Alzheimer, Parkinson et jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  Luc le Mar 24 Fév 2015 - 1:07

Pendant longtemps, les scientifiques ont pensé que le cerveau ne pouvait s’adapter
aux corps cétoniques qu’après des semaines de privation de nourriture. Mais, depuis
les années 2000, plusieurs études ont montré que, dès le quatrième jour de jeûne, un
tiers de l’énergie nécessaire au cerveau en provient. Et cette proportion passe aux deux
tiers une semaine plus tard. (...)

Grâce à la dégradation des lipides en corps cétoniques, l’activité du cerveau et du système
nerveux central est maintenue jusqu’au dernier souffle. Mécanisme en effet surprenant,
d’autant plus efficace pour épargner les protéines que le cerveau privilégie les corps
cétoniques par rapport au glucose.(v) (...)

Avec son collègue George Cahill, de la Harvard Medical School (décédé en 2012),
Richard Veech a démontré en effet que ces corps cétoniques « imitent » le
travail de l’insuline dans le coeur et le cerveau, accroissent l’efficacité du
fonctionnement métabolique, peuvent aider les cellules à résister au stress et diminuent
la production de radicaux libres (molécules d’oxygène instables qui accélèrent le
processus de vieillissement).

Mieux : il a trouvé en 2001 qu’ils pouvaient avoir une action bénéfique sur des
pathologies cérébrales comme Alzheimer ou Parkinson (w). (...)

Le jeûne pourrait-il préserver de la maladie d’Alzheimer ? S’il est encore prématuré
de l’affirmer, Richard Veech et son équipe ont conclu que « l’élévation du niveau des
corps cétoniques dans le sang, soit par un régime cétogène, soit en prenant un ester
cétonique, pourrait permettre d’alléger les défauts du métabolisme du sucre dans le
cerveau qui précèdent l’émergence de la maladie d’Alzheimer (z) ». Des deux solutions
proposées, Veech penche plutôt pour un complément alimentaire. Mais le jeûne est par
essence un régime cétogène.
Et il a été montré en 2007 qu’un jeûne intermittent peut
protéger les neurones contre les attaques oxydatives, métaboliques et toxiques
provoquées par la pathologie d’Alzheimer (aa). Est-ce par l’action des corps cétoniques ?
Il faudrait d’autres études, menées sur des jeûnes plus longs, pour vérifier l’hypothèse.

(v) C’est ainsi que la production de glucose à partir des protéines se réduit au point de ne plus constituer que 15 % de l’énergie produite.
(w) Richard L. VEECH et al., « Ketone bodies, potential therapeutic uses », International Union of Biochemistry and Molecular Biology Life, vol. 51, nº 4, mai 2001, p. 241-247.
(y) Yoshihiro K ASHIWAYA et al., « A ketone ester diet exhibits anxiolytic and cognition-sparing properties, and lessens amyloid and tau pathologies in a mouse model of Alzheimer’s disease », Neurobiology of Aging, vol. 34, nº 6, janvier 2013, p. 1530-1539.
(z) Ibid.
(aa) Veerendra K. H ALAGAPPA et al., « Intermittent fasting and caloric restriction ameliorate age-related
behavioral deficits in the triple-transgenic mouse model of Alzheimer’s disease », Neurobiology of Disease, vol. 26, nº 1, avril 2007, p. 212-220.

Tiré du livre : "Le jeûne, nouvelle thérapie?" (Thierry de Lestrade)

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  Luc le Mar 24 Fév 2015 - 20:28



.... Le docteur Krista Varady, de l’université de Chicago, écrit :

« La conservation de la masse maigre [les muscles] est une constante dans les études
que nous avons conduites. » Et les résultats de ces essais sont très bons sur le poids, le
diabète et les maladies cardiaques.

Dans d’autres études sur les rongeurs, ce jeûne intermittent retarderait même les
symptômes de la maladie d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson, et protégerait le
cerveau contre les attaques cérébrales (m). Mark Mattson, qui a mené ces travaux au
National Institute of Aging, a même remarqué que ce jeûne intermittent améliorait les
fonctions d’apprentissage et de mémoire.

(m) On pourra lire, parmi de nombreux travaux : Bronwen MARTIN, Mark P. MATTSON et Stuart MAUDSLEY,
« Caloric restriction and intermittent fasting : two potential diets for successful brain aging », Ageing Research Reviews, vol. 5, nº 3, août 2006, p. 332-353.

Tiré de : "Le jeûne, une nouvelle thérapie?"


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Mar 22 Sep 2015 - 10:38

Bonjour Luc,
Je suis la nuit auprès d'une dame qui est atteinte de la maladie de Parkinson. Elle est paralysée mais a encore toute sa tête. Bien entendu, comme tu peux t'en douter, cela engendre des souffrances : physiques contre lesquelles on lui donne des médicaments (traitement lourd), mais aussi mentales car elle se rend compte de son état. Je ne connais pas les antécédents ni depuis combien de temps cette dame est dans cet état mais je souhaiterais parler du jeûne à sa fille et éventuellement lui conseiller une lecture où on parlerait de Parkinson et du jeûne. A ton avis, verrait-elle une amélioration, même très petite, au bout de quelques jours de jeûne car je pense que sa fille le tenterait peut-être et cela serait très encourageant pour envisager une suite éventuelle ? Le problème serait aussi avec son traitement car je crois qu'il peut être dangereux de l'arrêter d'un coup.
Merci d'avance

maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Mar 22 Sep 2015 - 10:40

Ah oui, j'oubliais de préciser que nous sommes en France et que bien entendu il sera impossible de trouver un médecin favorable au jeûne... quel dommage de ne pas habiter en Allemagne dans des cas comme ça

maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Mar 22 Sep 2015 - 10:46

maricali a écrit:...conseiller une lecture où on parlerait de Parkinson et du jeûne....

En français bien entendu

maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  Luc le Mar 22 Sep 2015 - 12:32


Malheureusement, je n'ai pas de livres ou d'articles sur les effets du jeûne sur ces deux maladies. Il y a bien ce que tu as pu lire ici sur ce sujet, tiré du livre "Le jeûne, une nouvelle thérapie?" Il existe sans doute plus d'informations en langue anglaise sur le jeûne et ces maladies.

Bien sûr, le jeûne peut probablement améliorer le sort des ces personnes mais, comme la plupart sont assez âgées et souvent très médicamentées, le jeûne pourrait provoquer des réactions inconnues, voire épeurantes pour la personne, ses proches et les soignants. À noter que même si de telles réactions peuvent survenir, on sait que l'organisme agit pour son bien et que ces manifestations ne sont généralement sans aucun danger.

Selon l'article précédant, le jeûne pourrait prévenir de tels ennuis de santé mais, comme on le sait, ce ne sont pas les médecins qui nous encouragerons à jeûner.

Tant qu'aux médicaments, le sevrage doit être fait pour certains médicaments, d'autres pas.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Mar 22 Sep 2015 - 12:44

Luc a écrit:
... comme la plupart sont assez âgées et souvent très médicamentées, le jeûne pourrait provoquer des réactions inconnues, voire épeurantes pour la personne, ses proches et les soignants.

C'est tout à fait le cas, cette dame a 73 ou 76 ans, trés médicamentée et les réactions suite au jeûne freineraient de suite son entourage...




Luc a écrit:
À noter que même si de telles réactions peuvent survenir, on sait que l'organisme agit pour son bien et que ces manifestations ne sont généralement sans aucun danger...

Oui nous le savons et nous les acceptons car nous sommes persuadés des bienfaits du jeûne mais les personnes dont je parle n'imagine même pas qu'un jeûne puisse être bénéfique. Elles font partie d'une génération où une personne malade doit absolument manger pour reprendre des forces.



Merci tout de même Luc et bonne soirée... enfin bonne journée pour toi car il me semble que c'est le matin pour toi


maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  roch37 le Mer 2 Déc 2015 - 12:01


Parkinson + jeûne : attention !

Pour info :

Je connais un peu le Park, je suis adhérent à France Parkinson, J’ai un proche qui a cette maladie.

C’est une maladie des neurones, notamment ceux de la substance noire (toute petite structure située au centre du cerveau) qui contient des neurones à dopamine. La dopamine est un neurotransmetteur qui participe à l’information et au contrôle des mouvements (notamment les mouvements automatiques), et des émotions, …. etc.
La présence d’inclusions (corps de Lévy) dans les neurones conduisent à la perte de ces neurones.
On ne sait pas guérir le Park. Par contre, on peut diminuer les effets de la maladie avec principalement la LEVODOPA qui se transforme en dopamine et qui remplace, pendant ... un certain temps, la dopamine manquante.
Au cours des dix dernières années, les chercheurs ont découvert des neurones avec corps de Lévy :
- Dans le tube digestif, l’intestin grêle notamment … et constat de troubles digestifs importants.
- Dans les voies olfactives … et constat de perte d’odorat.
- Dans les glandes salivaires … et constat du manque ou du trop de salive.

La maladie de Parkinson n’est donc pas une simple maladie mais une maladie générale (systémique) qui « s’attaque » à l’ensemble du corps !

Il faut donc être très prudent avec le jeûne, surtout ne pas arrêter les médicaments, éventuellement les diminuer si l’on observe des améliorations. Les médicaments correspondent à une « béquille » qu’il est nécessaire de conserver pendant toute la maladie (à dose évolutive évidemment).

Comment tenter de la combattre ? Il faut au moins respecter trois actions, dans le temps :
- La nutrition, dont le jeûne est partie (voir aussi la bioélectronique de Vincent)
- L’entretien physique, sports, gymnastique, …
- La gestion du psy et du mental (relaxation, méditation, …)

J’ai deux exemples à vous donner, une réussite, un échec :

Le premier, une réussite :
Un homme (80 ans maintenant) qui a écrit un petit livre en 2012 « Comment j’ai vécu ma parkinson » Publibook, ou il explique qu’il a quasiment maitrisé sa Park après avoir beaucoup lu et observé, en respectant les trois points ci-dessus. Sans jamais arrêter ses médocs, en les diminuant petit à petit. C’est réconfortant.

Le second, un échec, jeûne avec arrêt des médocs.
La vidéo était sur YouTube, elle a été supprimée. Il s’agissait d’un homme, qui semblait bien atteint par le Park, qui a fait jeûne et cures et qui, dix mois après, dit « j’arrête tout, c’est pire qu’avant ». La vidéo m’a terrifié !

Alors, le jeûne, oui, c’est une méthode extraordinaire de régénération, j’en témoigne. Mais pas dans tous les cas, pas pour tout le monde si utilisée seule !

roch37

Messages : 89
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : France - Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  Luc le Mer 2 Déc 2015 - 12:34



Merci Roch37 pour ces cas très intéressants.

Dans les faits, le jeûne n'est pas une panacée applicable à toutes les maladies, particulièrement si ces maladies sont trop avancées, ayant dépassées le point de non-retour.


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Mer 2 Déc 2015 - 13:45

Merci Roch37 pour ces infos.... je vais déjà me procurer le livre que tu cites

Merci Luc

maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  Chicore le Mer 2 Déc 2015 - 20:24

Bonjour, pourrais-tu en dire un peu plus sur ce qui était terrifiant dans cette video?

Chicore

Messages : 65
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 46
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  roch37 le Jeu 3 Déc 2015 - 5:56

J'ai retrouvé la vidéo sur YT :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce qui me choque, c'est l'état dans lequel est la personne après deux mois de cure/jeûne. C'est aussi le commentaire fait (sous la vidéo) 10 mois après :

Je suis celui qui témoigne dans cette video ......mon bilan apres 10 mois de jus/cru /alimentation vivante est très mitigé ...je ne conseillerais pas cette méthode au final , car elle a complètement deregle l'efficacité des médicaments , et m'a laissé encore plus handicapé qu'avant ......je ne conseillerai les jus que si vous venez d'etre diagnostiqué et donc sans traitement dopaminergique .....Helas , les Jus et le cru aident mais ne guérissent pas tout ....voila mon bilan

Sans LEVODOPA, un parkinsonien est en grande souffrance. Une diminution journalière très progressive pourrait se comprendre mais pas tout d'un coup.

Dans le Park, les routines (programmes) qui font que nous pouvons marcher, conduire,... etc (tous les gestes automatiques que l'on fait sans y penser) ne sont plus valides. Pour refaire des connections, la rééducation physique est fondamentale ... voir le livre de Yves Agid (Pr de neuro bio cellulaire, membre fondateur de l'institut du cerveau et de la moelle épinière, membre fondateur de France Parkinson, membre de l'académie des sciences, ...) : "L'homme subconscient, le cerveau et ses errreurs" - Robert Laffont.

Une cure/jeûne douce, de longue durée, pourrait être intéressante si elle est accompagnée d'une éducation, rééducation physique et d'un traitement des émotions. Et si le traitement est maintenu ou diminué progressivement.

N'oublions pas que Shelton (un des plus grands spécialiste du jeûne) est décédé avec un Parkinson !

roch37

Messages : 89
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : France - Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Jeu 3 Déc 2015 - 6:25

Merci Roch 37. Je suis allée sur ton lien mais je ne trouve pas la vidéo, cela nous emmène sur un certain nombre de cas mais je ne vois pas celui dont tu parles pourtant j'aimerais bien le visionner

maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  maricali le Jeu 3 Déc 2015 - 6:49

ça y est je l'ai trouvé, c'est ce lien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En tous cas merci beaucoup de votre aide

maricali

Messages : 50
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  zeroudoudou le Mar 8 Déc 2015 - 16:30

il ne faudrait pas condamner le végétalisme ou le crudivorisme sur la base de ce que Casasnovas conseille et pratique, car justement il est de très mauvais conseil sur un certain nombre de points

les jus par exemple : ils sont intéressants mais n'ont aucune nécessité, ils peuvent fonctionner à court terme mais à long terme ils n'apportent pas du tout la quantité de calories et de gras nécessaires et peuvent donc épuiser si on se repose excessivement dessus, vanter les jus lui sert essentiellement à vendre des juicers

par ailleurs de manière générale il n'insiste pas sur la nécessité d'un bon apport calorique, sur l'importance des glucides, ni sur la vertu des fruits, il diabolise aussi le cuit quitte à se priver d'aliments comme les féculents qui peuvent être utiles sur le long terme, par ailleurs il proscrivait le gras alors qu'à moyen terme c'est une nécessité (sous forme entière du genre oléagineux ou avocat et à petite dose bien sûr, autour de 10% de l'apport calorique journalier), aujourd'hui pourtant il fait une volte-face totale et vante les mérites de l'huile de coco qui est un produit transformé pas spécialement intéressant, etc...

bref je ne dis pas que le végétalisme peut tout résoudre mais 1) il faudrait connaître le parcours exact de ce monsieur qui avait Parkinson 2) Casasnovas n'est pas digne de confiance pour toutes les raisons que j'ai données, et d'autres encore (par exemple il ne recommande pas la vitamine B12, c'est complètement irresponsable car c'est pourtant nécessaire la plupart du temps quand on est végétalien)... il obtient de bons résultats de court terme car les jus permettent au corps de se reposer, de se détoxiner, de se reminéraliser et de se régénérer, mais à long terme suivre les recommandations de Casasnovas n'est pas forcément brillant (si tant est qu'on s'y retrouve dans ses recommandations car en plus il a l'art de noyer le poisson)...

je préfère nettement le discours de la communauté vegan anglo-saxonne high carb low fat, d'hygiéniste comme Robert Morse (dont Casasnovas s'inspire en partie d'ailleurs) ou de médecins comme Michael Greger, John McDougall, Neal Barnard, etc... qui ont de très bons résultats sur un tas de pathologies... au sujet de Parkinson je ne peux pas m'avancer, en tout cas voilà deux vidéos de Greger sur le sujet :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

(dans ces vidéos Greger cite des études qui expliquent qu'un régime végétalien prévient et améliore les symptômes de Parkinson)

le point de vue de Robert Morse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
sa pratique de détoxination et de guérison ne passe pas du tout par les jus de légumes mais par les fruits entiers, ce qui ne veut pas dire qu'il il conseille d'être frugivore sur le long terme (même si c'est une excellente alimentation si elle est bien pratiquée) par contre végétalien certainement

zeroudoudou

Messages : 146
Date d'inscription : 12/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alzheimer, Parkinson et jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum