dyspnee inspiratoire et jeûne court

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  hope57 le Dim 6 Juil 2014 - 7:35

Bonjour à tous.

Je suis nouveau sur ce forum très riche MERCI de l'aviir créé .... et je m’intéresse depuis pas mal de temps au jeûne et à ses "miracles", je viens d'ailleurs d’effectuer un jeune de 5 jours il y pour constater un petit mieux sur ma respiration.

Cependant au fil des posts, j'ai vu qu’on parlait peu des cas d’asthme guéri sur peu de jours.

Depuis le 1er janvier 2014, soudain j’ai vécu un horrible retour d’asthme - en fait une dyspnée inspiratoire sans aucun sifflement ni toux-.

J’habite à Genève, j’ai 56 ans, en bonne forme physique, je n’ai jamais fumé …  ! Actuellement je viens terminer un jeûne de 5 jours et j’entreprends avec prudence une ré-alimentation progressive. Mes symptômes n’ont pas totalement disparus malheureusement, mais comme je pars en vacances mardi prochain, je devais stopper.

Ma question est la suivante : si j’entreprends régulièrement toutes les semaines un jeûne de 36 heures, puis-je espérer vaincre ma dyspnée. Ou dois-je refaire 1-2 fois un jeûne de 6-7 jours ? Que je reprendrais à mon retour de voyage, fin juillet.

Pour plusieurs jeûnes je peu, mais la durée de 25 jours je n’y arriverais pas ….
J’ai pensé qu’en refaisant à nouveau un jeûne de 7 jours, puis en pratiquant toutes les semaines 38 heures de jeûne je permettrais à mon organisme de se détoxiquer.

Pour mon alimentation, cela fait 25 ans que j’ai abandonné les sucres, les pâtisseries, je me suis construit une diète proche du régime Atkins (aucun féculent, sucre, ..), mais en y introduisant les légumes pour mon souper du soir.

J’ai eu cette crise d’asthme le 1er janvier, la méthode de Gesret m’a beaucoup aidé, mais comme je n’ai pas tout récupéré, j’ai pensé au jeûne pour aider mon organisme. Là, récemment, en m’y forçant car j’ADORE, j’ai renoncé au fromage et je consomme peu de viandes.

Merci encore, car j’essaie de trouver une solution (Gesret et jeûne) pour vaincre cette saleté d'asthme, car je hais les médicaments Je suis biologistes, donc vous pensez ...

Avez vous pu voir des cas comme cela ? Ou des conseils ...

Merci de votre réponse.

hope57

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 59
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  hope57 le Dim 6 Juil 2014 - 7:52

… et je viens de lire sur ce riche forum une répone à ma question !

"La biologiste ajoute : D'un jeûne à l'autre, l'autolyse progresse; la détoxication reprend là où elle s'était arrêtée. (Boudreau donne un cas et écrit). Le deuxième jeûne fut donc doublement fructueux et efficace. Les réactions s'enchaînent d'un jeûne à l'autre, en autant que l'état physiologique n'ait pas été détérioré par la reprise d'habitudes nocives (alcool, cigarette, excès de viandes ou de gras). Les habitudes de vie inadéquates qui polluent le corps raniment l'état toxémiques et compromettent l'amélioration de la santé.

Donc, selon ce qu'écrit Boudreau, oui un deuxième jeûne effectué dans laps de temps relativement court, quelques mois, en autant que le jeûneur ne retombe pas dans ses mauvaises habitudes de vie.  

D'ailleurs, on trouve de nombreux exemples de jeûneurs ayant éliminé en partie un problème qui, lors d'un second jeûne exécuté quelques mois plus tard compléta le travail autolytique.

Luc
Admin

Messages: 1503
Date d'inscription: 28/05/2012
Localisation: Québec Canada

  


"

hope57

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 59
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  Luc le Dim 6 Juil 2014 - 11:27

Bienvenue sur le forum!

On peut constater que tu as trouvé la réponse à ta question!  

En effet, plusieurs jeûnes, effectué en laissant un intervalle pas trop long s'additionnent.  Naturellement, si notre mode de vie entre ces jeûnes est correct, les chances de succès sont augmentées.

Un jeûne hebdomadaire de 36 heures est excellent mais, comme l'écrit Mosséri, ce n'est pas suffisant pour aller au fond du puits.  J'aurais plus confiance d'obtenir des résultats en exécutant un jeûne de deux semaines que deux jeûnes d'une semaine espacés de quelques mois.  Une fois le ménage fait,  l'entretien de la maison avec une journée de jeûne par semaine la gardera propre.

"Des jeûnes plus longs sont nécessaires dans les cas chroniques. Si la condition pathologique du malade ne demande pas ou ne permet pas un jeûne complet, il ne faut pas insister. Dans bien des cas il vaut probablement mieux faire plusieurs jeûnes courts en s'alimentant soigneusement entre temps, plutôt que de tenter un long jeûne.

Dans tous les cas où un long jeûne est possible, un seul jeûne prolongé est beaucoup plus efficaces et satisfaisant qu'une série de jeûnes courts. Quel que soit le régime de nutrition suivi entre les jeûnes, il ne pourra accomplir ce qu'un long jeûne fera." (Shelton)

"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant." (Boudreau)

"Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie ...) le corps peut se régénérer par le jeûne. Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien.

Précisons cependant qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathoghène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant." (Boudreau)

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  hope57 le Dim 6 Juil 2014 - 13:02

Bonsoir,

Je te remercie de ta réponse, de tout coeur. Tu sais, je suis en bonne santé, mon mode de vie est plutôt saine, mon toubib m'en a même félicité, c'est pourquoi je suis si sensible à cette petite dyspnée inspiratoire, elle est devenue discrète, car elle revient, et je veux m'en débarrasser … sans médicament, comme je l'ai toujours fait.
Depuis plus de 30 ans j'ai éliminé tous les aliments néfastes, je suis assez proche de la diète de Seignalet, sauf que je ne mange pas de féculents.
J'ai peut-être, car j'ADORE, beaucoup trop mangé de fromages, et de la viande de cheval. Là, depuis deux mois je n'en mange plus.

Jeûner 14 jours, je sais pas, mais je vais à mon retour dans 3 semaines (le 2 août) aller voir le praticien de Gesret (ostéopathie), puis je me propose d'entamer tout-de-suite d'entamer un jeûne de 7 jours … me ré-alimenter avec précaution, et de continuer chaque semaine un jeûne de 36 heures !

Merci encore pour ta réponse très riche.
Andre

hope57

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 59
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  Luc le Dim 6 Juil 2014 - 17:22

En tenant compte de ton mode de vie très hygiéniste, il serait surprenant qu'avec l'aide d'un ostéopathe et du jeûne que tu n'en viennes pas à bout.  Puisqu'il semble que les cinq jours de jeûne ont eu un certain effet positif,  il est probable qu'un ou deux éventuels jeûnes de sept jours puisse compléter le travail.  

Nous ignorons de quelle façon a été exécuté ce jeûne mais, une choses est certaine, plus le jeûne est fait au repos en absorbant uniquement de l'eau, plus les chances de succès augmentent.
http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t164-que-fait-on-durant-le-jeune-2

Est-ce réellement dû à une intolérance alimentaire?  Difficile à dire!  Nous essayons tellement de choses pour se débarrasser de certains ennuis qu'il devient difficile de savoir qui a fait quoi.  En tout cas, le jeûne est assurément la voie royale pour régler une multiple quantité de problèmes de santé.  Il laisse à l'organisme l'occasion de s'auto-guérir, tel qu'on peut l'observer chez l'animal malade.

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  hope57 le Lun 7 Juil 2014 - 5:49

Bonjour Luc,

Oui, après 4 jours ré-alimentation prudente je peux dire que mon court jeûne m’a fait nettement du bien, c’est objectif.

Je te remercie encore de ta réponse qui m’a rendu attentif, je n’ai pas été prudent quand à l’activité physique. J’ai poursuivi durant le jeûne mes exercices de gymnastiques quotidiennes.
J’y ferais attention lors du prochain jeûne que je me propose dès le 3 août durant une semaine, tenant compte du conseil et arrêtant tout effort physique péjorant le travail de désintoxication.

Encore merci Luc

André

PS je garde un très très agréable souvenir de mon voyages dans ton homeland, Montréal en 2002. Tes compatriotes, le paysage, sont vraiment très sympa ...

hope57

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 59
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  hope57 le Lun 7 Juil 2014 - 13:38


… demain matin je pars en vacances et serai de retour le 28 juillet,
donc je ne pourrais pas répondre à personnes avant.

Je l'ai découvert récemment, bon le jeûne aussi, mais j’aime beaucoup ce forum, y inclus les conseils lucides qui y sont donnés et qui aident.

Si tu veux Luc, je peux tenir au courant les personnes de ce forum des méthodes que j’ai trouvé depuis janvier 2014 et ma crise en cherchant et me suis appliqué à moi-même (et ce SANS AUCUN MEDICAMENT -le Ventolin et le Symbicort je n'y touchent plus depuis février- … malgré ceux donné par mon médecin ...) et aujourd'hui je me sens bien et je sens au fond de mon être que je suis en train de vaincre mon asthme (diagnostiqué tel par mon médecin, une part c’est bien grâce à ce court jeûne que je recommencerais …).



Il m'apparait bien Luc, mais je n'osais y croire, que mon corps n'est pas trop intoxiqué, et ce certainement grâce à mon choix de vie il y a de cela pus de 25 ans. Quand je serais vraiment complètement guéri, le jeûne sera pour une moi une découverte que j'utiliserais le plus lucidement possible, mon corps possède sa sagesse.

Tu sais Luc, je suis biologiste, un des objets de mes recherches c’est moi-même-ma santé- et ce n’est pas la première fois que les médecins m’ont asséné leur ukase (là, à 57 balais, suis plutôt genre sportif, avec 177cm pour 65 kg de muscles, et à l’âge de 24 ans je faisais 105 kg !

En attente, mes cordiales salutations à toutes et à tous ici
André


hope57

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 59
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  Luc le Lun 7 Juil 2014 - 14:47


Nous te souhaitons de bonnes vacances ... reposantes afin que le jeûne prévu dans quelques semaines puissent avoir l'énergie vitale nécessaire pour mener à bien ta guérison complète.

Bien sûr que tu peux faire part de tes expériences dans ta lutte contre la maladie, de façon naturelle. Le jeûne fait justement partie de ces nombreuses méthodes en harmonie avec la nature.

Au plaisir de te lire!




Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  hope57 le Lun 7 Juil 2014 - 17:46

.. merci Luc, et je le ferais à mon retour


si ma guérison se confirme en espérant que cela pourra aider d'autres ... !


J'aime ce que je ne comprends pas, j'aime ce que je commence à comprendre, j'aime ce que je comprends.

hope57

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 59
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: dyspnee inspiratoire et jeûne court

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum