Jeûne à l'eau de 9 jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  fanyfany le Lun 8 Sep 2014 - 11:41

Bonjour, j'ai commencé hier mon jeûne de 9 jours. Je ne bois que de l'eau. C'est mon premier et je me demandais si c'était si mauvais de boire du café, une tasse le matin?
Sinon pour le moment, pas de réelle faim, juste un peu de fatigue. Je fais aussi un peu de sport pour me dégourdir.
Mon poids au matin du 2ème jour : 58kg.

fanyfany

Messages : 6
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  zeroudoudou le Lun 8 Sep 2014 - 14:21

Luc te répondra sans doute que oui, c'est mauvais de boire du café, surtout que le café ce n'est pas tendre pour les intestins je crois

zeroudoudou

Messages : 146
Date d'inscription : 12/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Luc le Lun 8 Sep 2014 - 14:57

Bienvenue sur le forum!

Un jeûne de 9 jours exécuté comme il se doit devrait donner de bons résultats.  

Quel est ton âge, ta taille et ton poids de départ avant le jeûne?

Quels sont les buts de ce jeûne?

Normalement, un jeûne thérapeutique s'exécute en ne buvant que de l'eau tout en étant au repos afin d'augmenter l'autolyse.  C'est le repos qui active la régénération puisqu'elle requiert beaucoup d'énergie.  Sur le lien suivant, quelques spécialistes du jeûne expliquent comment le jeûne doit se dérouler afin de maximiser les résultats.  Voir le lien suivant :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour le café, qui est un alcaloïde, il ne devrait pas être consommé en grande quantité en dehors du jeûne.  Durant le jeûne il est contre-indiqué.  Un jeûne, par définition s'exécute en ne prenant que de l'eau; certains vont ajouter un peu de jus de fruit à leur eau (ex. 1 c. à thé  de jus de citron ou 1 c. à table de jus d'orange par litre) afin d'en améliorer le goût.

Si tu as des interrogations, n'hésite pas.

Au plaisir de te lire!

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  fanyfany le Lun 8 Sep 2014 - 17:20

Mon poids de départ dimanche matin était de 59kg. Je mesure 1m76 et j'ai 25 ans.
J'avais déjà jeûné mais jamais plus de 4 jours et j'avais déjà pas mal apprécié les effets sur ma peau, mon teint, la fermeté de mon corps.
Donc je me suis dis pourquoi pas essayer de pousser un peu plus.
Est-ce si mal de bouger? J'ai peur de me retrouver un peu flasque à la fin!

Merci pour le lien et les conseils!

Bonne nuit!

fanyfany

Messages : 6
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Luc le Lun 8 Sep 2014 - 22:18

La plupart des gens croient que la peau et les muscles vont s'atrophier si elles jeûnent.  Cependant, ces appréhensions ne sont pas fondées.

Concernant l'état de la peau durant le jeûne, Shelton écrit :

La texture fine et la couleur rose de la peau qui apparaissent pendant le
jeûne attestent le rajeunissement que subit celle-ci.
La disparition des taches et des défauts, accompagnée de la suppression
des plus fines rides de la peau, sont particulièrement significatives pour montrer
les avantages que la peau retire d'une période de repos physiologique.
La circulation de la peau est bien améliorée par une période de repos
physiologique; cela est démontré par la façon dont le sang répond parfaitement
et instantanément à un pincement de la peau. Ce véritable « état parfait » peut
être invariablement observé vers la fin du jeûne, et il indique l'état considérablement
amélioré du corps. Ce qui revient à dire que l’amélioration de la peau
reflète l’amélioration qui a lieu à l’intérieur du corps.

À propos des muscles et de la peau durant le jeûne,  Boudreau écrit :
"Les muscles comblent si bien les besoins en protéines de l'organisme, que le cerveau, le coeur et le sang ne sont aucunement privés de protéines au cours d'un jeûne long. La synthêse protéique au niveau du coeur est maintenue intégralement comme le sont tous les processus hormonaux et immunitaires."
Les muscles diminuent donc de volume au cours du jeûne, mais le nombre de cellules musculaires demeure identique. Nos muscles se vident de leurs réserves, mais ils conservent la même structure. Il faut noter par ailleurs que, puisqu'ils se vident de leurs réserves de sucres (le glycogène), les muscles du jeûneur ne sont pas aptes à des exercices importants; une personne qui jeûne supporte moins bien les exercices longs, mais bien des gens prennent, à tort, ce phénomène pour une dégénérescence des muscles.
Lors de la réalimentation, on assiste à une formidable reprise de l'activité des muscles, qui se régénèrent et se renflouent complètement."

Pour la peau, la biologiste explique clairement comment celle-ci réagit au jeûne sans qu'elle devienne flasque; voir le lien :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En conclusion, même si durant le jeûne, la perte de poids est très grande et très rapide, il n'y a pas vraiment de chairs molles et les muscles, même s'ils diminuent temporairement, conservent leur structure et reprenent leur forme rapidement lors de la réalimentation;  tout ça même si le jeûneur reste au repos complet.

À noter qu'être actif durant le jeûne n'est pas contre-indiqué mais le jeûne devient alors peu ou pas thérapeutique. D'ailleurs, Shelton mentionne que chez les obèses, une activité physique peut les aider à perdre davantage de poids. Néanmoins, si nous ne jeûnons pas pour perdre du poids, le jeûne au repos est doublement payant : nous perdons tout de même du poids et réparons mieux nos problèmes de santé.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  fanyfany le Mar 9 Sep 2014 - 8:11

Merci pour toutes ces précisions Luc. Mon poids de ce matin (3ème jour):57kg.
Comme mon but est aussi de perdre un peu de poids je vais continuer à m'activer mais sans m'épuiser pour pouvoir aller au bout des 9 jours que je me suis fixée.
Ce matin, les maux de têtes du début ont disparus ainsi qu'une contracture que j'avais dans le dos. Je n'ai pas faim (pour l'instant).
La sensation de faim peut revenir ou plus du tout passé 3 jours?

fanyfany

Messages : 6
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Luc le Mar 9 Sep 2014 - 10:13

En principe, si la faim n'est plus présente après trois jours de jeûne, elle ne devrait pas réapparaître avant plusieurs semaines, voire au-delà d'un mois et plus.  Sur le présent site, des jeûneurs de 40 jours et plus ne l'ont jamais ressentie et ont cessé leur jeûne avant qu'elle se pointe le nez.

Dans les faits, écrit Boudreau, la faim réapparaît graduellement lors de la réalimentation :

"Dans la pratique, le retour de la faim se produit généralement dans les premiers jours de réalimentation. En recommençant progressivement à manger, on stimule la fabrication des sucs digestifs; le tube digestif reprend alors ses fonctions mises en veilleuse pendant le jeûne. L'estomac recommence à crier famine et l'appétit revient."

Pour lire la suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  fanyfany le Mer 10 Sep 2014 - 9:46

4ème jour, poids : 56kg. Pas de sensation de faim.
Je suis super fatiguée, j'ai mis une heure à me lever ce matin et je suis au ralentie total!
Est-ce qu'au bout d'un moment on a un regain d'énergie ou on se traîne de jour en jour?
Je voulais aussi savoir, si je rompt le jeûne en mangeant des huîtres, ce n'est pas bien? Est-ce mieux de recommencer à manger seulement des fruits et légumes les premiers jours?
Merci

fanyfany

Messages : 6
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Luc le Mer 10 Sep 2014 - 10:42


En général, le jeûneur dispose de suffisamment d'énergie pour exécuter un jeûne relativement long, parfois même sans ressentir de fatigue. Cependant, ce n'est pas toujours le cas et un bon nombre de jeûneurs ne peuvent le faire.

La majorité croit avec certitude que si on ne mange pas, nous allons faiblir. Elle a raison et tort à la fois. Je connais des jeûneurs (à l’eau seulement) qui peuvent à peine se lever de leur lit pour aller uriner. Ici je ne parle pas de gens très malades jeûnant pour guérir mais de personnes, physiquement en forme. Personnellement, lors de mon premier jeûne, je faisais partie de ces gens presque cloués au lit. D’un autre côté, j’ai vu mon épouse, alors qu’elle avait 27 ans, jeûner 22 jours tout en effectuant les tâches ménagères, jardinant et s’occupant des notre jeune enfant sans ressentir la moindre fatigue.

Néanmoins, même si nous ne ressentons pas de fatigue, il est toujours préférable de jeûner au repos et dans le calme afin de favoriser la régénération de l’organisme qui nécessite beaucoup d’énergie, qui autrement sera déviée vers l’effort musculaire. Boudreau elle écrit :

"On peut effectivement maintenir presque toutes ses activités habituelles, surtout pour les obèses. Mais le jeûne ne devient pas plus efficace car le corps ne dispose ainsi que de l'énergie qu'il a économisée dans le travail digestif. Si ces personnes gardaient le lit, leur organisme disposerait d'une somme d'énergie double: celle qu'il employait pour digérer et celle qu'il employait pour travailler. De la sorte, l'élimination et les travaux de régénérescence se poursuivraient à un rythme très accéléré avec les meilleurs résultats.

Le jeûne actif n'est pas thérapeutique. C'est une question de calories et d'énergie. Pour se détoxiquer en profondeur, le corps a besoin d'énergie; or le travail musculaire multiplie de dix à vingt fois sa dépense énergétique par rapport à l'organisme en repos. C'est un coût énergétique très onéreux pour un organisme en jeûne qui vit de ses réserves.
Malgré tout, des expériences démontrent bien que pour plusieurs, l’énergie reste constante durant presque toute la durée du jeûne. Shelton parle des jeûnes expérimentaux de Succi, il écrit :

"Dans le test fait par Luciani sur Succi, et pour lequel un dynamomètre fut utilisé, la force des mains droite et gauche donna des résultats apparemment en désaccord avec l’opinion populaire. Ainsi, le vingt et unième jour, Succi fut capable d’enregistrer au dynamomètre une étreinte plus forte que celle qu’il enregistra au début de son jeûne. Du 20e au 30e jour, cependant, sa force diminua, et fut moins élevée à la fin de son jeûne qu’à son commencement."

"La maladie, et spécialement la maladie aiguë, est travail, action, lutte —
c'est souvent une action violente. Elle consomme de l'énergie. Elle laisse souvent
le malade épuisé au bout de son gros effort. Elle peut l’épuiser au point de
mettre fin à sa vie. Souvent la maladie demande une plus grosse dépense d'énergie
qu'il n'en faut pour les activités courantes en période de santé — d'où
la nécessité de conserver l’énergie par tous les moyens possibles. Perte de
l'appétit, arrêt de la digestion, suppression des sécrétions digestives, suspension
des contractions stomacales et des mouvements péristaltiques de l’intestin, inactivit
é des intestins, de la peau, du foie, des reins, faiblesse générale, prostration,
etc., sont des mesures de conservation. L'énergie non dépensée dans ces
directions est disponible ailleurs pour un travail plus urgent." (Shelton)

Shelton raconte d’autres cas similaires de jeûneurs effectuant de l’athlétisme avec des résultats semblables. (Le Jeûne chap. XVI p. 158 )




Pour la rupture du jeûne Boudreau écrit :

Remis à neuf par le repos écrit Boudreau, on repart avec une nouvelle forme. Mais la reprise des activités et de l'alimentation doit se faire sans hâte et avec sagesse; le premier verre de jus ne marque pas la fin immédiate de la détoxication; au contraire, la détoxication se poursuit encore quelques jours et, bien que nous mangions, les réactions d'autolyse régissent encore notre métabolisme.

Le menu de la réalimentation est léger; il se compose de jus de fruits frais, puis de fruits entiers. Le système digestif mis au repos pendant le jeûne ne sécrète plus d'enzymes de digestion; il serait dangereusement choqué par l'ingestion de protéines ou de féculents. Pendant les trois ou quatre premiers jours de réalimentation, on mange donc des repas de fruits qui satisfont largement notre appétit naissant.

Les fruits sont constitués de sucres simples; ils fournissent à l'orgnisme de l'énergie, des minéraux et des vitamines facilement assimilables; les fibres des fruits drainent les toxines intestinales produites par l'autolyse et stimulent les contractions naturelles de l'intestins (péristaltisme).


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  fanyfany le Jeu 11 Sep 2014 - 9:31

Bonjour,
5ème jour. Poids : 55kg. Insomnie!! j'ai fini par dormir un peu de 6H à 11h. Je me suis dit que c'était à cause de la pleine lune mais peut-être est-ce le fait d'être au repos un peu tout le temps...
En tout cas, aujourd'hui, je suis beaucoup plus énergique qu'hier même si toujours un peu léthargique. Toujours pas de faim ressentie, mon visage a fondu et je me sens beaucoup plus légère.
Par contre, je me rend compte que je n'arrive pas vraiment à boire mes 1,5L d'eau dans la journée, c'est embêtant?
Est-ce que, lorsque l'on recommence à s'alimenter, par exemple avec des fruits (pomme, melon, ananas), on risque d'avoir des maux de ventre? du fait que rien n'a fonctionné pendant plusieurs jours ou pour d'autres raisons?



fanyfany

Messages : 6
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Luc le Jeu 11 Sep 2014 - 17:54

Une fois les 4 premiers jours de jeûne passés, généralement les jeûneurs se sentent mieux.

On peut boire un peu moins si cela devient trop difficile.  Mosséri suggère 2 ou 3 verres par jour et plus si les manifestations de l'autolyse deviennent trop fortes.

Lorsque la réalimentation débute, oui il peut se produire des malaises au niveau gastro-intestinal.  Cependant on peut les éviter en consommant très peu d'aliment. Un seul aliment à la fois (ex: jus d'orange) pour la première et deuxième journée en augmentant les quantités la deuxième journée.  Il n'est pas conseillé de débuter la réalimentation par des fruits solides comme des pommes et des ananas afin d'éviter les malaises.
Revoir une des réponses précédentes :
Remis à neuf par le repos écrit Boudreau, on repart avec une nouvelle forme. Mais la reprise des activités et de l'alimentation doit se faire sans hâte et avec sagesse; le premier verre de jus ne marque pas la fin immédiate de la détoxication; au contraire, la détoxication se poursuit encore quelques jours et, bien que nous mangions, les réactions d'autolyse régissent encore notre métabolisme ...
Les troubles du sommeil durant le jeûne sont monnaie courante.
Pendant que le jeûneur est allongé et tranquille, son corps en autolyse est très affairé. À certains moments du travail autolytique, le coeur travaille plus rapidement; il accélère son battement pour faire la livraison des matériaux requis pour le travail en cours et pour ramener les toxines délogées vers les organes excréteurs. Le sommeil en est affecté; le jeûneur se réveille souvent, fait des rêves burlesques et s'agite dans son lit.

Il est normal que les réactions d'autolyse soient plus fortes pendant la nuit; le repos sensoriel et l'apaisement nocturnes nous calment. Or plus nous sommes calmes, plus notre autolyse peut se déployer avec force; notre sommeil en est alors perturbé. C'est un joli pradoxe; plus on se repose, plus on autolyse; plus on autolyse, moins on dort. (Boudreau)

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  fanyfany le Ven 12 Sep 2014 - 10:52

Bonjour,
6ème jour, poids : 54kg. C'est dingue comment la faim disparaît totalement, par contre l'envie de manger, de mâcher quelque chose reste un peu.
Mon corps a complètement changé (forcément 5kg en moins). J'ai remarqué que plus j'attend pour me lever le matin, moins j'ai d'énergie en me levant.
Je pense arrêter demain, je suis déjà très contente d'avoir réussi à arriver jusque là, j'essaierai plus longtemps une prochaine fois.
Est-ce que je peux commencer par un peu de compote de pommes? J'ai vraiment horreur des jus de fruits. Ou une soupe de légumes sinon?

fanyfany

Messages : 6
Date d'inscription : 08/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Luc le Ven 12 Sep 2014 - 13:01


Oui, on peut rompre le jeûne avec de la compote de pomme, en autant qu'elle soit faite maison sans sucre ajouté. Trop souvent, celles fabriquées industriellement ne contiennent pas uniquement des pommes.

Il s'agit d'en manger un peu, quelques cuillères à café en espaçant au moins une heure entre chaque prise. Le lendemain on peut en prendre davantage en laissant deux heures entre chaque prise. C'est ce que Shelton conseille avec les jus de fruits. Naturellement, cela est plus important lorsque le jeûne fut long. Un jeûne court est généralement moins problématique.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne à l'eau de 9 jours

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum