Ma propre expérience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma propre expérience

Message  JaYce le Dim 23 Mar 2014 - 12:36

Bonjour,

J'ai 27 ans et je suis régulièrement ce site que je trouve très intéressant sur le plan d'échange d'expériences de jeûne. De ce fait, je tenais à vous faire part de mon expérience.

Il y a presque 4 ans je jeunais chaque lundi et jeudi pour des convictions religieuses mais mon jeune n'était guère efficace du moment que je mangeais sans me retenir à la rupture (du coup après calcul, il s'avère que je ne jeunais pas plus de 15 h).

Quand j'ai vu le documentaire d'ARTE, j'étais donc motivé de commencer un court jeune hydrique de 5 jours successifs que j'ai réussi à faire. Mon objectif majeur était de combattre la fatigue, les migraines un léger psoriasis au visage, des inflammations articulaires fréquentes (à cause du sport) et surtout une gène quotidienne (flatulences). Le résultat était efficace uniquement pour les migraines.

Malgré ceci, j'ai continué a jeuner chaque mois 3 jours successifs après lesquels je n'ai pas eu de grands changements.

Je voulais donc entamer un jeune de 30 jours mais j'ai été découragé car j'ai un faible IMC (18.9).

Ceci dit, j'ai tenté une nouvelle expérience. J'ai jeuné pendant plus de 2 mois 1 jour sur 2. Mes jeunes durait exactement 36 heures. Résultat : Pas de grandes améliorations non plus.

Dernièrement j'ai regardé un documentaire sur les dangers du gluten, j'ai alors supprimé tous les aliments qui y sont associés.

Après avoir longuement réfléchi, j'ai décidé d'entamer (depuis vendredi, 3 jours maintenant) un jeune spécial. Mon objectif : boucler 30 jours qu'avec de l'eau et 7 dattes (prises à l'heure du coucher du soleil) plus quelques graines de nigelle et une gousse d'ail (prises avant de se coucher). L'eau est néanmoins permise pendant toute la soirée jusqu'à l'aube.

Pourquoi une monodiète pareille ? Je l'avais déjà essayée et je peux dire que les sensations sont les mêmes que pour un jeune hydrique et l'avantage c'est que je ressens moins de fatigue (et de fonte musculaire) lors des journées.

Les graines de nigelle ? Selon mon expérience, elle est efficace en prévention contre plusieurs maux.

L'ail ? Il active ma circulation, me réchauffe le corps et m'aide à dormir très bien le soir.

Vous comprenez par là que ce n'est pas un jeune intégral. Cependant, je n'ai ajouté que des dattes pour mieux supporter cette diète plus (2 aliments qui sont bons pour mon organisme).

Je reviendrais régulièrement vous donner des indications sur mes sensations et mon état de santé pour partager avec vous cette expérience.

Dernière précision, je n'ai pas arrêté mon travail et je fais de longues marches quotidiennes pour aller et revenir du bureau (1 heure au total). Bref, je reste actif malgré tout.

Je vous écoute également si vous avez des remarques ou suggestions à me donner pour pouvoir réussir pleinement ce jeûne.

Merci

JaYce

Messages : 3
Date d'inscription : 23/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  Luc le Dim 23 Mar 2014 - 16:04

Bienvenue sur le forum!

On constate que tu expérimentes diverses pratiques ayant sans doute pour but d'améliorer ta santé.  Quels sont les principales motivations de ces jeûnes et cures?

Au départ, pour qu'un jeûne soit thérapeutique, le repos est essentiel sinon, les résultats ne sont pas au rendez-vous.  À noter qu'un jeûne à tous les deux jours, une journée de  jeûne par semaine, deux ou trois jours par mois sont des habitudes qui peuvent donner de bons résulats mais pas nécessairement.  Il vaut mieux, comme le suggère Shelton d'exécuter un jeûne plus long pour, tel que l'écrit Mosséri, atteindre le fond du puits.  De courts jeûnes n'ont jamais l'effet d'un jeûne seul jeûne cumulant autant de jours; et ce jeûne doit être fait au repos.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une fois le grand ménage accompli (par un jeûne d'une ou deux semaines), là un jeûne hebdomadaire, mensuel ou annuel devrait maintenir l'organisme en bon état.
tiré de "Jeûner pour sa santé" de Nicole Boudreau

Certaines personnes jeûnent une fois par semaine, trois jours chaque saison ou sept jours chaque année; d'autres préfèrent jeûner deux jours avant un examen ou encore trois jours après une peine d'amour. Ce sont des jeûnes de prévention. Ils ne sont pas suffisamment longs pour que l'autolyse se déploie en profondeur, mais ils constituent un excellent repos du système digestif ou une défense contre le stress si le besoin s'en fat sentir.

Avant de décrire cette pratiques, gardons en mémoire que le jeûne n'est pas un mode de vie: il est un moyen correctif. On ne passe pas sa vie à jeûner, mais on jeûne pour se régénérer de la fatigue métabolique engendrée par le surmenage. Dans la vie de tous les jours, il est préférable de rechercher l'équilibre par une alimentation saine et un repos adéquat. En fait, dormir chaque nuit est un jeûne; pendant le sommeil, le corps ne bouge plus, ne mange plus, et la fatigue de la journée peut se dissiper. C'est le jeûne quotidien, auquel se soumet l'humanité depuis la nuit des temps.

Au plaisir de te lire!

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  Leila le Dim 30 Mar 2014 - 18:43

Bonjour,
Ton expérience m'intéresse car après deux jeûnes hydriques de 2 et 3 semaines et une alimentation sans lait ni gluten je pense que le prochain ramadan je testerai un jeûne eau + nigelle.
Merci de donner des nouvelles.

Leïla

Leila

Messages : 78
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  JaYce le Lun 31 Mar 2014 - 3:14

Bonjour,

Pour vous donner un retour sur mon expérience.

Jusqu'ici tout se passe bien (au 11ème jour). J'ai perdu environ 3 kg et le fait de prendre des dattes a quelque peu ralenti la fonte musculaire (puisque les 3 kg sont essentiellement composés de graisses). Je dois avouer aussi que je dors très bien. Comme je l'ai signalé, je suis resté actif, et ce que je trouve surprenant c'est qu'en dépit de la fatigue ressentie j'ai une énergie étrange pendant mes marches. En effet, la fatigue se dissipe pour laisser la place à une véritable énergie qui m'aide à marcher très rapidement. Constat : je crois que l'activité physique (dans mon cas) est conseillé pour faire disparaitre la fatigue.

Pour te répondre Leila, ça serait bien aussi que tu inclues des dattes dans ton jeune car selon mon expérience, le jeune ne s'interrompe pas lorsqu'on ne mange pas beaucoup et en plus tu résistes mieux à la fatigue. Et d'après notre prophète (saaws) bien sûr la nigelle ne peut te faire que du bien (mais en petites quantités).

A +

JaYce

Messages : 3
Date d'inscription : 23/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  Luc le Lun 31 Mar 2014 - 9:36

JaYce a écrit:  Mon objectif majeur était de combattre la fatigue, les migraines un léger psoriasis au visage, des inflammations articulaires fréquentes (à cause du sport) et surtout une gène quotidienne (flatulences). Le résultat était efficace uniquement pour les migraines.

Malgré ceci, j'ai continué a jeuner chaque mois 3 jours successifs après lesquels je n'ai pas eu de grands changements.

Je voulais donc entamer un jeune de 30 jours mais j'ai été découragé car j'ai un faible IMC (18.9).

Ceci dit, j'ai tenté une nouvelle expérience. J'ai jeuné pendant plus de 2 mois 1 jour sur 2. Mes jeunes durait exactement 36 heures. Résultat : Pas de grandes améliorations non plus.

Suite à toutes ces expériences, n'est-il pas un peu curieux que tu n'aies pas encore réglé ces ennuis de santé?  Normalement, suite à un jeûne intégral d'une à deux semaines, voire trois, les problèmes inflammatoires, dermatologiques, gastro-intestinaux et autres se règlent, ou à tout le moins, on note d'importantes améliorations.

Lorsque nous lisons les ouvrages de spécialistes comme Shelton et autres hygiénistes, tous insistent pour que le jeûne soit exécuté au repos complet.  Dans les faits, un jeûne actif n'est pas thérapeutique selon eux. D'ailleurs, si nous regardons dans la nature, un animal malade ou blessé se repose et jeûne. 

Le biologiste canadien Jean Rocan, spécialiste du jeûne thérapeutique écrit :
"Le repos est indissociable du jeûne.  Pendant le sommeil, notre inconscient profite de notre état d'inactivité pour enfin faire le nettoyage et la réparation de nos  tissus et de nos organes.  Ce travail de régénérescence, essentiel au maintien  de notre santé, requiert beaucoup d'énergie pour se faire.  (...)

C'est pourquoi notre inconscient ne s'exécutera qu'en  période de repos, récupérant ainsi l'énergie disponible pour le travail de l'autolyse.  Plus le jeûne ressemblera à un long sommeil, plus les résultats de notre jeûne seront optimaux."

De son côté, la biologiste Nicole Boudreau écrit :

Le jeûne actif n'est pas thérapeutique. C'est une question de calories et d'énergie. Pour se détoxiquer en profondeur, le corps a besoin d'énergie; or le travail musculaire multiplie de dix à vingt fois sa dépense énergétique par rapport à l'organisme en repos. C'est un coût énergétique très onéreux pour un organisme en jeûne qui vit de ses réserves.

Quand une personne marche, elle doit fournir des calories aux muscles longs de ses cuisses; la circulation sanguine est amplifiée dans les jambes en action au détriment des autres organes. Le débit sanguin dans l'organisme ne peut être maximal dans tous les organes à la fois. Lorsqu'il y a afflux supplémentaire de sang dans un organe en travail, il y a baisse dans un autre.

Les processus d'autolyse sont exigeants. Le repos stimule l'autolyse et l'activité physique le freine. Il est donc nettement préférable de garder le lit en période de jeûne et de dormir le plus possible. En panne de sommeil, on se détend, on reste allongé et on rêvasse. Pendant que l'on se repose et que l'on dort, le corps se transforme, se rénove. (...) Ces activités réparatrices ne s'accomplissent pas non plus si l'on jeûne debout.

Pour lire la suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En conclusion, que nous exécutions un jeûne intégral ou un "jeûne modifié" en y ajoutant certains aliments, ce sera toujours le repos qui mettra en branle le processus de régénération.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  JaYce le Lun 31 Mar 2014 - 12:04

Merci Luc pour toutes ces précisions. Je crois que tu as raison car c'est bien lors des périodes de repos que j'ai le plus de sensations. Cependant ce que je trouve étonnant est la fatigue qui disparait après une activité physique. Malheureusement de mon coté, je ne peux observer un repos total car j'ai des préoccupations quotidiennes auxquelles je ne peux me désister du coup je vais plutôt lever le pied et réduire mes déplacements.

A+

JaYce

Messages : 3
Date d'inscription : 23/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  Luc le Lun 31 Mar 2014 - 17:46


L'autolyse demande beaucoup d'énergie et, plus le jeûne est effectué au repos, plus elle se manifestera, demandant davantage d'énergie. D'ailleurs Boudreau écrit qu'un jeûne au repos fait perdre autant de poids qu'un jeûne en étant actif. Naturellement, ici il n'est pas question d'activités très intenses comme de la course à pied ou autres sports semblables, mais plutôt d'activités normales. C'est une question de calories et d'énergie écrit Boudreau :

"Pour se détoxiquer en profondeur, le corps a besoin d'énergie; or le travail musculaire multiplie de dix à vingt fois sa dépense énergétique par rapport à l'organisme en repos. C'est un coût énergétique très onéreux pour un organisme en jeûne qui vit de ses réserves."

"... les réactions de détoxication, si on leur dédie toutes nos énergies, entrainent des pertes de poids maximales. Faire de l'exercice lorsque l'on jeûne n'augmente donc pas l'amaigrissement et freine les processus de détoxication."


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  ravie974 le Mar 1 Avr 2014 - 3:16

bonjour JAYce

Comment vas tu ? Moi je recommence aujourd' hui et je comprends ton dileme j'ai également des obligations de bouger pour faire a manger le ménage ect .. mais je me repose au maximum dés que je peux et ce n'est pas évident... Luc a raison en disant que le repos totale est plus bénéfique mais comme toi et moi on ne peut faire autrement ....
Pour ma part je me consacre une journée a faire 4/5 repas d'avance comme ça moins de tentation et fatigue
si tu veux on se suit et on s'entraide
bonne et belle journée
Maryse

ravie974

Messages : 16
Date d'inscription : 26/03/2014
Age : 46
Localisation : ile de réunion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma propre expérience

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum