jeune, sport et lipolyse

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeune, sport et lipolyse

Message  BCW le Mer 13 Aoû 2014 - 4:48

Bonjour

Je compte commencer mon jeûne demain et je regarde un peu tout vos sujets (votre site et merveilleusement fait et très bien documenté félicitation!)

Étant dans le sport une question me turlupine. Vous dite que le jeûne doit s'effectuer en repos (chose que je comprend) et vous avez dis aussi que le corps puisez dans les graisses seulement au delà de la troisième semaine de jeûne.

D’où ma question: si le jeûne n'est pas effectué au repos, si on continue a faire du sport par exemple le corps va puisez plus rapidement dans les graisse non? Étant donné qu'il devra bien créer l’énergie nécessaire durant l'effort et ensuite pour préserver l’homéostasie au repos.

Merci
Bonne journée
Cordialement

BCW

Messages : 27
Date d'inscription : 12/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeune, sport et lipolyse

Message  Luc le Mer 13 Aoû 2014 - 11:12

Ce qu'il faut comprendre est qu'un organisme en jeûne va chercher tout ce dont il a besoin dans ses réserves.  Glucides, protéines, lipides, vitamines, minéraux ... etc.

On peut noter que les glucides sont rapidement utilisés mais l'organisme n'en manquera pas, les lipides (gras), sous forme de corps cétoniques en fourniront.   Il est dit qu'après les glucides, ce sont les protéines qui sont utilisées puis les lipides.  En fait, les lipides sont toujours utilisés mais lorsque le jeûne se prolonge, ce sont surtout eux qui fournissent l'énergie nécessaire à l'organisme, et ça pendant plusieurs semaines.
"Notre organisme en jeûne s'adapte en se tournant vers d'autres sources d'énergie que le glucose et procède à d'importantes économies d'énergie.

Ce sont les lipides - nos graisses - qui comblent 90 p. 100 de nos besoins d'énergie en jeûne. Les lipides sont dégradés pour former des corps cétoniques, utilisables par tous nos organes vitaux. En se nourissant des corps cétoniques, notre organisme épargne ses réserves de glucose. (Boudreau)
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t95-energie-et-jeune

Si nous sommes trop actifs, cela nuira à l'élimination et à la régénération car ces processus requierrent beaucoup d'énergie pour s'exécuter.  Le but du repos n'est pas uniquement pour économiser nos réserves mais aussi pour faciliter la régénération des organes lésés.  Shelton écrit :
"La maladie, et spécialement la maladie aiguë, est travail, action, lutte —
c'est souvent une action violente. Elle consomme de l'énergie. Elle laisse souvent
le malade épuisé au bout de son gros effort. Elle peut l’épuiser au point de
mettre fin à sa vie. Souvent la maladie demande une plus grosse dépense d'énergie
qu'il n'en faut pour les activités courantes en période de santé — d'où
la nécessité de conserver l’énergie par tous les moyens possibles.
Perte de
l'appétit, arrêt de la digestion, suppression des sécrétions digestives, suspension
des contractions stomacales et des mouvements péristaltiques de l’intestin, inactivité
des intestins, de la peau, du foie, des reins, faiblesse générale, prostration,
etc., sont des mesures de conservation. L'énergie non dépensée dans ces
directions est disponible ailleurs pour un travail plus urgent."


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum