Anorexie et jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anorexie et jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 12:34

jeûne et anorexie

Souvent, sur des forums ou ailleurs, on clame que les tenants du jeûne poussent les gens à l'anorexie. D'ailleurs, nous avons  eu à défendre le bien fondé du jeûne thérapeutique à quelques occasions.

Le jeûne et l'anorexie n'ont rien de similaire.  Le jeûne est une action thérapeutique, exécuté de façon sporadique qui ne dure généralement que quelques jours à quelques semaines.  Certains exécutent un jeûne annuel d'une semaine, d'autres peuvent faire quelques jours durant l'année alors que certains, peuvent entreprendre un long jeûne de deux semaines et plus occasionnellement dans leur vie.

L'anorexie, est un  désordre du comportemant alimentaire qui peut durer pendant des années.  Durant ces années, la personne mange mais très peu, ce qui produit des carences en vitamines, minéraux, oligo-élément etc. et une maigreur excessive.

Avant d'entreprendre un jeûne thérapeutique qui s'exécute en n'absorbant que de l'eau, il est bon de savoir si nous avons les réserves nécessaires pour le faire.  Aussi, il y a des contre-indications au jeûne;  pour une personne trop maigre et trop carancées le jeûne n'est pas recommandé, pas plus pour celles qui ont certains problèmes de santé particuliers.  voir: Les CONTRE-INDICATIONS au jeûne >> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .

Il faut  spécifier qu'un jeûne est bénéfique pour la santé alors qu'une alimentation déficiente ne l'est pas.

Shelton écrit :

"les maladies de carence n'apparaissent jamais pendant le jeûne le plus prolongé, et ne se rencontrent pas pendant un régime prolongé de fruits ou de légumes verts.
 
Si on ne prend aucune nourriture, le corps se nourrit de ses réserves accumulées et de ses tissus les moins vitaux.  Si celà est nécessaire, et jusqu'à ce que l'état squelettique soit atteint, il est capable de maintenir un équilibre entre ses éléments et ne créera pas, au-delà de l'émaciation, d'autres 'maladies de carence'.   Le jeûne tend à maintenir  et même à rétablir l'équilibre chimique, alors qu'un régime déséquilibré ou inadéquat tend à déséquilibrer la chimie corporelle.

Nous savons, naturellement, que le corps nourri d'aliments dénaturés est capable d'extraire les minéraux de ses propres tissus, mais sa réserve minérale n'est jamais suffisemment grande pour satisfaire les demandes constantes faites par un régime déminéralisé.  Le régime déminéralisé épuise ces réserves très rapidement.

Pendant un jeûne, il n'y a pas de demande semblable faite aux réserves minérales du corps.  Les réserves de vitamines (complétines) qu'on suppose être stockées dans le foie et dans quelques autres organes internes, sont aussi beaucoup plus rapidement épuisées par un régime défectueux que pendant un  jeûne.

L'expérimentation faites sur les animaux a montré que lorsqu'on fait suivre à ceux-ci des régimes déminéralisés, c'est leur système nerveux qui souffre le plus.  À la suite de tels régimes, on voit apparaître, chez ces animaux, de la nervosité, des mouvements faibles et incertains et des crises de rage.  D'autre part, c'est le système nerveux qui souffre le moins, il ne souffre pratiquement pas chez les animaux à qui on ne donne aucune nourriture excepté de l'eau." (Shelton)


Dernière édition par Luc le Mar 2 Oct 2012 - 12:36, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anorexie et jeûne

Message  Luc le Mar 2 Oct 2012 - 12:35

Afin de poursuivre dans la même veine, un médecin français, le Dr Michel Duverney-Guichard * suivit et analysa le jeûne d'un homme pendant 42 jours. Voici les conclusions:

"Il n'a rapporté aucune carence en fer, en zinc, en cuivre, en manganèse et en sélénium pendant le jeûne de quarante-deux jours qu'il a analysé. D'ailleurs, le plupart des études effctuées à ce sujet ont révélé un taux de zinc sanguin plus élevé que la normale.

Il n'a relevé aucune carence en vitamines et en minéraux au cours de ce jeûne; le potassium, le calcium, le chlore, le magnésium, le phosphore, le sodium n'ont subi aucune modification significative. De même, aucune déficience en bitamine B2, B6, B9 et A n'a été observée.

La dégradation des protéines musculaires fournit à l'organisme des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments.. Le foie, qui est un important réservoir de vitamines, participe aussi au maintien de l'équilibre minéral et vitaminique.

Le phénomène d'économie des nutriments produit par la diminution de la masse active des muscles, du tissu cutané et du tissu digestif réduit les besoins vitaminiques: nos tissus moins actifs ont des besoins plus restreints."
(tiré de Jeûner pour sa santé de Nicole Boudreau)

* Dr Michel Duvernay-Guichard; thèse de doctorat présentée en 1985-86 à l'Université de Grenoble en France.dans laquelle il étudie l'évolution d'un jeûne.

En conclusion, le jeûne qui s'exécute sans contre-indications, avec au départ une certaine quantité de réserves ne peut qu'améliorer le sort du jeûneur et même rééquilibrer sa formule sanguine; le jeûne ne rend donc pas anorexique mais rehausse plutôt son métabolisme.

Finalement, le long jeûne est une thérapie occasionnelle, on ne passe pas sa vie à jeûner dit Nicole Boudreau. Le jeûne n'est pas un mode de vie; on jeûne au besoin de façon sporadique ou on fait de courts jeûnes préventifs une fois ou deux par années tout en ayant une bonne hygiène de vie.


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum