Toxémie (la) vue par V. Vetrano md

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toxémie (la) vue par V. Vetrano md

Message  Luc le Lun 2 Juil 2012 - 0:07



La toxémie vue par Virginia Viviane Vetrano md : tiré de "Jeûner pour revivre" de A. Mosséri

"Les bébés naissent avec une tolérance très faible aux poisons. Bien que la mère fume, prenne du café, du thé, de l'alcool, du chocolat et d'autres excitants, le sang et les tissus du bébé sont relativement purs. Le placenta ne forme qu'une barrière légère et les poisons affectent le foetus, mais le nouvel organisme arrive à se libérer des toxines, car ses tissus jeunes possèdent une vitalité renouvelée. Malheureusement, les bébés naissent dans un monde antibiologique qui les assujettit à un milieu malsain et qui les initie à toutes les habitudes dévitalisantes ... Le mode de vie courant produit aussitôt chez eux un état de toxémie et l'enfant fait son premier rhume ou tout autre crise d'élimination.

Après l'assaut continu des poisons exogènes et endogènes, le bébé apprend à tolérer de plus en plus les matières toxiques. Il développe moins de rhumes et de grippes.

Quand les déchets métaboliques ne dépassent pas la limite normale du corps, ils sont d'habitude utiles. En effet, ces déchets se retrouvent dans le sang tout le temps et servent d'importantes fonctions physiologiques. C'est seulement quand ils sont en excès qu'il y a ennuis. Alors, c'est lorsque ces matières toxiques s'accumulent au-delà de la tolérance qu'on déclencche une crise d'élimination sous une forme ou une autre. Cela ne veut pas dire qu'aucun mal n'accompagne ce fardeau de matériaux toxiques dans le corps. Vivre dans un état toxique, c'est être empoisonné chroniquement. Les tissus dans tout le corps sont endommagés et parfois irréversiblement.

Pour clarifier cela, supposons qu'à la naissance le corps est adapté pour avoir un millimètre de matière toxiques pour chaque 100 millimètres de sang. Considérons cela comme normal. Quand le mode de vie n'est pas maintenu dans les limites normales de la nature, les matières toxiques s'accumulent en excès et peuvent s'accroître de 1 à 1 1/2 millimètre pour 100 millimètres de sang.

Le corps qui était propre auparavant ne peut pas tolérer cet empoisonnement, alors il déclence des actions pour limiter cet excès chaque fois que les matières toxiques dépassent un millimètre pour 100 millimètres de sang. Il continue de la sorte jusqu'à ce qu'il soit énervé par les efforts d'expulsion et l'irritation constante. Alors la crise se relâche. L'individu établit ainsi une tolérance pour une quantité supplémentaire de matières toxiques dans le corps, (endogènes ou exogènes). Par la suite, c'est seulement quand les matières toxiques s'accumulent au-dessus du nouveau niveau de tolérance qu'un crise sera déclenchée. L'organisme est en effet maintenant énervé et ne déclenche pas de crise, à moins d'être extrêmement irrité par la surcharge.

La crise sert à remener le fardeau toxique au point de tolérance, mais pas plus bas au niveau normal. Mais si la tolérance établie se trouve au niveau de 1 1/2 mm pour 100 mm de sang, le rhume ou la crise disparaîtra quand le niveau de toxines atteindra ce point-là. Si le mode de vie n'est pas changé, les mauvaises habitudes produiront plus d'énervation et comme l'organisme doit fonctionner sous un fardeau de toxines suplémentaires, il devient plus énervé encore et le point de tolérance s'élèvera encore plus haut, par exemple à 2 ou 3 mm pour 100 mm de sang.

Le seul moyen de rétablir un niveau bas de tolérance envers les toxines c'est de modifier le mode de vie et de s'assurer assez de repos et de sommeil pour récupérer l'énergie nerveuse, de sorte que les organes puissent fonctionner de nouveau au niveau physiologique le plus élevé.

Voilà la raison pour laquelle ceux qui vivent très hygiéniquement réagissent si vite quand ils font un écart. Ils ont gardé leur niveau de tolérance très bas et leur corps élimine énergiquement tous les poisons avant qu'ils n'affectent les tissus. L'hygiéniste ne peut pas échapper et s'en tenir comme ses camarades qui vivent comme tout le monde. Quand il se comporte de façon antibiologique son corps le lui rappelle de suite. C'est un corps sain qui sonne l'alarme promptement.

Par contre, quand les sens sont émoussés par l'énervation et la toxémie, ils ne réagissent pas promptement et laissent à penser qu'on est en meilleure santé et qu'on s'en tire mieux. (...)






Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxémie (la) vue par V. Vetrano md

Message  Luc le Lun 2 Juil 2012 - 0:15



"Quand la toxémie chronique irrite les tissus constamment, un état d'inflammation chronique s'installe. Il vous est sûrement arrivé de vous couper le doigt et de voir comment l'inflammation a contribué à la cicatrisation. La blessure se remplit d'un nouveau type de tissu appelé tissu cicatriciel. Après la cicatrisation, ce tissu est blanc, dépourvu de vaisseaux, de cheveux et de glandes sébacées. C'est un tissu non fonctionnel qui sert seulement à réunir la peau fonctionnelle comme un point de couture en zigzag ou un faux-filé qui tient un habit déchiré. Ce faux-filé fait l'affaire, mais pas aussi bien que le matériel orginal (pas de la même qualité). Le tissu cicatriciel est toujours de qualité moindre que le tissu fonctionnel.

L'Linflammation chronique est causée par la toxémie chronique et provoque la destruction des cellules fonctionnelles normales d'un organe pour les remplacer par des tissus fibreux. Malheursement, aucune douleur n'accompagne l'inflammation chronique, car la plupart des organes internes ne sont pas pourvus de nerfs sensitifs. Il s'enssuit que l'inflammation chronique, à l'opposé de l'inflammation aiguë, peut exister sans qu'on en soit conscient. C'est bien malheureux, car une destruction pathologique considérable peut se poursuivre, tandis que vous pensez être en parfaite santé!

L'inflammation chronique peut exister dans plusieures endroits du corps en même temps. Son siège n'est découvert que quand un nombre de cellules d'un organe sont détruites, provoquant l'altération fonctionnelle accompagnée de signes objectifs de maladie. À ce stade-là, une détérioration pathologique considérable des organes et des tissus s'est imperceptiblement déroulée. Des changements structuraux s'éloignant de la normale surviennent dans toutes les parties du corps.

Mais la nature nous lance des signaux d'alarme nombreux: la fatigue, l'insomnie, l'irritabilité, et tant d'autrres petites misères que nous refoulons avec le café, le thé, les pilules, les stimulants, nous préviennent d'avance. C'est ainsi que le mal continue de façon insoupçonnée.

D'ordinaire, les cellules du corps s'usent et meurent très lentement et sont remplacées par des cellules tissulaires normales. Mais quand l'inflammation chronique provenant de la toxémie chronique n'est pas soignée, les cellules sont tuées plus vite et l'inflammation chronique cause un processus connu sous le terme fibrose. C'est un tissu similaire au tissu cicatriciel. Les tissus fibreux se multiplient au lieu des tissus normaux fonctionnels.

"Quand un irritant de faible intensité, selon Boyd, agit sur les tissus, il en résulte une inflammation chronique contrairement au processus rapide et aigu qui caractérise l'inflammation aiguë. On la qualifie souvent de prolifère, mais les cellules qui s'amassent en réponse `a l'irritation viennent ou du courant sanguin (lymphocytes, etc.) ou sont dérivées de ces cellules tissulaires errantes que l'on nomme tantôt histiocytes, tantôt mononucléaires et tantôt macrophages. Les seules cellules qui prolifèrent sont les fibroplastes ...""




Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxémie (la) vue par V. Vetrano md

Message  Luc le Lun 2 Juil 2012 - 0:17


"Dans un organe comme le foie ou les reins, un irritant intense produit une inflammation aiguë qui détruira les cellules parenchymateuses hautement spécialisées comme les tissus connectifs plus modestes. Mais un irritant de faible intensité tuera les cellules spéciales et ne fera que stimuler les tissus fibreux vers une prolifération (fibrose).

Les toxines circulant dans le sang sont des irritants de faible intensité et stimulent la fibrose. C'est ainsi que se développe l'artériosclérose affectant peu à peu toutes les artères du corps sans que l'individu s'en rende compte. À cause de l'irritation chronique de faible intensité qui stimule l'activité fibroplastique, de nombreuses cellules normales des parois artérielles sont remplacées par un tissu dur et fibreux. D'autres tissus dans le corps sont détruits de la même manière. En effet, les tissus fibreux peuvent se développer dans le coeur, dans les reins, dans le foie, dans la rate et n'importe où dans le corps où la toxmie cause une inflammation chronique. Vous perdez des cellules fonctionnelles normales qui sont remplacées par de stissus cicatriciels. Ce développement de tissus cicatriciels s'est déroulé parce que vous avez laissé courir durant des années et des années un état de toxémie chronique." (Vetrano*)

Vetrano Virginia Viviane : DC, hMD, PhD, DSci, une collaboratrice du Dr Herbert M. Shelton, obtint son doctorat en médecine en 1965. Elle est également docteur en chiropractie.






Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxémie (la) vue par V. Vetrano md

Message  Luc le Lun 2 Juil 2012 - 0:34



Dans les maladies chroniques, le jeûne favorise l'élimination des toxines qui ont été accumulées durant des années. Ce n'est pas le jeûne qui élimine ou qui guérit. Le jeûne permet au corps d'éliminer et de se rétablir de lui-même. (Mosséri)

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toxémie (la) vue par V. Vetrano md

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum