Jeûne démarré le 21 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne démarré le 21 octobre

Message  ELISA le Mar 25 Oct 2016 - 2:43

Bonjour je suis nouvelle sur ce forum.
Je jeûne moi aussi depuis la même date que vous. Je suis pour l'instant chez des amis qui jeûnent aussi mais dès le 29 octobre je serai de retour chez moi avec un mari qui lui mange à chaque repas.
J'aurais aimé prolonger mon jeûne jusqu'à  14 jours car j'ai des diverticules.
Je n'ai jamais fait plus de 10 j.
Croyez-vous que je puisse continuer dans ces conditions ? Sachant qu'écrire sur ce forum sera aidant et que nous serions en binôme. ..

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Mar 25 Oct 2016 - 5:31

Bonjour Elisa,

Je me suis permis de séparer ton message pour en faire un fil de discussion à part entière.

Si je comprends bien, tu effectueras ta première semaine de jeûne accompagnée de plusieurs jeûneurs puis la deuxième semaine, tu seras chez toi avec un autre jeûneur ainsi que ton conjoint (qui lui mange), c'est bien ça ?

C'est bien entendu plus facile de jeûner dans un contexte isolé mais un jeûne peut très bien se poursuivre dans un environnement familial si :
- les personnes qui mangent acceptent le jeûne et ne sollicitent pas continuellement le jeûneur pour que celui-ci reprenne la nourriture
- le jeûneur se sent capable de gérer les sollicitations liées à l'alimentation (par exemple les odeurs et la vue de nourriture)

Certains jeûneurs s’accommodent très bien des odeurs de nourriture et peuvent par exemple s'attabler avec leur verre d'eau pour maintenir un moment en famille lors des repas. D'autres préféreront s'isoler durant les repas familiaux. Pour les autres membres de la famille, certains pourront être perturbés de voir quelqu'un qui ne mangerait pas s'attabler avec eux. D'autres le vivront avec amusement ou indifférence. Chaque cas est particulier : je ne peux que t'encourager à en discuter avec ton mari pour savoir ce qu'il en pense et ce qui paraît le mieux pour chacun dans le cas où tu souhaiterais poursuivre ton jeûne chez toi.

Tu peux bien sûr écrire sur ce forum si tu penses que cela peut t'aider dans la poursuite de ton jeûne. Bonne continuation !

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Hamalya le Mer 26 Oct 2016 - 1:18

Salut Elisa

Il me semblait avoir vu ton message que le post que j'avais posé, puis "disparue" . Bon je retrouve enfin ton message !

Oui ce serait avec plaisir que je regarderai ton jeûne ! Je pense aussi que c'est parfois plus facile à deux .

Au plaisir de voir tes posts ...

Hamalya

Hamalya

Messages : 11
Date d'inscription : 19/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jeûne et glaucome

Message  ELISA le Jeu 27 Oct 2016 - 2:23

Bonjour, Je souffre d'une pression oculaire trop élevée depuis 15 ans maintenant et suis traitée par collyre. Atteinte d'une pathologie oculaire de naissance (cataracte congénitale doublée de très forte myopie -22 et -18) mon oeil est hors norme, ma rétine très fragile. J'ai été opérée en 95 de la cataracte et porte 2 implants.
Lorsque j'ai effectué mon premier jeûne chez Désiré MERIEN avant mon opération j'avais vu mon accuité visuelle s'améliorer.
Aujourd'hui je suis en cure de jeûne au 7ème jour et je me pose toujours la même question ; dois-je continuer à mettre mon collyre ? Jusqu'à présent sur des jeûnes de courte durée je n'en mettais pas...mais comme j'envisage 15 jours de jeûne je me demande, ma vue étant très vulnérable, que faire ?
Je n'ai trouvé que peu d'info sur cette question sur le web...
Le jeûne peut-il avoir ne incidence sur la pression intraoculaire ?
D'avance merci pour votre réponse.

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Jeu 27 Oct 2016 - 5:07

Bonjour Elisa,

Je propose de répondre à cette question ici avant de rattacher d'ici peu ton message avec le sujet "Jeûne démarré le 21 octobre" (qui se trouve dans la partie "Jeûne entre une et deux semaines").

Lors d'un jeûne, il est préconisé de ne pas prendre de médicaments. Nicole Boudreau écrit à ce sujet :

La prise de médicaments est incompatible avec le jeûne, et ce, pour diverses raisons.

Comme le jeûne vise à stimuler les capacités d'autorégulation de l'organisme, la présence même du médicament est un non-sens.

Le médicament est un artifice, il est une imitation de nos enzymes, de nos hormones, de nos médiateurs neurochimiques; le médicament 'remplace' donc une hormone, un régulateur, un tamponneur, que nous devrions produire nous-mêmes. Lorsque le médicament supplée une hormone ou un régulateur, notre corps ne fabrique plus cet élément essentiel; il ne fabrique que les substances qui lui sont nécessaires et non celles qui lui sont suppléées artificiellement. Prenons l'exemple de l'insuline.

Lorsque le sang d'une personne présente un taux de sucre trop élevé, on fournit à cette dernière de l'insuline artificielle. Son cerveau détecte alors qu'il y a suffisamment d'insuline dans le sang et, par cnséquent, qu'il n'a pas besoin d'en fabriquer. Les cellules du pancréas demeurent donc inactives et cessent toute production d'insuline. Après un certain temps, ces cellules au chômage sont démantelées; l'organisme n'entretient à long terme aucune cellule inutile. En autolysant ses cellules pancréatiques, la personne diabétique devient définitivement dépendante de l'insuline artificielle. Elle n'est plus autonome et subit des effets secondaires débilitants: troubles de vision, guérison ralentie des plaies, troubles des reins.

Le corps devient donc dépendant de médicaments qui sont toxiques et créent des effets secondaires.

Si tu as pu constater que ta vue s'était améliorée chez M. Mérien, il y a de bonnes probabilités pour que ton corps continue à travailler sur ta vue durant ce jeûne. M. Mosséri rapporte un témoignage à ce sujet :

George E. Davis, 61 ans, jeûna 50 jours. Paralysie totale du côté droit, dépression nerveuse, vertiges permanents, esprit et parole troublés. Poids avant le jeûne 105 kg. Après le jeûne: 80 kg. "Je suis totalement guéri de la paralysie, écrit-il, mon esprit s'est éclairci, mes voies digestives parfaites, ma vue meilleure, ma main et mon bras sont forts. Je ne crains pas un autre coup. On dit que j'ai rajeuni et je le sens".

Plusieurs mois plus tard, il écrivit encore disant qu'il jouissait d'une parfaite santé.

Dans notre pratique, nous avons eu plusieurs cas de paralysie de la joue qui se sont rétablis totalement. Les autres paralysies: hémiplégie, sclérose en plaques, maladie de Parkinson ne pevent espérer avoir de résultat que s'ils sont pris au début. Les jeûnes doivent être très longs. Les cellules nerveuses détruites ne se renouvellent pas comme les autres cellules.

Par le jeûne aussi, on peut corriger une vue affaiblie et se débarrasser des lunettes totalement. Il faut pour cela:

1- faire un bon jeûne;

2- ne pas porter des lunettes sinon c'est l'échec. Quand on enlève les lunettes on force les yeux à s'exercer. La fatigue des yeux est un exercice utile

3- suivre des exercices oculaires selon la méthode Bates.

Si la myopie est très avancée, les mesures précédentes donneront un résultat en 2 ans de persévérance.

Dans notre pratique, nous avons rencontré plusieurs cas qui se sont débarrassés de leurs lunettes durant et après un jeûne avec le rétablissement de leur vue. Les cas avancés ont réussi à gagner plusieurs dixièmes rapidement.

Tiré de "Jeûner pour revivre" (Mosséri)

S'il n'y a pas de retour précis sur la question de la pression intraoculaire, plusieurs jeûneurs rapportent des améliorations sur leur vue. Le jeûne travaille globalement sur tout problème de santé, il n'y a pas de raison qu'il exclut la problématique de pression intraoculaire.

Au final, qu'as tu fait lors de ces 7 premiers jours : as-tu mis du collyre ou non ?

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Ven 28 Oct 2016 - 17:17

Afin de garder une cohérence dans la discussion, je mets ici la réponse d'Elisa au dernier message :

ELISA a écrit:Bonjour, merci beaucoup pour ta réponse. Je n'ai que mon téléphone android et ce n'est pas facile car je ne connais pas bien le mode d'emploi de ce forum.

Je vais donc répondre  aux 2 questions.

Oui je suis dans un groupe pour le moment jusqu'à demain dans un lieu très tranquille en pleine campagne.
Donc demain je serai de retour chez moi et j'espère avoir le courage  de tenir 14 jours.
Pour mon glaucome je n'ai pas mis mon collyre jusqu'à aujourd'hui mais ce matin j'ai vu une mouche lumineuse dans mon oeil droit qui grossissait et rapetissait. J'ai eu peur comme je sais que c'est le matin que le pression intraoculaire est la plus élevée et donc j'ai mis mon collyre ...la mouche a disparu... Je ne sais pas ce que je vais faire demain.  Ici nous sommes isolés et en cas de glaucome aigu ou de décollement de rétine je ne peux être soignée sur place. Il s'agit d'un jeûne informel entre amis qui n'ont pas de gros soucis de santé.

J'ai une autre question. J'en suis à mon 10e jeûne court de 5 à 10 jours et c'est la première fois que je rote à ne plus en finir et que j'ai des remontées acides. Je ne bois qu'eau et tisanes. C'est fort désagréable. De plus je suis barbouillée écoeurée sans arriver à la nausée heureusement.
J'ai lu dans le livre de Shelton que cela peut arriver mais sur d'autres publications il est conseillé d'interrompre  le jeûne et de faire un semi jeûne avec des fruits qu'en pensez-vous ?
Dernière question : pour la vue j'ai lu dans tes messages qu'il faut faire un jeûne long mais long de combien ?
Encore merci pour ton aide.

Oui, même s'il est recommandé d'interrompre les médicaments durant un jeûne, je comprends que cela puisse être difficile dans ton cas de ne pas recourir au collyre. Est-ce que M. Mérien t'avait indiqué une attitude à adopter sur ce point ? T'avait-il conseillé de garder le collyre ?

Les renvois, les remontées acides et les nausées sont monnaie courante au cours de jeûne. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Si cela est difficilement supportable, rien n'empêche de prendre par exemple un peu de jus de fruit pour ralentir les effets de l'autolyse durant quelques heures.

Pour ce qui est de la durée d'un jeûne, il est impossible de donner une durée précise pour obtenir un résultat certain. Chaque corps est différent et un jeûne effectué pour une problématique particulière ne donnera pas forcément un résultat identique selon les personnes  : par exemple, je jeûne à titre personnel pour me débarrasser d'un eczéma. Chez moi, trois jeûnes d'une vingtaine de jours ont bien amélioré ma situation mais n'ont pas complètement réussi à le faire disparaître alors qu'un seul jeûne de 15 jours chez d'autres personnes permet de s'en débarrasser totalement.

D'une manière générale, pour des problématiques assez lourdes qui sont installées depuis longtemps, il faut effectivement chercher à effectuer des jeûnes plus longs. Mme Boudreau considère par exemple que les jeûnes longs commencent à partir de 20 jours. Il faut noter aussi que la durée d'un jeûne dépend de l'âge : toujours selon Mme Boudreau, un jeûne d'une semaine chez une personne de 20 ans équivaut à un jeûne de 3 semaine chez des gens dans la soixantaine. Enfin, on peut également noter qu'un jeûne de 2 semaines aura des effets plus profonds que 2 jeûnes d'une semaine.

Cela étant, tu as tout de même déjà effectué 9 jeûnes de 5 à 10 jours : ce n'est pas rien et il est probable que l'ensemble de ces jeûnes ont déjà pu avoir des effets d'une manière ou d'une autre.

Bonne continuation à toi !

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  ELISA le Sam 29 Oct 2016 - 15:03

Me voilà rentrée chez moi avec le plaisir de retrouver mon PC ! Merci Klee pour tes réponses : en effet j'avais dû appuyer sur le mauvais icône et mon post est parti en privé, tu as bien fait de le mettre en public pour la cohérence du forum. Oui Klee, tu peux tout regrouper le sujet "jeûne démarré le 21/10 " et "jeûne et glaucome", c'est tout à fait logique.
A vrai dire c'est la première fois que je suis sur un forum et je ne connais pas trop le mode d'emploi.

Je suis donc  à mon 9ème jour de jeûne. Aujourd'hui cela va beaucoup mieux côté remontées acides. Je ne bois plus que de l'eau plate ou une tranche de citron infusée (plus de tisanes). Mon corps est mieux à l'eau.
C'est un peu difficile d'arriver et de retrouver une communication facile avec mon conjoint car quand on jeûne on n'est pas dans la même énergie....bref ...je vais m'adapter. De toutes façons il va partir 2 jours ce qui facilitera la continuation de mon jeûne. Il n'y a pas d'autre jeûneur avec moi je suis seule avec mon conjoint et serais entièrement seule en son absence.

Ce matin mes yeux étaient normaux donc je n'ai pas mis de collyre et tout semble aller bien côté vision.
Lorsque j'étais chez Désiré MERIEN, j'avais une trentaine d'années et pas encore de glaucome donc je n'ai pas pu lui poser la question. Les ophtalmo affirment tous que ni l'alimentation ni une quelconque detox puisse avoir de l'effet sur la pression intraoculaire, mais je ne les crois pas. Si le jeûne a un effet sur l’hypertension artérielle, pourquoi n'aurait-il pas d'effet sur la tension intraoculaire ? Bon à suivre, je vois mon opthtalmo le 15 novembre.

Outre mes problèmes de vue, je souffre de diverticules : ils sont très nombreux partout. J'ai lu quelque part qu'un jeûne de minimum 21 jours pouvait les faire disparaître. Là aussi j'ai posé la question à mon gastro qui m'a répondu que c'était rigoureusement impossible. Qu'en penses-tu ? As-tu des infos à ce sujet. Mon précédent jeûne de 10 jours en février avait donné d'assez bons résultats. Je n'ai pas eu de crise de diverticulite et mon ventre est resté assez serein. J'avais bien ensemencé mon intestin en prébiotiques et probiotiques.
J'avoue que lorsque je lis Shelton je suis un peu stupéfaite par la durée de certains jeûnes...50 jours et beaucoup plus, certes pour des pathologies lourdes, mais tout de même !
Bon j'ai bien compris que plus un jeûne est long plus il est thérapeutique.
J'ai lu sur ce forum que des personnes continuent leur activité professionnelle tout en jeûnant longuement, cela m'étonne aussi. Pour ma part je sens que j'ai besoin de beaucoup de repos même si une petite ballade peut me faire du bien.  En revanche ce qui est absolument nourrissant c'est le SOLEIL. Cet après-midi j'ai attendu mon train pour rentrer pendant 1 heure au soleil c'est fou le bien que cela m'a fait ! J'ai oublié de dire que je suis plutôt une petite rondelette, je pèse actuellement après avoir perdu 4 kilos en 9 jours à 63 kilos pour 1.55 m j'ai encore une bonne réserve. Si j'arrivais à descendre à 58 je retrouverais mon poids de jeune fille ! C'est mon rhumato qui serait content car je souffre d'arthrose sévère des genoux. Toutefois mon objectif prioritaire dans l'acte de jeûner n'est plus la perte de poids mais retrouver une meilleure santé.
A bientôt !

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Sam 29 Oct 2016 - 17:22

Bonjour Elisa,

Le jeûne est encore méconnu de beaucoup de praticiens : même si ton ophtalmo et ton gastroentérologue pensent le contraire, tu peux avoir de l'espoir pour la pression intraoculaire comme pour les diverticules.

Quelques infos supplémentaires sur ce dernier point :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour le soleil, je suis tout comme toi persuadé que c'est bénéfique. Je n'ai jusqu'ici pas cherché à essayer d'en profiter durant mes jeûnes mais je devrais m'inspirer de ton expérience ^^ !

Sinon, ça y est, tu commences tout doucement à prendre tes marques sur ce forum : encore un peu d'expérience et tu seras une pro :-) ! Je vais regrouper les deux sujets après avoir posté ce message.

Bonne continuation à toi... pour un retour vers une meilleure santé :-) !

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Luc le Sam 29 Oct 2016 - 19:12

Nos félicitations pour ce jeûne !

Tout semble bien se dérouler.  Si rien de particulier ne se passe, ce qui serait surprenant, ce jeûne pourrait sans doute se prolonger sur plusieurs semaines. Dans la réalité, un jeûne peut être poursuivi aussi longtemps que nos réserves le permettent.  Ici sur le présent forum, plusieurs ont jeûné au delà de 40 jours sans ennui.  Shelton parle même d'un homme qui retrouva la vue et d'autres bienfaits durant un jeûne qui dura 101 jours.

À midi, le 31 octobre 1932, un homme d'affaires anglais âgé de 53 ans, domicilié à Leeds, Londres, qui refusa la publication de son nom, mais qui discuta de son jeûne librement avec les reporters, commença un jeûne sous la direction de John W. Armstrong, qui, bien que n'appartenant à aucune école de médecine, a conduit des centaines de jeûnes avec beaucoup de succès.

Cet homme ne reçut rien d'autre que de l'eau jusqu'au 8 février 1933, à 18h 30; on lui donna alors le jus d'une orange. Après cela il ne reçut rien d'autre que de l'eau jusqu'au midi du 9 février. Il pesait 86 kg 500 au commencement du jeûne; 59 kg 800 à la fin des cinquante jours de jeûne; et 46 kg 200 et à la fin des cent un jours sans nourriture: soit une perte de 40 kg 300.

Avant de jeûner, le patient était aveugle (cataracte des deux yeux, n'avait pas le sens de l'odorat, avait un durcissement des artères et des troubles cardiaques. Il avait été traité précédemment avec de l'iode, de l'aspirine, de l'atropine et d'autres médicaments. En août, avant de commencer le jeûne, il était incapable de distinguer la nuit du jour
Pour lire la suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous avons de nombreuses preuves que le jeûne agit favorablement sur plusieurs problèmes de santé, quoiqu'en disent les médecins qui, dans les faits n'ont jamais étudié ou lu quoique ce soit sur le jeûne, et encore moins jeûné.

Bonne continuité !

Luc
Admin

Messages : 3462
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

10ème jour de jeûne

Message  ELISA le Dim 30 Oct 2016 - 15:01

Objectif 10 jours atteint ! mais je veux aller jusqu'à 14 jours. Je ne peux continuer au-delà cette fois-ci.
Je suis bien sûr persuadée des vertus du jeûne j'ai lu le livre de Shelton toutefois les jeûnes longs sans surveillance médicale m'inquiètent un peu.
Ce matin j'ai eu une sorte de malaise sans vraiment m'évanouir ...du coup j'ai pris une tisane à la réglisse avec une cuillère de miel. J'ai très mal à une épaule et suis extrêmement fatiguée. De plus j'ai eu mal au ventre au niveau des angles coliques du sigmoïde et du colon descendant : les diverticules se manifestent.
A midi j'ai préparé le repas de mon conjoint sans avoir envie aucune de manger !
Cet après-midi çà va beaucoup mieux j'ai pris le soleil pendant une heure et çà m'a reboostée. Il demeure toutefois cette forte tension dans les épaules.
Ce soir je me fais quand même un bouillon mais je ne suis pas sûre que je le boirais.
Si je suis trop fatiguée je continuerai au jus de carotte coupé à l'eau. Qu'en pensez-vous ?

Je vous envoie un peu de soleil du Sud de la France.

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

11ème jour

Message  ELISA le Lun 31 Oct 2016 - 13:21

J'ai toujours une violente douleur à l'épaule droite qui m'empêche de balayer les feuilles de ma terrasse. Côté fatigue cela va mieux mais j'ai eu encore de nombreuses brûlures d'estomac cette nuit malgré le bouillon d'hier soir. Je me suis donc fait le jus d'une pomme et de 2 carottes avec l'extracteur. Je l'ai bu toute la journée coupé à l'eau et je n'ai plus de brûlure d'estomac. J'en suis ravie car du coup je vais continuer même si ce n'est pas un jeûne à l'eau je pense que l'autolyse continue. Je crois même que cela m'a donné un coup de fouet : j'ai pu prendre ma voiture et aller acheter d'autres fruits et légumes à la Biocoop. Certes je sens qu'il me faut être plus vigilante que d'habitude au volant mais cela s'est bien passé. Excepté ma douleur d'épaule je me sens plutôt bien et je suis assez active tout en me reposant très souvent. J'effectue à mon rythme les tâches ménagères courantes de la maison. J'ai fait une grosse lessive et étendu mon linge dans le jardin. J'ai encore fait une longue sieste au soleil et j'ai bien fait car le temps se couvre et demain sera gris.
Psychologiquement je suis beaucoup plus sensible que d'habitude me semble-t-il : ce matin j'ai pleuré en écoutant les infos, des familles de réfugiés syriens se font expulser et ce juste avant l'hiver ! J'ai honte de la façon dont sont traités certains réfugiés par la France. Quand tous les êtres humains comprendront-ils que nous ne sommes que des gouttes d'eau isolées faits de la même humanité ? Et qu'à nous tous nous formons la Mer...
Question : je me demande toujours quelle quantité de liquide faut-il boire ? Shelton dit d'écouter sa soif du coup je bois environ 1 l à 1, 25 l par jour. Est-ce suffisant ? Certains jeûneurs recommandent de boire 2 L. Qu'en pensez-vous ?

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Luc le Lun 31 Oct 2016 - 22:28

Merci pour les nouvelles !

La douleur à l'épaule est sans doute due au travail de l'autolyse à ce niveau.  Il est probable que tu as déjà eu un ennui à cet endroit, même si tu ne t'en souviens plus.  

Il faut être prudent lorsque nous jeûnons seul.  Faire attention aux chutes de tension.  Il faut passer de la position couchée à debout progressivement ; s'asseoir sur le bord du lit avant de se lever.  

Il semble que le travail de l'autolyse se manifeste passablement fort.  Il est bien de prendre occasionnellement un jus lorsque ces manifestations deviennent insupportables.  Il est cependant préférable d'endurer si nous le pouvons, mais si nous prenons du jus ou autre chose, il est mieux d'espacer ces prises plutôt que d'en prendre peu durant toute la journée car l'autolyse en est diminuée d'autant.  Comme l'écrit Boudreau, le jeûne agit au niveau intestinal sur les diverticules.  Moins nous mangeons, mieux c'est.  Pour des douleurs diverses, Boudreau suggère d'appliquer de la chaleur aux points douloureux de temps à autre afin de diminuer l'autolyse, ... tout ça lorsque ça devient insupportable.

Il est normal d'être en forme lorsque nous consommons un peu de jus de fruit puisque l'autolyse diminue.  

On constate que tu es relativement active.  Plus tu te reposeras, plus la guérison s'accentuera.  

Tant qu'aux quantités d'eau à boire, c'est selon ta soif.  Il est tout de même préférable de boire au moins quelques verres d'eau par jour ... ou plus lorsque l'activité autolytique se déploie fortement selon Mosséri.

Lorsque nous jeûnons, nous devons éviter les émotions (surtout négatives) ... les nouvelles à la télé sont plutôt démoralisantes depuis quelques années plus particulièrement.
"Tous les pouvoirs essentiellement mentaux de l'homme s'améliorent pendant le jeûne. La capacité de raisonner est augmentée. La mémoire est améliorée. L'attention et l'association sont stimullées. Les forces soi-disant spirituelles de l'homme- l'intuition, la sympathie, l'amour, etc ... - sont toutes augmentées. Une véritable régénération s'opère sur toutes les qualités intellectuelles et émotionnelles de l'homme. A aucun autre moment, les activités essentiellement intellectuelles et esthétiques ne peuvent être aussi brillamment poursuivies que pendant le jeûne." (Shelton)
"Il est connu que quand on jeûne, on a plus de mémoire, plus de lucidité, voire une intuition aiguisée. On résout souvent des problèmes et on planifie le futur de façon plus claire. On ressent une sensibilité accrue, qui nous mène vers un état d'harmonie avec nous-mêmes.
Le jeûne représente donc un formidable voyage intérieur, car il remue des forces psychiques et mentales qui étaient freinées; cette restructuration psychique produit des effets qui se répercutent au-delà du jeûne. (...)" (Boudreau)
Bonne continuation !

Luc
Admin

Messages : 3462
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Mar 1 Nov 2016 - 5:16

Bonjour Elisa,

Les effets de l'autolyse chez toi sont tant physiques que psychologiques : c'est un nettoyage à tout niveau que ce jeûne ! Comme l'a souligné Luc, lorsque l'on réalise un jeûne seul chez soi (qu'il soit court ou long par ailleurs), il faut bien faire attention aux transitions entre les positions allongée et assise, puis entre assise et debout. Faire les mouvements en douceur, sans précipitation, et ne pas hésiter à laisser passer quelques secondes entre deux ^^ !

Bonne continuation à toi !

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

12ème jour

Message  ELISA le Mar 1 Nov 2016 - 16:27

Merci beaucoup pour toutes ces informations. Aujourd'hui je me suis exclusivement reposée et du coup c'est bien plus facile !
Excepté la douleur à l'épaule qui ne me lâche pas, tout va bien. Je ne suis plus barbouillée et n'ai pas eu de brûlures d'estomac. Je n'ai pas pris de jus de fruits aujourd'hui juste une tisane à la réglisse qui calme les brûlures d'estomac et un bouillon avec beaucoup de cumin et cannelle toujours pour les brûlures d'estomac et il semblerait que çà marche !
Plus que demain et après demain et j'aurais atteint mon objectif.
Ecrire sur ce forum m'a motivée et encouragée. Merci à tous pour votre aide.

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

REPRISE ALIMENTAIRE

Message  ELISA le Mer 2 Nov 2016 - 14:46

Aujourd'hui c'est mon 13ème jour et je suis étonnament en forme ; mon esprit jusque là dans une espèce de brume s'est éclairci et je ne suis pas fatiguée, seule subsiste ma douleur à l'épaule. J'ai lu qu'il pouvait s'agir d'un manque de minéraux ..?..Je ne sais qu'en penser.
Ce matin, j'ai eu faim vraiment faim : il est peut-être temps que je sorte du jeûne. Excepté mon jus de pommes d'il y a deux jours, je n'ai bu que de l'eau et de la tisane à la réglisse. Je ne saurais dire si mes brûlures d'estomac ont cessé parce que je prends cette tisane ou tout simplement parce que je suis régénérée au bout de ces presque 2 semaines de jeûne. J'avoue qu'aujourd'hui j'ai eu envie de me réalimenter mais j'ai tenu : 14 jours c'est 14 jours !

J'ai donc décidé de prendre un jus de fruit demain soir et des pruneaux trempés après demain matin.

Je me pose beaucoup de questions sur la reprise alimentaire et sur le transit après 14 j de jeûne vu que jusqu'à aujourd'hui je n'étais jamais allée au-delà de 10 jours et que je faisais purges ou lavements en cours de jeûne. Après avoir lu Shelton, je n'ai pas eu envie de faire de purge et je me souviens que chez Désiré nous n'en faisions pas.
Au cours des 8 jeûnes de 7 jours que j'ai réalisés encadrés, nous devions prendre une  purge y compris en fin de jeûne. Je m'en suis trouvée plutôt bien. Là aussi, je ne sais trop que penser.

Enfin ma grande inquiétude est la reprise alimentaire ; pour moi paradoxalement c'est toujours plus pénible que le jeûne. Je faisais la reprise telle que proposée par Lützner : excepté le fruits secs qui sont réintroduits trop tôt, elle me convenait. Toutefois je me demande si elle n'est pas trop rapide après 14 jours de jeûne. Qu'en pensez-vous ?

Là aussi je pense que rien ne vaut l'expérience et vos conseils sont les bienvenus. Peut-être vaudrait-il mieux faire d'abord une journée jus de fruit puis une journée compote et soupe enfin introduire les crudités...et rester 2 à 3 jours sur les crudités/cuidités pour faire un régime cellulosique. Introduire ensuite du pain grillé et le lendemain seulement un fromage frais ou un yaourt...Je voyais les choses comme çà. Cela fait une reprise sur une semaine n'est ce pas trop rapide ? Certains disent que la reprise doit être égale à la durée du jeûne. Il semble évident que plus la reprise est douce mieux c'est...mais cela n'est pas toujours possible.

Enfin la question du transit : de nature constipée, j'ai toujours beaucoup de mal à aller à la selle après un jeûne.
Je m'en inquiète, peut-être le lavement est-il la technique la plus douce au 3ème ou  4ème jour de reprise. Comme je ne sais pas si mes diverticules seront guéris, je me dis qu'il ne faut surtout pas que je laisse stagner le transit.  Voila mes dernières inquiétudes de reprise alimentaire : reprise que je considère aussi importante que le jeûne. J'ai un très mauvais souvenir de la reprise lors de mon premier jeûne. La reprise au régime cellulosique pendant 3/4 jours avait eu lieu chez Désiré MERIEN mais sitôt rentrée j'ai eu des boulimies : j'habitais Paris à l'époque et je m'arrêtais le matin chaque fois que je voyais une boulangerie pour m'acheter un croissant ! J'ai eu des maux de ventre terribles ... bref j'étais jeune et inexpérimentée !
Une dernière chose ; même si je ne jeûne pas avec pour objectif la perte de poids, je suis étonnée de ma perte très légère : 4 kilos en 13 jours c'est très peu non ? Lorsque j'avais fait "jeûne et randonnée" j'avais perdu 10 kg en une semaine (j'étais super épuisée ! ). J'ai l'impression que mon corps se met au ralenti (comme les yogis) avec un métabolisme très lent qui consomme très peu et du coup je perds peu de graisse. Un peu frustrant quand même :-( je pensais perdre au moins 6 kg !

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

fin de jeûne 14 j

Message  ELISA le Jeu 3 Nov 2016 - 12:04

Voilà c'est mon 14ème jour de jeûne. Objectif atteint : je m'en félicite. Curieusement les jours les plus durs furent les 10 et 11 ème jour. Aujourd'hui je suis super en forme et hier était bien également !
Je me suis fait un lavement ce matin et le bouchon est parti ( comme j'ai des hémorroïdes j'ai préféré suivre certains conseils). Cela m'a beaucoup fatiguée sur le coup mais maintenant ça va !
Ce soir je boirai mon 1er jus de pommes carottes non filtré et puis demain je vais mâchouiller des fruits mais en rejetant le fibres comme le conseille D. MERIEN.
Pour le moment je suis surtout contente de moi d'avoir tenu 14 jours. Je dois être très prudente avec la reprise alimentaire car c'est souvent mon problème. Bon je ferai au mieux.
Merci encore pour votre aide : je vous tiendrai informés des résultats de ce jeûne.

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Luc le Jeu 3 Nov 2016 - 19:35


Bravo pour ce jeûne de 14 jours !

Pour la réalimentation, vas-y en douceur, comme tu te proposes de faire. La reprise peut s'exécuter progressivement, même très progressivement et étirée dans le temps. L'autolyse se poursuivra ainsi que la perte de poids.

Il semble que tu aies été relativement bien durant les derniers jours. Tant qu'à l'épaule douloureuse, selon toi, as-tu déjà eu un problème à ce niveau : une chute ou autre traumatisme, même étant très jeune ? As-tu déjà consulté un chiropraticien ou autres thérapeutes dans le domaine ?

Au plaisir de te lire !


Luc
Admin

Messages : 3462
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Ven 4 Nov 2016 - 14:31

Bonjour Elisa et bravo à toi pour ce jeûne !

La reprise alimentaire est une étape importante et pas forcément facile à aborder. Pour un jeûne de 2 semaines, une reprise alimentaire se déroulant en douceur sur 7 jours est déjà bien. Bien sûr, comme le dis Luc, si tu peux l'étirer un peu plus progressivement, ce n'en sera que plus bénéfique pour ton corps. Le programme que tu as prévu semble bien en tout cas. A titre personnel, j'introduirais peut-être plutôt un féculent (typiquement une bonne pomme de terre :-) !) à la place du pain grillé mais c'est à toi de voir, ma foi ^^ !

Quelque part, c'est l'expérience qui aide aussi : tu as ainsi par toi même adapté le modèle de Lützner pour qu'il te convienne.

Bonne reprise alimentaire et n'hésite pas à indiquer par la suite si tu as retiré des bénéfices de ce jeûne !

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

REPRISE ALIMENTAIRE

Message  ELISA le Dim 6 Nov 2016 - 5:07

Voila deux jours et demi que je me réalimente :
J + 1 jus de pommes carottes + 1 pomme en compote +  pruneaux  trempés
J+ 2 compote et pruneaux  et soupe de légumes légère. Que c'est bon de manger :-)
Tout va bien : ma douleur à l'épaule s'est atténuée mais je suis extrêmement fatiguée, je ne peux pas encore me livrer à mes activités habituelles.
Le transit a bien repris avec les pruneaux mais j'ai eu d'assez fortes coliques, je me demande si je n'ai pas introduit les pruneaux trempés trop tôt ?
Là, j'ai hâte de me sentir en forme car j'ai beaucoup de choses à faire dès demain et j'ai besoin de mon énergie.
J'ai pour habitude que les premiers jours de reprise alimentaire soient un peu fatiguants mais pas à ce point.
Ce matin, j'ai pris un bon jus de pommes à l'extracteur : je ne sais pas pourquoi j'ai une appétence particulière pour le jus de pommes et de raisin. Aujourd'hui, les pommes de terre seront au menu et des crudités : champignons, carottes, endives.  Un vrai festin mais dans une toute petite assiette !
Je ne sais pas encore quels seront les résultats sur mes diverticules on peut supposer qu'ils seront moins nombreux mais les angles coliques restent un peu douloureux comme toujours dès que le péristaltisme  se remet en route. Il me faudra probablement un jeûne long de 3 semaines minimum et j'avoue que je n'aurai pas le courage de le faire seule. Peut-être au printemps prochain retournerais-je chez Désiré MERIEN mais c'est un peu loin de chez moi.
Connaissez-vous en France des centres de jeûne avec surveillance médicale ?

ELISA

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 58
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Klee le Lun 7 Nov 2016 - 9:22

Bonjour Elisa,

Tu trouveras quelques pistes d'adresses sur ce lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Sinon, peut-être effectivement que tu réintroduis trop tôt les pruneaux. Essaie de partir sur des fruits plus doux pour voir s'il y a une différence.

Klee
Admin

Messages : 310
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne démarré le 21 octobre

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum