Jeûne HIV et trithérapie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne HIV et trithérapie

Message  Jeune _Jeûne le Jeu 28 Juin 2012 - 4:08

Bonjour,

J'ai bien lu le témoignage de maaxx sur "Jeûne et virus HIV" (forum sur le groupe "Le JEÛNE thérapeutique", allez dans "discussions" puis " ACCUEIL >>> COMPILATION de tous les SUJETS" et faite une recherche avec"maaxx")

Apparemment, pour lui, cela s'est bien passé et ses défenses sont bien remontées. Mais cela se passait en 1985, les trithérapies actuelles n'existaient pas encore et en début de séropositivité, les défenses de Maaxx semblaient assez fortes. Donc un contexte bien particulier.
Avez vous d'autre témoignages parlant de ce sujet (VIH, trithérapie et jeûne)?

Autre chose, je suis moi aussi atteins par ce virus et je suis ce traitement que l'on nomme trithérapie (pour moi c'est 3 pilules par jour et à vie !!!). Si je décide de suivre un jeûne de plus d'un mois, est-il conseillé de continuer le traitement ou bien ne faut-il prendre aucune médication durant un jeûne ?

merci pour vos témoignages

Jeune _Jeûne

Messages : 4
Date d'inscription : 28/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Luc le Jeu 28 Juin 2012 - 21:56

Il est peut-être étonnant qu'on ne parle pas du jeûne vs VIH mais, il faut comprendre que le jeûne n'est pas reconnu par la médecine traditionnelle. On sait que des cas de cancers de gens que nous connaissons ont été éliminés mais jamais la médecine a confirmé ces cas, même suite à des examens démontrant bien la disparition de ces cancers. Il n'est donc pas étonnant que si des gens semblent "guéris" par le jeûne, selon la médecine, "ils ne le sont pas nécessairement" (selon elle)!

Lorsque nous lisons le récit de l'expérience de Guy Gisbert, atteint du VIH, il y a plus de 25 ans, on se rend compte que suite à un long jeûne, les symptômes semblent réellement disparus. Qu'en est-il vraiment? Est-il vivant et s'il est décédé, pendant combien de temps cet homme vécut-il suite à ce jeûne et dans quel état de santé? De quelle maladie est-il mort? Du sida ou d'une autre maladie?

Voici son expérience :

MON EXPÉRIENCE DU JEÛNE FACE AU SIDA

L'auteur de cet article s'est découvert séropositif en 1985. Il a pu par la suite pratiquer un long jeûne. En novembre 1989, il a écrit cet article que nous publions en n'y intégrant, volontairement, aucun intertitre. Nous ne prétendons pas apporter la solution miracle au Sida, et l'auteur non plus d'ailleurs. Ceci est un témoignage. A méditer.

"J'ai fait un long jeûne. J'ai jeûné quarante jours consécutifs pour retrouver un système immunitaire normal, pour me débarrasser du virus HIV. Virus qui s'attaque aux cellules T4 du système immunitaire et l'affaiblit d'où le nom de S.I.D.A : syndrome immuno-déficitaire acquis.

C'est à dire que durant tout ce temps, je n'ai pris aucun aliment, si ce n'est de l'eau. Fini les "Mac Donald" et les magrets de canard!

Avant ce jeûne, j'étais séropositif. C'est à dire que j'avais été en contact avec le HIV que je ne connaissais "ni d'Adam ni d'Eve". Enfin plutôt d'Adam! A la suite de quoi mon corps fabriqua des anticorps, ces petites molécules chargées de détruire ce virus. J'ai toujours des anticorps - chose naturelle car le système immunitaire a gardé en mémoire ce contact avec le HIV. Je suis donc toujours séropositif, mais mon système immunitaire est redevenu normal, avec une augmentation du taux de cellules T4(861) et un rapport T4/T8 égal à 1,14, et je pense ne plus avoir le virus.

Que représente ce rapport? C'est e nombre de cellules T4 - cellules du système immunitaire qui ont pour rôle de détruire le virus-, divisé par le nombre de cellules T8 qui, elles, régulent, freinent l'action des T4. D'où un système immunitaire affaibli lorsque ce rapport est inférieur à 1.

Mais ai-je toujours le virus?

Après ce jeûne, la détection du virus par a méthode immunoenzymatique et la culture sur MRC5 à partir de prélèvement de sang et d'urines, ainsi que l'examen du sang par le test P24, donne une antigènémie négative. C'est à dire l'absence du virus.

Réponse

Pour les médecins (la majorité, pas la totalité), l'absence du virus dans le sang et les urines ne signifie pas que je n'aie plus le virus. Ils supposent son éventuelle présence dans les cellules. La technique de recherche du virus HIV dans le sang et les urines a été mis au point - à Toulouse - en août 87, c'est-à-dire pendant mon jeûne. Je n'ai donc pu bénéficier de cette technique qu'après le jeûne. Avant il n'y avait que le rapport T4/T8 pour conclure à mon infection (0,6 en moyenne). En effet, la séropositivité n'implique pas nécessairement l'infection (présence des anticorps). Ainsi on est tous séropositifs pour une grippe où une rougeole... et on n'a plus les virus correspondants.

Tout a commencé en août 85, à la suite d'une analyse de sang que j'effectuais régulièrement, sur les MTS (maladies sexuellement transmissibles) et à ma demande, on découvrit que j'étais séropositif pour HIV. Depuis quand l'étais - je ? Je ne sais pas. Pas plus d'un an je crois. Le rapport T4/T8 était de 0,42.

En janvier 86, suite à une hospitalisation de jour, une sérologie de l'hépatite B se révéla. Le rapport T4/T8 était de 0,64, avec des T4 de l'ordre de 800. Les deux autres examens, mars 87 et juin 87 n'apportèrent rien de nouveau.

Je commençais alors mon jeûne le 7 juillet 1987. J'étais dans un état général satisfaisant. Après ce jeûne, on fit des examens en septembre 1987. Le rapport T4/T8 était de 0,46 avec des T4 à 291 ! une chute ! Pourquoi ? De plus, j'étais en pleine forme. Les médecins ont eu peur. Surtout quand je leur ai dit que j'avais jeûné 40 jours. Je les comprends. On a toujours peur de ce que l'on ne connais pas. J'étais toujours confiant et parfaitement conscient. Cette chute était sans doute naturelle. Aux chercheurs de découvrir pourquoi. Ma confiance en mon corps s'est vu justifiée par la suite. Novembre 87, les T4 passent à 593, avec un rapport T4/T8 de 0,5. Avril 88, 672 T4, T4/T8 égal à 0,81; juillet 88 la rapport T4/T8 descend à 0,73; juin 89, 861 T4, T4/T8 est égal à 1,14! De plus j'ai retrouvé le poids que j'avais avant de contacter le virus HIV. A présent je guéris deux fois plus vite des maladies - quand j'en contacte - chose rare - et cela sans médicaments allopathiques.

Toutes ces raisons, plus la connaissance du fonctionnement du jeûne et son utilisation avec succès par d'autres dans diverses maladies comme le cancer, font que je ne pense plus avoir le virus HIV. Je suis conscient que rien n'est constant dans l'espace et dans le temps et que ça ne marchera pas dans tous les cas; un échec sur cent, peut-être moins; d'après le docteur Shelton qui a suivit des milliers de jeûneurs, les échecs sont inexistants si le jeûneur est suivit par un "conseillé en jeûne". Je suis peut-être ce cas là. Mais à mes yeux, cela n'enlèverait pas son efficacité au jeûne."




Dernière édition par Luc le Jeu 28 Juin 2012 - 22:14, édité 3 fois

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Luc le Jeu 28 Juin 2012 - 21:57



"(...) L'essentiel : S'ECOUTER-S'AIMER-ETRE POSITIF. Quarante jours, c'est long. Surtout sans manger. Enfin je buvais beaucoup d'eau et je comptabilisais les litres avec ma calculette.

Au début quelques petites douleurs articulaires, puis une élimination assez douloureuse au niveau des gencives... sans fluor... Puis une étape de désintoxication au niveau du foie. J'étais jaune. Entre chaque étape de guérison : une journée de bien être, de sérénité, on plane.

J'ai maigri. Vous vous en doutez. Il est plus facile alors de planer ! Peu importe le poids. (Il existe un seuil à ne pas dépasser.) C'est quoi le poids quand au bout il y a la guérison ?

Aucun étourdissement, je suis parfaitement lucide durant ces 40 jours. Les 10 derniers jours, je n'avais besoin que 4 à 5 heures de sommeil. Je restais 90% du temps allongé, je lisais, écoutais de la musique. Et puis, chose essentielle, je faisais un travail important sur les plans professionnels et affectif, une remise en question salutaire.

Rien n'est tombé, ni ne s'est envolé : aucune dent, aucun cheveux, aucun ongle, aucun doigt. Et bien non ! Pas même mon zizi... ça a marché. Les ignorants - parce qu'ils le veulent bien - disaient que j'allais tout perdre... ça n'aurait pas été triste. Imaginez-vous perdant les cheveux, les ongles, les dents (on en a plus besoin me répondrez-vous), les orteils, les doigts... et le zizi ! Que reste-il ? Pas grand chose ! En fait ce sont ces mêmes ignorants qui tombent de "haut" quand je leur en parle. Mais ils ont tout de même du mal à me comprendre. Pour eux je suis un cas non édenté, même après 40 jours de jeûne. Je reste pour eux une exeption. Ce qui est faux car des milliers de Jaunes, de Noirs, de Rouges, et de verts pas d'ici, ont jeûné pour guérir diverses maladies.

Pourquoi écrire ces lignes ? Pourquoi vous raconter mon histoire ? Pour vous informer. Pour, si vous le désirez, que vous soyez médecin ou pas, malade ou pas, vous donner l'envie de vivre une fantastique aventure, celle de la connaissance du corps humain, capable de s'AUTOGUERIR.

Vous pensez peut-être que c'est "trop beau pour être vrai".

Alors pour vous, la vérité doit être triste, morbide... étonnante conception de a vie. Conception malheureusement trop répandue. Pourtant, le jeûne, ça marche. CE N'EST PAS MYSTIQUE, C'EST SCIENTIFIQUE.

Regardez vous, touchez vous, sentez vous, goûtez vous, caressez vous, vous êtes VIVANT, et les gens veulent vous faire croire que parce que vous avez un virus, ça y est, vous êtes foutu à plus ou moins longue échéance.

Le plus grand médecin du monde, c'est votre CORPS.

C'est vous. Encore vous. C'est toujours vous.

J'en pleure sincèrement, j'en chiale.

" A vous de jouer ! " "


Guy Gisbert,Toulouse, novembre 1989.




Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Jeune _Jeûne le Lun 2 Juil 2012 - 4:18

Bonjour,

Merci pour ces réponses qui renseignerons surement les lecteurs de ce post.
Pour ma part, je les avais déjà lu sur le site "Le JEÛNE thérapeutique".
Donc rien de nouveau pour répondre à mes questions.
J'espère donc toujours des partages d'expériences sur mon sujet.
Je vous redonne mes requetes :

"J'ai bien lu le témoignage de maaxx sur "Jeûne et virus HIV" (forum sur le groupe "Le JEÛNE thérapeutique", allez dans "discussions" puis " ACCUEIL >>> COMPILATION de tous les SUJETS" et faite une recherche avec"maaxx")

Apparemment, pour lui, cela s'est bien passé et ses défenses sont bien remontées. Mais cela se passait en 1985, les trithérapies actuelles n'existaient pas encore et en début de séropositivité, les défenses de Maaxx semblaient assez fortes. Donc un contexte bien particulier.
Avez vous d'autre témoignages parlant de ce sujet (VIH, trithérapie et jeûne)?

Autre chose, je suis moi aussi atteins par ce virus et je suis ce traitement que l'on nomme trithérapie (pour moi c'est 3 pilules par jour et à vie !!!). Si je décide de suivre un jeûne de plus d'un mois, est-il conseillé de continuer le traitement ou bien ne faut-il prendre aucune médication durant un jeûne ?

merci pour vos témoignages

Jeune _Jeûne

Messages : 4
Date d'inscription : 28/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Luc le Lun 2 Juil 2012 - 9:53



À noter que l'expérience racontée sur le site "Le JEÛNE thérapeutique" par Maaxx n'est pas la sienne mais plutôt celle de Guy Gistbert un français de Toulouse.

Justement, sur le site mentionné, je t'ai répondu concernant un courriel envoyé à une spécialiste du jeûne dont j'attend la réponse. Cette réponse est peut-être déjà arrivée mais ayant des problèmes de connexcion avec l'adresse de courriel que je me suis servi, j'ai dû lui écrire à nouveau hier soir pour lui mentionner ce fait; j'attend sa réponse.

Luc

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

des nouvelles

Message  Jeune _Jeûne le Mar 18 Sep 2012 - 4:36

Bonjour Luc,
Je reviens sur le forum pour savoir si vous avez des nouvelles du spécialiste concernant mon sujet ?

Merci pour votre écoute

Jeune _Jeûne

Messages : 4
Date d'inscription : 28/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Luc le Mar 18 Sep 2012 - 12:52

La réponse à ta question a été donnée le 9 juillet 2012 sur notre autre site. Selon la spécialiste du jeûne, puisque la plupart des jeûneurs ne donnent pas nécessairement des nouvelles de leurs jeûnes, il est difficile de savoir s'ils ont eu du succès. Elle écrit ceci :

"Allo luc

Oui on a déjà eu un jeune homme séropositif qui avait fait 40 jours, qui est parti très en forme mais on n'a jamais eu de nouvelles après.

Un autre avait le sida avancé ne s'en est pas sorti même après un jeûne.

Adèle"


PS. Sur le site "Le JEÛNE thérapeutique" où tu écris, nous t'avons donné certaines informations à propos de la maison de jeûne qui t'intéressait.


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Jeune _Jeûne le Ven 21 Sep 2012 - 11:32

merci pour votre réponse.
Apparemment, il n'y a pas beaucoup d'expériences sur le sujet.
Quand à la personne qui a fait un jeune de 40 jours, deux choses restent inconnues et pourtant primordiales :
1- A-t-elle suivit son traitement pendant son jeûne...
2- sans nouvelle d'elle après, il est difficile de savoir si son état s'est amélioré ou si ça a empiré, car pour le cas de Guy Gisbert, la quasi disparition de ses symptômes n'est apparue que deux ans après le jeûne, et durant cette période, la tendance allait plutôt vers le négatif pour s'inverser ensuite...

Difficile avec le peu de retour de se faire une idée....

Dans l'espoir d'autres témoignages...

A bientôt

Jeune _Jeûne

Messages : 4
Date d'inscription : 28/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Luc le Ven 21 Sep 2012 - 14:15

Jeune _Jeûne a écrit:Quand à la personne qui a fait un jeune de 40 jours, deux choses restent inconnues et pourtant primordiales :
1- A-t-elle suivit son traitement pendant son jeûne...

Difficile avec le peu de retour de se faire une idée....

Le jeûneur qui a fait 40 jours dans la maison de jeûne "La Ferme Rocan" au Québec, n'a certainement pas pris de médicaments durant son jeûne car dans les règlements de cette clinique, aucun médicament n'est permis. On ne l'aurait pas accepté.


Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne HIV et trithérapie

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum