ANOREXIE ET CANCER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ANOREXIE ET CANCER

Message  HANIACA le Dim 8 Oct 2017 - 9:31

Bonjour Luc

Voilà je vous écris un petit mot aujourd'hui car vous avez une grande expérience du jeûne et je suis un peu en état de choc. Je viens d'apprendre qu'une petie cousine qui était anorexique depuis des années est atteinte d'un cancer et à priori elle à une amie également anorexique dans la même situation.

Bien que l'anorexie soit indiscutablement une maladie qui amène à la dénutrition et donc de ce fait tout à fait différente du jeûne, le corps se trouve tout de même sous-alimenté et complètement privé de sucre !!! Or, je croyais que le cancer avait besoin de sucre pour se développer et que le fait de peu manger (frugalité) était la meilleure protection anti-cancer ?

J'avoue que cette annonce à complètement ébranlé mes convictions et me met très mal à l'aise puisque je pratique le jeûne régulièrement de façon sereine et réfléchie et que je pensais par cet art de vivre me mettre relativement à l'abri de ce type de maladie.

Je sais que vous maitrisez très bien ce sujet et que vous aurez sans doute une explication scientifique à m'apporter qui pourrait me permettre de comprendre.

merci de tout coeur de votre réponse

Bien cordialement
Haniaca

HANIACA

Messages : 2
Date d'inscription : 08/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ANOREXIE ET CANCER

Message  Luc le Dim 8 Oct 2017 - 19:33


Merci pour ton message.

Une personne anorexique n'est pas une personne en jeûne, et cela ne la protège pas de maladies importantes. Dans les faits, l'organisme d'une telle personne est généralement carencé à plusieurs niveaux.

Ces gens mangent peu et déséquilibrent leur organisme. Shelton écrit :
"les maladies de carence n'apparaissent jamais pendant le jeûne le plus prolongé, et ne se rencontrent pas pendant un régime prolongé de fruits ou de légumes verts.

Si on ne prend aucune nourriture, le corps se nourrit de ses réserves accumulées et de ses tissus les moins vitaux. Si cela est nécessaire, et jusqu'à ce que l'état squelettique soit atteint, il est capable de maintenir un équilibre entre ses éléments et ne créera pas, au-delà de l'émaciation, d'autres 'maladies de carence'. Le jeûne tend à maintenir et même à rétablir l'équilibre chimique, alors qu'un régime déséquilibré ou inadéquat tend à déséquilibrer la chimie corporelle."

"Nous savons, naturellement, que le corps nourri d'aliments dénaturés est capable d'extraire les minéraux de ses propres tissus, mais sa réserve minérale n'est jamais suffisamment grande pour satisfaire les demandes constantes faites par un régime déminéralisé. Le régime déminéralisé épuise ces réserves très rapidement."

Pendant un jeûne, il n'y a pas de demande semblable faite aux réserves minérales du corps. Les réserves de vitamines (complétines) qu'on suppose être stockées dans le foie et dans quelques autres organes internes, sont aussi beaucoup plus rapidement épuisées par un régime défectueux que pendant un jeûne.

L'expérimentation faites sur les animaux a montré que lorsqu'on fait suivre à ceux-ci des régimes déminéralisés, c'est leur système nerveux qui souffre le plus. À la suite de tels régimes, on voit apparaître, chez ces animaux, de la nervosité, des mouvements faibles et incertains et des crises de rage. D'autre part, c'est le système nerveux qui souffre le moins, il ne souffre pratiquement pas chez les animaux à qui on ne donne aucune nourriture excepté de l'eau." (Shelton)

Espérons que ces faits te rassureront !


avatar
Luc
Admin

Messages : 4427
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum