TOXÉMIE (la) expliquée (par John H. Tilden M.D.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TOXÉMIE (la) expliquée (par John H. Tilden M.D.)

Message  Luc le Mar 26 Juin 2012 - 17:19



Selon le docteur Tilden, la maladie n'existe pas comme tel mais est plutôt due à l'accumulation de toxines dans l'organisme. La médecine s'intéresse aux symptômes et traite le symptôme plutôt que la cause.


La Toxémie expliquée

John Henry Tilden md

Traduction Wikisource


La maladie est une entité positive, et que la voie de découverte de la maladie est de suivre les symptômes jusqu’à leur source. Mais si un symptôme est suivi jusqu’à sa source, qu’en est-il ? Une douleur est établie à sa source, et nous trouvons que cela provient de la tête. La tête n’est pas cause de la douleur. Puis nous trouvons qu’il y a des symptôme d’hyperémie ─ trop de sang dans la tête. La pression d’un excès de sang dans la tête est cause de la douleur. Puis la pression doit être la maladie ? Non. Puis, l’excès de sang est la maladie ─ hyperémie ? Certainement, l’excès de sang dans la tête était la cause. Était-ce cela la cause de la congestion ? Nous découvrons que la douleur est un symptôme. La pression est cause de douleur, c’est aussi un symptôme. Douleur, pression, hyperémie sont tous trois des symptômes. Avec le temps, les parois des vaisseaux fatiguent et la pression cause la rupture d’un des vaisseaux. L’hémorragie cérébrale cause la mort par apoplexie. La rupture du vaisseau sanguin est-elle la maladie ? Non, c’est un symptôme. La mort par hémorragie est-elle une maladie ?

Si l’hémorragie n’est pas assez sévère pour causer la mort, mais produit quelque paralysie ─ et cela peut être de beaucoup de sortes ─ la paralysie est-elle la maladie ? N’avons-nous pas suivi une longue chaîne de symptômes du mal de tête à la paralysie ? Nous n’avons pas trouvé quoi que ce soit auquel tous ces symptômes rapportent à une maladie ; et selon les conditions de Sir James Mackensie, la maladie ne se manifeste que par des symptômes. Nous avons là une série de symptômes, qui commence par de la douleur et qui se termine par une hémorragie et la mort ou la paralysie, sans nous donner une quelconque indication de la cause et de la compréhension. Toute autre série, comme, par exemple, des symptômes relatifs à l’estomac se terminant par un cancer du pylore, ne donnera aucune autre indication sur la maladie aux différents niveaux que l’exemple précédant.

Le premier symptôme que nous ayons de toute série de symptômes est l’inconfort ou la douleur. En tout dérangement stomacal nous avons la douleur, plus ou moins aggravé par la nourriture. Suit la catharre, ou plus souvent elle la précède, ─ ou ce que l’on appelle inflammation gastrique. La gastrite continue, avec l’épaississement de la membrane gastrique. Au bout d’un moment il se produit une ulcération. On l’appellera une maladie, et elle est reconnue comme un ulcère de l’estomac ; mais ce n’est que la continuité du symptôme primaire de catharre et de douleur. On résèque l’ulcère, mais le symptôme d’inflammation et de douleur continue, et d’autres ulcères suivront. Cet état conduit finalement à l’induration de l’orifice pylorique de l’estomac. Quand cela se développe, il y a plus ou moins obstruction à la sortie, cause de vomissement occasionnel et le cancer est découvert lors d’un examen minutieux.

Si nous analysons les symptômes de la douleur initiale et de la catharre dans l’estomac, nous pouvons qualifier la série de symptômes successifs. Le premier symptôme remarquable est la douleur. À l’examen, nous trouvons une condition catharrique de l’estomac ; et cette catharre n’est pas une maladie ─ c’est un symptôme. L’inflammation catharrrique continue avec l’épaississement de la muqueuse, qui finalement s’ulcère. L’ulcération n’est pas une maladie ; ce n’est que l’évolution du symptôme d’inflammation. Si l’ulcère est réséqué, cela n’ôte pas la maladie ; cela n’enlève qu’un symptôme. Ces symptômes continuent jusqu’à ce qu’il y ait un épaississement et une induration du pylore, que l’on appelle cancer. Et, du début à la fin, nous n’avons encore rien découvert d’autre que des symptômes.

En enlevant le cancer, il n’a pas été répondu à la question de ce qu’est la maladie. Le cancer étant le symptôme final, il ne peut être la cause du symptôme initial.

Toute autre soi-disant maladie peut être considérée de la même manière. Douleur et catharre sont les premiers symptômes réguliers, qui attirent l’attention du médecin ou du patient sur quelque chose qui va mal, et la douleur et la catharre ne sont pas la maladie. Quand la cause de la douleur est trouvée, il est aussi trouvé un symptôme et non pas une maladie. Et cela est vrai jusqu’au bout.

Il ne faut pas s’étonner que les médecins soient rendus perplexes lors de leur quête de la maladie parce qu’ils ont confondu les symptômes et la maladie. Le fin mot de l’histoire est qu’il n’est pas possible de mettre le doigt sur la fin d’une série de symptômes et de dire : « C’est une maladie ». Au début de cette analyse nous avons montré que le mal de tête n’est pas une maladie ; et lorsque nous avons fini, nous avons trouvé que l’hémorragie ou l’apoplexie n’est pas une maladie ─ ce n’est que la continuité des symptômes primaires.

« La maladie se manifeste à nous que par les symptômes qu’elle produit ». Cette affirmation atteste, de manière tacite, qu’il y a des maladies et des symptômes et que par le biais des symptômes nous pouvons trouver la maladie. Quand nous enteprenons de comptabiliser les symptômes, qui conduisent à la maladie, nous sommes soumis au dilemme de l’alpiniste, qui, à l’arrivée au sommet de la montagne, trouve d’autres sommets, et de plus hauts, de plus en plus éloignés.





Dernière édition par Luc le Mar 26 Juin 2012 - 21:05, édité 2 fois

Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOXÉMIE (la) expliquée (par John H. Tilden M.D.)

Message  Luc le Mar 26 Juin 2012 - 17:36



Tilden poursuit :

Le médecin, qui peut guérir une maladie par la connaissance de ses principes, peut guérir par les mêmes moyens toutes les maladies du corps humain, parce que leurs causes sont les mêmes. (...)

La Nature ─ notre subconscient ─ a plein monopole sur le pouvoir de guérir. Le guérison est la prérogative de la nature, et elle ne peut pas, si elle le voulait, déléguer ce pouvoir aux docteurs ou aux académies de la science médicale. (...)

Une femme à la santé fragile devint ma patiente après avoir souffert de migraine durant vingt deux ans et prenant plus ou moins de médicaments de confort prescrits par vingt deux médecins différents ─ quelques uns largement connus, dont un, neurologue de renom national, la majorité d’entre eux lui disant qu’il n’était pas possible de guérir. Ma prescription fut : Plus de tabagie, repos alité, jeûne. (...)

Le soulagement médicamenteux, de quelque origine, fait échec à l’élimination et empêche l’organisme humain de se nettoyer. Dans ce cas de migraine, chaque fois qu’une crise d’élimination se développait, le médecin refermait les portes de sortie et les barrait avec l’aide de la morphine. Ma prescription renversa le processus, elle ouvrit toutes les portes, avec pour résultat qu’elle n’eut plus jamais d’autre mal de tête après celui que le bain chaud soulagea. (...)

Chaque soi-disant maladie est une crise de Toxémie, ce qui signifie que la toxine s’est accumulée dans le sang au-delà du seuil de tolérance, et la crise, la soit-disant « maladie » ─ appelez-la rhume, grippe, pneumonie, mal de tête, ou fièvre thyphoïde ─ est une élimination salutaire. La nature fait tout son possible pour libérer le corps de ses toxines. Tout traitement qui fait opposition à cet effort d’élimination déroute la nature dans son effort d’auto-guérison. (...)

quand la nature n’est pas entravée par l’intervention de professionnels empressés, les personnes malades peuvent vraiment dire, quand la crise de nettoyage est terminée : « J’ai traversé un bon état de maladie ». (...)

Le repos, la chaleur, l’air frais et le calme aident à la guérison. (...)




Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOXÉMIE (la) expliquée (par John H. Tilden M.D.)

Message  Luc le Mar 26 Juin 2012 - 21:01




Le cancer, la tuberculose, la maladie de Bright et toutes les maladies chroniques étaient autrefois d’innocents rhumes « soulagés », qui se répétaient et qui étaient « soulagés » à nouveau, et à nouveau, accompagnés à chaque fois d’un affaiblissement constitutionnel plus grand, et d’une plus grande tolérance à l’intoxination et à l’empoisonnement, nécessitant le recours à de plus grandes surfaces de muqueuses pour éliminer les toxines. (...)

Toutes les soi-disant maladies sont un ensemble complexe de symptômes, qui résultent de crises de toxémie répétées. Elles n’ont pas d’existence propre. Dès que la toxémie est jugulée, elles disparaissent, à moins qu’un organe ne soit dégénéré suite aux innombrables crises. À chaque modification organique, si l’organe n’est pas détruit, sera surmontée en corrigeant sa vie et en se libérant des causes de la toxémie. (...)

Quand nous saurons comment l’homme est fait, nous comprendrons les lois de son être ; et il ne sera plus condamné à mourir d’apoplexie, de calcul vésiculaire ou rénal, d’artéro-sclérose, ou de toute autre soi-disant maladie résultant de la transgression des lois de son corps et de son esprit. (...)

Si nous savons tout d’une maladie, alors nous savons tout au sujet de toutes les maladies. Nous dirons tout au lecteur à propos de la toxémie, et puis il devrait tout savoir de toutes les maladies ; parce que la toxémie est la cause basique de toutes les maladies.

John H. Tilden md


Luc
Admin

Messages : 3467
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOXÉMIE (la) expliquée (par John H. Tilden M.D.)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum