CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  HELENE34 le Ven 2 Sep 2016 - 4:54

Bonjour,
J'ai fait environ 4 ou 5 jeûnes de 40 jours depuis l'année 2006 de type Büchinger (jus d'agrumes , bouillon de légumes frais pressés, biologiques et passés, tisanes éventuellement, eau).

Le dernier que j'avais décidé de faire plus court, pendant 9 jours s'est passé ainsi :

7 jours comme décrit ci-dessus et le 7ème au soir, j'étais très nauséeuse. Le 8ème le matin, je me sentais très mal, très nauséeuse, ayant même du mal à monter les escaliers tellement je me sentais presque au bord de l'évanouissement.
J'ai bu une tisane de romarin, puis un jus d'orange frais pressé, passé pensant que je manquais simplement de glucose car je me sentais au bord de l'évanouissement.
Finalement, j'ai vomi immédiatement.
J'ai continué à vomir l'eau que j'essayais de boire toute la journée du 8ème jour et je buvais en quantité puis ensuite, le 9 ème jour, j'arrivais seulement à boire des gorgées d'eau et pas plus et les vomissais presque immédiatement.
Le soir, j'ai dû être hospitalisée aux urgences pour me  perfuser pendant 12 heures pour déshydratation.
Ce jeûne ne s'est pas déroulé comme d'habitude : je n'ai pas ressenti le bien-être que l'on ressent au bout de quelques jours et j'étais fatiguée. Je dormais comme d'habitude et pas moins comme pendant un jeûne et je n'ai pas eu de petites règles au début comme j'en ai habituellement.

J'ai demandé des avis et l'une des personnes me dit de ne plus faire de jeûnes hormis des "coupures"  jusqu'à 40 heures et pas plus, ce qui, pour mon métabolisme ne  me paraît pas suffisant.J'ai vraiment besoin de plus de temps.
Je sors d'une pathologie du foie et seul un jeûne long m'aide vraiment à me retrouver, à redémarrer à zéro, à améliorer et ressentir ce qui est bon pour moi.
J'aimerais donc avoir l'avis de plusieurs personnes ayant une grande expérience du jeûne.Je n'envisage pas d'aller dans un centre de jeûne.

Pensez-vous que je puisse reprendre un jeûne à l'eau de 9 jours, par exemple (pas de 40 jours  car pour l'instant, je ne souhaite pas faire un jeûne aussi long)?

Merci pour vos avis,
Belle journée,

HELENE34

Messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  Sommerlund le Ven 2 Sep 2016 - 13:47

Personellement j'essayerai de faire un "vrai" jeûne: à l'eau ! Oui !

Pour moi, le jeûne de type Büchinger, n'est pas réellement un jeûne, mais plutôt une cure, donc bien moins efficace qu'un jeûne à l'eau.
Mais attends plutôt l'avis d'un expert tel que Luc, qui t'en dira d'avantage.


Sommerlund

Messages : 85
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

activer un lien

Message  Luc le Ven 2 Sep 2016 - 16:18

Bienvenue sur le forum !

Oh là là ! Plusieurs jeûnes de 40 jours, sans parler des autres plus courts, en une dizaine d'années.

Quel âge as-tu ?
Quelle est ta taille, et quel était ton poids au début de ton dernier jeûne ?
As-tu des problèmes de santé particuliers et dois-tu prendre des médicaments pour ces ennuis de santé ?

Combien de temps laissais-tu entre tes longs jeûnes avant de jeûner à nouveau, ainsi qu'entre les autres jeûnes plus courts ?

Tous ces jeûnes avaient quels buts ?  Des problèmes de santé ?  De poids ? Autres ?

Avoir des nausées en période de jeûne est fréquent.   Aussi, plusieurs jeûneurs vomissent durant le jeûne. Nous connaissons des gens qui ont vomi plusieurs jours en début de jeûne.  Certains vomissaient continuellement durant leurs premiers jeûnes et devaient interrompre au bout de 3 ou 4 jours.  Par la suite, ces gens jeûnèrent à nouveau sans ennui.  C'était donc que l'organisme n'avait pas encore réussi à éliminer ce qui devait l'être puis, une fois cela fait, le jeûne pu se faire sans trop d'ennuis. Shelton écrit :
J’ai eu un cas où les vomissements ont duré presque sans interruption pendant six jours et six nuits, bien qu’en général ces vomissements ne durent pas plus d’un jour ou deux. On rejette alors beaucoup de mucus et de bile. C’est un processus de nettoyage. Le jeûneur mentionné ci-dessus eut un hoquet persistant qui dura pendant sept jours après les six jours de vomissements.

Au bout de ces deux crises, le malade ne souffrit plus. Ses douleurs duraient depuis sept ans. Un autre cas, une dame âgée, vomit durant quatre jours et quatre nuits, mais elle se rétablit de façon remarquable. Je considère le vomissement non comme un signal de danger, mais comme un processus de nettoyage.

Parfois, vomissement, mal de tête et éruption viendront tous ensemble. Avec un peu d’expérience, on peut juger à l’avance, de façon assez juste, les cas qui traverseront une crise grave, et ceux qui n’en auront pas. Des cas de troubles digestifs existant depuis longtemps, particulièrement ceux qui sont accompagnés de troubles nerveux, sont sujets à ces crises.

Comme le vomissement n’est qu’une partie de l’élimination favorisé par le jeûne, et qu’il est dû le plus souvent à une hyperacidité du foie avec rejet de bile dans l’estomac, il suffit de ne pas le contrarier. Il peut se poursuivre au début, ou vers la fin du jeûne, mais il ne constitue pas un danger, d’après mes propres expériences et observations.
Mosséri écrit:

Les vomissements de bile peuvent se produire. S'ils se poursuivent modérément, on peut les laisser courir durant 15 jours. Mais s'ils sont trop fréquents, il ne faut pas les laisser se produire plus de 3 à 5 jours au risque d'affaiblir beaucoup le jeûneur et de provoquer une confusion mentale. Ces vomissements ne surviennent que chez ceux qui ont le foie surmené.

On peut atténuer le jeûne par des jus dilués fortement dès que ces vomissemets se prolongent dangereusement au-delà des 15 jours. En règle générale, quand ces vomissements se produisent les premières semaines du jeûne, ils ne sont pas dangereux. Mais quand ils se produisent après la 3 ième semaine de jeûne il faut les surveiller.
Tel que mentionné, vomir n'est pas réellement dangereux.  Tant qu'à la déshydratation, l'organisme peut résister relativement longtemps sans apport d'eau.  On a qu'à penser aux gens retrouvé sous les décombres de tremblements de terre après deux ou trois semaines voir plus.  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir ICI (cliquer) des cas de gens qui vomissaient durant leur jeûne.

Si tu as des questions, n'hésite pas.

Au plaisir !


Dernière édition par Luc le Dim 2 Oct 2016 - 16:07, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  HELENE34 le Sam 3 Sep 2016 - 10:25

Bonjour Luc,
Exactement comme je vous l'ai écrit précédemment : plusieurs jeûnes de 40 jours (4 ou 5) et UN SEUL jeûne court de 9 jours (entre 2006 et 2016), le dernier, à propos duquel je vous demandais votre avis puisqu'il s'est terminé aux urgences pour les raisons que je vous ai décrites.
Je crois, donc que çà laisse pas mal de temps, en moyenne 2 ans voire plus, entre chaque jeûne.
Ah, mais vous en posez des questions LOL ! ( je ne donne jamais mon âge en principe...) mais je vais le faire ici.
J'ai 63 ans, je mesure 1.63 cm (j'ai perdu 1.5 cm lors d'un accident d'équitation), je pesais 57ou 57kg 500 au début de mon dernier jeûne.
Actuellement, je pèse 53.600 kg et me sentirais mieux si je me stabilisais à 50kg car j'ai une ossature fine et beaucoup de graisse aux cuisses ce qui me gêne.
Le but de ces jeûnes était : de me réinitialiser comme un ordinateur, de redémarrer à zéro pour remettre le corps en route et trouver de nouveaux repères, de me nettoyer, me régénérer - et c'est fabuleux - et aussi, comme j'ai eu une hépatite C, de mettre tout mon organisme au repos et aussi de perdre du poids car j'ai pesé jusqu'à 67 kg (au maximum) et me sens très mal dans ce cas. Le surpoids venait de l'asthénie extrême qui entraîne l'immobilité sans exercice aucun et plutôt allongée très souvent et faisait que je mangeais de manière non raisonnée (pas n'importe quoi tout de même).
J'ai terminé un traitement contre l'hépatite C qui a duré 3 mois à la mi-mars, qui a réussi et, après des décennies en portant ce virus, je suis enfin débarrassée....

Je ne fais pas vous faire un cours sur le VHC (virus hépatite C) mais il atteint de nombreuses sphères et provoque des douleurs arthritiques très importantes et dans tout le corps, des problèmes de cognition, de mémoire, de concentration, des asthénies puissantes( car il passe la barrière hémato-méningée), entre autres choses, et c'est de ces symptômes précisément  dont j'essaie de me débarrasser actuellement.J'essaie de me débarrasser également d'hypotension sévères (8.4/4.8 la dernière fois et cela aduré 1.5 mois) qui sont très, très handicapantes et de tous les autres symptômes cités plus bas.

Donc, oui, ces jeûnes étaient donc dans les buts cités (santé, poids) et ont amélioré à chaque fois, ma condition physique, me donnent un bien-être physique, une paix du corps (plus d'allergies, plus de prurits, d'hémorroïdes, de douleurs, sommeil raccourci et je suis en principe une grosse dormeuse) et à chaque fois  améliorent ma condition de manière générale. J'espère aussi me débarrasser des acouphènes et améliorer ma vision qui est liée au foie.
Lorsque je suis en bon "état", je suis très dynamique, très active, aime marcher longuement en bord de mer, faire du sport (préparation physique, barre à terre, équitation, escalade). Mais j'arrête dès que çà va mal et que çà dure (hypotensions entre autres). Je vais m'y remettre maintenant mais j'ai peu de temps pour moi.

Le dernier, celui de 9 jours ne s'est ABSOLUMENT PAS DEROULE comme les autres :
j'ai été très fatiguée tout le temps et dès le début du jeûne, je me sentais lourde, dans l'opacité, j'avais même de la difficulté à monter les escaliers chez moi (que je monte environ 25 à 30 fois par jour, mon sommeil n'a pas diminué à 4 ou 5 heures par nuit du tout, je n'ai pas trouvé la paix et le bien-être que je trouve habituellement et çà s'est terminé comme je vous l'ai dit. Les 2 derniers jours, où j'ai vomi l'eau que je buvais, j'étais exténuée et la personne qui m'a emmenée chez le médecin après 2 jours de vomissements, a dû me soutenir, j'ai dû m'allonger sur le trottoir en attendant que l'on vienne m'ouvrir la grille et à mon retour de la clinique, j'ai dû demander que l'on m'emmène en voiture faire des courses car je n'étais pas en état de conduire. Comme je vis seule, je ne me sentais pas tranquille si quelque chose m'était arrivé. J'aurais pû m'évanouir dans mes escaliers et me blesser, enfermée dans ma maison et je ne suis ni craintive ni douillette. J'ai pesné que j'étais en danger au bout de 2 jours de vomissements du peu d'eau que j'arrivais à avaler. Il faisait (et il fait toujours d'ailleurs) 35° de chaleur sèche en juillet et j'ai craint la déshydratation. ce qui était évidemment le cas puisqu'après 1 seule heure de perfusion d'eau, de glucose et de magnésium, j'ai pû boire une timbale d'eau et n'avais plus de vomissements. J'ai vomi de la bile peut-être lors du 1er vomissement
(après avoir bu du romarin et un jus d'orange) mais ensuite, c'était uniquement l'eau que j'essayais d'avaler.

Donc, tel que décrit à nouveau, pensez-vous que je n'étais pas en danger ?
Ce n'est pas ce qu'ont prétendu les médecins car ils m'ont dit que j'étais en état de déshydratation et que j'avais la langue paillée ce qui, apparemment, est un symptôme... Cependant, je ne me fie pas aux médecins concernant les jeûnes.
Et me conseilleriez-vous de refaire un jeûne ce que j'ai très envie de faire ?
J'ai envie de refaire un jeûne avec de l'eau simplement mais quand il fera moins chaud et un jeûne d'environ 9 jours mais pas moins.

L'explication possible concernant le dernier jeûne: je me suis certainement débarrassée des résidus du traitement anti- VHC qui est quelque chose  de très puissant (aussi puissant qu'une chimiothérapie mais très différent, bien sûr) mais également, comme j'ai mis en route une nouvelle manière de fonctionner en étant guérie et débarrassée de ce virus, la donne change aussi.Je n'ai plus une épée de Damoclès au-dessus de la tête, c'est une nouvelle vie qui se met en route.
Voilà, voilà.....

Je suis réceptive à tout conseil , idée, que vous auriez .... Merci infiniment....Belle journée à vous !!!!

HELENE34

Messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  Luc le Sam 3 Sep 2016 - 21:31

HELENE34 a écrit:
L'explication possible concernant le dernier jeûne: je me suis certainement débarrassée des résidus du traitement anti- VHC qui est quelque chose de très puissant (aussi puissant qu'une chimiothérapie mais très différent, bien sûr) mais également, comme j'ai mis en route une nouvelle manière de fonctionner en étant guérie et débarrassée de ce virus, la donne change aussi.
Oui, en effet, beaucoup de question ... mais c'est pour essayer de cerner le problème.  Je crois que tu as trouvé la raison de tout ce qui s'est passé.  
Ce paragraphe explique probablement tous ces ennuis lors de ta récente tentative de jeûne, avec toutes les réactions mentionnées. L'organisme tentait d'éliminer les agents toxiques accumulés.  Il l'a peut-être fait en bonne partie.  Si non, il est possible qu'il fasse de nouvelles tentatives lors de ton prochain jeûne.  

Jeûner en période de canicule n'est pas l'idéal non plus.  Oui, ta situation était sans doute à risque et la réhydratation fut une bonne chose, d'autant plus que tu jeûnais seule.  Si ce jeûne avait été exécuté auprès de personnes compétentes, ils t'auraient rassuré et aidé.  Il faut cependant faire confiance à l'organisme qui fut créé de façon formidable et fait tout pour tenter de se purifier, parfois de façon plutôt brutale comme ce fut le cas chez-toi.

Mon épouse, lors de ses premiers jeûnes, avait réagi comme toi.  Des vomissements continuels, jour et nuit pendant 3 ou 4 jours.  Elle tenta un nouveau jeûne après une pause de quelques jours et ce ne fut que nausées et vomissements à nouveau pendant encore 3 ou 4 jours.  Finalement, environ un mois plus tard, elle entreprit un nouveau jeûne sans la moindre nausée ni vomissement.

Je crois qu'un nouveau jeûne de 10 à 14 jours pourrait être tenté ... Ton IMC étant actuellement à 19.9 ne pose pas de problème.  il se peut qu'il ne se passe rien tout comme il se peut qu'il y ait encore élimination.  S'il le faut, rompre le jeûne et faire une nouvelle tentative quelques temps plus tard.

Bon courage !

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  HELENE34 le Dim 4 Sep 2016 - 5:43

Bonjour Luc,
Merci pour cette sage réponse.
Je suis entièrement d'accord avec toi concernant la durée du jeûne (pour moi même 9 jours me paraît court car mon organisme est lent à réagir); ensuite, comme j'ai fait des jeûnes Buchinger jusqu'à maintenant et les 2 derniers jours à l'eau en vomissant, car forcée de le faire ainsi, je vais essayer de tenter directement à l'eau et on verra comment çà va.

J'ai tout de même une question : comment rompre le jeûne et surtout arrêter les vomissements si cela se reproduisait car.... si je vomis l'eau ou ce que j'avale même solide, comment faire pour arrêter de vomir et surtout comment arrêter ce processus de façon à ne pas me retrouver aux urgences en clinique ?
c'est cela la question....
Quelqu'un m'a vaguement dit qu'il fallait essayer d'avaler de la pomme-de-terre écrasée ou des petits légumes ????et rien de plus précis .....

Car si je me retrouve dans la même situation,ils vont appeler un psychiatre !
On est en France et le jeûne n'est vraiment pas accepté ni compris par le corps médical !!!....alors qu'en Allemagne, il est accepté et le suivi médical est remboursé par les assurances maladie...

Cette question est importante pour moi.
Je crois que je pourrai faire un nouveau jeûne en novembre quand il fera ici aux environs de 15 à 19 degrés, probablement.

Merci encore,
H

P.S. je voulais ajouter que durant le dernier jeûne, je n'ai pas non plus eu de petites règles comme j'ai toujours dans les 4 jours qui suivent le début du jeûne, ni non plus la sensation que quelque chose se mettait en route, comme les autres fois.

HELENE34

Messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  Luc le Dim 4 Sep 2016 - 17:05

HELENE34 a écrit:
J'ai tout de même une question : comment rompre le jeûne et surtout arrêter les vomissements si cela se reproduisait car.... si je vomis l'eau ou ce que j'avale même solide, comment faire pour arrêter de vomir et surtout comment arrêter ce processus de façon à ne pas me retrouver aux urgences en clinique ?

P.S. je voulais ajouter que durant le dernier jeûne, je n'ai pas non plus eu de petites règles comme j'ai toujours dans les 4 jours qui suivent le début du jeûne, ni non plus la sensation que quelque chose se mettait en route, comme les autres fois.
Pour arrêter les vomissements et se réhydrater lentement, mais sûrement, ce que nous avons expérimenté, est de mélanger 1 partie de jus (orange et/ou citron) dans 5 parties d'eau et boire au 15 min. 1 c. à café (5 ml).

Si après quelques heures, les vomissements n'ont par repris, on peut augmenter un peu les quantités. (ex. 2 c. à café (10 ml) aux 15 min.

On peut faire la même chose uniquement avec de l'eau chaude, cela passe mieux que de l'eau froide ou tiède.

Quant à tes mini règles en début de jeûne, il se peut que tes jeûnes  aient mis fin à cela ... à 63 ans cela serait un peu normal.  D'ailleurs, pour mon épouse Lison qui a effectué de nombreux jeûnes ces dernières années, cela c'est terminé vers 58/60 ans et nous trouvions que c'était déjà relativement tard.

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  HELENE34 le Dim 4 Sep 2016 - 17:40

Bonjour Luc,
ce sont des règles qui apparaîssent uniquement quand je fais un jeûne dans les 4 jours qui suivent le début du jeûne.  En dehors de cela, je n'en ai plus depuis un moment déjà. Autrefois, il y a très longtemps maintenant, les femmes avaient des règles beaucoup plus tardivement que maintenant et des enfants aussi.

Merci infiniment pour ces conseils qui me rassurent pour l'arrêt des vomissements.
Je t'avertirai si je redémarre un jeûne mais ce ne sera pas avant la fin de l'automne, je crois, peut-être avant, je ne sais pas encore;

Belle fin de journée !
Merci !

HELENE34

Messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  Luc le Dim 4 Sep 2016 - 17:43


Donc, au plaisir de te lire bientôt !


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CONSEIL POUR MON PROCHAIN JEUNE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum