Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Message  Arianew le Jeu 8 Déc 2016 - 4:28

Bonjour,
Je ne sais pas vraiment si on peut poser des questions personnelles sur ce forum, si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à supprimer mon message.

En fait, je serait très reconnaissante si je pouvais recevoir un conseil pour savoir s'il serait préférable que je continue mon jêune, que je passe en demi-jeûne (Mosseri év.), ou que j'arrête.

J'ai un épuisement chronique depuis plus de 7 ans qui m'handicape entièrement, je ne peux plus travailler, presque rien faire, même voir mes amis m'épuise, alors que je suis d'une nature très vive et plutôt hyperactive. C'est un réel supplice. J'ai tout essayé, tout fait, médecine traditionnelle et alternative, psychologique, on n'a rien trouvé de très particulier.

J'ai fait par le passé 3 jeûne à l'eau, le premier de 5 jours il y a peut-être 5 ans, pas facile je crois, il m'a fait du bien, sans plus. Le second, de 10 jours, il y a 3 ans et demi, a été ma "résurrection", j'étais encore très fatiguée, mais j'ai pu revivre un peu. Premiers jours difficiles, mais après plutôt bien. J'avais arrêté parce qu'il y avait l'anniversaire de ma tante dans un resto de luxe, repas que je ne me voyais pas refuser, et aussi parce qu'en fait je devenais relativement "agitée". Et je n'osais pas trop poursuivre plus longtemps. J'ai toujours voulu refaire un jeûne, mais c'est vraiment difficile pour moi (entourage social et fragilité digestive). L'année dernière, j'ai recommencé un jeûne mais me suis arrêtée après 3 jours (douleurs abdominales très violentes, qui angoissaient mon compagnon). Et cette année, je viens de recommencer. J'en suis à mon 6 ou 8è jour (pris du bouillon le 2è jour, alors je ne sais pas ce qu'il faut compter).

Je mange végétarien (voire presque végtalien) et sans gluten, je prends des compléments alimentaires quand nécessaire pour les carences éventuelles. Je ne bois ni alcool (enfin très rarement), pas de thé, ni de café, ne prends aucun médicament. J'ai fait une préparation au jeûne qui me semblait bonne sur 3 jours (c'est un peu court, mais vu mon alimentation, j'ai pensé que ça devrait suffir). Et bon, je crois que je me suis un peu mal préparée, je pensais que manger des légumes cuits le dernier jour serait le mieux, je n'ai pas pensé à ne prendre qu'un bouillon le soir. Bref, mercredi matin, j'ai eu une monstre hypoglycémie (transpiration dégoulinante, tremblements énormes, vision noire, etc). Je n'avais plus de légumes à la maison et il était urgent que j'avale quelque chose, alors j'ai juste mangé du riz basmati et bu du bouillon, c'était parfait. Je suis allée acheter 2-3 trucs, au cas où. Et, pour la première fois, j'ai fait une purge, avec du jus de pruneau, ça a été super efficace. Un dernier bouillon le soir. Le lendemain, journée de jêune parfaite, je me sentais très bien. Le vendredi, au réveil à nouveau une très grosse hypoglycémie, et en plus c'était la (seule) journée où je devais être un peu disponible, un ami venait m'aider pour des choses importantes. J'ai bu un bouilllon, et ça a bien été. Les 2 jours suivants, très très très durs, acidose à pleine puissance, de la peine à marcher jusqu'aux wc, mais ça s'est gentiment amélioré les jours suivants.

J'ai toujours de grandes douleurs abdominales, que ce soit acidité ou brûlure (je ne sais pas faire la différence), contractions, beaucoup de nausées, je me sens très faible et épuisée, j'ai terriblement froid. Bon, je crois que tout ça, ce n'est rien, c'est juste normal. Je dors de plus en plus mal, tout en étant épuisée, bon, ça aussi j'imagine.

Enfin, j'aime beaucoup l'approche asiatique, pour leur expérience et pour leur vision. Et l'ayurvéda pour l'alimentation. L'ayurvéda définit 3 types (excusez pour ma description plus que partielle et subjective) : l'air, le feu, la terre. Chaque personne est composée de plus ou moins de choses de 2 ou 3 de ces types, ce qui lui donne une "tendance", explique/définit son tempérament, sa nature, ses réactions autant au niveau physique, alimentaire, émotionnel, etc. On est en harmonie quand on est au centre, quand les 3 éléments sont équilibrés. Plus on arrive à se "recentrer", plus on est en harmonie, et donc bien et heureux. Chaque aliment, chaque épice, chaque saison, chaque émotion appartient à un type et pourra nous pousser ou nous tirer, nous rapprocher ou nous éloigner de l'équilibre.

Tout ça pour dire que j'ai une composante "air" particulièrement prédominante, l'air étant le mouvement, l'activié, le changement, le froid. Et qu'en ayurvéda, ils déconseillent aux personnes de type prédominant "air" de faire des jeûnes, car le jeûne accroit la partie "air", ce qui est très bien pour ceux qui sont terre ou feu, mais excessif pour ceux qui sont "air". Que ça engendre une trop grande "agitation", trop de mouvement.

Et c'est bien ce que j'avais ressenti la dernière fois, une sorte d'agitation en moi, j'avais envie de faire mille et une chose sans arrêt, ne plus dormir, mais bouger, tout le temps. Et "apaiser" cette impulsion demande pas mal d'énergie, en fait. Cette fois, je sens aussi l'agitation monter, comme une vibration à l'intérieur qui me pousse à bouger, et me stresse, car en même temps je me sens faible et épuisée.

Alors je suis assez convaincue qu'un jeûne à l'eau est ce qui est le plus efficace, alors d'un côté j'ai envie de continuer. Mais de l'autre, je me demande si ça ne me convient pas, vu mon tempérament "agité", et mes fortes douleurs abdominales constantes, les nausées persistantes, si je ne ferais pas mieux de faire plutôt un demi-jeûne, style ce que propose Mossery.
Si quelqu'un voulait bien me donner un conseil à ce sujet, j'en serais extrêmement reconnaissante
Mille mercis !
Ariane

Arianew

Messages : 2
Date d'inscription : 08/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Message  Luc le Jeu 8 Déc 2016 - 9:30


Bienvenue sur le forum !

Au départ, cette fatigue constante a-t-elle été vérifiée au niveau sanguin : anémie, vitamine B12. Habituellement c'est la première chose à vérifier. Néanmoins, généralement le jeûne rétabli les problèmes d'anémie. Tant qu'à la vitamine B12, on en trouve en grande quantité dans certaines levures; ex. ici au Canada, il y a la levure alimentaire Red Star qui, avec une c. à soupe par jour fournit tout nos besoins en vit. B12. On peut en prendre plus si nous avons tendance à en manquer, ce qui est souvent le cas chez les végétariens.

Lorsque tu parles d'hypoglycémie, est-ce que tu vérifies ta glycémie lorsque tu ressens les symptômes d'une hypoglycémie. Cela peut arriver que les glycémies soient très basses durant les 4 premiers jours de jeûne, puis cela se replace par la suite, peu importe la longueur du jeûne. Voir : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t437-glycemie-et-jeune

Tu ne dois pas t'inquiéter pour ta préparation au jeûne, elle n'est pas aussi importante qu'on le laisse croire. On peut même de pas exécuter de descente, ce que nous faisons personnellement. La reprise alimentaire suite au jeûne est plus importante.

Oui, le jeûne à l'eau est très efficace, mais le demi-jeûne peut donner des résultats semblables en plus de temps. Malgré tout, c'est le repos qui favorise la guérison, que nous jeûnions à l'eau ou que nous fassions un demi-jeûne.

L'avantage du demi-jeûne est qu'il est plus facile à exécuter pour la plupart ... dont mon épouse qui "jeûne" de cette façon depuis quelques années en raison de fortes douleurs à l'estomac lorsqu'elle jeûne intégralement.

Il est important de ne pas avoir froid durant le jeûne, car l'organisme doit dévier l'énergie nécessaire à l'autolyse vers son besoin de réchauffer le corps. Ainsi, l'autolyse cesse aux endroits où elle s'effectuait.

Pour qu'un jeûne soit efficace, le repos est primordial durant le jeûne, c'est la clé du succès, autant pour le jeûne que pour le demi-jeûne. Voir : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t164-que-fait-on-durant-le-jeune-2

Si tu as des questions, ou si j'ai oublié des choses n'hésites pas.

Au plaisir de te lire !




avatar
Luc
Admin

Messages : 4173
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Message  Arianew le Ven 9 Déc 2016 - 4:48

Merci beaucoup Luc pour ta réponse, complète et claire, cela me touche beaucoup !
Et me permet aussi d'y voir un peu plus clair. Merci infiniment !

J'ai fait tous les examens possibles et imaginables, prises de sang bien sûr, polysomnographie, gastroscopie, etc. J'ai une carence chronique de fer (rarement de l'anémie), mais impossible à résorber, car après chaque injection de fer (ou n'importe quel autre moyen "intense"), je fais des règles hémorragiques et perds tout. Alors je prends simplement régulièrement du fer aussi naturellement que possible. Le reste B12, vit. D, E, etc, tout est ok. En fait, médicalement, je suis en pleine forme

Non, je ne vérifie pas ma glycémie. Je fais souvent de petites hypoglycémie, avec l'effort, c'est une tendance familiale. Là, c'était les mêmes symptômes puissance 10. Et en avalant quelque chose, ça s'est très vite apaisé. Je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi, mais je sens vraiment bien la différence. Bon, j'ai 47 ans, et une certaine expérience de mon corps, j'imagine. Le samedi et le dimanche, quand j'étais en état d'acidose, extrême faiblesse, énormément de douleurs abdominales, de très fortes nausées, des douleurs partout, beaucoup de peine à respirer, ça n'avait rien à voir, aucun doute, aucune comparaison. (C'est drôle d'ailleurs, j'ai même l'impression que mon canal carpien s'est accru pendant un moment, j'ai très souvent des fourmillements, les doigts sont parfois un peu "coincés", engourdis, mais là un doigt est resté paralysé un bon moment ).

Oui, le repos, j'entends bien, est le plus important. Et c'est bien là mon souci. J'ai aussi lu que l'ennui est encore pire que le fait de ne pas se reposer assez. Et en fait, plus je jeûne, plus je me sens "agitée", cette "agitation" en moi me pousse à faire mille choses, que je ne fais pas, puisque je sais qu'il faut me reposer. Mais ça engendre une frustration immense, un ennui mortel ... un peu le serpent qui se mord la queue .... alors bon, je sais bien qu'il ne "faudrait" pas que je sois "agitée" .... mais je le suis ... et probablement d'ailleurs aussi que cette "agitation" bénéficierait d'un bon nettoyage. Donc je me repose, mais c'est très pénible, car je dois me faire violence.

Mais petit à petit, je me dis qu'il serait probablement plus profitable, dans mon état actuel, de faire un demi-jeûne qui perdrait en efficacité, malheureusement, mais calmerait cette agitation (dès que je mange, je me sens apaisée, toujours) et mes douleurs admoniles. Ce n'est peut-être pas une très bonne idée de laisser le corps dans cette souffrance trop longtemps, je crois.

J'ai d'ailleurs une furieuse envie de manger, ce n'est pas du tout de la faim, mais juste une terrible envie de manger (je n'arrête pas de rêver que je mange ). Et je crois que cette envie est le réflexe simple de mon corps face au malaise abdominal. Il sait en effet qu'il lui suffirait de manger (certaines choses) pour apaiser ces douleurs, donc logique qu'il me donne cette terrible envie de manger

J'ai peur que les fruits (en particulier les pommes) du demi-jeûne de Mosseri soient un peu acides ... je vais un peu investiguer voir s'il existe d'autres possibilités Est-ce que, par hasard, tu aurais une suggestion ?

Mille mercis pour tout et pour ta disponibilité, c'est vraiment d'une très grande aide !

Arianew

Messages : 2
Date d'inscription : 08/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Message  Luc le Ven 9 Déc 2016 - 10:11

Concernant le déficit en fer, le jeûne remédie habituellement à cela.  Voir le sujet :
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t129-carences-y-a-t-il-des-carences-lors-d-un-jeune

Il faut aussi savoir que durant l'autolyse, certains symptômes peuvent augmenter, laissant croire que le jeûne n'améliore pas notre état.  Cela fait partie de l'évolution vers la guérison.  

Pour les problèmes du canal carpien, le jeûne étant un anti-inflammatoire, il règle généralement cet ennui.  Mon épouse avait ce problème au poignet gauche et le jeûne l'a réglé (elle avait les mêmes sensations que tu décris. Elle se débarrassa aussi de ses autres problèmes articulaires.  Il faut jeûner au moins une dizaine de jours au repos et à l'eau. Voir diverses discussions sur le canal carpien sur notre forum : ICI

Durant le repos, nous pouvons nous divertir en lisant, faire des mots croisés, tricoter, regarder la télé (rien de violent) ...

Pour le demi-jeûne, tu choisis les fruits et les légumes que tu veux.
avatar
Luc
Admin

Messages : 4173
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Message  Luc le Ven 16 Déc 2016 - 18:33

À propos de l'anémie, je disais que le jeûne règle généralement ce problème.  La plupart du temps, même si nous faisons de l'anémie, l'organisme possède suffisamment de réserve en fer.  Le problème est l'assimilation qui ne se fait pas correctement.  Shelton écrit :
"Plusieurs facteurs entrent dans l’utilisation du fer : la capacité d’assimilation de l’individu, la forme sous laquelle le fer est absorbé, la présence ou l’absence dans l’alimentation d’autres éléments nutritifs associés (par exemple, l’utilisation du fer dépend en partie de la présence de calcium, de cuivre aussi). Il ne suffit pas de donner des aliments riches en fer pour être sûr qu’ils seront assimilés."
L'anémie ferriprive est presqu'invariablement réglée par un jeûne relativement court.  La raison est bien simple.  Un organisme qui assimile mal le fer lorsqu'une personne s'alimente, produit une anémie.  Lors du jeûne, l'organisme continue de se nourrir, mais à partir de ses réserves, sans passer par le long processus de la digestion.

avatar
Luc
Admin

Messages : 4173
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil personnalisé pour la pertinence de la poursuite du jeûne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum