jeûne de durée indéterminée

Aller en bas

jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Lun 16 Juil 2018 - 5:04

Bonjour. Je ne suis pas revenu chez vous depuis 2016, où j'avais jeûné deux fois (4 jours, puis 7 jours).
Là, j'en suis au 6è jour d'un jeûne que j'avais planifié depuis un moment, pour essayer de faire quelque chose contre des insomnies qui me pourrissent la vie. L'année scolaire qui vient de s'achever (je suis prof) a été tellement épuisante, que j'ai eu bien peur de ne pas arriver jusqu'au bout. Alors je me suis dit qu'il fallait absolument que j'entreprenne quelque chose de radical, pour que l'année prochaine se passe mieux.
La question que je me pose est celle de la durée. Depuis 6 jours tout se passe bien. A part une énorme fatigue, entre le 2è et le 4è jour, je n'éprouve pas grand-chose. Il faut dire qu'à 57 ans je n'ai pas de problème de santé important - hormis des désagréments de type nerveux (dont notamment ces insomnies…).
Donc, au bout de 6 jours, je commence à en avoir assez (je m'ennuie mortellement). Mais j'avais envisagé d'en faire plus (15 jours, peut-être). Quelqu'un aurait-il une opinion là-dessus ? Cela vaudrait-il le coût de continuer encore quelques jours ?

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Lun 16 Juil 2018 - 12:25

Bonjour !
Pourquoi t'ennuies-tu en fait ? Tu fais le jeûne au repos et le fait de ne pas bouger te pose problème ? Ou le temps des repas te manque ?
Pour être sûre de régler un problème j'aurai tendance à essayer de faire un jeûne le plus long possible, sachant que les soucis d'origine nerveuse et psychologique sont résolus avec des jeûnes longs (plus de trois semaines). Après, chacun fait selon ses objectifs, ses possibilités et ses contraintes.
Si l'ennui vient du jeûne au repos et que tu ne tiens plus ce repos, prends la liberté de bouger ! Et fais ce qui te plaît ! Quand je n'en peux plus, je promène mes chiens tranquillement ou je me défoule à fond sur mon trampoline. Après ça va beaucoup mieux ! Ton corps reprendra l'autolyse où il en était après ton activité. Même si je suis convaincue que le jeûne au repos est le meilleur et le plus efficace, je suis également d'avis de faire selon son ressenti et de se permettre les "écarts" au niveau activité physique qui permettent de tenir dans la durée.
A savoir : jeûner permet également de résoudre des problèmes latents, fait remonter des souvenirs, de problèmes non réglés et la latence du jeûne au repos permet souvent de régler ces vieux passifs.
Bon courage en tout cas !


Dernière édition par Bountygong le Lun 16 Juil 2018 - 16:33, édité 1 fois
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Lun 16 Juil 2018 - 14:40

Merci Bountygong pour cette réponse précise et développée. En fait, je m'ennuie terriblement justement car je n'arrive pas à faire quoi que ce soit. Je me sens assez faible, et même aller promener le chien m'est pénible. Mais j'ai l'impression qu'aujourd'hui je me suis senti moins faible que hier. Peut-être que si je persévère une espèce de "forme" pourrait-elle revenir… La perspective de tenir trois semaines et de frapper un grand coup dans mes désordres psychologiques et nerveux est évidemment séduisante. Mais ces 6 premiers jours ont été vraiment pénibles… Alors trois semaines !!! quand chaque jour est un petit désert à traverser… Je ne sais pas si je vais continuer, mais ce que je sais c'est que là, tout de suite, je vais m'envoyer un bol de bouillon de légumes… pour faire une petite pause symbolique.

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Lun 16 Juil 2018 - 16:37

Tu en es à 6 jours de jeûne, tu as passé la période la plus difficile !
Profite de ne rien pouvoir faire, puisque tu es en vacances pour lire les livres que tu n'as pas le temps de lire pendant l'année, regarder les séries ou films que tu voulais visionner sans en avoir le temps, ou tout simplement écouter la radio en sommeillant ou des romans audios, ou des podcast (cette activité m'aide beaucoup à dormir ou à passer le temps quand je ne vais vraiment pas bien).
Tu devrais connaître des jours de mieux au niveaux forme physique et des jours sans. J'espère que cela ira mieux, moralement comme physiquement.
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Mar 17 Juil 2018 - 5:13

Je te remercie à nouveau, Bountygong, pour tes encouragements et recommandations. J'ai décidé de ne rien décider : chaque jour je fais un jour de plus - voila tout. Le bouillon de légume d'hier soir était indescriptiblement délicieux ! Mais je ne vais pas reproduire cet "écart", dans les prochains temps. En tous cas, je dors drôlement bien depuis que je ne mange plus… Des rêves certes un peu grotesques, mais rien de franchement désagréable. Pour le reste, toujours aucun autre symptôme négatif ou douloureux de "détoxination"...
Je vais effectivement me tourner vers la littérature audio. C'est une excellente idée.
A l'assaut du 7è jour, donc…

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Mer 18 Juil 2018 - 7:24

Le 7è jour s'est très bien passé. Je suis allé me pruner dans un transat au bord d'une rivière et ai contemplé les puces d'eau et les poules (d'eau, également) pendant plusieurs heures. Quasi disparition de la sensation de faim, et sensation de bonne forme.
Aujourd'hui (8è jour) je me sens à nouveau plus fatigué. Mais toujours pas de symptômes inquiétants liés à une "acidose" ou "détoxination" intense. Que ce travail de nettoyage se fasse en douce et sans me déranger me paraît bon signe.
Je continue de naviguer à vue : chaque jour, un jour de plus…

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Mer 18 Juil 2018 - 10:44

Le jour le jour est la meilleure attitude à avoir !
Bonne continuation !
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Mer 18 Juil 2018 - 18:18

Oui… Je crois que le fait de ne pas se fixer de durée "obligatoire" prédéterminée permet de bien distinguer le jeûne de la performance sportive - à moins, peut-être qu'on veuille s'attaquer à un problème très précis et qu'on sache à l'avance que tant et tant de temps sera nécessaire. En ce qui me concerne, après avoir décidé de ne rien décider, j'ai quand-même encore décidé de viser simplement à dépasser la durée de 7 jours que j'avais atteinte il y a deux ans - pour voir si avec 10 jours (par exemple) les résultats sont plus significatifs. Mais depuis aujourd'hui je suis sûr de ne pas vouloir aller à 15 jours ! (Quant aux trois semaines que tu me suggérais, Bountygong, elles me paraissent inaccessibles pour l'instant).
Aujourd'hui (8è jour) j'étais bien patraque. Mais toujours rien d'inquiétant. Je fais des siestes…
J'ai regardé des vidéos d'un certain Fabien Moine qui dit des choses assez étranges - dont notamment qu'à son avis il ne faudrait jamais faire un jeûne de plus de 5 jours non-encadré, que le jeûne N'EST PAS une "thérapie", et qu'il est toujours inutile de dépasser les 21 jours… Il faut bien reconnaître que dans le domaine de la "naturopathie" on entend un peu de tout… et son contraire. Après tout, n'est-il pas loisible au premier venu de s'autoproclamer "naturopathe" ?
Je confesserai pour finir que (contrairement à ce qu'annonçait ma résolution d'avant hier) chacun de ces trois derniers jours s'est conclu sur un bol de bouillon de légumes. Apparemment, j'ai troqué mon (ancienne) addiction au cigarillos contre une addiction (naissante) au bouillon de légumes.

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Jeu 19 Juil 2018 - 5:00

L'essentiel est de se sentir en paix avec soi-même et ses objectifs.

Nicole Boudreau nous dit bien que les effets des jeûnes sont cumulatifs, l'organisme reprenant là où il s'était arrêté si l'alimentation n'est pas toxique. Rien ne t'empêche de refaire un jeûne d'ici un mois ou deux.

Quant à ton addiction au bouillon de légume, tant mieux !

J'aimerai beaucoup l'avoir, à la place de l'addiction au fromage qui ne me quitte pas malgré des mois cumulés de jeûne... Les fauxmages ne sont pas super efficaces, mais valent mieux que les vrais.
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Jeu 19 Juil 2018 - 14:13

Ah ! chère Bountygong, tes petites visites régulières m'auront bien aidé. C'est un beau travail que de consacrer de son temps à encourager et conseiller des jeûneurs anonymes, qui en ont bien besoin. Je crois que le regretté Luc devait y passer le plus clair de son temps...
Curieusement tu réponds à une question que je me posais (à moi-même), sans l'avoir posé sur ce forum, et qui me paraît essentielle - à propos de l'effet cumulatif. Je conçois bien qu'un jeûne de trois semaines vaut mieux que trois jeûnes d'une semaine. Mais maintenant que j'ai expérimenté le "plus d'une semaine", je crois que la deuxième solution est infiniment plus facile.
D'ailleurs (je reviens à mon propos de la semaine dernière), ce que je retiendrai de cette expérience est que le plus difficile n'a pas été (du tout !) de ne pas manger, mais bien de ne rien pouvoir faire. Moi qui suis un grand lecteur, je ne suis pas arrivé à tenir le moindre bouquin plus d'un quart d'heure. Ceci est une conclusion évidemment très personnelle. Je ne sens toujours pas le moindre symptôme désagréable (aujourd'hui, tout de même, une vague sensation inhabituelle dans les reins).
Bref : je n'aurais pas pensé que jeûner de "faire" soit aussi pénible. Le "non agir" est difficile…
J'ai d'abord cru que les "fauxmages" étaient une blague, mais peut-être s'agit-il d'une sorte d'ersatz (végétal ?) qui doit être bien décevant comparé aux charmes d'un camembert ou d'un munster. Moi aussi je suis très fromageo-dépendant, et il entre dans mes projets d'en finir aussi avec ça.
Là, je vais m'envoyer mon bol de bouillon. Je jeûne encore demain, et ensuite j'arrête…
J'ai commandé le livre de Nicole Boudreau.
Merci encore de ce soutien amical.

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Jeu 19 Juil 2018 - 15:10

Shelton, en fait, préfère les jeûnes longs, disant que seuls ceux-ci permettent "d'aller au fond du puits". Cependant notre société a changé et rares sont ceux qui peuvent se permettre maintenant d'envisager plus de 5 semaines de congé d'affilée pour effectuer un jeûne de cette durée plus au moins 3 semaines de congé supplémentaire pour la réalimentation ?
Pratiquer le jeûne est déjà une excellente chose, même le jeûne intermittent. On fait donc en fonction de ses contraintes, ses possibilités, ses affinités...
Ne rien faire m'est très difficile également, je n'ai jamais vraiment réussi à réaliser un jeûne au repos.
Quant aux fauxmages, ce sont effectivement des alternatives végétales, qui n'arrivent pas à la cheville d'un bleu oublié depuis un moment et que l'on peut manger à la petite cuiller... J'avoue que c'est la seule chose qui m'empêche de me déclarer végétalienne : quand on m'en propose, je ne résiste toujours pas.
Bon dernier jour !
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Ven 20 Juil 2018 - 13:16

J'ai un peu triché, tellement j'en avais assez et n'avais pas envie de passer un jour de plus comme un légume : au saut du lit j'ai bu un demi verre de jus de carotte. Waow !!! Encore mieux que le bouillon de légume ! Puis deux pêches y sont passées, puis une tomate… Bref : ce dernier jour de jeûne s'est avéré être plutôt "demi-jeûne". C'était un peu intentionnel, tout de même, car hier soir j'avais lu les infos sur le demi-jeûne et ce qui m'a intéressé, c'est ce que Mosséri dit des symptômes d'un ralentissement (voire d'un arrêt) de l'autolyse : on ne maigrit plus. Or, c'est précisément ce qui m'arrivait depuis plusieurs jours. Suivant les conseils de Mosséri, je me suis donc dit que quelques fruits et légumes (il préconise 500g de chaque, par jour) pourrait relancer la machine.
Mais l'effet du jus de carotte, des deux pêches et de la tomate a été impressionnant : non seulement j'ai tout de suite retrouvé un tonus et ai été libéré de cette sensation de faim omniprésente depuis 9 jours, mais cet après-midi j'ai constaté que ma langue était… brune (alors que pendant tout le jeûne elle était blanche).
Bon… quoi qu'il en soit, je me considère désormais en phase de réalimentation (voisinant éventuellement avec le demi-jeûne). Si ça doit continuer à autolyser, ça le fera pendant cette période.
Je conclus ici ce (modeste) témoignage sur ce jeûne de… 9,5 jours. Je reviendrai dans quelques temps pour relater le bilan de l'opération (quand j'aurai pu le constater) - pour mémoire, il s'agissait avant tout de me débarrasser de mes insomnies.
Bountygong, je ne sais pas si on peut souhaiter à quelqu'un de rompre définitivement avec le fromage. Mais enfin, si telle est ton aspiration, j'espère que l'heure viendra où ce démon du fromage te quittera. Je pense que la solution de ce type de problème est (comme en toute chose) dans le refus de l'intégrisme : pouvoir se passer de fromage quand il n'y en a pas, mais ne pas le dédaigner quand l'occasion s'en présente.

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Jeu 26 Juil 2018 - 7:03

Je reviens, après une semaine de réalimentation, pour faire un petit bilan (au moins provisoire). Le seul bénéfice indiscutable que j'enregistre, est que j'ai arrêté de fumer… Pour le reste, rien de bien net - sinon que je ne me sens pas très en forme. Le problème d'insomnie n'est manifestement pas résolu - puisque je me réveille encore toujours à 5 heures du matin. De plus, ces derniers jours j'ai fait un début d'otite, j'ai des vertiges, et dans l'ensemble je me sens encore passablement fatigué. Je m'efforce d'instaurer de nouvelles habitudes alimentaires, mais sinon le bilan me paraît assez décevant. C'est peut-être parce que je n'ai pas tenu assez longtemps… Peut-être aurait-il fallu tenir deux semaines complètes. Si quelqu'un a une idée au sujet de l'intervalle que l'on peut mettre entre deux jeûnes, je suis preneur : faut-il laisser passer plusieurs semaines ? plusieurs mois ?

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Jeu 26 Juil 2018 - 12:19

Personnellement je fais des jeûnes d'une semaine toutes les 7/8 semaines (durant les vacances scolaires françaises en fait), sans forcément faire de descente alimentaire étant en jeûne intermittent le reste du temps. Et tout va bien :-)
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Jeu 26 Juil 2018 - 17:46

Ah bon ! Merci pour le tuyau… Cela fait effectivement beaucoup de jours jeûnés par an ! Est-ce que tu a laissé un témoignage global de ton expérience quelque part sur ce site ? Par exemple, je me demande si tu constates l'effet cumulatif dont parles Nicole Boudreau (d'après ce que tu écrivais quelques messages plus haut).

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Ven 27 Juil 2018 - 3:28

Dikih a écrit:Ah bon ! Merci pour le tuyau… Cela fait effectivement beaucoup de jours jeûnés par an ! Est-ce que tu a laissé un témoignage global de ton expérience quelque part sur ce site ? Par exemple, je me demande si tu constates l'effet cumulatif dont parles Nicole Boudreau (d'après ce que tu écrivais quelques messages plus haut).
Pas de témoignage global, non. Je ne tiens pas de journal de jeûne. J'ai pu constater l'effet cumulatif les deux premières années où j'avais une alimentation correcte entre les jeûnes. Par contre je pratiquais également le jeûne intermittent entre les périodes de jeûne, sauf le WE.
Depuis un an, un deuil a fait que j'ai beaucoup lâché. Le jeûne intermittent pendant le travail m'a "sauvée" pour l'essentiel. Je n'ai pas réussi à faire de jeûne de plus de deux semaines (en avril), durant les autres vacances je reste à 4/5/6 jours... Cet été par exemple, je ne ferai sans doute pas de jeûne alors que j'avais  prévu de tenter un jeûne de 30 jours. J'essaie de me recaler pour bien repartir après les vacances en pratiquant le jeûne 20/4 avec une alimentation végétalienne crue à 80%.
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Dikih le Ven 27 Juil 2018 - 5:35

Eh bien ! Je suis impressionné par ce tableau… Tu es vraiment une jeûneuse invétérée. Je vais voir quelle formule je pourrais adopter pour continuer - bien conscient que les 10 jours que je viens de faire ne vont pas suffire, mais auront tout de même servi à créer une rupture (du moins je l'espère). J'ai regardé des vidéos intéressantes d'un type un peu allumé (très enthousiaste !) qui paraît connu sur la place : il s'agit d'un certain Thierry Casasnova. Il préconise "l'aléatoire" : un jour par-ci, trois jours par-là, etc. - sans rechercher la régularité. Cela nous rapprocherait (à ce qu'il dit) des conditions de vie de nos ancêtres du paléolithique. L'idée est intéressante (bien que les besoins de régularité des hommes du paléolithique n'étaient probablement pas les mêmes que les nôtres !).

Dikih

Messages : 32
Date d'inscription : 15/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Bountygong le Ven 27 Juil 2018 - 8:29

Je ne suis pas une jeûneuse invétérée, loin de là. Et je regrette beaucoup de ne l'avoir réellement découvert qu'il y a 3 ans. Mais maintenant, effectivement, cela m'a transformée pour le mieux, même s'il reste beaucoup (vraiment beaucoup) de boulot, et le jeûne fait maintenant partie intégrante de ma vie.

Je ne cautionne pas toutes les vidéos de Thierry Casanovas, mais ses vidéos sur le jeûne sont très intéressantes, documentées et relativisent beaucoup cette action, rassurant sans doute ainsi beaucoup de personnes ayant peur de se lancer. Le jeûne faisait/fait en fait partie de la vie et est à mon sens, comme pour M. Casanovas, à prendre très naturellement. A pratiquer selon les circonstances, les envies, les maladies aussi.

Je vais avoir deux jours d'examens pour lesquels je dois me déplacer trois jours, je ne vais rien emmener si ce n'est une gourde pour boire. Comme ça j'aurai le temps de visiter  :-) Quand j'ai eu un rhume cet hiver, j'ai jeûné jusqu'à guérison et j'ai fait mentir le proverbe : le rhume a duré seulement trois jours !
Bountygong
Bountygong
Modératrice

Messages : 456
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne de durée indéterminée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum