LE GLUTEN (et autres "" poisons majeurs " )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE GLUTEN (et autres "" poisons majeurs " )

Message  marlene09 le Jeu 20 Oct 2016 - 5:26

Je voulais vous poser une question, Klee et Luc,
et à vous tous,

Est-ce que vous pensez qu'il faille supprimer le gluten ? (pour guérir des symptômes) Est ce un poison majeur selon vous, même si on est pas coeliaque (allergique) ou intolérant ?
Je me pose beaucoup de questions concernant le gluten. Je sais qu' on peut etre intolérant ou sensible sans le savoir, dans le sens où on aura pas forcément de symptômes digestifs, mais ils peuvent être ailleurs dans le corps ou le mental... on dit d'ailleurs de plus en plus que finalement, personne ne tolère le gluten dans le sens où ce blé est tellement transformé qu'il n'est plus assimilable ou " digérable" et même qu'il crée la perméabilité intestinale. D'autres disent que c'est une mode, qu il y a de vrais allergiques et que les vrais allergiques rêveraient de pouvoir manger du gluten et donc sont agacés par ceux qui se disent intolérants, sensibles sans l'être vraiment...

j'ai pas mal réduit le sucre, je sais qu'il crée l'inflammation d une manière générale et particulièrement chez moi ... mais je ne sais pas si le gluten serait en cause ... idem pour les produits laitiers, j'en mange peu mais j'en mange encore

qu'en pensez-vous ?

marlene09

Messages : 26
Date d'inscription : 03/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE GLUTEN (et autres "" poisons majeurs " )

Message  Luc le Jeu 20 Oct 2016 - 8:46


La question du gluten n'est pas simplement une mode qui finira par passer ... Il faut savoir que le gluten est partout en raison des contaminations croisées.  Il faut aussi comprendre que le blé que nous mangeons aujourd'hui, n'a pas la même valeur que celui mangé il y a plus d'un siècle. Il a tellement été transformé qu'il est devenu nocif à la longue.

Durant les 40 dernières années, les chercheurs ont transformé la plante pour qu’elle soit plus productive et plus résistante à la sécheresse, à la chaleur et au froid. Ce faisant, ils ont modifié son code génétique. En fait, le blé moderne a tellement changé qu’il ne peut même plus survivre à l’état sauvage : pour pousser, il a maintenant besoin de l’intervention humaine. « Or, tous ces changements, très utiles à l’industrie alimentaire, pourraient avoir des conséquences sur notre santé », explique le Dr Davis.

Que nous soyons intolérants ou pas, le gluten nous affecte. Certaines personnes développent des réactions nuisibles à leur santé, affectant leur qualité de vie.  Nous devrions donc, même si nous ne l'éliminons pas complètement, en diminuer l'absorption le plus possible.  À titre d'exemple, à la maison, mon épouse l'a complètement éliminé depuis une douzaine d'année.  Tant qu'à moi, j'en ai diminué de beaucoup la consommation dans mon alimentation : je mange comme mon épouse la plupart du temps (nous mangeons toujours ensemble et Lison cuisine sans gluten tous ses plats).  

Comme tu le sais sans doute, on trouve amplement de documentations sur le gluten.

Les 12 raisons principales pour éliminer le gluten de votre diète

Charles Poliquin
jeu., 04 nov. 2010 14:17 UTC

Le gluten est une protéine que l'on retrouve dans la plupart des grains et céréales consommés en Amérique et en Europe. La majeure partie du gluten consommée par vos clients provient des produits du blé, mais aussi de l'orge, du triticale, du seigle, de l'avoine et de l'épeautre. L'avoine est supposée être dépourvue de gluten, mais il arrive fréquemment qu'elle subisse une contamination croisée provenant du fait qu'elle est transportée dans les mêmes camions qui ont servis au transport du blé. Vous devez aussi savoir que les souches Américaines de blé ont la plus haute concentration en gluten au monde.

Le gluten a été identifié comme facteur de risques pour tellement de maladies qu'il est presque impossible de tenir un compte. Au moment d'écrire ces lignes, le milieu de la médecine fonctionnelle a isolé 55 maladies qui y sont liées.

J'ai choisi de vous présenter 12 des principales raisons pour éliminer le gluten de votre diète :

1. Le gluten produit de l'inflammation au cerveau. La réponse auto-immunitaire reliée à l'ingestion de gluten produit de l'inflammation dans les tissus du cerveau. Elle dépose un type de plaque qui interfère avec la bonne communication entre les cellules de l'encéphale. Le gluten est tellement néfaste pour le cerveau que je connais au moins une écurie de Formule 1 qui interdit à ses pilotes d'en consommer.

2. Le glutamate contenu dans le gluten tue les cellules du cerveau. Le glutamate est une toxine excitante, ce qui veut dire qu'il surexcite les cellules du cerveau, ce qui les endommage et peut même les tuer. Son port d'attache dans le cerveau est appelé le récepteur NMDA (N-Méthyl-D-Asparte.) L'excitation excessive de ce récepteur est liée à plusieurs désordres psychiatriques.

3. Le gluten est lié à l'autisme. CHAQUE client qui est venu me consulter pour aider son enfant autistique a constaté que l'élimination du gluten est le plus important facteur dans l'amélioration de l'état de ce dernier. Ils ont aussi constaté que le réintroduire par accident, comme par exemple manger un gâteau d'anniversaire chez un ami, va immédiatement causer une réapparition des changements comportementaux associés à l'autisme.

4. Le gluten est associé à l'ostéo-arthrite. Retirer le gluten de votre diète allège immédiatement la douleur causée par cette maladie.

5. La gluten peut causer la dépression. La réponse inflammatoire associée à la consommation de gluten peut causer des symptômes dépressifs. Si vous êtes sensibles au gluten, vous ne sortirez pas de votre état dépressif avant d'avoir régler votre problème physiologique, peu importe la quantité de méditation et de thérapie de la parole que vous faites. Réparer votre biologie est crucial avant de toute forme de psychothérapie.

6. Le gluten va diminuer l'activité de votre thyroïde. Il a été démontré que la sensibilité au gluten va négativement affecter votre thyroïde.

7. Prévention de la maladie cœliaque. Pour développer la maladie cœliaque, vous avez besoin de trois choses : 1) une prédisposition génétique 2) un déclencheur environnemental telle qu'une chirurgie, excès de stress, ou un virus 3) une diète contenant du gluten. Si vous éviter le gluten, vous ne développerez pas la maladie céliaque.

8. Le gluten aggrave les symptômes de la ménopause. Tous les praticiens de médecine fonctionnelle sont d'accord pour dire que l'arrêt de la consommation du gluten va dramatiquement diminuer la fréquence et la sévérité des symptômes traditionnellement associés à la ménopause, tels que les sueurs nocturnes, bouffées de chaleur, maux de tête, changements d'humeur et fatigue.

9. Le gluten est associé à une accélération du vieillissement. Le dermatologue Nicholas Perricone, par exemple, indique que l'inflammation provoquée par le blé accélère la formation des rides, et qu'éviter de consommer du blé aide la peau à régénérer plus vite et mieux.

10. Le gluten exacerbe les symptômes des maladies auto-immunitaires. Plusieurs études ont démontré qu'arrêter de consommer du gluten dans la diète diminuait de beaucoup tous les symptômes communément associés aux maladies auto-immunitaires.

11. Le gluten dissout l'émail des dents et cause la carie. La consommation de gluten a été reliée à une plus grande présence de caries dentaires et une érosion de l'émail.

12. Le gluten a un impact négatif sur la composition corporelle. Lorsque quelqu'un cesse de consommer du gluten, les practiciens de biosignature notent une diminution immédiate des plis cutanés aux sites sous-scapulaire, mi-axillaire, ombilical et supra-iliaque. Cela est dû au fait que le gluten augmente dramatiquement le niveau d'insuline, ainsi que de cortisol puisqu'il est un puissant allèrgene, La combinaison de ces deux hormones causent une obésité centrale.

https://fr.sott.net/article/1105-Les-12-raisons-principales-pour-eliminer-le-gluten-de-votre-diete
Voir aussi : http://fr.chatelaine.com/sante/nutrition/ble-et-gluten-pourquoi-ils-nuisent-a-notre-sante/

D'autres participants ajouteront sans doute des informations supplémentaires.

Bon appétit ! :-)


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE GLUTEN (et autres "" poisons majeurs " )

Message  Klee le Jeu 20 Oct 2016 - 18:09

Bonjour Marlène !

Ah, le fameux gluten... Vaste question ! Comme Luc, je pense qu'il ne s'agit pas d'un effet de mode et crois qu'il y a de plus en plus un consensus général sur le fait que le gluten issu du blé moderne, trop sélectionné pour des questions de rendement et non d'intérêt nutritionnel, est nocif. De ma compréhension d'aujourd'hui (je précise que je ne maîtrise pas la plupart des notions de biochimie, même si j'essaie de m'y intéresser et que je peux donc me tromper dans ma tentative d'explication :-) !), il s'agit d'une molécule constituée de deux chaînes protéinées très longues, trop longues semble-t-il pour que notre intestin grêle puisse en venir à bout dans le processus de digestion. Les fragments qui n'ont pu être dégradés en acides aminés simples seraient pour certains toxiques et induiraient une porosité de la paroi intestinale. Dès lors, cela fonctionne comme un Cheval de Troie : l'intestin rendu perméable laisse passer des toxines qui n'ont rien à faire dans l'organisme. Celui-ci sur-réagit ce qui entraîne une réponse immunitaire disproportionnée : le résultat s'appelle une allergie.

Moi-même allergique à plusieurs choses, je me demande également quelle conduite adopter dans mon cas. L'idéal sans doute serait de manger sans gluten. Je ne cherche pourtant pas à le faire aujourd'hui, sans doute parce que le ratio bénéfice / perte n'est pas suffisant à mes yeux pour le moment. Autrement dit, mes symptômes d'allergie ne sont pas suffisamment insupportables pour que je renonce au plaisir de manger du pain.

Par contre, j'essaie de porter ma réflexion sur mon niveau global de consommation de céréales (que ces céréales comprennent ou non du gluten) et de diminuer cette consommation par rapport à mes pratiques antérieures. J'y reviendrai demain dans un autre message.

Klee
Admin

Messages : 311
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE GLUTEN (et autres "" poisons majeurs " )

Message  Klee le Sam 22 Oct 2016 - 6:10

Alors, alors, je continue :

M. Perez, dans son ouvrage "L'alimentation pour une santé optimale" indique, à propos des céréales :

La présence des céréales dans l'alimentation humaine est très récente. Ce n'est que vers la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 20 000 ans, que les hommes ont commencé à consommer des graines issues des ancêtres des céréales modernes, les graminées sauvages.

[...]La consommation des céréales a permis à l'homme de plus facilement faire face aux aléas de la nature en mettant à disposition des aliments riches en énergie qui peuvent se conserver. Malheureusement, la domestication des céréales et leur raffinage sont suivis de près par l'apparition de maladies chroniques.

[...]Les céréales représentent l'aliment idéal des animaux granivores, c'est à dire des oiseaux comme le pigeon, le moineau, le chardonneret, le pinson, etc. Elles sont très riches en énergie et elles leur permettent de maintenir une température corporelle élevée. Celle-ci est de 41 °C chez ces oiseaux contre 37 °C chez les hommes. La digestion des céréales et l'utilisation des glucides qu'elles contiennent nécessitent beaucoup d'oxygène. Les oiseaux possèdent des particularités anatomiques pour utiliser l'apport très important de glucides. Ils possèdent un cœur proportionnellement plus volumineux, souvent 5 à 10 fois plus gros, et plus puissant que celui de l'homme ainsi qu'un système respiratoire beaucoup plus efficace. Sur le plan digestif, les oiseaux granivores avalent les céréales crues. Celles-ci sont largement hydratées et prédigérées dans leur jabot, avant d'atteindre l’estomac, où elles sont broyées et digérées chimiquement. Enfin, les oiseaux ont des dépenses énergétiques importantes pour le vol.

L'homme n'est pas adapté spécifiquement pour digérer correctement les céréales. Elles ne font pas partie des aliments qu'il peut naturellement consommer. Il est obligé de les cuire pour commencer leur digestion. L'apport important d'aliments concentrés en glucides nécessite une activité physique importante. Paradoxalement, avec la consommation des céréales, l'homme s'est sédentarisé. Dans nos sociétés modernes, il est même question d'hypersédentarité puisque peu de personnes arrivent à réaliser 30 minutes d'activité physique par jour. L'apport massif de glucides par les céréales, très utiles pour les besoins énergétiques du vol de l'oiseau, n'est pas adapté et il est même nocif pour la santé de l'homme, particulièrement sédentaire. Les céréales ne peuvent pas représenter un aliment indispensable pour l'homme. L'apport énergétique des céréales peut être remplacé partiellement ou totalement par les fruits, les légumes et les noix.

[...]Les céréales peuvent intégrer un mode alimentaire compatible avec la bonne santé. Néanmoins, elles ne trouvent leur place que dans les catégories des aliments de compromis ou de dégénérescence. Tout dépend de la qualité et des quantités consommées.

[...]La qualité d'une céréale est déterminée par l'impact qu'elle a sur notre organisme. Ce dernier n'aime pas avoir une glycémie trop élevée. Lorsqu'une céréale est proche de son état brut (sauvage et complet), l'assimilation des glucides est lente et la glycémie augmente légèrement. Le raffinage lui fait perdre des vitamines et des minéraux. Il rend plus rapide l'assimilation des glucides et l'élévation de la glycémie. Une céréale raffinée occasionne plus de dégâts à l'organisme tout en étant moins intéressante pour sa nutrition.

Les céréales complètes s'avèrent être les plus intéressantes pour l'aspect glycémiant. Néanmoins, elles présentent également la particularité de conserver leur enveloppe extérieure, le son. Il s'agit d'une enveloppe très dure que nous sommes incapables de digérer et qui transite dans l'intestin. Le son présente deux inconvénients. Il est irritant pour la muqueuse de l'intestin et contient de l'acide phytique, une molécule toxique qui entrave l'assimilation des minéraux. Le trempage des céréales complètes avant cuisson permet d'enclencher le processus de germination du grain et de transformer l'acide phytique en un composé non toxique.

En outre, les pesticides se concentrent au niveau de l'enveloppe des céréales. Les céréales complètes (pain complet, pâtes complètes ou intégrales, riz complet) non bio sont à éviter car elles sont bourrées de pesticides. Les céréales demi-complètes ne possèdent pas les divers inconvénients des céréales complètes puisque leur enveloppe a été retirée. Ce sont les céréales les plus intéressantes pour l'être humain.

[...]Les céréales demi-complètes consommées avec modération et cuites correctement font partie des aliments de compromis. Il en est de même pour les céréales complètes issues de l’agriculture biologique, préparées correctement et consommées avec modération. Dans ces conditions, les céréales permettent de vivre dans de bonne condition sans s'affaiblir, mais elles ne sont pas indispensables à notre quotidien.

Avant les jeûnes (et donc avant de commencer à creuser les questions liées à la nutrition), je pouvais manger des céréales matin, midi et soir. Ce comportement est sans doute une erreur à long terme pour un maintien en bonne santé. Au fur et à mesure, j'ai appris à diminuer les quantités : aujourd'hui, il y a des jours où il m'arrive de ne plus en manger du tout. En général, en semaine, j'en mange soit une fois par jour soit pas du tout. En weekend ou en vacances, je peux déroger à ce principe, notamment si je mange avec des amis ou en famille. C'est le compromis que j'ai à titre personnel adopté aujourd'hui : il me satisfait pour le moment ainsi ^^.

Dans ma consommation de céréales, je ne cherche pas à faire de distinction particulière entre les céréales avec ou sans gluten. J'essaie d'abord de varier les céréales ce qui permet ainsi de diminuer la quantité de "blé moderne" qui peut se retrouver dans mon assiette, puisque remplacé par d'autres. Par exemple, ce matin, j'ai mangé deux tartines d'un pain fait à base de kamut. C'était très bon ^^ !

Klee
Admin

Messages : 311
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE GLUTEN (et autres "" poisons majeurs " )

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum