Jeûne et santé
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Lun 11 Fév 2019 - 15:55

Fred33 a écrit:Hermit, je vois seulement que j'ai perdu 2,1kg de gras en 7j, et toi 1,8kg en 5 jours, ce qui te met à 2,5kg en 7j, toutes proportions gardées c'est pareil que moi. Je ne vois pas en quoi ta cétose est correct au bout de 3j, elle est totalement insuffisante pour couvrir tes besoins en sucre et en eau, d'où ton hypoglycémie. Tu aurais dû brûler 600g de gras par jour, pas 350.

Je repète qu'il n'y a pas vraiment moyen de vérifier les quantités de gras perdue avant de se réhydrater. Du moins avec ma balance à impedance (et plusieurs autres, même plus sophistiquées), simplement parce qu'elles n'ont été conçues pour cela.

Je pense que ma cétose était correcte au bout de 3j parce que les niveaux se sont stabilisées là. En plus on le sent, surtout au niveau de la fatigue.
Les besoins en sucre c'est une autre question dont les opinions divergent, et ça doit dépendre aussi de la constitution de chacun. Je viens de lire que le cerveau, supposé marcher seulement avec du sucre, il s'adapte aussi et devient capable de pourvoyer 75% de ses besoins avec du acetoacetate (un composant majeur des cétones).

Salut Patrick,
À propos du repos/activité pdt le jeûne, la plupart des auteurs russes (et je suis étonné de voir qu'il y a des dizaines et le sujet a été étudié et expérimenté depuis des décades) dit le contraire de Shelton et Bragg. Selon eux, le repos total entrave les procès d'élimination et rend le jeûne bcp plus difficile. Et l'énergie qu'on ressent à ces promenades est bien réelle...

Quant à mon "aventure" le problème a été de n'avoir pas moyen de m'arrêter au moment que la fatigue est apparue. Si j'aurais pu faire ça, il n'y aurait aucun problème. Du coup, avant, j'avais eu 2 journées où j'avais marché 2X 1h, chaque jour, et tout se passait bien.

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Lun 11 Fév 2019 - 17:05

"Recherchez l'air pur de la forêt ou celui des champs, car c'est là, dans cette ambiance, que vous trouverez l'ange de l'air. Déchaussez-vous, quittez vos habits et laissez l'ange de l'air embrasser tout votre corps. Puis respirez lentement et profondément afin que l'ange de l'air puisse pénétrer en vous. Je vous le dis en vérité, l'ange de l'air chassera de votre corps toutes les impuretés qui le souillaient extérieurement et intérieurement. Et de la sorte toutes les mauvaises odeurs et toutes les impuretés s'échapperont de vous comme la fumée du feu, qui ondule dans l'air et se perd dans l'océan des cieux. Car je vous le dis, en vérité, saint est l'ange de l'air, il purifie tout ce qui est souillé et transforme en suaves parfums toutes les substances qui répandent une mauvaise odeur. Personne ne peut se présenter devant la face de Dieu si l'ange de l'air ne le laisse point passer. En fait, tout doit être rénové par l'air et par la vérité, car votre corps respire l'air de la Mère, la Terre, et votre esprit respire la vérité du Père Céleste."

Paroles de Jésus dans l'Évangile des Esseniens, à propos du jeûne (il s'ensuit la même prédication pour l'eau et la lumière du soleil)

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Fred33 Lun 11 Fév 2019 - 17:26

Bon, j'arrête d'argumenter, tu as raison.

Fred33

Messages : 46
Date d'inscription : 11/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Mar 12 Fév 2019 - 10:43

Jour 6 -Sortie du jeûne
Poids 60 kg (eau 32,3 kg - gras corrigé 12,9 kg )
glycémie 55
cétones 6,0
index GKI 0,51
fréquence cardiaque 70

Une journée à boire du jus de carotte, betterave et myrtilles, dilué à 1:3, du rejuvelac et de l’eau. Curieusement, ça semble bien satisfaisant. Physiquement, pcq psychologiquement je me retrouve à regarder un tas de vidéos sur cuisine, sur des plats dont je n’avais jamais pensé avant, et des restaus diverses. Mais pour l’instant ils ne me donnent aucune faim ni envie de les essayer tout de suite.
Pour la soif c’est une autre histoire. Pas exactement de soif, plutôt une sensation de bouche sèche, malgré passer tout le temps à prendre des liquides.

Cette fois je ne ferai pas l’erreur de ma précédente sortie des 4 jours de JS. J’avais planifié une transition douce, selon GA Voitovich, qui prenait environ 5 à 6 jours vers l’alimentation normale.Mais, après lire les avis de plusieurs spécialistes, je décide que les bénéfices du jeûne sont plus gros si on reste un certain temps dans une sorte de jeûne aux jus légers.

J’avais aussi prévu de refaire un nouveau cycle de jeûne sec fractionné, cette fois pour aller vers les 7 jours. Donc il serait comme ça : 3j JS + 4j refeed + 5j JS + 6j refeed + 7j JS. Les derniers 5 jours JS dans une hutte de montagne, plus 4 ou 5j du refeed aussi.
Mais ça ne commencera pas d’ici un mois (mon estimation initiale) puisqu’il faudra reprendre au moins 10 kg de poids, et avec toutes ces sorties et entrées du JS, ça risque de prendre plus de temps. P-e d’ici 2 mois, avec l’aide d’un peu d’exercice...

Le matin je suis surpris de voir mes cétones sont encore assez hautes (plus qu’au 3è jour de jeûne) et la glycémie a monté très peu. Donc la GKI reste en dessous de 1. Le truc cherché par les spécialistes,pour la sortie du jeûne, avec cette transition aux jus et peu de quantités, il n’est seulement pour des raisons digestives, mais je pense que surtout pour continuer la thérapie par la cétose et permettre déjà de se réalimenter (et réhydrater) et re-entamer l’élimination des toxines par les voies habituelles.

Jour 7 - Réalimentation
Poids 61,3 kg (eau 33,7 kg - gras (balance) 13,7 kg )
glycémie 60
cétones 4,4
index GKI 0,76
fréquence cardiaque 63

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Mer 13 Fév 2019 - 14:49

Jour 7 - Réalimentation
Poids 61,3 kg (eau 33,7 kg - gras (balance) 13,7 kg )
glycémie 60
cétones 4,4
index GKI 0,76
fréquence cardiaque 63

Malgré le déficit apparent de calories dedans le jus, je n’ai pas manqué d’énergie pendant la journée. Le soir, je pars même vers la marche habituelle (à pas rapide), presque 3km au long d’une route, qui monte un dénivelé de 200m. J’ai remarqué une chose intéressante : il n’y a plus de fatigue à la poitrine, qui se révélait normalement avant la fatigue des jambes. Là c’était le contraire, les jambes défaillaient à la fin, p-e par manque de glycogène suffisant et d’entraînement. Il me semble qu’un certain rajeunissement cardiovasculaire s’est opéré.

Sinon, j’aimerais demander à ceux qui sont sportifs, si aucun de vous a noté des améliorations visibles, et mesurables, des performances (fréquence cardiaque, VO2 max, etc), après qu’un minimum de récupération du jeûne soit faite ?

Après, j’avais un peu de faim, et le jus étant fini, j’ai fait un autre, aux oranges, mandarines et citron. Mais j’ai bu un peu de trop à la fois, et le pancréas réclamait déjà de l’excès de sucre auquel il n’était plus habitué...

Le matin, les paramètres continuent dans le sens de la normalisation. Je suis déjà dehors la cétose thérapeutique (GKI > 1), mais il est probable que ça aurait continué un peu plus si j’étais resté sur les jus de carotte et betterave. Mais bon, l’appétit fait son retour...
L’hydratation est encore loin de s’achever, au vu des valeurs absurdes du gras. J’avais 13,7 kg au départ, et maintenant 13,5 ??...

Jour 8 - Réalimentation
Poids 61,2 kg (eau 33,8 kg - gras (balance) 13,5 kg )
glycémie 80
cétones 1,6
index GKI 2,77
fréquence cardiaque 67

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Fred33 Jeu 14 Fév 2019 - 13:43

Au fait tu utilises quel appareil pour mesurer les cétones ? Je vais essayer la diète cétonique pour 7 ou 10j je pense.

Fred33

Messages : 46
Date d'inscription : 11/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Jeu 14 Fév 2019 - 14:35

Après finir ton jeûne ? J'utilise celui là, mais je pense qu'aucun d'autre similaire est bon. Au fait, chez toi ils ne fournissent cela aux pharmacies ? Par ici ils donnent gratos l'appareil, après il faut acheter les bandes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Jeu 14 Fév 2019 - 14:47

Jour 8 - Réalimentation
Poids 61,2 kg (eau 33,8 kg - gras (balance) 13,5 kg )
glycémie 80
cétones 1,6
index GKI 2,77
fréquence cardiaque 67

Voilà, je finis le récit de cette expérience. Ça a été une bonne introduction au jeûne, avec les bonnes et mauvaises leçons à en tirer. Maintenant il s’agit de récupérer une partie de mon poids initial (la totalité semble peu probable, quoique ça serait bien pour ré-entamer un nouveau cycle).

Pour résumer les bénéfices qui me semblent être arrivés:
-Amélioration du problème de l’estomac (mais c’est loin d’être guéri).
- Diminution de la rigidité cardio-vasculaire
- Meilleure appréciation de la valeur et goût naturels des aliments
- Esprit plus clair
- Moins de fatigue générale et besoin de dormir

Pour ceux qui sont en cours d’un jeûne long (ou pensent le faire), j’ai trouvé un tableau pour faire une bonne sortie du jeûne et éviter les problèmes, selon la méthode de Yuri Nicolaev, médécin psychiatre et expert du jeûne, aux années 70-80.
On y remarquera l’absence de fromage, oeufs, et surtout viande jusqu’à 1 mois...
Pour ma part, vu que j'ai p-e fait l'équivalent à 12-14 jours de hydrique, donc la moitié du temps du tableau, j'ai raccourci les temps vers la moitié environ. Mais on ne perd rien de faire plus, alors que faire en moins de temps ça apporte des problèmes sûrement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Jour 9 - Réalimentation
Poids 61,7 kg (eau 34 kg - gras (balance) 13,8 kg )
glycémie 77
cétones 1,1
index GKI 3,88
fréquence cardiaque 65

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Sommerlund Sam 16 Fév 2019 - 20:15

Hermit a écrit: Et l'énergie qu'on ressent à ces promenades est bien réelle...

L'énergie qu'on ressent vient du fait que l'autolyse s'arrête quand on est en activité physique, et est donc à nouveau bien plus disponible pour "soi-même". Le jeûne le plus puissant est fait au repos total, car ainsi l'énergie est au maximum disponible à l'autolyse et à la reconstruction.

Sommerlund

Messages : 203
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Dim 17 Fév 2019 - 6:15

Je pense plutôt que cette énergie (qui est différente de celle qu'on peut ressentir à l'état normal, hors jeûne) vient du fait qu'à certains moments le corps se voit temporairement libéré des toxines.

Il me semble qu'il faut alterner les deux phases.

Le repos pour promouvoir l'autolyse et la reconstruction.

Et l'activité dans le grand air (et pas seulement) pour activer le système cardio et lymphatique, et promouvoir ainsi l'élimination des déchets qui s'accumulent.
(et un tas d'autres choses, massages, bains, et pour le jeûne hydrique encore les enemas, les laxatifs).

Sinon, comment tu envisages l'élimination ?

Voici une journée typique chez les patients de Nikolaev (plus de 6.000 jeûnes) :

"During the entire period of fasting, the patient is given an enema every day, and every day it removes waste from the body...
The following treatments are bath and massage. The massage is carried out by a special, so-called “pressing” one, at which the hyperemia of the skin is achieved, especially in the area of the spine, its thoracic and cervical parts...
Massage and bath (or shower) are over, now you can have "breakfast". Patients drink dogrose infusion. Then 20-30 minutes rest and go for a walk. In winter, they should be very warmly dressed, since during the period of fasting there is an increased chilliness. During the walk, patients spend a complex of breathing gymnastic exercises. The walk continues until 13-14 hours, then "lunch". This is the same broth hips or just water, and in some cases, "Borjomi." In total for the day, they, as a rule, drink 1.5-2 liters of water, although its quantity is not limited.
Later in the day, patients receive physiotherapeutic procedures as prescribed by a physician, taking into account concomitant chronic somatic diseases (UHF, diathermy, Charcot's douche, pearl baths, etc.).
All time free from sleep, procedures and walks are important to occupy patients, with occupational therapy, reading, board games. Individual tendencies manifest themselves here - some play chess with enthusiasm, others read, draw, embroider. Evening hours are readily held behind the TV, young people are dancing.
Evening tea is the same broth hips. At night, the patients drink again, brush their teeth, caress the throat (oral hygiene is very important during the fasting period). They sleep as much as possible with maximum ventilation, but warmly covered.
This daily program is observed throughout the period of fasting, and that surprises people who are not familiar with our treatment, patients do not weaken, do not tend to lie down. On the contrary, by the end of the term they often display more energy than at the beginning of fasting."

On y voit bien qu'un programme de jeûne thérapeutique, il ne s'agit simplement de ne pas manger et rester comme un "couch potato"...

(Édité : J'ajoute encore ses recommendations:
"An active lifestyle is required during UDT. It helps to normalize metabolic processes by excreting slag toxic products from the body, mainly products of incomplete fat burning, which are called ketone bodies (acetone, acetoacetic acid and other toxic components) that must be removed from the body through the intestines during UDT - therefore, daily cleansing enemas; through the kidneys - therefore it is necessary to drink enough; through the lungs - therefore, breathing exercises and movements are required; through the skin - so water treatments and massages are practiced. Baths, sauna, stimulating sweating are desirable."

Pour le jeûne sec on est encore plus limités, l'élimination se fait seulement par la peau, les poumons et un petit peu par les reins, d'où une importance accrue de l'exercice et du grand air.)

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Sommerlund Dim 17 Fév 2019 - 12:32

Le corps n'a pas besoin qu'on lui aide pour faire bouger la lymphe. Les animaux dans la nature se repose quand ils sont blessé et ne mange pas.

Et pour faire dans les nombres, comme toi: Shelton (35000 jeûnes supervisés), préconise le repos absolu en jeûne, pour le maximum d'efficacité.

Sommerlund

Messages : 203
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Dim 17 Fév 2019 - 14:06

Tu n'as pas dit comment tu envisages une élimination efficace quand on reste dans le repos absolu.

Et sinon,pourquoi dans un tas de récits de jeûne on dirait que c'est l'enfer depuis le début du jeûne jusqu'à la fin (malaises et difficultés de tout ordre), alors que chez un tas d'autres ils jouissent de plein de périodes où l'énergie et bonne disposition abonde ? (même lorsque les maladies des sujets sont graves).

Quelle serait la différence ?

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Sommerlund Dim 17 Fév 2019 - 15:38

La différence c'est le repos. En repos l'efficacité de l'autolyse est au maximum.  Je ne dit pas que ce n'est pas bon d'aller marcher un peu si c'est trop éprouvant, au contraire, vaut mieux dans ce cas diminuer l'énergie conféré au procédé plutôt que de rompre le jeûne.

J'en ai vécu la preuve moi-même, indirectement : Je me sentais très mal un moment à mon dernier jeûne (ou avant-dernier ?). Ce que j'ai fait c'est de boire une orange pressé coupé à moitié avec de l'eau, et bu petite gorget par petite gorget, et je me suis très vite senti super bien. Et ça sans faire de la marche ou sans faire de l'exercice physique. S'il m'aurait fallu de l'exercice physique pour mieux détoxiner, alors de simplement prendre ce petit verre de demi jus d'orange n'aurai pas amélioré mes symptômes. Le jus à produit le même résultat que des exercices physiques, c'est à dire de réduire grandement l'effet de l'autolyse.

Sommerlund

Messages : 203
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Lun 18 Fév 2019 - 15:30

Les 2 mécanismes me semblent assez différents.
Le jus, c'est clair qu'il va arrêter ou diminuer l'autolyse pcq il y a un apport extérieur d'énergie.
Mais les exercices (et l'énergie qui vient avec, ou qui est nécessaire pour les accomplir), d'où viendrait l'énergie si ce n'est de l'autolyse ?

Là on a épuisé les réserves de glycogène et de sucre depuis longtemps, n'est-il à supposer que ces exercices (et l'énergie pour y démarrer) vont demander une autolyse encore plus grande que si on restait au repos ?

De toutes façons, il faut que je relise Shelton pour comprendre comment il fait l'élimination des toxines qui ont été mobilisées par le jeûne.

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Lun 18 Fév 2019 - 15:58

1 semaine après rompre le jeûne
Poids 63,9 kg (eau 36,9 kg - gras (balance) 12,2 kg )
glycémie 76
cétones 0,1
index GKI 43,3
fréquence cardiaque 59

Je suis bien étonné de constater que la reprise de poids va très vite. Après le 1er jour de réalimentation, où j’ai pris 1,3kg, eau surtout, chaque jour ma balance marque entre 400g et 700g de plus. Une bonne partie doit être de l’eau qui manquait puisque la réhydratation prend pas mal de jours pour revenir à la normale, donc la progression devra ralentir bientôt, mais si je reste à 250g par jour, dans 1 mois j’aurais repris mon poids originel. Mon calcul initial s’avérait donc correct.

Mais il y a sûrement un problème avec ma balance. Aujourd’hui je me suis fait mesurer à la gym, par 2 balances différentes, et mon pourcentage de gras est au fait de 14,4% (donc, juste 9,2kg de gras) et pas 19,1%... Faudra réclamer auprès du vendeur puisque c’est évident que la balance n’est pas calibrée.

Pour la glycémie, c’est dommage que je n’aie pas mesuré avant de commencer les jeûnes, histoire de savoir si mes niveaux normaux (au moins 9h après manger) étaient aussi autour des 75-80, ou pas. De toutes façons, 2h après bien manger elle est toujours seulement à 97.

Maintenant je ne peux plus revenir au régime de 2 repas par jour, comme avant, du moins pour un temps. L’estomac a sûrement rétréci, et il ne peut prendre qu’un volume limité à chaque fois. Mais de toutes façons, avec ma faiblesse au estomac, avoir des repas de 1.200-1.400 kcal, ça n’aidait pas trop à guérir les maux anciens.

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Sommerlund Lun 18 Fév 2019 - 18:26

Hermit a écrit:d'où viendrait l'énergie si ce n'est de l'autolyse ?

L'énergie vient bien de l'autolyse, mais pas immédiatement. En fait l'autolyse remplis nos réserves d'énergie, en le stockant dans les cellules qui en ont besoin.
Le corps distribue l'énergie dans un ordre de priorité bien définit selon les besoins de ces 3 domaines : d'abord pour les fonction motrices (muscles, cerveau), ensuite pour la digestion, et ensuite le reste va dans la détoxination.
Donc on comprends bien que si on vient de manger on a moins d'énergie pour la détoxination. Et si on fait du sport, on a moins d'énergie pour la détoxination et la digestion. C'est pour ça aussi qu'on déconseille de faire du sport de suite après un repas par exemple.

Sommerlund

Messages : 203
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Mar 19 Fév 2019 - 14:56

Sommerlund a écrit:Le corps distribue l'énergie dans un ordre de priorité bien définit selon les besoins de ces 3 domaines :   d'abord pour les fonction motrices (muscles, cerveau), ensuite pour la digestion, et ensuite le reste va dans la détoxination.
Donc on comprends bien que si on vient de manger on a moins d'énergie pour la détoxination. Et si on fait du sport, on a moins d'énergie pour la détoxination et la digestion.

Ça me semble assez logique. Mais il doit y avoir d'autres paramètres à prendre en compte, sinon les russes n'auraient pas eu tant de succès avec leurs jeûnes, où tout le monde y fait plein d'activités physiques.

P-e il y a 2 façons d'envisager la chose, tout en reposant sur les mêmes principes de base:
- Une méthode douce (Shelton, mais il faut que je relise...), où toute l'énergie provenant de l'autolyse est soigneusement gérée et économisée pour la diriger vers la détoxination et reconstrution, qui doit se faire p-e plus lentement.
- Une méthode plus "hardcore" (les russes), où on dirige l'énergie aussi vers les activités, qui vont à leur tour favoriser la détoxination plus forte. Mais ces activités doivent aussi intensifier l'autolyse, qui produira de l'énergia alors suffisante pour les activités ET la détoxination.

Il se peut donc bien que chaque méthode aurait sa place, étant plus ou moins appropriée selon le cas et la constitution de chacun.

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Waouw quel joli résumé d'une belle expérience de jeûne sec.

Message  Armand Mer 20 Mar 2019 - 7:36

Monsieur,
je vous remercie d'avoir partagé avec nous votre belle expérience.

Je suis plus âgé que vous mais avec moins d'expérience du jeûne, cela ne fait que trois années que je pratique le jeûne hydrique, j'en suis aujourd'hui à mon 10 ème jour hydrique et je continue dont le 8ème jour sec (ma première petite expérience).
Je viens seulement de découvrir le jeûne sec durant ce jeûne où j'ai beaucoup lu et encore cherché sur le net jusqu'à ce que je lise que le jeûne sec serait plus efficace, bénéfique et plus rapide.

Depuis je cherche des ouvrages en français mais bien entendu, rien sur le sujet.
Votre article m'intéresse énormément de par son côté stricte et scientifique, pas juste histoire d'avoir des statistiques mais surtout de comprendre ce qui se passe dans notre corps, je suis comme vous, je vais peut-être un peu plus loin que vous, je bois mon urine, je fais régulièrement des cures.

J'ai vu que vous avez des douleurs à l'estomac et cela m'a interpellé car moi aussi depuis ce jeûne ci j'ai affreusement mal au ventre.
J'ai d'ailleurs posté hier mon interrogation sur ce forum qui est resté à cet instant sans réponse.

Je me permets de poser quelques questions.

Quel appareil utilisez-vous, marque pour mesurer la keto, la glycémie et le ph (salive et urine) ?
Avez-vous suivi votre tension durant vos jeûnes car je n'y ai pas vu les données ? Si oui comment évoluait-elle ?
Si vous avez un bon ouvrage pas trop compliqué, je ne suis pas un scientifique qui explique ce rapport glycémie, cetogène, quand l'un descend l'autre augmente, peut-être aussi sur l'autolyse, l'autophagie ?

Après ce jeûne je vais essayer de réussir ma reprise alimentaire car c'est à chaque fois la même chose, la même bonne volonté mais dès que l'on a remis le système en route celui-ci tel un ogre demande encore et encore.

D'ici quelques mois je pense essayer des Jeûnes de 3 jours sec, puis repos etc...jusqu'à 5 jours je pense.

Plus tard tenter cette belle expérience qu'a été la votre selon les études du Dr Filonov
1jour sec 2 jours alimentation 2 jours sec 3 jours alimentation, 3 jours sec 4 jours alimentation, 4 jours sec 5 jours alimentation, 5 jours sec 6 jours alimentation,
j'en ai le vertige quand j'écris tous ces chiffres, mais n'allons pas trop vite, un jour à la fois.

Je vous remercie pour tous ces détails et surtout parlez moi de vous douleurs estomacales,voir même du ventre.
Je suis comme vous, dans montre au niveau de mon ombril j'ai senti ce que je ne ressens jamais mais comme j'ai perdu du poids mon ventre plat, je sens cette grosse aorte abdominale, et j'avoue je pousse dessus et cela me faisait mal ou alors c'est l'intestin gonflé irrité allez savoir..

Si l'envie vous prend de discuter un peu avec moi n'hésitez pas à me contacter par MP ou via email comme vous voulez..

Bien à vous

Armand

PS Je viens de poster une question sur le forum demandant ce qu'il en était de la libido durant le jeûne, allez la lire et y répondre svp.
C'est comment pour vous durant le jeûne ?

Au plaisir

Armand

Messages : 45
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 62
Localisation : Belgique

https://amarolishivambu.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Hermit Dim 24 Mar 2019 - 13:00

Bonsoir Armand,

Pardonnez-moi pour le retard, depuis quelques jours je ne vérifiais plus les nouveaux messages sur ce forum ci, étant assez occupé à lire et préparer mon prochain jeûne long (hydrique).

J’utilise cet appareil pour mesurer les cétones (il peut aussi être utilisé pour la glycémie, mais j’avais pris avant un autre) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la glycémie on peut prendre n’importe lequel, ils sont dispo à toutes les pharmacies, et ils sont tous bons, je pense.
Pour le pH j’ai pris des bandes sur ebay (cherchez pour SimplexHealth - pH test strips), elles sont bonnes pour l’urine et la salive.

J’ai pris ma tension, oui, je n’ai pas ajouté pour ne pas trop encombrer. Elle descend un tout petit peu pendant le jeûne, et c’est normal d’après ce que j’ai lu. Depuis environ 112/68 vers autour 100/63. Par contre, il faut être prêt pour sentir son coeur battre bcp plus fort. Un peu plus rapide, mais surtout plus fort, ce qui peut donner des préoccupations. D’après ce que j’ai lu dans les forums russes, où il y a plein de gens très expérimentés, on sent son coeur plus fort à cause que la masse d’eau et graisse diminue tellement que les vases sanguines résonnent plus facilement dans le corps.

Je n’ai pas d’ouvrage sur le rapport glucose/cétones, juste lu des choses sur le GKI (glucose ketone index), vous en trouverez sur google.

Mais sinon, après lire les témoignages alarmants de gens qui ont étudié en milieu clinique, et de laboratoire, sur les effets du jeûne sec, je m’incline bcp plus à éviter celui ci. En effet, à défaut d’avoir déjà le corps très débarrassé de tous les produits toxiques accumulés, et très adapté au jeûne, le jeûne sec pourrait entraîner facilement des conséquences dangereuses. Notamment l’étiolement des capillaires sanguins et l’effacement de la perception de signes d’alarme (absence de soif, sensations de bien-être), qui seraient une façon de compenser le stress intense auquel le corps y est soumis.

Mais vous pouvez (je pense...) essayer sans risque la série croissante de jeûnes secs jusqu’à 3jours. Le principal pour en tirer des bienfaits serait quand même de ne pas faire la même erreur que moi, et essayer de se goinfrer les jours de réalimentation. Le mieux serait, je pense (et d’après les avis de plein de gens), de reprendre les jours d’intervalle avec des jus simples, soit carotte, soit orange (et betterave, mais c’est plus fort).

En fin de compte, le but général du jeûne serait:
1)Dans une première étape, de guérir les maux et se débarrasser des produits toxiques accumulés (lesquels, d’après pas mal de gens, sont la cause des 1ers).
2)Permettre au corps d’entrer dans un mode vie sain. Ceci serait accompli par 2 facteurs:
         A)Consommer juste des produits que le corps assimile très facilement et éviter tous les autres, qui demandent un effort énergétique énorme pour être assimilés (et qui en plus libèrent plein de toxines).
        B)Développer une microflore spécifique qui deviendrait une colonie symbiotique avec nous et laquelle nous fournirait tous les autres macro et micronutriments dont nous avons besoin (et qui ne seraient pas absorbés directement).

Mes douleurs au estomac sont, je pense, les restes d’une ulcère et gastrite que j’ai eu 30 ans avant. Elle a été traitée par les moyens conventionnels, médicaments, un certain restreint de la nourriture et boissons, mais pas plus. Donc j’ai eu quelques épisodes par ci par là depuis, et je me disais que c’était le temps de traiter cela à fond. En plus, depuis 7 ans que je fais le “jeûne intermittent” 8h/16h, chaque journée, (au fait, on ne peut pas vraiment appeler cela du jeûne puisque on n’arrive pas à entrer dans les mécanismes propres au jeûne...), en prenant juste 2 repas par jour, et cela m’obligeait à avaler des quantités trop grandes à chaque fois, ce qui créait des surpressions dans les parois du estomac (surtout le haut de l’estomac, à l’embouchement de l’œsophage.

Pour la libido, c’est sûr qu’elle tombe fortement, on dirait qu’il y a tout un pan d’intérêts où on se demande vers où il serait parti... Par contre, un tas d’autres sensations se développent, plus subtiles (je dirais qu’on devient plus proches des plantes...).

Hermit

Messages : 45
Date d'inscription : 28/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Merci pour cette jolie réponse;

Message  Armand Dim 24 Mar 2019 - 16:43

Bonsoir,

merci pour votre réponse.
Pour les bandelettes pour tester l'urine et la salive il n'y a aucun problème.
Par contre pour ce qui est du testeur Glycémie et les cétones, c'est un problème car en Belgique ici pas moyen de se le procurer.

Là comme déjà dit j'en suis à la fin de  ma 2ème journée de jeûne sec, au total 14 jours de jeûne dont le 8, 10, 13 et 14ème jour sont à sec.
Ma langue est toujours hyper hyper blanche, que faire ? Continuer ou arrêter car je commence un peu à en avoir marre hihi.

Pour les maux d'estomacs et l'acidité, cela s'est finalement calmé à partir du 13§me jour sans eau....
Par contre le soir du 12ème jour j'avais pris avant mon jeûne sec un petit verre d'eau tiède avec du bicarbonate pour l'acidité, mon Dieu, mon ventre n'a pas arrêté pendant 12 heures à ballonner, gonfler, comme si des bulles d'air gonflaient et pêtaient .

Heureusement cela s'est calmé.
Le 13 ème et aujourd'hui le 14ème jour je me suis fait plaisir à fond, ne rien faire, couché le plus possible dans mon lit, au calme... au chaud...
Voilà il est 20H40.... que faire continuer le jeûne sec 3ème jour ou boire un petit coup histoire de faciliter le jeûne et de continuer encore quelques journées à l'eau ?

Peut-être que le jeûne hydrique d'avant a fatigué un peu plus l'organisme qui a moins facile aujourd'hui d'accuser en plus le jeûne sec, qu'en pensez-vous ?

Merci pour tout vos bons conseils.

Bien à vous Hermit


Armand






Hermit a écrit:Bonsoir Armand,

Pardonnez-moi pour le retard, depuis quelques jours je ne vérifiais plus les nouveaux messages sur ce forum ci, étant assez occupé à lire et préparer mon prochain jeûne long (hydrique).

J’utilise cet appareil pour mesurer les cétones (il peut aussi être utilisé pour la glycémie, mais j’avais pris avant un autre) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la glycémie on peut prendre n’importe lequel, ils sont dispo à toutes les pharmacies, et ils sont tous bons, je pense.
Pour le pH j’ai pris des bandes sur ebay (cherchez pour SimplexHealth - pH test strips), elles sont bonnes pour l’urine et la salive.

J’ai pris ma tension, oui, je n’ai pas ajouté pour ne pas trop encombrer. Elle descend un tout petit peu pendant le jeûne, et c’est normal d’après ce que j’ai lu. Depuis environ 112/68 vers autour 100/63. Par contre, il faut être prêt pour sentir son coeur battre bcp plus fort. Un peu plus rapide, mais surtout plus fort, ce qui peut donner des préoccupations. D’après ce que j’ai lu dans les forums russes, où il y a plein de gens très expérimentés, on sent son coeur plus fort à cause que la masse d’eau et graisse diminue tellement que les vases sanguines résonnent plus facilement dans le corps.

Je n’ai pas d’ouvrage sur le rapport glucose/cétones, juste lu des choses sur le GKI (glucose ketone index), vous en trouverez sur google.

Mais sinon, après lire les témoignages alarmants de gens qui ont étudié en milieu clinique, et de laboratoire, sur les effets du jeûne sec, je m’incline bcp plus à éviter celui ci. En effet, à défaut d’avoir déjà le corps très débarrassé de tous les produits toxiques accumulés, et très adapté au jeûne, le jeûne sec pourrait entraîner facilement des conséquences dangereuses. Notamment l’étiolement des capillaires sanguins et l’effacement de la perception de signes d’alarme (absence de soif, sensations de bien-être), qui seraient une façon de compenser le stress intense auquel le corps y est soumis.

Mais vous pouvez (je pense...) essayer sans risque la série croissante de jeûnes secs jusqu’à 3jours. Le principal pour en tirer des bienfaits serait quand même de ne pas faire la même erreur que moi, et essayer de se goinfrer les jours de réalimentation. Le mieux serait, je pense (et d’après les avis de plein de gens), de reprendre les jours d’intervalle avec des jus simples, soit carotte, soit orange (et betterave, mais c’est plus fort).

En fin de compte, le but général du jeûne serait:
1)Dans une première étape, de guérir les maux et se débarrasser des produits toxiques accumulés (lesquels, d’après pas mal de gens, sont la cause des 1ers).
2)Permettre au corps d’entrer dans un mode vie sain. Ceci serait accompli par 2 facteurs:
         A)Consommer juste des produits que le corps assimile très facilement et éviter tous les autres, qui demandent un effort énergétique énorme pour être assimilés (et qui en plus libèrent plein de toxines).
        B)Développer une microflore spécifique qui deviendrait une colonie symbiotique avec nous et laquelle nous fournirait tous les autres macro et micronutriments dont nous avons besoin (et qui ne seraient pas absorbés directement).

Mes douleurs au estomac sont, je pense, les restes d’une ulcère et gastrite que j’ai eu 30 ans avant. Elle a été traitée par les moyens conventionnels, médicaments, un certain restreint de la nourriture et boissons, mais pas plus. Donc j’ai eu quelques épisodes par ci par là depuis, et je me disais que c’était le temps de traiter cela à fond. En plus, depuis 7 ans que je fais le “jeûne intermittent” 8h/16h, chaque journée, (au fait, on ne peut pas vraiment appeler cela du jeûne puisque on n’arrive pas à entrer dans les mécanismes propres au jeûne...), en prenant juste 2 repas par jour, et cela m’obligeait à avaler des quantités trop grandes à chaque fois, ce qui créait des surpressions dans les parois du estomac (surtout le haut de l’estomac, à l’embouchement de l’œsophage.

Pour la libido, c’est sûr qu’elle tombe fortement, on dirait qu’il y a tout un pan d’intérêts où on se demande vers où il serait parti... Par contre, un tas d’autres sensations se développent, plus subtiles (je dirais qu’on devient plus proches des plantes...).

Armand

Messages : 45
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 62
Localisation : Belgique

https://amarolishivambu.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Jeff Lun 25 Mar 2019 - 3:37

Armand, je te conseille de te laisser tranquillement vivre et apprécier les sensations, sans autres mesures et analyse. Tu as passé une journée de repos, ou tu t'es fait plaisir. Toutes les journées de jeûne devraient ressembler à celle-ci. Faire confiance à son corps, il sait ce qu'il faut faire.

Pour la langue blanche, il est très probable que même après 40 jours elle serait encore blanche. c'est normal et pas du tout préoccupant. Je n'ai jamais effectuer de brossage durant les jeûne.

A ta place, je continuerai en hydrique, a partir de 14 jours on dispose souvent de moins d'énergie. Mais soit à l'écoute de ton corps, et les bandelettes ne t'apporterai pas grand chose de plus, ce n'est pas du tout nécessaire.

Courage!
Jeff
Jeff
Modérateur

Messages : 462
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 50
Localisation : Suisse romande

https://jeune-et-sante.ch

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Merci Jeff !

Message  Armand Lun 25 Mar 2019 - 6:18

Que dire de plus ?
Merci JeFF..
Ce matin direction Toubib pour ma prise de sang, j'avais envie de savoir.
Ma tension 17,9 ben oui depuis toujours me soigne mais à petites doses.
J'avais réussi à stabiliser à la normale ma tension à avec un demi cachet au lieu de 3 auparavant.

Là dans le jeûne je ne le prends pas depuis 15 jours, et pour une fois je n'ai pas contrôlé tout au long de mon jeûne ma tension histoire de ne pas me mettre la pressions.
Il faut dire que j'étais énervé,, arrivé en retard, la sensation que l'on n'a que 15 min devant soi pour tout expliquer, une nuit de M....
etc....
Enfin on verra avec la reprise alimentaire..


Bien à vous, (toi)

Armand

Armand

Messages : 45
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 62
Localisation : Belgique

https://amarolishivambu.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov - Page 2 Empty Re: Essai au jeûne sec selon la méthode de Filonov

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum