Jeûne pour interrompre une spirale négative

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Shyama le Ven 6 Mar 2015 - 14:03

Bonjour, j'ai commencé ce 4 mars 2015, un jeûne dont je n'ai pas déterminé la durée.
J'en suis aujourd'hui à mon troisième jour.
Il s'agit d'un jeûne à l'eau que je souhaite faire pour, comme je le dis dans le titre, marquer une pause nette dans un mouvement qui me tire vers le bas depuis quelques temps.
Je me sens très heureuse de me retrouver dans mes énergies, dans un calme profond et dans une dynamique vers le mieux-être.
Je pèse 80 kilos en ce moment, ce qui est bien plus que le poids que je devrais peser étant donné que je mesure 1,65 m.
Bien-sûr, si je me sens de continuer mon jeûne assez longtemps, je serai contente de perdre quelques kilos.

J'ai déjà expérimenté le jeûne mais la reprise m'a posé problème. Dans les faits, j'ai commencé mon premier "régime" lorsque j'ai atteint le poids de 101 kilos et depuis, j'oscille entre 70 et 85. Je n'arrive pas à me stabiliser.
Bien qu'il s'agisse d'un jeûne thérapeutique et non pas d'un régime, je souhaite retrouver une silhouette plus en accord avec mon désir.

J'ai surtout besoin de me retrouver pour repartir d'un bon pied sur tous les plans, tant psychique que physique.
Voilà !

J1 : RAS. Nausées, Repos. Sentiment de marquer une pause salvatrice et bienvenue. (Après un contexte émotionnel stressant)
eau du robinet.

J2 : Selles dans l'après-midi et forts vomissements quelques heures après. (Eau + bile). Une amie naturopathe que j'ai eu au téléphone m'a dit que c'était probablement ma vésicule biliaire qui se nettoyait.
Suis sortie un peu pour acheter quelques packs d'eau de source et 2 bouteilles d'eau gazeuse.
D'ailleurs, j'en ai bu un litre (d'eau gazeuse) ce qui, je pense a contribué à mes vomissements.
Dehors, parmi les gens, je me sentais en décalage, comme au ralenti...
J'ai pris quelques livres à la médiathèque et suis rentrée prête pour continuer tranquillement mon jeûne.

J3 : Vomissements plus légers mais toujours de bile + eau ce matin. Bonne journée. Toujours au repos. Je ne travaille pas mais j'ai des activités tout le long de la semaine que je vais naturellement annuler. Suis sortie à deux pas de chez moi pour aller à la pharmacie.
Je sais qu'il est préférable de ne pas se médicamenter mais la dose de neuroleptiques que je prends est infime et je suis en train de diminuer progressivement, à mon rythme pour aller vers le sevrage et j'espère vers la guérison avec ce jeûne et une reprise d'une alimentation crue.
Je sais aussi que je ne souhaite pas imposer à ma fille ni à moi-même d'ailleurs une nouvelle crise de bouffées délirantes.
Alors j'ai choisi de maintenir les 9 gouttes de clopixol que je prends chaque soir.

Voilà pour aujourd'hui, la journée n'est pas tout à fait finie; si quelque chose de notable avait lieu, je vous en ferai part dans un prochain message.
Merci à tous et bonne continuation à tous ceux et toutes celles qui sont en plein jeûne ! Bonne continuation aussi à tous ceux et celles qui ne jeûnent pas en ce moment d'ailleurs !

Et merci pour ce merveilleux super riche et super clair site !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Ven 6 Mar 2015 - 16:28

Bienvenue sur le forum!

Le jeûne est une excellente façon d'initier un changement alimentaire ou autre.  Il nous prépare physiquement, psychiquement et mentalement à ces changements.  Parmi les les exemples les plus frappants et les plus connus, il y a celui de Jésus de Nazareth qui, dans la trentaine, avant d'entreprendre son ministère d'évangéisation jeûna 40 jours et 40 nuits; il savait qu'il aurait de l'opposition et des décisions importantes à prendre.

À une certaine époque, les gens croyaient que le jeûne de Jésus n'était par un jeûne réel et, que de toute façon impossible à exécuter chez une personne.  Pourtant, de nos jours, d'innombrables hommes et femmes ont exécuté de tels jeûnes en ne buvant que de l'eau.  D'ailleurs, sur le présent forum, au moins une dizaine de participants l'ont fait. Certains même au-delà de 40 jours : Valérie H. 45 jours, ncm 50 jours; tous des jeûnes uniquement à l'eau.

Le jeûne peut de grandes choses, la biologiste Nicole Boudreau écrit :
"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."

Il y a différents types de jeûnes, mais un des plus efficace qui soit est le jeûne exécuté en absorbant uniquement de l'eau tout en se reposant.  Voir ce qu'écrit Boudreau :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il nous fera plaisir de t'accompagner durant ce jeûne.  N'hésite pas si tu as des interrogations!

Au plaisir de te lire!

Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Cha09 le Ven 6 Mar 2015 - 17:18

Je te souhaite tout le courage du monde dans cette expérience.
Personnellement, je n'ai jamais jeûné pour ma santé, toujours pour mon mental : alors j'approuve totalement ta démarche

Cha09

Messages : 21
Date d'inscription : 01/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luna-blu le Sam 7 Mar 2015 - 10:55

Luc a écrit:

Le jeûne est une excellente façon d'initier un changement alimentaire.  

Certes à conditions de ne pas souffrir de TAC (troubles du comportement alimentaire).
Bon courage pour ton jeûne.

Luna-blu

Messages : 48
Date d'inscription : 16/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luna-blu le Sam 7 Mar 2015 - 10:57

Luna-blu a écrit:
Luc a écrit:

Le jeûne est une excellente façon d'initier un changement alimentaire.  

Certes à conditions de ne pas souffrir de TAC (troubles du comportement alimentaire, anorexie, boulimie, hyperphagie).
Bon courage pour ton jeûne.

Luna-blu

Messages : 48
Date d'inscription : 16/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

4 ème jour de jeûne

Message  Shyama le Sam 7 Mar 2015 - 18:40

Bonsoir à tous et à toutes. Merci pour vos commentaires, conseils et encouragements.
Le soir de mon troisième jour de jeûne, j'ai connu une magnifique "poussée" d'énergie, beaucoup de joie, un grand bien-être.
Mais dans la nuit, entrecoupée plusieurs fois, j'ai eu un rêve où je me reprochais des choses et où il y avait des insultes, des pensées désagréables qui au bout du compte sont sorties comme pendant un bon nettoyage...

Aujourd'hui, après un réveil matinal pour cause "d'interception" du panier de l'AMAP (légumes bio, de saison et locaux) que mon ami agriculteur m'amène tous les samedi en se rendant au marché, j'ai redormi et cette fois, fait un rêve à tendance mystique où des enseignements m'ont été donnés ce qui m'amène à m'interroger sur mes désirs profonds.
Moi qui ai commencé ce jeûne dans un but de renouveau mental, je suis servie.

En descendant et remontant mes escaliers ce matin, j'ai été un peu essoufflée. Je suis plus fatiguée ce jour ci que les autres jours. Je pèse 79 kg et j'ai remarqué que mes gencives pâlissaient. (Si quelqu'un sait ce que ça signifie, les gencives qui pâlissent ???)

J'ai à nouveau bu un peu d'eau gazeuse, une explosion de sensations délicieuses dans ma bouche ! Mais je continue principalement à boire de l'eau de source.

Luna-blu, tu dis que le jeûne ne facilite pas un changement dans notre façon de nous nourrir si l'on souffre de TAC.
Peux-tu m'en dire plus par rapport à ton expérience ?
Je ne pense pas, à proprement parler souffrir véritablement de TAC mais je sais que depuis mon énorme prise de poids suite aux médicaments que je prends, je tente de retrouver un poids que je n'ai pas encore retrouvé et que, comme beaucoup de personnes qui s'essaient aux régimes amincissants, je fais quand même pas mal le yoyo.

Je ne consomme plus de viande ni de poisson ni d'œuf depuis 19 ans et depuis maintenant 5,6 ans, j'ai des périodes de crudivorisme que j'adore mais que je n'ai pas encore réussi à installer définitivement dans ma vie.
J'aspire à trouver un équilibre avec ce mode alimentaire même si ce n'est pas tout 100% cru.

Quant à toi, Cha09, merci pour ta compréhension. J'ai pu lire quelques uns de tes derniers messages et j'espère que tu tiens bon. Oui, le jeûne travaille sur tous les plans : le plan physique grossier (le corps), le plan physique subtil (mental (pensées et émotions), intellectuel et aussi au niveau du faux ego), et sur le plan spirituel comme nous le mentionne Luc en parlant du jeûne de Jésus Christ.

D'ailleurs, je te remercie aussi bien chaleureusement, Luc, pour ta présence auprès de nous tous et tes lumières.

Bon jeûne à tous et hauts les cœurs!
A bientôt !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Dim 8 Mar 2015 - 19:11

Bravo pour ces quelques jours de jeûne accomplis!

Oui, le sommeil peut être perturbé durant le jeûne;  d'ailleurs, la plupart des jeûneurs dorment peu, voire très peu.  Heureusement, car généralement puisqu'ils sont au repos, n'ont pas à se lever le lendemain matin pour aller au travail! ... ouf!

Boudreau écrit :
Pendant que le jeûneur est allongé et tranquille, son corps en autolyse est très affairé.  À certains moments du travail autolytique, le coeur travaille plus rapidement;  il accélère son battement pour faire la livraison des matériaux requis pour le travail en cours et pour ramener les toxines délogées vers les organes excréteurs.  Le sommeil en est affecté;  le jeûneur se réveille souvent, fait des rêves burlesques et s'agite dans son lit.

Il est normal que les réactions d'autolyse soient plus fortes pendant la nuit;  le repos sensoriel et l'apaisement nocturnes nous calment.  Or plus nous sommes calmes, plus notre autolyse peut se déployer avec force;  notre sommeil en est alors perturbé.  C'est un joli paradoxe;  plus on se repose, plus on autolyse;  plus on autolyse, moins on dort.

Bonne continuité et si tu as des questions, n'hésite pas!

Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

8 ème jour de jeûne

Message  Shyama le Mer 11 Mar 2015 - 12:15

Bonjour Luc, merci pour tes encouragements.
Aujourd'hui, c'est mon huitième jour de jeûne.
J'avais pris quelques notes sur les jours précédents que je vais recopier ici, histoire d'être le plus proche de ma réalité de jeûneuse. (Et que ce partage puisse inspirer ou éclairer ou aider d'autres personnes qui souhaitent jeûner, tout comme les nombreux témoignages et partages que j'ai lus m'ont inspirée !)
Donc, la dernière fois que j'ai écrit sur ce site, j'en étais au J4.
Voici ce que j'ai noté pour les jours suivants :

J5 : réveil de très bonne humeur après une nuit qui s'est déroulée d'une traite.
Je me suis rendormie de 9h30 à midi et j'ai rêvé que j'étais à une fête durant laquelle je me suis mise un morceau de pain dans la bouche et que j'ai recraché lorsque j'ai réalisé que je jeûnais. Plus tard, toujours dans mon rêve, j'ai mangé cette fois complètement, un fragment de biscuit du type "petit prince", un biscuit sec fourré au chocolat. Hummmm! Les envies de mon corps et de mon mental...
Me suis pesée : 78 kg soit une perte de 4 kg depuis le début de mon jeûne.
Hier (J4), après deux verres d'eau gazeuse, ai senti à nouveau des remontées acides dans l’œsophage. Conclusion : eau gazeuse délicieuse dans la bouche mais avec un effet bien désagréable !
Ce soir, (J5), j'ai encore eu quelques remontées acides (plus légères) sans avoir bu à nouveau d'eau gazeuse.

J6 : Rêve de nourriture opulente à laquelle je succombe : omelette (que je ne mange pas car je ne mange pas d’œuf dans la vie éveillée); crêpes, fruits, purée à base de pommes bananes dattes, et enfin, chocolat !
Toujours légère douleur au niveau des amygdales (que l'on m'a enlevées quand j'étais petite).
77 kg.
Toujours beaucoup de repos.
Eveil de ma faim à un certain moment après lecture d'un livre où certaines scènes de repas furent mentionnées (légèrement décrites).

J7 : Bonne nuit, une seule interruption à 3h du matin mais en tout, 9h de sommeil.
Je m'interroge : l'autolyse est-elle toujours active même si je dors si bien et si longtemps ?
Je remarque comme des petits "boutons" sur mon palais lorsque j'y passe ma langue. Détox ?
Vers 17 h, je constate que ces petits "boutons" ont disparus.
Par contre, rots et gaz en assez grand nombre. Je suis surprise, d'où cela vient-il ? S'agit-il d'une libération d'anciens gaz intestinaux stagnants ?
Fatigue, sensation de faiblesse plus importante qu'hier. Je me repose. Quelques remontées acides.
Lorsque je prends ma douche tard dans la soirée, je constate que je m'essouffle.
Poids : 76 kg.

J8 : la journée n'est pas finie. J'ai dormi jusqu'à midi ! Je me sens reposée. Depuis mon début de jeûne, je n'ai pas encore eu d'étourdissements ou de vertiges. C'est vrai que je me repose beaucoup.
Peut-on dire que plus un jeûne est long, plus il est efficace ? Plus il travaille en profondeur et que plus il est bénéfique ? Cela se vérifie-t-il toujours ?
Poids : 76 kg. (Il faut dire que j'ai une vieille balance qui n'indique pas les grammes gagnés ou perdus !)

Bon, voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
Luc, que peux-tu me dire par rapport à la perte de poids durant un jeûne et surtout par rapport au fait de ne pas reprendre trop de poids suite à ce jeûne et cette perte de poids rapide ?

Merci !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  phil85 le Mer 11 Mar 2015 - 15:42

Bonjour Shyama
ton experience est interressante, je ferai ce jeun au debut Juillet pendant mes vacances
Tu as du courage et je t admire pour ca, j espere que j'y arriverai egalement.

Merci de continuer a donner de tes nouvelles

phil85

Messages : 2
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Mer 11 Mar 2015 - 17:51

Plus nous dormons, mieux c'est ... à défaut de sommeil si nous nous reposons tout de même c'est bien.  On ne dort jamais trop et c'est exactement lorsque nous sommes en repos que l'autolyse s'active le plus.

Les réactions de l'autolyse sont multiples et souvent mystérieuses.  Elles varient d'un jeûneur à l'autre et chez un même jeûneur d'un jeûne à l'autre écrit Boudreau.  Gaz, éruptions cutanées, rots, douleurs diverses ... etc.

La fatigue est généralement ressentie durant le jeûne et tout effort accélère le rhytme cardiaque.  Aussi, ce même rhytme cardiaque peut augmenter lorsque nous sommes au repos lors des poussées de l'autolyse.

Oui, invariablement, plus le jeûne est long, plus il agira en profondeur, ce qu'un jeûne court ne peut pas.  On sait que selon Boudreau les jeûnes s'additionnent mais il n'en demeure pas moins qu'un seul jeûne de 21 jours donnera plus de résultats que trois jeûnes de 7 jours effectués à quelques mois d'intervalle entre eux.

Tant qu'à la perte de poids et à sa reprise suite au jeûne, cela dépendra beaucoup de la réalimentation.  Elle doit être la plus graduelle possible et s'échelonner sur des semaines voire des mois.  Aussi, le type d'alimentation choisi et les quantités peuvent influencer.  Certains jeûneurs reprennent peu de poids alors que d'autres reviennent en surplus de poids en peu de temps.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

La suite...

Message  Shyama le Sam 14 Mar 2015 - 6:45

Bonjour à tous et merci pour votre lecture, vos encouragements et vos commentaires.
J'entame, aujourd'hui, mon 11ème jour de jeûne. Je suis globalement en forme et le fait de garder le repos y est certainement pour beaucoup.
J'ai remarqué que je m'essouffle rapidement (lorsque je descends puis remonte mes escaliers, par exemple) mais si je ne demande pas d'efforts à mon corps (autre que l'autolyse), je me sens sereine et pas trop dérangée par les symptômes de nettoyage.

Les jours précédents, j'ai ressenti une certaine douleur au niveau de l'estomac qui semblait couper mon corps en deux parties. Mais cette douleur n'est pas continue, elle va et vient. Quelques légères nausées. Langue toujours chargée au réveil et haleine toujours forte et désagréable.

Tout cela me confirme que l'autolyse n'est pas encore terminée et comme j'aspire à ce qu'un travail de nettoyage soit fait en profondeur, je continue mon jeûne.
Poids le J10 : 75 kg.

Je continue de boire une bouteille d'eau de source tous les jours, c'est à dire 1,5 litres.
L'eau gazeuse me tente mais je préfère me protéger des remontées acides, alors, je m'en abstiens !

merci à chacun d'entre vous et à plus tard !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Sam 14 Mar 2015 - 9:53


Merci pour les nouvelles!

Il semble que tout se déroule normalement et que tu ne sois pas trop affectée par les réactions autolytiques. Il y a le mal à l'estomac qui revient de temps à autre; si cela devient continuel, il faudra peut-être rompre le jeûne, certains jeûneurs ont été obligés de le faire.

Il est bien de jeûner au repos afin de favoriser l'autolyse. Le jeûne au repos est souvent plus difficile car il facilite le déploiement de l'autolyse, provoquant ainsi plus de réactions. Malgré tout, ces plus fortes réactions indiquent sans équivoque que le travail s'effectue. Néanmoins, même s'il y a peu de malaises chez certains, l'autolyse s'exécute tout de même ... des jeûneurs éliminent des problèmes de santé sans souffrir alors que d'autres réussissent également en souffrant beaucoup ... un mystère!

"L'autolyse se manifeste le plus souvent par une amplification d'un signe de toxémie. Tout signe de toxémie est un indicateur d'une usure, d'un engorgement; il survient lorsque notre organisme tente une pousée d'élimination pour se détoxiquer ou se réparer; en jeûne, on laisse l'élimination ou la répration s'accomplir jusqu'au bout." (Boudreau)
Voir aussi ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Question

Message  Shyama le Sam 14 Mar 2015 - 15:12

Luc, pourquoi est-il préférable d'interrompre le jeûne si les douleurs d'estomac persistent ?
Ne peut-on pas considérer que ces douleurs font partie du processus d'autolyse et ne sont que des symptômes parmi d'autres ?
Et s'il s'agissait d'une réparation en train de s'effectuer à ce niveau ?
Peux-tu m'en dire plus ?

NB : la douleur à l'estomac que je ressens n'est pas continue ni extrême.

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Sam 14 Mar 2015 - 16:01


Oui, à priori, toute douleur ressentie peut faire partie du processus de guérison, à tout le moins à ses débuts. Habituellement, une douleur indique un problème et celle-ci devrait, après un certain temps (quelques heures à quelques jours), s'estomper pour ne plus revenir. Cependant, si celle-ci augmente jour après jour, surtout pour l'estomac, cela peut être différent. Shelton parle des reflux gastriques qui devraient cesser après quelques jours de jeûne mais il ne parle pas vraiment des douleurs à l'estomac. Sur le présent forum, quelques jeûneurs ont vu leurs douleurs à l'estomac augmenter jusqu'à ce qu'elles deviennent insupportables, crachant même du sang et ayant des selles noires indiquant que le problème ne semblait pas vouloir se régler (ulcère gastro-duodénale possible). Tant que ces douleurs sont supportables, on peut supposer et souhaiter qu'elles font partie de la régénération ... mais si elles augmentent de façon démesurées, il vaut mieux rompre.
"Dans les cas d'hyperacidité gastrique, le malaise gastrique continue et peut même augmenter pendant les trois ou quatre premiers jours de jeûne. L'hypersécrétion cesse cependant bientôt; le malaise diminue et finalement cesse entièrement, et après quelques jours supplémentaires de jeûne, l'alimentation peut etre reprise sans causer, cette fois, de douleur. Aucun autre moyen ne peut supprimer l'hyperacidité de façon aussi rapide et aussi sûre... D'autre part, j'ai vu quelques malades qui vomissaient en rejetant du suc gastrique, alors que le jeûne était en cours depuis deux ou trois semaines, ou même davantage." (Shelton)
Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Redonne-nous des nouvelles!


Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

jeûne et douleurs estomac

Message  Shyama le Dim 15 Mar 2015 - 7:09

Bonjour Luc, merci de m'avoir répondu si rapidement.
Je suis complètement rassurée, mes douleurs n'ont rien à voir avec de violents reflux gastriques, vomissement de sang et autres. Il s'agit plutôt d'une sorte de crampe située sur un point bien délimité et petit. Et je n'en suis pas à me tordre de douleur...

Je continue donc mon jeûne qui se passe plutôt bien et j'entame aujourd'hui le 12ème jour.
Merci pour ton soutien et le soutien de toutes les personnes qui me lisent et/ou me laissent un message.
A bientôt.

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

11ème et 12ème jours de jeûne

Message  Shyama le Dim 15 Mar 2015 - 19:43

J11 : RAS. En plus de l'eau de source, je bois 2,3 verres d'eau gazeuse dans la soirée. Pur plaisir et pas de remontées acides.

J12 : Poids : toujours 75 kg.

Lorsque je lâche l'ordi vers 16h30, je me mets à écouter une classe d'un maître spirituel qui s'appelle Srila Prabhupada.
L'atmosphère devient extrêmement paisible et des effluves parfumées absolument délicieuses me viennent je ne sais d'où.
Je souris immédiatement au contact de ces odeurs celestiales et je pense que peut-être des anges se promènent au-dessus de mon lit, autour des mots de Srila Prabhupada et de moi qui suis en jeûne.
Je me sens si bien... qu'il me semble que je pourrais laisser mon corps et partir en toute confiance...
Je pense à mes enfants et j'ai confiance que Dieu les accompagne dans toutes leurs étapes que je sois là ou non.
Ce n'est pas que j'ai envie de les laisser, (ma fille n'a que 17 ans et mon fils 20 ans), ce n'est pas que j'ai envie de mourir mais je me dis que ce serait magnifique de quitter mon corps dans un tel état de béatitude !
Instants merveilleux de plénitude, de confiance, de bien-être simple et "total"...
Un seul mot : Merci !

Autre point : Lorsque je sens le creux de mes mains, ça sent les biscuits au blé.
Il me semble avoir entendu une amie parler de ce phénomène et l'associer à la présence de candida dans le corps.
A-t-on des témoignages de disparition du candida durant un jeûne ?
Et la présence de gaz aurait-elle un lien avec un nettoyage des candidas ?

Ai bu un autre verre d'eau gazeuse : remontées acides désagréables.

Voilà pour ces journées 11 et 12 !
A bientôt !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Clémenceclé le Lun 16 Mar 2015 - 8:22

Bravo pour ce long jeûne que vous réalisez !

La réponse concernant les candidas m'intéresse également...

Bonne continuation !

Clémenceclé

Messages : 37
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Lun 16 Mar 2015 - 12:28


Eh bien, tout semble se dérouler parfaitement pour toi!

Il faut comprendre que les réactions de l'autolyse sont souvent bizarres et difficiles à cerner. Aussi, tous nos sens deviennent plus aiguisés : vue, odorat, goût ...

Pour le candida albicans, le docteur André Passebecq (décédé récemment à plus de 90 ans) écrit que la première action à entreprendre pour régler ce problème est le jeûne.

Mycose ou candida albicans (par Dr. André Passebecq)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les candidoses (affections à Candida albicans) étaient autrefois rares. Leur fréquence a augmenté depuis une vingtaine d'années, au point quelles représentent maintenant une part non négligeable de la pathologie : on parle de plus en plus de ces mycoses, agents de maladies infectieuses et parasitaires.

Pour lire la suite :http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t138-reactions-immunitaires-et-jeune
Tant qu'aux nombreux gaz, cela fait souvent partie des phénomènes ressentis durant le jeûne et n'ont pas de signification particulière.




Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

candidas albicans

Message  Shyama le Lun 16 Mar 2015 - 12:52

Merci Luc pour le lien que tu mas donné. Merci aussi Clémencélé pour tes encouragements.
En fait, je ne sais pas si j'ai vraiment des candidas albicans car je n'ai aucune mycose.
Mais je me dis que lorsque je ne mange pas cru et que je reprends une alimentation végétarienne classique, je consomme beaucoup de "colles" du type pâtes, riz, lentilles, haricots secs etc... Alors probablement que j'ai un peu de candidose ??? En tous cas pas de symptômes visibles en rapport avec elle.

Depuis plusieurs jours, je me réveille avec le besoin d'extraire de mes narines des sortes de "crottes plus ou moins sèches et sanguinolentes" qui semblent se former chaque nuit. Comme si mes sinus évacuaient des impuretés.
Le nettoyage est bien entrepris et continue !

J'en suis à mon 13ème jour aujourd'hui et je me sens bien. Même si prendre une simple douche m'essouffle tout de même !

J'ai remarqué que ma langue est beaucoup moins chargée le matin; en fait, elle est presque rose sur toute sa surface sauf sur le côté droit, il reste une "bande" blanchâtre.

Est-ce que l'autolyse est terminée quand la langue est à nouveau toute rose ?

Merci pour tes réponses, Luc et bonjour à Lison !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Lun 16 Mar 2015 - 23:06


Durant le jeûne, l'organisme se sert de tous les moyens mis à sa disposition pour se nettoyer. C'est le grand ménage du printemps!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En période de jeûne, l'organisme ménage ses énergies afin de les consacrer à la régénération. Pour cette raison, nos muscles sont peu résistants et toute activité devient plus difficile.

Notre coprs en jeûne procède à des économies en sabrant dans les fonctions non essentielles à sa survie. Dans un premier temps, il diminue son métabolisme de base. Après trois semaines de jeûne, l'organisme est vraiment au ralenti; il se chauffe moins, rationne ses muscles et freine les activités de cellules de la peau et du tube digestif. (Boudreau)

Les muscles diminuent donc de volume au cours du jeûne, mais le nombre de cellules musculaires demeure identique. Nos muscles se vident de leurs réserves, mais ils conservent la même structure. Il faut noter par ailleurs que, puisqu'ils se vident de leurs réserves de sucres (le glycogène), les muscles du jeûneur ne sont pas aptes à des exercices importants; une personne qui jeûne supporte moins bien les exercices longs, mais bien des gens prennent, à tort, ce phénomène pour une dégénérescence des muscles. (Boudreau)

Lorsque la langue (le matin avant d'avoir bu) est rose, cela signifie que le nettoyage est complété. Cependant, Mosséri se fit surtout à l'haleine; si celle-ci est correcte (selon nos proches) le nettoyage est vraiment complet.

Le jeûne peut être continué si nous voulons perdre davantage de poids. Mosséri, dans son livre "Jeûner pour revivre" explique que lorsque le poids du jeûneur stagne pendant plusieurs jours (ex: 3 et plus), on peut relancer l'autolyse en ajoutant une c. à soupe de jus d'orange ou 1 c. à café de jus de citron par litre d'eau. Selon lui, l'autolyse sera stimulée à nouveau et les pertes de poids devraient reprendre.

Puisqu'actuellement, ton poids stagne depuis quelques jours, et qu'il est encore au-dessus de ton poids-santé, cela serait une chose à essayer.





Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

14ème jour de jeûne

Message  Shyama le Mar 17 Mar 2015 - 8:41

Toujours au repos, toujours en nettoyage.
Merci Luc, pour les infos. Quelle richesse ! et quelle clarté !

D'après ce que je viens de lire, une forte élimination entraîne une forte soif. Et j'ai super soif en ce moment !!!
Je suis super contente car , bien que je ne souffre pas d'une maladie particulière (hormis mes troubles de bouffées délirantes qui sont tout de même bien gérés maintenant), il y a un véritable processus de nettoyage qui est entrepris et qui sera tout bénef!

Mosseri dit que le jeûne peut être poursuivi même quand le nettoyage est complété (haleine redevenue fraîche et agréable), surtout si l'on veut continuer à perdre du poids pour retrouver un poids santé. Je crois que c'est ce que je vais faire...
Il dit aussi qu'on peur relancer la perte de poids si celle-ci s'est mise à stagner en ajoutant une cuillère de jus d'agrume dans un litre d'eau.
Peut-être que je vais également faire cela. Mais je crois qu'aujourd'hui mon poids est de 74 kg. (Je me suis pesée toute habillée avec une jupe ample et épaisse qui pèse son poids et la balance marquait 75. Ce qui me laisse croire que mon poids doit être de 74 kg.)

Je vais voir ce que je vais faire et je vous tiens au courant !
A bientôt !

PS, pour mes envies d'eau gazeuse, j'ai trouvé : je mélange eau de source et eau gazeuse, à la fois le plaisir sans les inconvénients!

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

15ème jour de jeûne

Message  Shyama le Mer 18 Mar 2015 - 8:06

Bonjour,

Aujourd'hui, je me sens assez fatiguée mais surtout, j'ai pas mal d'idées noires et ce, depuis hier...
Je n'ai pourtant pas envie d'interrompre mon jeûne maintenant car je reste en pleine période d'élimination et j'ai des signes indiquant que le nettoyage n'est pas encore complété.
J'ai eu hier soir, un léger mal de tête et j'espère que ces états d'âme un peu trop négatifs à mon goût passeront vite...
Poids : 74 kg.

Un petit mot de soutien serait particulièrement le bienvenu...
Merci d'avance !

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Clémenceclé le Mer 18 Mar 2015 - 9:30

Cela fait maintenant combien de jours que tu jeûnes? Si tu n'as pas envie d'interrompre ton jeûne alors courage tiens bon! Pense à tous les bienfaits que tu en retireras après, au bonheur de se sentir bien, de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Bon courage!

Clémenceclé

Messages : 37
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Luc le Mer 18 Mar 2015 - 10:07


La plupart des jeûneurs de longue durée passent par différents états d'âme; cela fait sans doute partie de l'évolution du jeûne. Shelton écrit :

Les crises qui se développent en cours de jeûne ne sont pas différentes de celles qui se développent à d’autres moments, et ne doivent pas être soignées différemment. Elles ont toutes un caractère orthopathique et, bien que souvent désagréables, elles devraient être les bienvenues.

L’augmentation des symptômes doit être considérée comme un effet de crise. Fièvre, vertiges, maux de tête, vomissements, nausées, mal au dos, éruptions cutanées de genres différents, et en particulier urticaire, jaunisse, diarrhée, etc., peuvent se développer.

La plupart des symptômes ressentis par le jeûneur sont dus au réajustement nerveux. (...)
Le mal de tête ... la dépression et l’irritabilité ... sont des processus de réajustement semblables à l’irritabilité et à la dépression qui suivent l’abandon du tabac.

Bon courage, cela devrait passer sous peu!


Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Passer au demi-jeûne ?

Message  Shyama le Mer 18 Mar 2015 - 11:04

Merci Luc et Clémenceclé pour vos messages de soutien.

Je viens de lire les infos qui sont sur le site à propos du demi-jeûne.
Je m'interroge... Est-ce qu'après ce jeûne de 15 jours, je ne pourrais pas réintroduire quelques fruits et légumes qui permettraient de laisser l'autolyse fonctionner encore ?
Quels sont les bénéfices de continuer le jeûne intégral à ce stade, en comparaison avec un demi-jeûne ?

Shyama

Messages : 17
Date d'inscription : 06/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne pour interrompre une spirale négative

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum