Jeûne et douleurs

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne et douleurs

Message  xor le Ven 16 Jan 2015 - 10:23

Bonjour et bravo pour le forum. Je n'ai pas trouvé réponse à mes questions, du coup je me lance: j'ai effectué il y a 10 ans un jeûne hydrique d'une semaine dans un centre "jeûne et randonnée" qui s'est très bien déroulé avec peu ou pas d'effets secondaires trop désagréables.
Ayant compris la technique, je me suis lancé par la suite dans des jeûnes réguliers à la maison sans problème.Il y a quelques années, au cours d'un jeûne hydrique, au bout de 4/5 j, des douleurs intenables au niveau du bas de l'intestin /coude du colon droit m'ont fait interrompre le jeûne. J'ai recommencé une autre fois avec les mêmes douleurs et en plus des douleurs à toutes les articulations/membres et au dos.
J'ai de nouveau interrompu le jeûne au bout de 7j et ai fait une prise de sang pour voir si il y avait quelque chose qui pourrait justifier ces douleurs.
Il est apparu un taux d'acide urique de + 400% la normale. En ayant discuté avec plusieurs personnes au fait de la technique du jeûne, elles m'ont dit que c'était normal et que le taux d'acide urique pouvait augmenter pendant et après un jeûne et qu'il se stabilise ensuite. Ce qui s'est avéré puisque le taux est revenu dans les clous.
Depuis (cela fait 5 ans maintenant) je n'ai plus osé/ eu envie de jeûner à cause du souvenir de ces douleurs.
Il y a 3 ans, des douleurs aux ariculations / membres insupportables similaires à celles pendant le jeûne sont apparues d'un coup, en pleine nuit, et me gâchent la vie depuis.
Pensez vous que les douleurs qui apparaissaient pendant mes jeûnes étaient en lien avec une condition existante mais non révélée du fait/grâce aux jeûnes et que j'aurais dû continuer à jeûner malgré les douleurs jusqu'à leur disparition? (ça aurait été difficile car vraiment omniprésentes et insoutenables, empêchant de dormir).
Maintenant que ces douleurs sont présentes sans jeûner (diagnostiquées faute de mieux comme "pseudo fibromyalgie" par des spécialistes à Monaco) je me pose la question d'entreprendre un nouveau jeûne mais j'hésite, et c'est pourquoi je sollicite votre avis et ceux des membres du forum en vous remerciant tous par avance.

xor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  Luc le Ven 16 Jan 2015 - 11:15

Bienvenue sur le forum!

On constate que le jeûne, dans ton cas n'a pas donné les résultats espérés ... pourquoi?

Selon les expériences vécues par de nombreux jeûneurs sur le présent forum, les douleurs articulaires diminuent ou disparaissent après environ une dizaine de jours de jeûne.  

Pourquoi dans ton cas n'ont-elles pas été éliminés lors de tes jeûnes?  La réponse est sans doute que tes jeûnes n'étaient pas thérapeutique en raison de l'activité exercées durant ceux-ci.

La biologiste Boudreau, spécialiste du jeûne ayant supervisé des milliers de jeûnes thérapeutiques écrit :
Le jeûne actif n'est pas thérapeutique. C'est une question de calories et d'énergie. Pour se détoxiquer en profondeur, le corps a besoin d'énergie; or le travail musculaire multiplie de dix à vingt fois sa dépense énergétique par rapport à l'organisme en repos. C'est un coût énergétique très onéreux pour un organisme en jeûne qui vit de ses réserves.

Quand une personne marche, elle doit fournir des calories aux muscles longs de ses cuisses; la circulation sanguine est amplifiée dans les jambes en action au détriment des autres organes. Le débit sanguin dans l'organisme ne peut être maximal dans tous les organes à la fois. Lorsqu'il y a afflux supplémentaire de sang dans un organe en travail, il y a baisse dans un autre.

Un organe en autolyse a besoin d'un apport d'énergie important, et la circulation sanguine s'y intensifie. La personne qui jeûne ressent clairement cet accroissement localisé du débit sanguin; elle ressent un engorgement dans l'organe en autolyse. Si elle décide de courir, la circulation sanguine est immédiatement canalisée vers les muscles des jambes; l'autolyse cesse alors complètement dans l'organe où elle se déroulait.
Pour lire la suite : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t164-que-fait-on-durant-le-jeune-2

D'autres participants ajouteront probablement des informations supplémentaires sur tes interrogations.

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

exercice pendant jeûne

Message  xor le Ven 16 Jan 2015 - 15:25

Bonjour Luc et merci pour cette rapide réponse.Je précise que seul mon premier jeûne a été "actif" et que je n'ai eu aucun effet secondaire cette fois-là à part ceux couramment observés . C'est au cours d'un jeûne sans exercice alors que j'en étais au 10eme jour que les douleurs ont débuté. Comme je l'ai dit dans le message, je ne pense pas que le jeûne n'ait pas marché chez moi. Au contraire, je pense que jeûner régulièrement m'a permis d'éloigner une pathologie latente qui est apparue au grand jour quelques années après que j'aie cessé de jeûner à cause des douleurs qui apparaissaient.J'espère avoir des témoignages qui m'expliquent la raison de ces douleurs, si c'est lié à l'augmentation de l'acide urique et si retenter de jeûner est une bonne idée ou pas.

xor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  Luc le Ven 16 Jan 2015 - 17:01

xor a écrit: Je précise que seul mon premier jeûne a été "actif" et que je n'ai eu aucun effet secondaire cette fois-là à part ceux couramment observés . C'est au cours d'un jeûne sans exercice alors que j'en étais au 10eme jour que les douleurs ont débuté. Comme je l'ai dit dans le message, je ne pense pas que le jeûne n'ait pas marché chez moi. Au contraire, je pense que jeûner régulièrement m'a permis d'éloigner une pathologie latente qui est apparue au grand jour quelques années après que j'aie cessé de jeûner à cause des douleurs qui apparaissaient.J'espère avoir des témoignages qui m'expliquent la raison de ces douleurs, si c'est lié à l'augmentation de l'acide urique et si retenter de jeûner est une bonne idée ou pas.

Merci de m'indiquer ma mauvaise compréhension!  

Donc, si aucune douleur se présentait lors d'un jeûne actif, cela signifie que l'autolyse ne pouvait pas s'activer puisque toutes les énergies étaient alors dirigées vers l'effort musculaire.

Maintenant, si lors du jeûne des douleurs se manifestent, cela indique qu'il y a un problème à régler à ce niveau.  Cela est bon signe et, si nous en avons la capacité, il vaut essayer d'endurer le mal qui devrait normalement cesser graduellement durant les jours suivants.  On peut cependant diminuer les effets de l'autolyse en prenant un peu de jus de fruits lorsque ces douleurs deviennent insupportables.
Boudreau écrit :
"L'autolyse se manifeste le plus souvent par une amplification d'un signe de toxémie. Tout signe de toxémie est un indicateur d'une usure, d'un engorgement; il survient lorsque notre organisme tente une pousée d'élimination pour se détoxiquer ou se réparer; en jeûne, on laisse l'élimination ou la répration s'accomplir jusqu'au bout."
Ces douleurs ne sont sans doute pas dues à l'augmentation de l'acide urique ni à l'acidité de l'organisme.  L'augmentation de l'acidité est un phénomène normal observé chez tous les jeûneurs, un processus normal et salutaire.  Des explications supplémentaires seront données là-dessus.

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  ncm le Sam 17 Jan 2015 - 5:49

Bonjour Xor, et bienvenu sur le forum!

Je m'excuse pour ma réponse tardive, mais j'ai malencontreusement perdu la réponse que je t'avais formulée hier.
Je vais donc tenter de redire ce que j'avais rédigé.
Je voulais apporter des éclaircissement concernant le taux d'acide urique.

Il est en effet extrêmement courant que le taux d'acide urique dans le sang (=uricémie) augmente lors du jeûne. Ce taux trop élevé est alors appelé une hyperuricémie.
Ce phénomène s'explique d'une façon assez simple.
Il ne faut pas oublier que la majeure partie de nos apports hydrique proviennent de l'alimentation elle-même. Lors du jeûne, même si nous buvons suffisamment, il y a de toute évidence une réduction des apports hydriques.
Le taux d'acide urique augmente lorsqu'il est insuffisamment éliminé par les urines.
Concrètement, lors du jeûne, il y a une diminution des apports hydriques, qui engendre une diminution de l'élimination urinaire, et ainsi une baisse de l'élimination de l'acide urique par le rein, et en découle une augmentation du taux d'acide urique dans le sang.
Rien d'alarmant en effet, tant que ce taux se régularise après la reprise alimentaire. Ce qui est quasiment toujours le cas.

Cependant, l'hyperuricémie, mise en relation avec des douleurs articulaires peut correspondre au tableau clinique de la crise de goutte. L'hyperuricémie elle-même ne provoque pas de douleurs (comme te l'a indiqué Luc), mais la goutte induite par un excès d'acide urique provoque des douleurs intenses, en particulier au niveau des articulations (surtout membres inférieurs - pied et genou - et membres supérieurs - main et coude).
A savoir que la goutte touche très majoritairement les homme, et particulièrement après 30 ans...

Dans ton cas, il me semble qu'il s'agit simplement de faire un dosage de l'uricémie avant d'envisager un nouveau jeûne, car l'hyperuricémie peut être chronique.
Par ailleurs, ce taux peut également être influencé par notre alimentation. Peux-tu nous en dire plus concernant ton alimentation en dehors des jeûnes?

En revanche, tout ce qu'indique Luc est de toute évidence très juste: Les douleurs ne pouvaient se manifester lors d'un jeûne actif, qui ne favorisait pas l'autolyse. Seul le repos permet aux petits ouvriers de notre corps d'aller repérer les problématiques et de s'activer pour les solutionner...
Pour ma part, j'ai pu remarquer que lors de chaque jeûne, je souffre de terribles dorsalgies. Je ne m'étais jamais doutée que je pouvais avoir des problèmes de dos. Pourtant, dès le deuxième jour de jeûne, les douleurs débarques et ne me quittent plus pendant un bon moment.

Enfin, tu nous expliques que des douleurs sont finalement présentes de façon quasi-permanentes. S'agit-il du même genre de douleurs: aiguës, et situées au niveau des articulations.

J'espère avoir été suffisamment claire. N'hésites pas si tu as des interrogations supplémentaires.

ncm
Admin

Messages : 197
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 39
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Merci

Message  xor le Sam 17 Jan 2015 - 6:24

Bonjour et grand merci à vous deux pour vos réponses.
On m'avait effectivement expliqué ce phénomène d'acide urique pendant le jeûne et je ne m'en étais pas plus inquiété.
J'ai refait à de nombreuses reprises depuis la mesure d'acide urique et à chaque fois les médecins m'ont dit que les résultats (dans la moyenne haute) ne justifiaient pas ces douleurs.
Douleurs actuelles qui effectivement sont les mêmes que celles qui apparaissaient pendant le jeûne, cad douleurs aiguës erratiques pouvant être généralisées (des pieds à la tête ) ou localisées sur une articulation,une vertèbre (D5 en particulier) et même un membre comme le bras, la cuisse(pas obligatoirement une articulation). Je précise que rien de visible sur IRM.
Mon alimentation a toujours privilégié les protéines végétales et très occasionnellement animales.
Ncm, tu dis que les dorsalgies présentes pendant le jeûne ne te quittent pas pendant un bout de temps: est ce que tu attends qu'elles disparaissent pour arrêter ou ce n'est pas systématique?
En tous cas ce forum est très "pointu" et c'est la première fois que l'on me donne des réponses à certaines de mes questios, je vous en remercie encore une fois.

xor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  Luc le Sam 17 Jan 2015 - 10:38

xor a écrit: J'ai refait à de nombreuses reprises depuis la mesure d'acide urique et à chaque fois les médecins m'ont dit que les résultats (dans la moyenne haute) ne justifiaient pas ces douleurs.
Douleurs actuelles qui effectivement sont les mêmes que celles qui apparaissaient pendant le jeûne, cad douleurs aiguës erratiques pouvant être généralisées (des pieds à la tête ) ou localisées sur une articulation,une vertèbre (D5 en particulier) et même un membre comme le bras, la cuisse(pas obligatoirement une articulation). Je précise que rien de visible sur IRM.

Nous ne sommes pas médecins, quoique ncm soit dans le domaine de la santé, mais puisque ces douleurs semblent erratiques et généralisées, non-apparente en IRM, cela me fait un peu penser aux douleurs ressenties par les gens atteints de la fibromyalgie.  À noter que ce n'est que mon opinion.  Tu as écrit :

Maintenant que ces douleurs sont présentes sans jeûner (diagnostiquées faute de mieux comme "pseudo fibromyalgie" par des spécialistes à Monaco) je me pose la question d'entreprendre un nouveau jeûne ...

Puisque le jeûne agit de façon globale, peu importe le problème à régler, il est indéniable qu'un nouveau jeûne pourrait être entrepris dans des conditions favorables, soit au repos.  Boudreau écrit :
"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."

Adèle Arsenault, une spécialiste du jeûne qui est toujours active dans le domaine et qui a travaillé aux côtés de Nicole Boudreau nous écrivait concernant la fibromyalgie :
Oui, j'ai déjà eu des personnes avec fibromyalgie qui ont jeûné et ont été bien satisfaites , pas de douleurs, pas besoin de médicaments , plus d'énergie , mais les personnes que j'ai eu ont fait un jeûne de 21 jours.

PS. J'oubliais, quel âge as-tu et quel est ta taille et ton poids actuellement?


Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  xor le Sam 17 Jan 2015 - 10:58

Merci pour ces précisions.
J'ai 46 ans et je pèse 75 kg pour 173 cm.
Je suis tout à fait disposé à refaire un jeûne thérapeutique car ces douleurs sont devenues handicapantes.
Mais j'avoue que le souvenir des douleurs ressenties lors de mes derniers jeûnes, où je me tordais de douleur dans mon lit, m'a retenu pour l'instant.Je recherche le maximum d'informations et à travers cela du soutien, pour me relancer dans l'aventure!

xor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  Luc le Sam 17 Jan 2015 - 11:31

Avec un IMC à 25, les réserves sont assurément suffisantes pour un long jeûne, d'autant plus que selon tes dires, ton alimentation semblait bonne.

Est-ce que cet éventuel jeûne serait fait chez-toi ou dans une maison de jeûne?  Si tu as l'intention de jeûner dans une maison de jeûne, nous pouvons t'en référer quelques-unes où les tarifs sont raisonnables.

Dois-tu travailler ou si tu peux disposer d'un temps de repos pour jeûner, cela peut faire toute la différence entre le succès et l'échec?

Tant qu'aux douleurs appréhendées, en effet, celles-ci ont un effet dissuasif.  Néanmoins, il est possible de les diminuer sans rompre le jeûne par l'application de chaleur ou la prise d'un peu de jus de fruits lorsqu'elles deviennent trop difficiles à supporter.  Cela ne fait que diminuer temporairement l'autolyse afin de donner un peu de répit.  Si, malgré tout, les douleurs demeurent insupportables, peut-être pourrait-on envisager le demi-jeûne qui pourrait tout de même donner des résultats intéressants.

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  xor le Dim 18 Jan 2015 - 5:18

Merci pour tous ces renseignements.
Je ne vais pas pouvoir aller dans un centre pour effectuer mon jeûne, du moins pas dans les prochains 6 mois, du coup si je veux le faire par moi même je devrai attendre les conditions pour pouvoir le faire( je me suis rendu compte qu'à la maison c'était pas toujours l'idéal, surtout si il y a des non-jeûneurs dans les parages!) ou bien entreprendre un demi-jeûne comme tu l'as conseillé.Je ne connaissais pas le concept et m'y suis penché, ça m'a l'air d'être effectivement un bon compromis si mes douleurs reviennent avec trop d'insistance.

xor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  ncm le Dim 18 Jan 2015 - 7:38

xor a écrit: J'ai refait à de nombreuses reprises depuis la mesure d'acide urique et à chaque fois les médecins m'ont dit que les résultats (dans la moyenne haute) ne justifiaient pas ces douleurs.

En effet, l'acide urique doit flamber pour qu'il puisse être mis en relation avec d'éventuelles douleurs articulaires.
Telles que tu les décris, il ne s'agit assurément de douleurs induites par de potentielles crises de goutte.
Je partage l'avis de Luc concernant ces douleurs qui peuvent en effet correspondre à des douleurs fibromyalgiques...

xor a écrit: Ncm, tu dis que les dorsalgies présentes pendant le jeûne ne te quittent pas pendant un bout de temps: est ce que tu attends qu'elles disparaissent pour arrêter ou ce n'est pas systématique?

Et bien, je dois avouer que je n'attends pas systématiquement, bien qu'elles finissent généralement par diminuer progressivement avant la fin du jeûne. En revanche, je peux clairement dire que j'ai réalisé que je souffrais de problèmes de dos grâce au jeûne. Car je n'ai jamais ressenti de dorsalgies, et en dehors du jeûne, ces douleurs ne se manifestent pas. J'en ai pris conscience, car dès que je profite de 3 jours de repos et que je fais un demi-jeûne ou un jeûne hydrique, cette douleur se manifeste rapidement: une vingtaine d'heure après le commencement du jeûne. J'ai alors fait le lien :-)

Pour le reste les conseils de Luc sont assurément les plus adaptés.
Ton IMC te permet en effet d'avoir un peu de réserves pour entreprendre un jeûne suffisamment long pour régler ton problème. Mais nous ne pouvons qu'insister sur l'importance de pouvoir le réaliser au repos, afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles. Comme le dit Luc, des alternatives pourront peut-être te permettre de mieux supporter les douleurs si jamais elles devenaient intolérables lors du jeûne (chaleur, demi-jeûne..)
Comme tu le dis, l'environnement est important. L'idéal serait que le fait de jeûner parmi des non-jeuneurs ne génère pas de stress particulier..

Au plaisir, et nous restons disponible si tu as d'autres questions, ou que tu nous sollicites simplement pour du soutien :-)

ps: Merci sincèrement pour tes compliments concernant ce forum! :-D

ncm
Admin

Messages : 197
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 39
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  xor le Dim 18 Jan 2015 - 13:17

Merci à vous, je ne manquerai pas de revenir vers vous pour vous tenir informés de la suite!

xor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et douleurs

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum