Il est très intéressant de noter que l'on rejoint donc approximativement les pertes minimales du jeûne protéique. Tiré du livre : "Le jeûne, approche médicale et scientifique" (Duverney-Guichard)

On peut donc en tirer la conclusion que les réserves protéiques sont suffisantes pour exécuter un long jeûne, même très long. Dans les faits, au bout d'un jeûne de 21 jours, selon Marliss l'organisme n'aura utilisé que 892g de protéines (170 g X 5.25) sur les 11 kg disponibles soit un peu moins d'un kilogramme.
Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tant qu'à l'activité physique, encore là, elle doit être réintroduite comme la réalimentation, de façon graduelle.

Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Après 25 jours de jeûne

Message  janslovak le Dim 23 Fév 2014 - 13:39

Bonjour,
ce mail simplement pour faire un petit point après 25 jours de jeûne.
Je suis actuellement à 86 kilos (départ 101,7), ma tension a bien diminuée depuis le début, je suis à 110 /70 (130/90 au début), un peu de fatigue mais en dehors du froid aux mains et aux pieds (moi qui n'ai jamais connu cela) aucun problème ;-)
Mon métabolisme basal a beaucoup baissé (de 2100 à 1750 maintenant) mais cela me parait normal puisque jeûne et baisse de poids.
Donc tout va bien sauf que c'est bien la reprise qui m'inquiète le plus.. En fait, en ce moment, je me sens beaucoup mieux qu'avant, je me sens confortable dans le jeûne et je n'ai pas envie de me retrouver comme avant voire pire.
J'ai bien lu toutes les recommandations (merci, Luc) sur la rupture de jeûne mais quand même je m'inquiète un peu. Reprendre le sport très vite ? Je partagerais volontiers l'expérience de quelqu'un qui aurait su ne pas reprendre tous les kilos qu'il a perdu pendant le jeûne.... Je sais bien que le bénéfice du jeûne est ailleurs mais si en plus on reste un peu plus svelte ;-)
Merci des conseils
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Lun 24 Fév 2014 - 22:03


La reprise de poids n'est pas inévitable, plusieurs ont repris un peu de poids et cela est tout à fait normal et souhaitable. Néanmoins, cela peut demander certains efforts pour contrôler notre façon de s'alimenter.

Aujourd'hui, nous savons ce qui nous fait engraisser, à nous donc d'y voir! Si nous jeûnons avec la hâte de manger comme avant notre jeûne, il est presqu'assuré que nous reprendrons le poids perdu rapidement et voire plus. Il faut changer notre façon d'envisager l'alimentation. Plusieurs jeûneurs ont totalement changé leur façon de s'alimenter suite à un jeûne, souvent suite à un long jeûne. Je prend souvent l'exemple de mon épouse qui est selon moi un modèle à imiter. Suite à un long jeûne de 23 jours, il y a plusieurs années, elle changea radicalement son mode alimentaire et ne reprit que le poids nécessaire et ne l'a jamais dépassé depuis.

Son alimentation (et la mienne) comprend beaucoup de fruits et de légumes, crus et/ou cuits. Des céréales : riz, millet, quinoa, sarasin ..., légumineuses : pois chiche, lentilles .... des oeufs, du poissons, certains fromages, yogourt, huile d'olive. En fait, nous cuisions tous nos plats, pas de mets déjà préparés industriellement.

Peu importe ce que nous mangeons, un point important à surveiller : les quantités.


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Métabolisme basal

Message  janslovak le Mar 25 Fév 2014 - 14:51

Luc a écrit:
La reprise de poids n'est pas inévitable, plusieurs ont repris un peu de poids et cela est tout à fait normal et souhaitable.  Néanmoins, cela peut demander certains efforts pour contrôler notre façon de s'alimenter.
Aujourd'hui, nous savons ce qui nous fait engraisser, à nous donc d'y voir!  Si nous jeûnons avec la hâte de manger comme avant notre jeûne, il est presqu'assuré que nous reprendrons le poids perdu rapidement et voire plus.  Il faut changer notre façon d'envisager l'alimentation.  Plusieurs jeûneurs ont totalement changé leur façon de s'alimenter suite à un jeûne, souvent suite à un long jeûne.  Je prend souvent l'exemple de mon épouse qui est selon moi un modèle à imiter.  Suite à un long jeûne de 23 jours, il y a plusieurs années, elle changea radicalement son mode alimentaire et ne reprit que le poids nécessaire et ne l'a jamais dépassé depuis.

Son alimentation (et la mienne) comprend beaucoup de fruits et de légumes, crus et/ou cuits.  Des céréales :  riz, millet, quinoa, sarasin ..., légumineuses : pois chiche, lentilles .... des oeufs, du poissons, certains fromages, yogourt, huile d'olive.  En fait, nous cuisions tous nos plats, pas de mets déjà préparés industriellement.

Peu importe ce que nous mangeons, un point important à surveiller : les quantités.

Bonsoir Luc,
je suis bien conscient du problème ;-) et j'ai bien l'intention de ne pas recommencer les mêmes erreurs qu'auparavant..
La remise à zéro que constitue le jeûne va effectivement me permettre de repartir sur de bonnes bases et j'en espère beaucoup.
Y a -t'il un moyen de relancer rapidement le métabolisme basal ? Le mien est bien descendu et même si je vais surveiller les quantités et la qualité de ma nourriture relancer le métabolisme m'aiderait bien ;-)
Bonne soirée

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Mar 25 Fév 2014 - 15:35

janslovak a écrit: Y a -t'il un moyen de relancer rapidement le métabolisme basal ? Le mien est bien descendu et même si je vais surveiller les quantités et la qualité de ma nourriture relancer le métabolisme m'aiderait bien ;-)

Peux-tu me donner plus d'explications sur ton "métabolisme basal" descendu?  Que veux-tu dire exactement?

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  janslovak le Mar 25 Fév 2014 - 17:05

Luc a écrit:
janslovak a écrit: Y a -t'il un moyen de relancer rapidement le métabolisme basal ? Le mien est bien descendu et même si je vais surveiller les quantités et la qualité de ma nourriture relancer le métabolisme m'aiderait bien ;-)

Peux-tu me donner plus d'explications sur ton "métabolisme basal" descendu?  Que veux-tu dire exactement?

Pour moi il s'agit du nombre de calories nécessaires au corps humain pour son "entretien" normal, quel que soit l'endroit où il les prend (dehors ou dedans pendant le jeûne). J'ai une balance qui le mesure aussi et depuis le début du jeûne je suis passé de 2100 kcal à maintenant 1750 kcal.
J'ai lu que le sport augmentait ce métabolisme basal mais qu'en est-il réellement, je ne sais pas.
Bonne soirée
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Mer 26 Fév 2014 - 5:45

janslovak a écrit:
Pour moi il s'agit du nombre de calories nécessaires au corps humain pour son "entretien" normal, quel que soit l'endroit où il les prend (dehors ou dedans pendant le jeûne). J'ai une balance qui le mesure aussi et depuis le début du jeûne je suis passé de 2100 kcal à maintenant 1750 kcal.
J'ai lu que le sport augmentait ce métabolisme basal mais qu'en est-il réellement, je ne sais pas.

Dans son ouvrage "Médecine de Demain" Jean Rocan, biologiste et spécialiste du jeûne écrit ce qui suit à propos du métabolisme basal :

"Le métabolisme basal (simple entretien de la vie ou énergie physiologique minimale) nécessite de 1400 à 1500 calories pour 24 heures, pourvu que les dépenses soient réduites à leur minimum. On réduit les dépenses à leur minimum en discontinuant la digestion stomacale et intestinale (on ne mange plus); en prenant un repos absolu; en restant couché; en procurant à nos muscles le relâchement le plus complet possible.

Avec ses 1500 calories pour 24 heures, le jeûneur a toute la nourriture nécessaire pour effectuer les processus essentiels de la respiration ventilatoire et métabolique, de la circulation sanguine, des tonus musculaires, de ses sécrétions enzymatiques et hormonales, de la vie cellulaire intégrale, ce qui comprend l’autolyse des tissus de mauvaise qualité, des tissus malades et de tous les produits toxiques accumulés quelque part dans les graisses, les muscles et même dans les os et dans les cellules nerveuses."

Naturellement, si notre jeûne n'est pas exécuté au repos complet, notre organisme aura davantage besoin de calories d'où une demande plus importante à nos réserves.

Je crois qu'il ne faut pas trop s'en faire avec tout ça, le tout reviendra à la normale lors de la réalimentation graduelle.  Tout comme l'alimentation, l'activité physique doit également être graduelle jusqu'à ce que notre alimentation sustente entièrement notre organisme.


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Fin de mon jeûne au 32ème jour / situation 8 jours après la fin du jeûne

Message  janslovak le Lun 10 Mar 2014 - 11:59

Bonjour à tous,
ce petit mail simplement pour clore mon premier sujet sur ce forum.
J'ai donc interrompu mon jeûne après 32 jours, sans avoir eu l'intention de le mener jusque -là, pas d'idée de record en la matière, j'ai simplement laissé faire les choses et j'aurais pu continuer sans problème (je me sentais vraiment bien) si des raisons professionnelles ne m'avaient fait prendre la décision de m'arrêter.
Je me posais beaucoup de questions sur la reprise de l'alimentation, au moins autant que lorsque j'avais commencé le jeûne ;-) mais j'applique strictement les recommandations de la reprise alimentaire de Jean ROCAN et pour l'instant cela se passe plutôt très bien.
En fait lorsque j'ai arrété le jeûne je pesais 83,9, j'ai continué à maigrir un peu jusqu'au 3ème jour de la reprise (83.2) et j'en suis maintenant à 83.7 au 8ème jour de reprise.
Je n'ai repris que modérement le sport (souci d'y aller progressivement) et je m'éclate "gustativement" en mangeant une salade de tomates arrosée d'un filet d'huile d'olive et de ciboulette. Je vais poursuivre le protocole encore trois semaines pour être sûr d'avoir tout remis sur les rails ;-).
Je dors bien, une tension de bébé (110/65) un moral d'acier...
Vous l'aurez compris pour moi ce jeûne est vraiment un bain de jouvence
Bonne chance à tous
Jan

janslovak

Messages : 9
Date d'inscription : 09/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Luc le Lun 10 Mar 2014 - 14:58

Merci pour les nouvelles!

Bravo pour ce jeûne de 32 jours!  

Ce n'est pas rien un tel jeûne et peu de choses y résistent, surtout s'il est exécuté uniquement à l'eau et au repos.

L'autolyse se poursuivra tant que l'alimentation ne comblera pas tous les besoins de l'organisme... plus cette réalimentation sera progressive, plus l'autolyse se poursuivra.

Sur une éventuelle réponse, il serait instructif que tu fasses une énumération des bienfaits, même si minimes soient-ils, que ce jeûne t'a apporté.  

Au plaisir de te lire!

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 32 jours - problème ganglion lymphatique

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum