Mécanisme de prise de poids (Pr. H. Joyeux)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mécanisme de prise de poids (Pr. H. Joyeux)

Message  Luc le Ven 22 Avr 2016 - 10:07


Texte pris sur Santé Nature Innovation [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quand on mange, une petite région du cerveau, l’hypothalamus, compte les calories.

Quand on arrête de manger, l’hypothalamus s’en aperçoit et passe le corps en « mode famine ».

Cela veut dire qu’il va tout faire pour économiser l’énergie.

Et comment fait-il ?

Il réduit en priorité la quantité d’eau dans le corps, la masse de muscles (car les muscles consomment beaucoup d’énergie), et réduit la densité des os.

En revanche, il stocke de la graisse, non seulement comme réserve d’énergie pour faire face aux besoins futurs, mais aussi parce que la graisse isole, protège du froid (c’est pourquoi les phoques, les baleines ont beaucoup de graisse).

Un corps qui manque de calories va donc automatiquement réduire sa masse musculaire et osseuse et conserver, et même accroître, sa masse graisseuse.

Ainsi quand vous faites un régime restrictif, vous perdez de l’os et des muscles. Par contre, vous gagnez de la graisse, proportionnellement à votre poids total.

C’est pourquoi vous voyez les kilos disparaître sur la balance, mais vous vous sentez affaibli.

C’est logique. Votre corps est en train de se transformer : il est moins lourd, mais il est aussi plus faible, vulnérable.

Mais la catastrophe se produit si vous vous remettez brusquement à manger.

Car alors, c’est à nouveau sous forme de graisse que vont être prioritairement stockées toutes les calories. Pour faire du muscle, il faudrait faire du sport intensif, sur une longue période. Les os se reconstituent plus lentement encore.

D’où le danger de se remettre à manger quand on en a « marre » de son régime.

Vous retrouvez votre poids d’origine mais vous êtes moins musclé et plus graisseux.

Pr. Henri Joyeux md tire ses informations du livre qui s’intitule :
« Surpoids : les solutions pour vous en libérer. » Dr Jean-Paul Curtay.








Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mécanisme de prise de poids (Pr. H. Joyeux)

Message  dreamin le Ven 22 Avr 2016 - 19:14

Cette article est intéressant, serait-il possible que les effets d'un jeûne soit interprété par notre cerveau de la même façon qu'un régime au niveau de la privation de calories, et qu'il nous amène donc à retrouver un corps plus gras (et donc quelque part en moins bonne santé sur ce point la) quelques semaines après la fin d'un jeûne ?

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mécanisme de prise de poids (Pr. H. Joyeux)

Message  Luc le Ven 22 Avr 2016 - 22:41


Bonne question ?

Qu'en est-il lors d'un ou plusieurs jeûnes chez une personne ?  Est-ce que d'un jeûne à l'autre, son état se détériore et cette personne devient de plus en plus faible ?  Si nous nous fions à ce que dit le Pr. Joyeux, cela devrait être la réalité, réalité que nous ne constatons pas chez les jeûneurs en général.  Prenons l'exemple de Bernard Clavière, auteur du livre "Et si on s'arrêtait un peu de manger ... de temps en temps", ne mangeant qu'un repas par jour, il est mince depuis toujours et le restera sans doute.  Mon épouse qui depuis plusieurs années jeûne chaque année, perdant plusieurs kilogrammes chaque fois, elle les reprend ... sans plus, jusqu'au prochain jeûne l'année suivante.  À titre d'exemple, elle fit un demi-jeûne (très strict) de 35 jours l'an passé, puis un de 45 jours cette année, encore plus strict.  Elle a perdu 7.5 kg et  actuellement elle a repris 3.5 kg en deux mois et demi.  Finalement, probablement qu'en juin ou juillet prochain, son poids sera entièrement repris et un nouveau jeûne pourrait être envisagé en décembre ou janvier.  D'un jeûne ou d'un demi-jeûne à l'autre, son poids et sa musculature reviennent dans les normales, tout comme sa capacité musculaire.  D'ailleurs, Boudreau écrit :
"Les muscles contiennent des réserves de protéines, comme les cellules graisseuses renferment des réserves de gras.

Les muscles sont de véritables mines d'énergie et de nutriments pendant le jeûne. Ils constituent 70% de la masse protéique du corps; les acides aminés qu'ils contiennent peuvent être dégradés en sucres ou être utilisés pour construire les protéines fonctionnelles, telles que les hormones, les protéines sanguines ou les protéines de transport. Enfin, les muscles recèlent des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments utilisables par le corps.

Les muscles comblent si bien les besoins en protéines de l'organisme, que le cerveau, le coeur et le sang ne sont aucunement privés de protéines au cours d'un jeûne long. La synthêse protéique au niveau du coeur est maintenue intégralement comme le sont tous les processus hormonaux et immunitaires."

Les muscles diminuent donc de volume au cours du jeûne, mais le nombre de cellules musculaires demeure identique. Nos muscles se vident de leurs réserves, mais ils conservent la même structure. Il faut noter par ailleurs que, puisqu'ils se vident de leurs réserves de sucres (le glycogène), les muscles du jeûneur ne sont pas aptes à des exercices importants; une personne qui jeûne supporte moins bien les exercices longs, mais bien des gens prennent, à tort, ce phénomène pour une dégénérescence des muscles.

Lors de la réalimentation, on assiste à une formidable reprise de l'activité des muscles, qui se régénèrent et se renflouent complètement."
Il est probable que d'autres jeûneurs réguliers pourraient en dire autant.  Peut-être que ncm pourrait nous parler de son expérience, elle qui perdit beaucoup de poids lors de son jeûne (50 jours) ... l'a-t-elle repris ?  Même plus que ce qu'elle avait avant son jeûne ?

Je met un certain  bémol sur ce qu'écrit le Pr. Joyeux.  Il ne semble pas que ce soit ce qui se passe lors du jeûne, surtout si la personne qui a jeûné se réalimente très graduellement sur une période relativement longue.
Nous remarquons cela, chez ceux qui jouent au yoyo ... débutent un régime ... cessent au bout de quelques jours et s'empiffrent ... débutent à nouveau régime au bout de quelques semaines, cessent à nouveau ... etc. ... !




Dernière édition par Luc le Sam 23 Avr 2016 - 8:46, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mécanisme de prise de poids (Pr. H. Joyeux)

Message  ncm le Sam 23 Avr 2016 - 1:45

Oui une bonne question en effet et les réponses de Luc me semblent appropriées.

Me concernant, j'avais perdu beaucoup de poids, et j'en avais beaucoup à perdre. En revanche, je n'ai pas repris le poids perdu suite à la reprise alimentaire, qui a duré au moins aussi longtemps que la durée du jeûne (2 mois environs)
J'en ai repris progressivement un peu dans un premier temps puis j'ai de nouveau perdu très lentement pendant un certain temps.
Je ne me sens en effet pas concernée par la situation décrite à travers les propos du professeur Henri Joyeux.

Mais je pense que, comme le dit Luc, cela doit être le cas chez les personnes faisant le yoyo oui.

ncm
Admin

Messages : 197
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 39
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mécanisme de prise de poids (Pr. H. Joyeux)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum