Le jeûne sec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jeûne sec

Message  Luc le Mer 30 Mai 2012 - 15:41

Combien de temps peut-on vivre sans boire ?

Carlson* écrit : « Un adulte qui jeûne peut vivre de quinze à vingt jours sans eau. S'il y a fièvre ou si la température extérieure est très élevée et provoque la transpiration, la mort résultant du manque d'eau est accélérée. L'eau est nécessaire à l'élimination des déchets. »

"On ne sait pas au juste combien de temps un homme qui jeûne peut vivre sans eau. (...) La mort d'une femme par déshydratation, au bout d'un jeûne de trente jours qui fut entrepris dans l'État de New York au début de 1950, pendant lequel cette femme n'absorba pas d'eau est non seulement une leçon quant à la nécessité de l'eau, mais également un avertissement à ceux qui entreprennent un jeûne sans surveillance adéquate." (Shelton)

Selon l’expérience de la dame, racontée par Shelton, cette femme jeûnant sans supervision, mourut après trente jours de « jeûne sec ». Si cette dame avait décidé de boire au vingt-cinquième jour par exemple, sans doute qu’elle aurait survécu. Donc, selon cette expérience, il se pourrait que des gens puissent vivre relativement longtemps, même sans eau.

Afin de corroborer ce que Calrson et Shelton écrivent est la réalité, des cas de gens ayant jeûné accidentellement lors de tremblements de terre ou des marins perdus en mer sur des radeaux le prouvent. Des cas sont racontés sur le forum : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

* Dr. Anton J. Carlson : Professeur de physiologie Université de Chicago, il étudia le jeûne et jeûna à quelques occasions.



Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Mer 30 Mai 2012 - 17:51


Voici ce qu'on peut lire à propos du jeûne sec sur le site "Santé au Naturel" sous la plume de Christian Bauer, naturopathe :

"Lors d’un jeûne sec, il s’agit de ne pas boire et de ne pas manger, ainsi, le corps va puiser dans la lymphe de l’organisme l’eau qui lui manque. Cette technique est mieux adaptée aux pathologies colloïdales (écoulements divers). De plus, cela va assécher tout ce qui coule, suinte et suppure."

Le jeûne sec est employé pour de courtes périodes de 1 à 3 jours.

Fernand, un participant du site Le JEÛNE thérapeutique, raconte son expérience de jeûne qui dura 21 jours pour combattre une importante paralysie de tout un côté de son corps. Il exécutait trois jours de jeûne sec puis trois jours en absorbant de l'eau. Il alterna ainsi durant 21 jours. À la reprise alimentaire, au bout de quelques jours, sa paralysie disparue pour ainsi dire complètement. Aujourd'hui, Fernand, quoiqu'âgé de 73 ans fait de la course à pied sur de longues distances de façon régulière.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

mécanisme du jeûne sec (Marchesseau)

Message  Luc le Lun 18 Fév 2013 - 0:00



Le mécanisme de ce jeûne sec est le suivant :
P. V. MARCHESSEAU, biologiste

Le sang, sous l'effet de la cure et par évaporation pulmonaire et cutanée, perd peu à peu de son eau (!a soif, alors, se fait sentir; son but étant de rétablir le volume sanguin). Lorsqu'on ne boit pas [cure sèche), la lymphe porteuse d'eau se déverse plus activement dans le sang et le « réhydrate » en quelque sorte. Elle peut se déverser dans le sang à raison de 5 litres par 24 heures (alors qu'en temps normal, elle ne déverse qu'un litre).

Ce faisant, elle s'épure de ses viscosités, lesquelles vont, en suivant la voie sanguine, aux émonctoires prévus pour cela, c'est-à-dire au foie et aux glandes sébacées, normalisant les activités des « muqueuses de secours » (poumons, etc.).


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  admin2 le Jeu 13 Juin 2013 - 22:54

Shelton écrit :

"N’importe quel flux, écoulement, diarrhée, bronchorrhée, hydropisie ; n’importe quel écoulement de liquide dans la plèvre (membrane entourant les poumons), la péricarde (membrane entourant le cœur), le péritoine, (paroi de la cavité abdominale), ou d’eau dans le cerveau ; n’importe quel écoulement de pus provenant de n’importe quelle suppuration chronique, la polyurie et d’autres (n’importe quel désordre des liquides contenus dans le corps) sont améliorés par une abstention totale de nourriture et d’eau. Toutes les conditions catarrhales, la rhinite, l’ozène, la bronchite, la colite, la métrite, la cystite, le rhume des foins, l’asthme et d’autres conditions catarrhales disparaissent rapidement à la suite d’un jeûne."

admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Aldric le Jeu 27 Aoû 2015 - 8:44

Un petit message pour apporter un témoignage.
Une de mes amies habitant en Russie me dit que sa mère jeûne chaque année pendant 7 jours sans manger ni boire.

Aldric

Messages : 47
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 41
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Sommerlund le Ven 18 Déc 2015 - 16:38

Je vient de voir une vidéo sur YouTube ou on parle du jeûne à sec, et de bien d'autres chose très importantes pour retrouver/garder la santé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je trouve la vidéo excellente, mais si vous n'avez pas le temps de la voir intégralement, la partie parlant du jeûne commence réellement à partir de 33:00 .

Sommerlund

Messages : 85
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Ven 18 Déc 2015 - 22:51


Merci pour cette vidéo dont j'ai regardé la partie suggérée.

Je connais un peu les vidéo de Thierry Casanova pour en avoir vu quelques-uns.

Ce qu'il dit est assez bien, quoique certains détails sont en désaccord avec les spécialistes du jeûne tels Shelton, Boudreau et autres.

Pour l'eau, il est vrai que l'eau distillée c'est l'idéal, mais une eau peu minéralisée fait l'affaire. Une eau filtrée par le processus d'osmose inverse peut remplacer avec avantages l'eau distillée. Dans les faits, cette eau est débarrassée de 99% de ses minéraux.

Là où M. Casanova ne s'accorde pas avec les spécialistes c'est lorsqu'il parle de lavements et d'irrigation du côlon qui, selon Shelton, soutirent beaucoup d'énergie au jeûneur, énergie vitale dont l'organisme a besoin pour se nettoyer et se régénérer. Voir les liens à ce propos sur le forum "Éléments de connaissance du jeûne"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le repos est également suggéré par Casanova, ce que tous les hygiénistes recommandent. C'est un des points les plus importants si nous voulons que le jeûne deviennent thérapeutique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  bernie42 le Lun 4 Avr 2016 - 5:16

J'ai dernièrement effectué un jeûne sec de 3 jours avec un jour humide avant et après, et j'ai quelques questions à ce sujet.
J'ai senti le foie et les poumons se charger énormément durant ce jeune sec, je le sens toujours maintenant, j'ai pour le foie effectué un nettoyage hépatique méthode Moritz(j'en effectue très régulièrement depuis 2 ans et demi) et ça va beaucoup mieux maintenant, pour les poumons toujours cette sensation d'avoir les poumons pris, léger point dans le dos, c'est plus gênant que douloureux. Sur la peau j'ai quelques rares boutons, je pense à des réactions normales d'élimination, si toutefois quelqu'un pouvait m'en dire plus à ce sujet, j'en serai ravi.

bernie42

Messages : 95
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Lun 4 Avr 2016 - 9:59


Il faut comprendre, que peu importe le type de jeûne exécuté, il y a pour ainsi dire toujours des symptômes laissant croire que notre problème de santé, pour lequel nous jeûnons s'accentue. Tout cela n'est que temporaire.

Que ce soit des réactions cutanées ou autres, cela fait partie du processus menant à la guérison, cela ne devrait pas nous inquiéter ... au contraire, ces manifestation sont les bienvenues !


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  bernie42 le Mar 5 Avr 2016 - 1:02

Oui, c'est bien ce que je pense et également je ne m'attend pas à des résultats immédiats au lendemain du jeûne.

bernie42

Messages : 95
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  titox le Jeu 21 Avr 2016 - 11:26

J'ai effectué les deux,et je t'assure que la différence est flagrante.
Dans mon cas, l'autolyse lors d'un jeûne sec commence maintenant au bout d'un jour,contre deux pour l'eau.

Je me demande s'il y a une réelle différence par rapport à un jeûne hydrique classique... Semble-t-il que oui, au moins selon Shelton en tout cas.
Pour la régénération,oui.
Dans mon cas, j'arrive à activer les cellules souches au bout de 3 jours de jeûne sec.J'ai un organe atrophié qui entre en croissance en si peu de temps.Il me faut bcp plus de temps à l'eau.Mais je cumule aussi une quinzaine de jeûnes.

Mais ressentant régulièrement le sentiment de soif lors d'un jeûne hydrique, je me dis que ça ne doit pas être simple ne serait-ce que mentalement d'effectuer un jeûne sec...
Perso, je trouve ça plus facile.Etant donné que le jeûne sec est bcp plus court (mon record c'est 7 jours 3/4),mentalement ça donne de la force.De plus,comme c'est court,ça donne envie de faire les choses bien,en se reposant au maximum,ce qui maximise les résultats.
Le plus difficile,c'est le temps qui parait long,et l'autolyse qui empeche de dormir.Dans mon cas,je ne dors quasiment pas (pas de sommeil profond).Du coup,je sais que l'autolyse est à pleine puissance.Quand je bois de l'eau,je trouve le sommeil plus facilement (je peux dormir 2 à trois heures en journée et les nuits sont un peu moins agitées).Je sais que l'autolyse est moins puissante.
Perso, je trouve ça plus facile d'avoir soif,que d'avoir faim.Les trois premeirs jours passent facile,mais après c'est le temps long qui parait difficile.La soif n'est pas une vraie soif,et dans mon cas, vers le 7 eme jour, la bouche devient sèche et j'ai quasi plus de salive,mais là encore c'est dans la tête.
Si t'as des questions,n'hésite pas.

titox

Messages : 3
Date d'inscription : 13/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Jeu 21 Avr 2016 - 18:51

Shelton utilisait le jeûne sec dans certaines circonstances :
"N’importe quel flux, écoulement, diarrhée, bronchorrhée, hydropisie ; n’importe quel écoulement de liquide dans la plèvre (membrane entourant les poumons), la péricarde (membrane entourant le cœur), le péritoine, (paroi de la cavité abdominale), ou d’eau dans le cerveau ; n’importe quel écoulement de pus provenant de n’importe quelle suppuration chronique, la polyurie et d’autres (n’importe quel désordre des liquides contenus dans le corps) sont améliorés par une abstention totale de nourriture et d’eau. Toutes les conditions catarrhales, la rhinite, l’ozène, la bronchite, la colite, la métrite, la cystite, le rhume des foins, l’asthme et d’autres conditions catarrhales disparaissent rapidement à la suite d’un jeûne."
Il faut cependant comprendre que l'autolyse s'effectue au niveau cellulaire, et n'a aucun rapport avec les quantités d'eau absorbées.  Tout ce que l'eau fait est d'aider le travail des reins à excréter ces déchets vers la vessie pour être rejetés à l'extérieur.  Si nous buvons peu ou pas assez, le travail des reins sera plus difficile à exécuter.

Aussi, Shelton recommande de boire selon sa soif, selon ce que la nature nous demande finalement.  Si nous avons soif, nous devrions boire, ou à tout le moins réduire les quantités au minimum si nous ne voulons pas trop boire.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  ncm le Ven 22 Avr 2016 - 9:02

titox a écrit:Perso, je trouve ça plus facile d'avoir soif,que d'avoir faim

Comme tu le dis justement, il s'agit là d'un ressenti qui t'est personnel.
Me concernant, c'est l'inverse.

Et généralement, la soif est réputée plus difficile à endurer et efface même bien souvent la sensation de faim.
Mais chaque ressenti est personnel.

Je reste convaincue des propos de Luc.
Boire est un besoin naturel, tu nous mourrons rapidement sans eau. Notre corps lui-même est composé d'eau à 65%.
Comme le dit Luc, le travail des organes excreteurs est ralenti sans apport hydrique, et l'évacuation des déchets et toxines reste essentielle en toutes circonstances.

Je ne me prononce pas contre le jeune sec.
Mais nous ne sommes pas naturellement pouvoir survivre au delà de 3 jours sans boire. Et je pense que la nature faut bien les choses ;-)

ncm
Admin

Messages : 197
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 39
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Dodie le Mer 27 Avr 2016 - 12:39

Cette vidéo de Mr Casasnovas directement au point où il aborde le jeûne sec avec des élément nouveaux pas encore relayé!
Très intéressant notamment un livre russe qui est en cours de traduction qui relaye l’expérience d'un spécialiste du jeûne sec Sergei Ivanovich Filanov ayant supervisé beaucoup de jeûnes sec!  

A 43:20 .


Dodie

Messages : 54
Date d'inscription : 19/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Mer 27 Avr 2016 - 15:43


Merci Dodie pour cette vidéo que je n'avais pas encore visionnée; très bonne vidéo d'ailleurs.

Ceux qui ont l'habitude d'écouter M. Casasnovas remarquerons peut-être, qu'au fil de ses vidéos, ses opinions évoluent et changent légèrement ... et c'est tant mieux.

Je dois avouer que j'ai été plutôt impressionné par cette dernière vidéo, où Casanovas s'aligne de plus en plus sur la pensée hygiéniste en ce qui concerne le jeûne.

Ex. La femme enceinte peut jeûner, les maigres, les enfants ... et que finalement il n'y a que peu de contre-indications.

Il dit que la peur serait la seule contre-indication. Cependant, on sait bien qu'une greffe d'organe est une contre-indication car l'organisme s'en nourrirait, la considérant comme un corps étranger.

Il met également l'accent sur les conditions pour exécuter un jeûne : lieu, air, repos, chaleur, soleil, etc. finalement, tout ce que suggère Shelton.

Tant qu'à l'exercice, peu d'exercice, peut-être de courtes marches, surtout pour ceux étant en assez bonne forme physique afin d'activer un peu la circulation.

Autre point en accord avec Shelton, on laisse agir l'organisme : pas de tisanes, pas de lavements, boire selon sa soif.

Point à vérifier où je suis un peu sceptique, les avantages du jeûne sec. Je ne suis pas encore convaincu de ses arguments, que l'autolyse s'exécute plus rapidement lors de ce type de jeûne. Nous aurions besoin d'avoir des références afin de s'y référer, concernant l'eau endogène entre autre. Il est vrai que l'autolyse, ou l'autophagie n'est pas influencée par l'eau que l'on absorbe, mais l'eau facilite la filtration glomérulaire des déchets déjà autolysés qui se déplacent dans la circulation sanguine. L'eau facilite assurément la filtration.

On sait que l'autolyse se passe au niveau cellulaire.
L'élimination (autolyse) en vérité se passe au niveau des cellules et non au niveau des émonctoires (foie, reins, poumons) qui ne font que rejeter des substances déjà éliminées. Le foie transforme les déchets éliminés par les cellules en matières plus simples et éliminables. Les reins les filtrent du sang et les rejettent dans la vessie. Donc pour hâter l'autolyse, il faut pousser les cellules, non les émonctoires, à éliminer. Comment?

Il faut à cette effet savoir comment fonctionnent les cellules. Les cellules ont besoin, pour fonctionner, d'énergie nerveuse. Quand celle-ci est abondante, elles éliminent beaucoup, sinon elles éliminent peu. Comment augmenter cette énergie nerveuse? Simplement en économisant sur les dépenses physiques, musculaires, digestives, sexuelles, etc. Comment économiser? Par le repos musculaire, celui de l'estomac, etc.

On ne peut pas hâter l'élimination en stimulant les reins et les autres organes. (Mosséri)

Je ne suis pas convaincu non plus qu'un jour de jeûne sec équivaut à trois jours de jeûne en buvant de l'eau. Il est sans doute vrai que trop boire n'est pas utile, voir nocif; d'ailleurs Duverney-Guichard semble adhérer à cette théorie.

Donc, buvons peu mais buvons serait plutôt ma devise durant le jeûne.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Mer 27 Avr 2016 - 17:00


Autre point mentionné par M. Casasnovas avec lequel je ne suis pas d'accord. Il dit qu'une réduction calorique n'apporte aucun avantage, que cela serait même nuisible pour l'organisme.

Naturellement, si la réduction est très importante, il faut qu'elle soit limité dans le temps. Elle pourrait épuiser nos réserves en vitamines et minéraux provoquant certaines carences. Ici on ne parle pas d'une réduction d'un mois ou deux mais quasi permanente.

Selon le protocole du Docteur A. Gernez, une réduction calorique de 35 jours peut même, selon lui, arrêter l'évolution de cancers. Voir le sujet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  bernie42 le Mer 27 Avr 2016 - 18:48

J'ai hate de voir la traduction du livre de Sergei Ivanovich Filanov concernant le jeûne sec.

bernie42

Messages : 95
Date d'inscription : 03/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Dodie le Jeu 28 Avr 2016 - 11:14

Oui on ne peut avoir d'avis "tranché" sur le jeûne sec nous manquons trop de références et de retour vérifié! ,mais le livre de Dr Sergei Ivanovich Filanov va ouvrir des portes!

Dodie

Messages : 54
Date d'inscription : 19/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Ven 29 Avr 2016 - 14:00

Autre point sur lequel nous sommes en désaccord avec M. Casasnovas sur sa vidéo,  il s'agit des médicaments.  Il semble, selon ses dires que prendre des médicaments durant le jeûne n'est pas contre-indiqué et qu'il n'y avait pas vraiment d'inconvénient.  Pourtant, tous les hygiénistes dont Shelton, Mosséri, Mérien, Rocan, Boudreau ... et autres sont contre, pour la simple et bonne raison que ce faisant, cela vient brouiller les cartes sur ce que l'organisme doit faire.  Boudreau écrit :

Le médicament est un artifice, il est une imitation de nos enzymes, de nos hormones, de nos médiateurs neurochimiques; le médicament 'remplace' donc une hormone, un régulateur, un tamponneur, que nous devrions produire nous-mêmes. Lorsque le médicament supplée une hormone ou un régulateur, notre corps ne fabrique plus cet élément essentiel; il ne fabrique que les substances qui lui sont nécessaires et non celles qui lui sont suppléées artificiellement.

Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Sommerlund le Ven 29 Avr 2016 - 16:32

Luc a écrit:Autre point sur lequel nous sommes en désaccord avec M. Casasnovas sur sa vidéo,  il s'agit des médicaments.  Il semble, selon ses dires que prendre des médicaments durant le jeûne n'est pas contre-indiqué et qu'il n'y avait pas vraiment d'inconvénient.

Il n'a pas dit ça. Ce qu'il as dit, c'est que si c'est vraiment nécessaire de prendre un médicament, alors dans ce cas on peu le prendre en jeûnant. Il y a de nombreux cas de malades du cancer qui ont jeûné en faisant leur chimiothérapie, et ils ont eu de meilleurs résultats de la sorte.

Sommerlund

Messages : 85
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Luc le Ven 29 Avr 2016 - 17:19

Sommerlund a écrit:
Luc a écrit:Autre point sur lequel nous sommes en désaccord avec M. Casasnovas sur sa vidéo,  il s'agit des médicaments.  Il semble, selon ses dires que prendre des médicaments durant le jeûne n'est pas contre-indiqué et qu'il n'y avait pas vraiment d'inconvénient.

Il n'a pas dit ça. Ce qu'il as dit, c'est que si c'est vraiment nécessaire de prendre un médicament, alors dans ce cas on peu le prendre en jeûnant. Il y a de nombreux cas de malades du cancer qui ont jeûné en faisant leur chimiothérapie, et ils ont eu de meilleurs résultats de la sorte.

Tout d'abord, oui, selon Walter Longo, jeûner avant la chimiothérapie donne de bons résultats.  Jeûner après la chimiothérapie est excellent également afin d'éliminer les agents toxiques assimilés.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Maintenant, il me semble que M. Casasnovas n'a pas parlé de le chimiothérapie  sur cette vidéo. Et oui il a parlé que les médicaments peuvent être pris durant le jeûne, sans trop vraiment y accorder de l'importance; pourtant les médicaments peuvent brouiller les cartes dans le processus de guérison.  
Voir la vidéo à partir de 27:19 min. à 29:27 min.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeûne sec

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum