3em Jeune, le plus long possible

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Mer 29 Jan 2014 - 16:37

Bonjour,

Je suis votre forum depuis environs un an, à la date ou j'ai fais mon premier jeûne. Pour présenter rapidement d'où je viens : j'ai 23 ans, je suis végétarienne (presque "lienne") depuis 2 ans et demi et j'ai une bonne hygiène de vie en général. Par contre j'ai pris énormément de médicaments dans mon enfance et beaucoup d'antidépresseurs et calmants dans mon adolescence et j'ai tendance à l'hyperphagie-boulimique depuis cette époque ce qui m'a amené à peser 120kg pour 1m80 à 19 ans.

J'ai depuis perdu du poids : je suis aujourd'hui à 95kg et plutôt musclée, et ce sans régimes. Uniquement en me reconnectant à mon instinct alimentaire, en réapprenant à sentir quand j'ai faim ou pas... Et en changeant doucement mais en profondeur mon alimentation, le dernier mot étant mon instinct : si mon instinct me dit que le gluten ne me fait pas de mal aucun livre ne me fera changer d'avis ! Du coup sans dogmes ou obligations je suis passée d'une alimentation carnée avec beaucoup de sucre et de produits transformés à une alimentation ou je cuisine presque tout depuis les produits de base, avec beaucoup de cru et d'aliments fermentés. Ce qui n'empêche pas de parfois avoir des crises hyperphagiques lorsque je suis stressée, simplement elles seront vers des gâteaux faits maisons et du beurre d'amande plutôt que des produits industriels...

Une partie de ces changements alimentaires ont eu lieux lors de ces derniers mois, à la suite de mon premier et de mon deuxième jeûne, car bien que j'ai rapidement repris tout le poids perdu (plus même après le premier) je me suis mise à voir ma relation avec la nourriture complètement différemment et j'ai eu beaucoup plus de facilité à sentir ce que mon corps voulait réellement.

Mon premier jeûne, en février 2013, à été très instinctif : suite aux fêtes de fin d'année je me sentait très mal et voulait absolument "arrêter de manger". Je ne connaissait du jeûne que le nom et votre forum m'a aidé à y voir clair. Surtout il m'a aidé à ne pas paniquer lors des symptômes de détoxination très forts que j'ai eu : né qui coule pendant 5 jours puis de très violentes douleurs au ventre et au foie qui m'ont forcé à arrêter après 6 jours.

Après cela j'ai fait 7 nettoyages du foie avec des intervalles de 2 à 3 semaines d'après la méthode d'Andreas Moritz (Sulfate de Magnésium, huile d'Olive et jus de pamplemousse). Vu la taille et le nombre des calculs qui sont sortir j'ai mieux compris mes violentes douleurs lors du jeûne !

J'ai ensuite travaillé dans une boulangerie. Le résultat : prise de poids (j'étais à 85 kg autour de mon premier jeûne, 100 à la fin de mon contrat en boulangerie...) mais surtout retour de mes addictions alimentaires : produits transformés, sucre, produits laitiers...
J'ai donc terminé mon contrat par un jeûne de 11 jours. Celui-ci s'est très bien passé sur le plan physique, mais a été une vrai secousse sur le plan psychologique. J'ai vraiment pu observer les différents types de "faim" : vouloir manger par ennuie, par compensation, par nervosité, par addiction etc... Je comptait le faire durer 21 jours voir plus mais une invitation m'a dissuadée d'aller plus loin...

Après ça mon alimentation s'est améliorée progressivement sans que je fasse d'efforts et j'ai re-perdu 5kg (peut être plus, je ne me suis pas pesée depuis quelques semaines). Aujourd'hui je cuisine presque tout, même ma "junk-food" : pizza, gâteaux, "nutela"... sont faits maisons à partir de produits bio. Une pizza au levain bio couverte de légumes je ne sais pas si c'est vraiment de la junk-food d'ailleurs.

Bref, désolée pour le roman. C'était pour donner la toile de fond.

Aujourd'hui j'en ai donc marre de ressentir le besoin d'un jeûne long depuis un an et de toujours avoir une bonne raison pour ne pas le faire/arrêter. Période d'anniversaires, période trop occupée, période trop sociale, période des fruits...

J'ai donc arrêté de manger lundi 27 à minuit et fait mon premier jour de jeûne hier. J'espère tenir le plus longtemps possible et que ce sujet ne devra pas être déplacé dans une autre section...

Mes buts pour ce jeûne sont :

- Guérir mes dents (plusieurs petites caries que les précédents jeûnes ont arrangées mais pas complètement guéries)
- Faire disparaître mes nodules dans mes seins (rien d'inquiétant mais je préférerais sans)
- Améliorer l'état général de ma peau (acné, vergetures...)
- Arrêter d'être "sensible des bronches" : au moindre truc j'ai le nez qui coule ou je tousse plusieurs jours.
- Perdre mes graisses : tant pis si je les reprends derrière, je veux au moins que les toxines et médicaments qui y sont enfermés depuis des années s'en aillent.
- Me nettoyer l'esprit : des tas de souvenirs et autres ont déjà commencés à remonter et à être "nettoyés". Je vais faire attention à passer un maximum de temps au calme pour ça.

Bref je n'ai pas de maladie aiguë bien visible mais je souhaiterais faire un vrai reboot, physique et mental. Pour ça je pense que 3 semaines minimum seraient nécessaires mais je vais voir.

J'espère surtout ne pas perdre la motivation ou avoir de "bonne raison" d’arrêter que je n'ai pas vu venir !

Voilà voilà, je me suis dit que partager ici mon expérience et mes ressentis et lire ceux des autres m'aideraient à rester motivée.

Merci en tous cas pour ce forum qui est une mine d'informations,

luthi

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Mer 29 Jan 2014 - 17:11

Ah oui et j'ai faillit oublier, dans les buts du jeûne il faut en rajouter un psychologique :

- Avancer dans la disparition de mes tendances boulimiques en trouvant d'autres façons de gérer le stress et l'ennuie. J'ai déjà bien avancé cet été et j'espère aller plus loin encore

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Mer 29 Jan 2014 - 21:46

Deux observations déjà :

- J'alterne entre hyperactivité (muscles qui se contractent, envie d'aller à la salle de sport, impossibilité à rester allongée...) et grande fatigue.

J'espère dormir beaucoup par la suite parce que cuisiner est un de mes principaux hobby et je m'ennuie horriblement...

- J'ai de très fortes douleurs au ventre qui apparaissent et disparaissent. Je ne pense pas que cela puisse être l'autolyse vu que je n'en suis qu'à deux jours. Peut-être que mon système digestif n'a pas l'habitude de digérer complètement? Je verrais si ça dure au delà des premiers jours.

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Jeu 30 Jan 2014 - 10:10

Bienvenue à nouveau sur le forum!

Il est un  peu mystérieux que tu aies de la difficulté à maintenir un poids stable, puisque tu es végétarienne (presque végétalienne) depuis plus de deux ans.

Tant qu'aux réactions ressenties, il est bien difficile de savoir à quoi elles sont dues précisément.  Les réactions sont nombreuses et variées d'un jeûneur à l'autre et même chez une même personne.
"Non seulement les jeûnes diffèrent-ils d'une personne à l'autre, mais une même personne ressentira des réactions différentes d'un jeûne à l'autre.

Avec le temps,notre état physiologique change. Notre corps est plus ou moins intoxiqué selon le niveau de stress et de fatigue et les écarts alimentaires auxquels nous le soumettons. (...) C'est pourquoi le deuxième ou le trosième jeûne d'une personne différera du premier et portera le sceau de son état physiologique du moment.

Un autre phénomène explique les changements ressentis d'un jeûne à l'autre: plus on jeûne, plus l'autolyse se déroule à des niveaux profonds. (...)

La pratique du jeûne présente un avantage incontestable: tous les organes et les tissus sont sujets à l'autolyse. Quel que soit le lieu de l'infection, nos 100 000 kilomètres de vaisseaux sanguins y ont accès et livrent à chaque cellule l'oxygène et les nutriments essentiels à sa régénération. (...)

Puisque les jeûnes se suivent et ne se ressemblent pas, signalons enfin que pour bien des gens, le jeûne se déroule sans malaise. (...) Bien qu'elles ne ressentent pas nettement les processus de détoxication qui s'opèrent en elles, ceux-ci sont incontournables: en jeûne total, l'organisme n'a pas le choix de faire l'autolyse de ses réserves et de ses structures endommagées, car il doit trouver des énergies pour survivre." (Boudreau)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jeûner est rarement facile, même si certains s'en accomodent très bien, pour beaucoup il est relativement difficile, autant physiquement que mentalement. Ça nous prend du courage pour le débuter et de la volonté pour persévérer.

Bon courage!


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Jeu 30 Jan 2014 - 11:18

Luc a écrit:Bienvenue à nouveau sur le forum!
Il est un  peu mystérieux que tu aies de la difficulté à maintenir un poids stable, puisque tu es végétarienne (presque végétalienne) depuis plus de deux ans.
Pour la prises de poids, j'ai remarqué que même dans mes périodes très boulimique je prends du poids bien plus lentement qu'avant. Donc le végétarisme a bien un avantage là dessus. Mais même en mangeant végétale, quand je suis stressée j'ai l'habitude de préparer un gâteau végétalien que je mange en entier en couvrant chaque tranche de beurre d'amande et de confiture. Si c'est une fois par semaine ou rien mon poids ne change pas, je mange juste moins le lendemain. Mais si je suis en période de gros stress ça devient quotidien et là je prends des kilos... Et si je tente d'empêcher la chose en ne préparant pas de gâteau je mange juste le beurre d'amande et la confiture à la cuillère. Bref il faut que je prenne le problème à la source.

C'est pour ça que je veux me désintoxiquer psychologiquement: apprendre à gérer le stress autrement que par la nourriture
Luc a écrit:
Bon courage!
Merci !

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  filipo le Jeu 30 Jan 2014 - 13:41

Bonjour Luthi,
Je connais depuis l'adolescence des problèmes d'hyperphagie et comprend très bien ta problématique. Mais je fais de vrais avancées libératrices, avec bien sûr des périodes de stagnation ou de recul. Et je me suis rendu compte de certaines choses et fonctionnements :
- Si on fait de la boulimie en période de stress, il faut organiser son existence pour se mettre le moins possible dans des situations de stress
- Lors d'une crise de boulimie et après on augmente encore le stress par la culpabilité et le sentiment de ne rien pouvoir faire contre quelque chose qui, on s'en rend bien compte (et c'est ça le plus dur) que c'est absurde et destructif. Il faut accepter, accepter et accepter ce qui est, accepter même de se faire du mal ou de se détester, lâcher prise et prendre plaisir à manger lors d'une crise, savourer chaque bouchée et bien mâcher, se régaler, dans l'amour de soi, même si l'on mange énormément. La digestion est bien plus facile et surtout l'on a pas à digérer la culpabilité.
- Il ne faut rien se refuser, ne se conformer à aucun dogme alimentaire (régime des groupes sanguins, végétarisme, équilibre acido-basique etc...), ne se faire aucune frustration, être complètement libre. Les maîtres mots sont PLAISIR, PLAISIR et PLAISIR.
- Un jour l'équilibre viendra, il ne faut pas le chercher le convoiter ou être pressé, sous peine de le voir s'éloigner encore plus.
- Et toujours accepter, s'accepter, accepter son corps comme il est, comme il a été, comme il sera, de manière inconditionnelle et pour toujours et se le dire à haute voix et même devant le miroir, face à face, 10, 100, 1000 fois par jour. Et on fini par renverser la vapeur, on passe de la détestation de soi au doute puis à l'espoir puis à une vie pleine et riche, nourrissante (!).
Patience, joie et amour.
Pour finir 2 maximes récoltées ça et là : "Tout ombre voit son jour", "Accepte les saisons de ton coeur "
Filipo

filipo

Messages : 5
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Jeu 30 Jan 2014 - 13:56

Merci Filipo

En majeur partie ce que tu me dis est déjà fait.

Le végétarisme est instinctif, du jour au lendemain je me suis retrouvée incapable de manger de la viande sans avoir la nausée. Je n'avais jamais aimé les œufs, mangeait déjà très peu de produits laitiers... Bref cuisiner végétalien ne m'a demandé aucun effort. C'est pour ça que je dis que je mange vraiment sans aucun dogme ou règle au dessus de mon instinct. J'aurais du rajouter : et de mon plaisir ! D'ailleurs quand je vais chez mes parents (en Savoie) je commence par un raid sur la réserve de fromages et je repars avec quelques fromages de chèvre dans mon sac. ^^

J'ai bataillé des années avec des régimes stupides qui ont empiré le problème et m'ont fait prendre de plus en plus de poids. Finalement c'est avec la méthode Zermati (se reconnecter à ses sensations alimentaires et ne plus écouter les règles extérieurs) que j'ai perdu du poids : 40 kg en 3 ans !

Mais surtout la "méthode Zermati" m'a permis de perdre toute culpabilité. Maintenant quand je mange mes gâteaux couverts de beurre d'amande et confiture je ressent avant tout du plaisir. Du coup je mange "trop", mais jamais au point de me sentir mal comme ce pouvait être le cas quand je me sentait coupable.

Enfin bref je m'aime et j'aime manger

Le but de ce jeûne n'est vraiment pas de maigrir (même si j'espère perdre un maximum de "vieilles graisses" que je referais sans doute ensuite). Ça n'est pas non plus de "m'habituer à ne pas manger" ou quoi. Il s'agit d'apprendre à gérer le stress autrement que par la nourriture et de regarder en face les pensées et autres qui m'amènent à manger. Parce qu'en n'ayant pas de gâteau pour les cacher, des souvenirs et autres commencent déjà à remonter : j'ai eu des rêves très étranges ces deux dernières nuits...

Je pense que si ma relation à la nourriture était celle que j'avais il y a quelques années faire un jeûne serait catastrophique pour mon poids : je ferais crise sur crise en en sortant ! Mais suite aux deux jeûnes précédents j'ai vu qu'au contraire il faut de plus en plus de stress pour me faire criser.

En tous cas merci pour tes encouragements !

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Ven 31 Jan 2014 - 9:30

Jour 4 :

Le travail sérieux commence on dirait !

Alors voilà déjà les choses qui m'étaient déjà arrivées lors de mes précédents jeûnes :
- Depuis hier soir j'alterne suées et frissons avec un froid "de l'intérieur".
- J'ai des douleurs qui vont et viennent dans le ventre
- Je me suis réveillée en me sentant sale et ma chambre puait. J'ai donc fait un gommage (me suis frottée avec du sel fin humide) pendant ma douche parce que c'était intenable.
- J'ai un mauvais goût dans la bouche. j'hésite à me brosser les dents au xylitol (sucre de bouleau bon pour les dents) : j'ai peur que mon corps me redonne faim à son contact.
- J'ai des douleurs au dos
- J'alterne entre grande clarté d'esprit et incapacité à me concentrer.

Une chose qui était arrivée à la fin du second jeûne (je suppose donc que ce jeûne reprends là ou j'en étais):
- Une sensation désagréable de "chatouillis" au niveau du sternum. Pour l'instant elle est acceptable, elle était presque intenable en Juillet.

Et enfin des choses complètement nouvelles :
- J'ai eu des crampes aux cuisses la moitié de la nuit (du type que j'ai parfois, j'espère que le problème est en train de se régler...)
- Mon genoux gauche est gonflé (je m'étais blessée l'année dernière et il n'avait pas bien cicatrisé).
- J'ai encore eu des rêves très étranges liés à mon enfance et qui me laissent une impression "thérapeutique".

Aussi j'ai mes règles depuis ce matin, mais ça fait 27 jours depuis les dernières donc c'est normal. Lors des précédents jeûnes les règles avaient été déclenchée en avance mais après 6 jours voir plus.

Et sinon je pense régulièrement à la nourriture, à ce que j'aimerais manger quand je terminerais le jeûne... Mais ça n'a rien d'obsessionnel comme ça pouvait l'être lors du premier jeûne.

Voilà pour mes observations !



luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Ven 31 Jan 2014 - 10:20

Finalement ... rien d'anormal à toutes ces réactions diverses, l'autolyse fait son travail et bien malin qui peut prédire les suivantes!  Comme on le sait, d'un jeûne à l'autre, certaines réactions sont semblable mais de nouvelles peuvent apparaitre.  Tant que c'est supportable on essait d'endurer.  Si ça devient trop intense, on peut appliquer de la chaleur aux endroits douloureux ou prendre un peu de jus de fruit afin de diminuer l'autolyse.  Les maux de dos et de jambes sont presque communs à tous les jeûneurs.  Certains suent beaucoup d'autres pas!!! Bizarre!

Mosséri suggère de boire d'avantage d'eau si nous avons des réactions dérangeantes. Cependant, surtout si nous avons la nausée, pour certains, boire l'augmente.

Bon courage!

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Ven 31 Jan 2014 - 11:05

Mosséri suggère de boire d'avantage d'eau si nous avons des réactions dérangeantes. Cependant, surtout si nous avons la nausée, pour certains, boire l'augmente.

Merci

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Sam 1 Fév 2014 - 10:42

Jour 5 :

J'ai commencé 24h et quelques de jeûne sec hier vers 18h. J'arrêterais dans la soirée je pense.

J'ai oublié de dire que j'ai pris l'habitude après un gros repas qui me fait me sentir mal de jeûner à sec 24h puis à l'eau et aux jus 24h. J'ai aussi fait le test de jeûner à sec 3 jours en octobre pour me libérer de ma peur de la soif et ça a très bien marché !

Bref, mes réactions depuis hier :
- Impression que mon ventre est "plié en deux" quand je suis allongée (impression que j'avais parfois lorsque j'étais obèse).
- Mon genoux gauche continue à gonfler/dégonfler régulièrement
- Douleurs qui vont et viennent du côté des dents et de la mâchoire
- Pareil pour les mains, les pieds, les poignets et les chevilles
- Douleurs type migraine hier soir (ado j'étais migraineuse)
- Je ne peut pas me lever trop vite sous peine de chute de tension

Et sinon les bonnes nouvelles :
- Je ne me mouche presque plus
- Mes règles ne sont pas douloureuses
- Les crampes au cuisses ont l'air terminées
- Les douleurs au dos sont bien plus légères
- Je me sent très calme
- J'ai réalisé que j'ai assez d'énergie pour travailler. Je me disait que je mangerais peut-être une pomme ou quoi avant chaque rendez-vous avec un client mais on dirait que ça ne sera pas nécessaire. (Je suis magnétiseur et je travail sur rendez-vous. Je n'avais personne cette semaine mais plusieurs rendez-vous celle qui vient).

Et au niveau de mon objectif de perte de graisse :
- Je minci assez rapidement. Je n'ai pas de balance mais en tour de hanche (hauteur du nombril) je suis passée de 120 à 106 cm.

Sinon j'ai rendez-vous pour un tatouage aux mains Jeudi. Le bon côté du jeûne c'est que mes veines sont de moins en moins visibles sur les mains. Le mauvais côté c'est que je suis plus sensible que d'habitude. Je verrais donc si j'ai quand-même ma super tolérance habituelle à la sensation du tatouage ou pas. Dans tous les cas je connais mille et un exercices de relaxation et méditation à faire si j'ai trop mal...

Et si je jeûne jusqu'au tatouage je n'aurai normalement pas de problème à jeûner jusqu'à 14 jours : pour qu'un tatouage aux mains cicatrise bien il faut utiliser ses mains le moins possible. Donc me reposer beaucoup, ne pas cuisiner, ne pas manger... tout ça devrait être plutôt bon !

Je me suis renseignée et je n'ai trouvé aucun témoignage de personne dont le jeûne a détruit leurs tatouages. Au cas où je ferais des méditations/visualisations pour bien demander à mon corps de l'accepter comme sien mais ça devrait aller. J'en serait à mon 10em jour si tout se passe bien.

Voilà pour les nouvelles

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Dim 2 Fév 2014 - 11:05

Jour 6 :

J'ai recommencé à boire hier vers 20h30.

Mes observations sur les dernières 24h :

Agréables :
- Globalement je me sens bien, juste un peu plus faible physiquement qu'hors-jeûne. Par contre mentalement je suis plus calme, plus lucide, bref je me sens bien mieux que d'habitude !
- Depuis avant hier soir je n'ai plus de mauvais goût dans la bouche. Je dirais que j'ai maintenant un "goût d'eau".
- Ma langue est encore blanche mais beaucoup moins qu'au début. Mes dents ont cessé de se couvrir d'une substance pâteuse, je ne ressent pas le besoin de les brosser.
- Je n'ai plus besoin de me moucher ou quoi
- Je continue à mincir de façon globale (visible par mes vêtements, mon visage et mon mètre ruban) mais aucune idée de mon poids. Je pense que j'irai me peser en pharmacie une fois mon jeûne terminé.
- Ma cellulite a déjà presque complètement disparu, enfin j'ai la chance d'en avoir très peu en général.

Neutres :
- J'ai encore régulièrement froid mais rien de trop fort ou désagréable.
- J'ai parfois de forts gargouillis dans le ventre mais ils ne me font pas penser à de la faim

Désagréables :
- J'ai régulièrement des maux de tête, mais ils s'en vont rapidement.
- J'ai des ganglions douloureux qui apparaissent et disparaissent autour de ma gorge.
- j'ai toujours ces douleurs qui vont et viennent dans tout le ventre, décidément il y a des réparations à faire !
- Mes articulations me font régulièrement mal, gonflent et dégonflent (surtout les chevilles, les genoux et les poignets). Je n'ai jamais eu de problèmes d'articulation mais je suppose que ma période d'obésité les avait mises à rude épreuve.
- Les douleurs au dos pendant la nuit qui me réveillent et me forcent à changer de position... Impossible de trouver une bonne position. Quand je me lève mon dos craque dans tous les sens. Par contre ensuite la journée il ne me fait pas mal. Je suppose qu'il a aussi été mis à rude épreuve par mon obésité (et avant ça par ma croissance très rapide).
- Mes yeux me piquent, qu'ils soient ouverts ou fermées, avec ou sans lumière. Très désagréable et ça rend s'endormir difficile.

Mon rythme de vie, globalement :
- Je me réveil et me rendors plusieurs fois à partir de 8h du matin et finalement je me lève vers 13/14h.
- Je prends une douche, bois, vais sur l'ordinateur, si j'ai des sorties à faire je les fait et toutes mes activités sont terminées entre 17h et 19h. Si je suis "active" plus longtemps c'est pour des réunions ou conférences où je n'ai qu'à rester assise et où j'ai peu de marche à faire pour rentrer.
- Ensuite jusqu'à 3h du matin je dors, me réveil, lis, vais sur l'ordi, traîne au lit, me rendors, me re-réveil...
- Finalement je m'endors vers 3h pour un sommeil inconfortable mais très réparateur et ne me réveil plus avant 8 ou 9h.
Bref, un rythme que je considérerais normalement comme affreusement ennuyeux et intenable mais qui me convient. Je n'ai juste pas envie de faire plus...

Sinon hier j'ai fait faire un piercing que je voulais depuis longtemps : à la lèvre (enfin en dessous). Je me suis dit que vu que ce piercing nécessite d'être très prudent avec l’hygiène buccale et la nourriture pendant quelques semaines autant le faire quand je ne mange pas et cicatrise vite. J'ai demandé à mon corps de l'accepter (méditation, visualisation) pour ne pas faire de rejet. Advienne que pourra ! Pour l'instant ça semble très bien aller.

Aussi j'ai acheté hier du jus de fruit et de la compote bio pour le cas-où je doive manger "en urgence" : si je me sens horriblement faible à quelques heures d'un rendez-vous avec un client par exemple. Encore une fois on verra bien !

Mais chaque jour qui passe est plus facile, autant physiquement que psychologiquement (de moins en moins envie de manger). Du coup j'ai espoir de réussir enfin un jeûne avec 24h par année de vie (23 jours pour moi).

Voilà voilà

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Dim 2 Fév 2014 - 22:07

luthi a écrit: Et sinon les bonnes nouvelles :
- Je ne me mouche presque plus
- Mes règles ne sont pas douloureuses
- Les crampes au cuisses ont l'air terminées
- Les douleurs au dos sont bien plus légères
- Je me sent très calme

On peut noter de bonnes améliorations à certains niveaux. Néanmoins, selon tes dires, il semble que tu sois relativement active, ce qui peut retarder la régénération. Il est vrai que Shelton écrit que pour les gens en surplus de poids, une certaine activité physique peut être exécutée mais, si nous cherchons à régler des problèmes de santé, le repos est primordial.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Lun 3 Fév 2014 - 8:08

Luc a écrit:
On peut noter de bonnes améliorations à certains niveaux.  Néanmoins, selon tes dires, il semble que tu sois relativement active, ce qui peut retarder la régénération.  Il est vrai que Shelton écrit que pour les gens en surplus de poids, une certaine activité physique peut être exécutée mais, si nous cherchons à régler des problèmes de santé, le repos est primordial.
Je me repose tout de même environs 15h par jours au lit, et le reste est majoritairement assis. Je passe très peu de temps debout et encore moins à marcher ! Vraiment je ne crois pas m'être autant reposer à part les rares fois où j'ai été très malade.

Jour 7 :

Cette nuit je pense que j'ai atteins un nouveau pallier :
- Douleurs très forte à la cuisse droite (moi qui espérait que c'était terminé...)
- Douleurs au foie accompagnées de gargouillis désagréables
- Je me suis réveillée le dos et les épaules couvertes de boutons
- Douleurs au cœur et à la poitrine
- Sans compter celles qui vont et viennent dans le ventre depuis le début
Je ne pensait pas avoir autant de réparations nécessaires ! Je suis surprise par le ventre surtout : je n'ai aucun problème de digestion et j'ai rarement mal au ventre d'habitude... Enfin c'est le principe du jeûne préventif d'éviter les maladies avant qu'elles ne soient visibles.

Sinon deux remarques :
- Hier soir mes règles étaient d'un noir d'encre. Jamais vu ça. (J'utilise une mooncup donc je sais à quoi elles ressemblent d'habitude).
- Mon piercing a la lèvre a l'aspect qu'il devrait avoir après 5 à 7 jours, pas 2.

Et sinon sur les bonnes nouvelles :

- J'ai de plus en plus d'énergie lorsque je suis levée
- J'ai de moins en moins de mal à rester allonger sans rien faire d'autre que rêvasser, je m'ennuie de moins en moins
- Je n'ai pas écouté de musique depuis le début du jeûne (c'est quelque chose que je fait d'habitude par addiction, pour me remplir la tête, et non pas par plaisir...) Avec un peu de chance je pourrais redécouvrir le plaisir de la musique !
- Je suis toujours super calme

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Mar 4 Fév 2014 - 10:15

Jour 8 :

Les observations :
- Hier soir je suis allée à la selle pour la première fois depuis le début du jeûne
- Hier soir et cette nuit j'ai eu régulièrement des douleurs à la poitrine et je me sentait très nauséeuse
- Cette nuit j'ai eu de fortes douleurs au ventre, plus forte que tout ce que j'avais eu jusqu'à présent pendant le jeûne. Parfois accompagnées de gargouillis et de pointes de douleur au foi. Du coup je me suis endormie vers 3h (je m'étais couchée dans le noir vers 21h).
- Au réveil (12h) mon ventre me faisait beaucoup moins mal. Par contre ma langue était très blanche.

De ce que j'ai pu lire ici ces symptômes correspondent à des problèmes au foie et aux intestins en train de se résorber :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je ne pensait pas avoir de tels problèmes...

- Sinon j'ai eu des pensées de nourriture et surtout de cuisine hier soir pendant plusieurs heures...
- La peau de mon front pèle (là ça ne me rappel aucune maladie de peau ou quoi que j'ai pu avoir).
- Et mon piercing continue de cicatriser à vitesse grand V.

Voilà voilà.

Mine de rien même les difficultés sont motivantes : quand je ressent ces douleurs je me dis que je "couvait" de sacrés problèmes et qu'il vaut mieux laisser mon corps finir de les régler...

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Mar 4 Fév 2014 - 12:17

luthi a écrit:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mine de rien même les difficultés sont motivantes : quand je ressent ces douleurs je me dis que je "couvait" de sacrés problèmes et qu'il vaut mieux laisser mon corps finir de les régler...

Voilà la bonne attitude à avoir concernant les malaises ressentis.

Le Dr Isabelle Moser qui exécuta un jeûne de 42 jours écrivait :

Au cours des dernières semaines de jeûne hydrique, je devins très attentive à mon épaule droite. A deux reprises dans le passé, je m'étais cassé l'épaule et fortement abîmé les ligaments et les tendons en chutant tête la première par dessus le guidon de mon vélo. La nuit, alors que j'étais parfaitement immobile, je ressentais "toute une équipe de lutins, armés de pics et de pelles, au travail" dans l'articulation en cours de réparation majeure.

Cette activité n'était pas parfaitement agréable, mais je savais que c'était un travail constructif, pas destructif, aussi j'accompagnais l'équipe au travail par l'entremise de mon esprit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Mer 5 Fév 2014 - 15:36

Luc a écrit:Voilà la bonne attitude à avoir concernant les malaises ressentis.
Merci !

Jour 9 :

Hier soir je suis allée me coucher très fatiguée, mais je me suis quand même endormie vers 2h.

Cette nuit j'ai juste très bien dormi, et aujourd'hui ma langue est rose sur les côté.

- Mes règles se terminent enfin (c'est rare qu'elles durent plus de 3 jours, là ça aura fait 6).
- Pour le ventre j'ai encore des pointes de douleurs et j'ai quelques hoquets, mais rien de trop fort.
- Mon genoux gauche continue à gonfler/dégonfler et il lui arrive de craquer (décidément ses réparations prennent du temps...)
- Ma clavicule gauche m'a lancé deux trois fois (j'ai eu des problèmes d'épaule plusieurs années)
- J'ai l'impression que les nodules dans mes seins "se désintègrent" (se divisent en petit morceaux), mais je vais attendre de voir pour être sure.
- J'ai régulièrement une "grosse faim" qui se calme dès que je bois de l'eau.
- Et toujours ces ganglions dans la gorge qui apparaissent et disparaissent.

Aujourd'hui j'ai travaillé une heure et marché une heure. Je suis rentrée fatiguée mais en me sentant toujours très calme. J'ai vu une amie qui m'a dit que j'étais une publicité vivante pour le jeûne et qu'elle essayerait sans doute au printemps !

Demain après-midi je serais chez le tatoueur pour des tatouages sur les deux mains. Ça devrait me donner la motivation pour aller à deux semaines parce que j'aurai peur d’abîmer le tatouage en bougeant trop les mains pendant plusieurs jours (Je suis ultra prudente avec mes nouveau tatouages...)

Sinon psychologiquement je continue à faire des rêves étranges, et je me suis aujourd'hui excusée face à quelqu'un que je n'osait plus regarder en face depuis quelques temps... Il y a un vrai nettoyage là aussi.

Voilà tout, je suis vraiment motivée pour continuer 23 jours voir plus. J'espère qu'aucun imprévu ne me fera obstacle !

Bonne soirée,

luthi


Dernière édition par luthi le Ven 10 Juil 2015 - 22:17, édité 1 fois

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Jeu 6 Fév 2014 - 7:57

Dernier poste avant quelques jours ans internet :

Jour 10 :

- J'ai à nouveau très bien dormi cette nuit. J'ai pu dormir dans les positions que je voulais sans craindre de douleurs au dos, aux côtes, aux jambes... Je n'ai plus cette sensation d'être "pliée en deux" lorsque je dors sur le côté.
- Ma jambe gauche m'a lancé deux ou trois fois mais rien de trop fort
- Mes douleurs au ventre continuent de s'estomper
- La partie "rhume" semble bien finie

Donc on dirait que le plus gros du nettoyage est fait ! J'espère que mon corps va maintenant s'attaquer à mes nodules et autres kystes et que je ne découvrirait pas que d'autres problèmes plus urgents se cachaient...

Bonne journée et à dans quelques jours !

luthi

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Jeu 6 Fév 2014 - 9:53


Tout semble évoluer positivement, les résultats finaux devraient être très intéressants.

Bonne continuité et surtout, reposes-toi bien!




Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Sam 8 Fév 2014 - 12:46

Finalement je peut utiliser internet aujourd'hui.

luc a écrit:Bonne continuité et surtout, reposes-toi bien!
Merci merci !

Jour 12 :

Observations de ces derniers jours :
- Les 3 derniers jours j'ai eu une forme normale. De plus en plus d'énergie même. Alors qu'au 8em jour je devait faire des pauses à chaque pallier pour monter les 4 étages jusqu'à chez moi, je les aient montés normalement et sans essoufflement aujourd'hui.
- J'ai eu plusieurs fois une très forte "faim", qui a parfois duré plusieurs heures ! Très difficile à supporter, boire parvenait à peine à calmer la chose.
- Mon genoux semble avoir terminé de "gonfler/dégonfler" régulièrement, enfin on verra bien.
- Plus aucune douleur au ventre depuis quelques jours.

Au niveau de mes objectifs de départ :
- Mes urines sont claires, ma langues toujours blanche mais peu chargée (avec un "goût d'eau" dans la bouche et aucun goût désagréable). Je suppose donc que le gros du nettoyage est terminé.
- Mes petites caries semblent avoir disparues, les grandes avoir réduit de taille.
- Ma peau est claire, ça fait des années que je ne l'ai pas eu aussi lisse. Même mes rides de fatigue disparaissent !
- J'ai perdu toutes mes graisses "molles", il reste de la chair bien ferme. À la limite je m'en fou de combien je pèse maintenant : au moins je sais que c'est du tissu sain.
- Je me sens toujours incroyablement calme, j'ai retrouvé de la concentration, plusieurs addictions ne me font plus envie... Bref un grand mieux être psychologique.
- Énergétiquement (là ça ne parlera pas à tout le monde mais je partage) : des blocages ont sauté (ça n'a pas forcément été agréable sur le coup) et j'ai vraiment passé un cap.

De mes objectifs de départ il reste donc :
- Faire disparaître mes nodules dans mes seins (rien d'inquiétant mais je préférerais sans).
Ils ont diminués mais sont toujours présents. On verra si ils disparaissent d'ici la fin du jeûne ou pendant la réalimentation.

Et à vérifier :
- Arrêter d'être "sensible des bronches" : au moindre truc j'ai le nez qui coule ou je tousse plusieurs jours.
Là il va falloir attendre la période des foins pour voir si c'est bon !
et :
- Avancer dans la disparition de mes tendances boulimiques en trouvant d'autres façons de gérer le stress et l'ennuie. J'ai déjà bien avancé cet été et j'espère aller plus loin encore.
Il va falloir attendre la réalimentation pour voir.

Franchement, je ne pensait pas en arriver là en seulement 12 jours !

Sinon au niveau de mes activités, un résumer de ces 12 jours :

- Je dors beaucoup, autant que d'habitude (entre 8 et 10h par nuit).
- Je ne suis sortie qu'une fois tous les deux jours environs et pour des activités calmes (la salle de sport me manque...)
- J'ai vu un rebouteux hier qui m'a replacé les hanches et le dos, il a trouvé que j'allais beaucoup mieux que la dernière fois qu'il m'avait vu. Je sais que mes os auraient finis par se replacer d'eux même, mais autant aider la nature quand on peut...
- J'ai fait un piercing et deux tatouages (qui cicatrisent fantastiquement). La tatoueuse était épatée que j'en soit à 10 jours de jeûne vu ma forme lors de la séance.

Au niveau de mes entorses :
- À part de l'eau (qui passe généralement par une cafetière filtrante), j'ai bu un thé (nature) chez une amie hier. Et je suppose que j'avale une fraction d'huile essentielle d'arbre à thé quand je nettoie mon piercing.

Et enfin mes projets pour la suite :
- Entorse majeure à Shelton, j'ai pris rendez-vous lundi pour une irrigation colonique. Ce sera mon 14em jour. Ceci pour deux raisons : déjà mon instinct m'a dit d'y aller (j'écouterais toujours mon instinct plus que n'importe qui d'autre) et aussi pour voir ce que ça fait d'avoir le colon vraiment vide.
Je ne fais pas ça par peur d'un auto-empoisonnement ou je ne sais quoi, il s'agit vraiment de terminer de "vider", pour voir mon ressentit après la séance (mon instinct me dit que ce sera bien, mon cerveau trouve l'expérience intéressante).

- Je pense finalement ne pas aller à 23 jours mais plutôt à 16 ou 17. Le 14em l'irrigation puis deux jours pour que la muqueuse se refasse tranquillement puis ré-alimentation très progressive. La raison est que j'ai un planning chargé qui m'attends à partir de jeudi (17em jour).

- Quand à la réalimentation elle-même je verrais... J'ai bien envie de tester deux jours de pommes crues (fruit que j'adore) mais je n'en suis pas là. En tout cas je vais retourner à la salle de sport qui me manque terriblement !

Voilà pour les nouvelles, les réflexions et les projets.

Merci encore pour votre soutient !

luthi

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Dim 9 Fév 2014 - 9:52

À te lire, le jeûne a réussi à te débarrasser de divers ennuis et probablement que d'autres seront notés au fil des prochains jours, et même lors de la réalimentation.  Problème au genoux, nodules aux seins diminués, écoulement nasal à la baisse ... etc.

Il est presqu'incroyable comment l'organisme peut s'auto-guérir si on lui en donne l'occasion!

Pour l'irrigation colonique, cette pratique est tout à fait inutile, voire néfaste pour l'organisme.  L'animal qui jeûne se repose et ne boit qu'un peu d'eau, pourquoi ne pas laisser agir la nature à son rythme.  Le docteur John H. Tilden, médecin américain et hygiéniste du début du XXe siècle écrit :

"Je n'ai jamais utilisé la thérapie des irrigations coloniques, ni les profonds lavements. En effet, chaque fois qu'une forte quantité d'eau est forcée dans les intestins, elle lave les sécrétions normales de la muqueuse et l'on doit alors attendre que la Nature se rajuste pour que les sécrétions normales puissent de nouveau reprendre leur travail normal.

Si on laisse faire la Nature, elle fera d'elle-même le ménage dans la maison. Et si on arrête de donner des aliments, les sécrétions auront le temps de se rattraper et pourront aussitôt commencer à effectuer leur travail de nouveau convenablement. Moins on s'ingère dans la loi et l'ordre naturels mieux c'est pour le patient"

Attention à notre "instinct" qui finalement est plutôt inopérant à une époque où tout a été dénaturé.  Shelton raconte le cas d'un "spécialiste" du jeûne qui laissait ses curistes décider de rompre le jeûne avec les aliments qui instinctivement les attiraient.  Certains, en agissant ainsi en sont morts. Shelton écrit :

Certaines idées fallacieuses concernant la rupture du jeûne méritent qu’on
leur prête attention. Le Dr Kritzer dit : « Lorsqu’on interrompt un jeûne, il est
sage de consulter le malade au sujet de l'aliment qu'il désire prendre pour son
premier repas. N'importe quel aliment désiré devrait lui être accordé, même si
c'est de la viande, de la crème glacée, du chocolat ou tout autre aliment n’appartenant
pas à la catégorie des fruits ou légumes ».

« Dans ce cas on peut se fier complètement à l’appétit (instinct) du malade et il se
peut que l'aliment ardemment désiré satisfasse un besoin essentiel. Si on n’accède
pas à cette demande, le rétablissement peut être retardé. »

Lorsqu'on rompt un jeûne il est toujours préférable d’être prudent et d’employer
des moyens qui ont fait leurs preuves. Ainsi l'on suivra un régime approprié
plutôt que d’adopter des théories fantaisistes et curieuses.
(Tiré de : "Le Jeûne" de HM Shelton p. 288 chap.XXX )

Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Dim 9 Fév 2014 - 10:07

Luc a écrit:À te lire, le jeûne a réussi à te débarrasser de divers ennuis et probablement que d'autres seront notés au fil des prochains jours, et même lors de la réalimentation.  Problème au genoux, nodules aux seins diminués, écoulement nasal à la baisse ... etc.

Il est presqu'incroyable comment l'organisme peut s'auto-guérir si on lui en donne l'occasion!

Je suis vraiment épatée, je pensait qu'il faudrait 10 jours de plus pour en arriver à ce résultat !

Luc a écrit:
Pour l'irrigation colonique, cette pratique est tout à fait inutile, voire néfaste pour l'organisme.  L'animal qui jeûne se repose et ne boit qu'un peu d'eau, pourquoi ne pas laisser agir la nature à son rythme.
[...]

Attention à notre "instinct" qui finalement est plutôt inopérant à une époque où tout a été dénaturé.  Shelton raconte le cas d'un "spécialiste" du jeûne qui laissait ses curistes décider de rompre le jeûne avec les aliments qui instinctivement les attiraient.  Certains, en agissant ainsi en sont morts.

Vraiment là dessus je veux voir par moi-même. J'ai attendu le 14èm jour, comme ça mon corps aura eu 13 jours de repos tranquille si jamais l'irrigation est épuisante, et derrière j'attendrais deux jours que ma muqueuse se reconstitue correctement (sans compter la réalimentation progressive). Si jamais c'est mauvais, au moins j'aurai pris toutes les précautions pour que l'impact soit minime. Et si ça me fait du bien tant mieux!

Quand à mon instinct (où plutôt mon intuition), mon premier jeûne je ne l'ai pas fait après avoir lut un livre mais complètement intuitivement, suite à des rêves et une envie incompréhensible d'arrêter de manger. Ça fait des années que je l'écoute de plus en plus et que je travail justement à différencier "intuition", et "envie". C'est vrai que dans le monde actuel les deux sont dur à démêler mais c'est possible avec du recule et un travail sur soi-même.

Enfin de toute façon je verrais demain le résultat !

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Luc le Dim 9 Fév 2014 - 14:31


À tout événement, je ne fais que donner mon point de vue et celui de quelques hygiénistes en rapport avec l'irrigation colonique.

Concernant l'instinct chez les humains, c'est comme si cela c'était effacé sauf chez le poupon qui, naturellement cessera de manger s'il y a quelque chose qui ne va pas. Néanmoins, dès leur naissance on commence déjà à contrecarrer leur instinct en leur donnant pour nourriture des substituts plutôt que le lait maternel ... des vaccins devant les protéger ... des médicaments au moindre rhume ... sans parler des sucreries et toute un panoplie alimentaire dénaturée. Le docteur en médecine V. Vetrano, collaboratrice du docteur Shelton écrit :

"Les bébés naissent avec une tolérance très faible aux poisons. Bien que la mère fume, prenne du café, du thé, de l'alcool, du chocolat et d'autres excitants, le sang et les tissus du bébé sont relativement purs. Le placenta ne forme qu'une barrière légère et les poisons affectent le foetus, mais le nouvel organisme arrive à se libérer des toxines, car ses tissus jeunes possèdent une vitalité renouvelée. Malheureusement, les bébés naissent dans un monde antibiologique qui les assujettit à un milieu malsain et qui les initie à toutes les habitudes dévitalisantes ... Le mode de vie courant produit aussitôt chez eux un état de toxémie et l'enfant fait son premier rhume ou tout autre crise d'élimination.

Après l'assaut continu des poisons exogènes et endogènes, le bébé apprend à tolérer de plus en plus les matières toxiques. Il développe moins de rhumes et de grippes.

Quand les déchets métaboliques ne dépassent pas la limite normale du corps, ils sont d'habitude utiles. En effet, ces déchets se retrouvent dans le sang tout le temps et servent d'importantes fonctions physiologiques. C'est seulement quand ils sont en excès qu'il y a ennuis. Alors, c'est lorsque ces matières toxiques s'accumulent au-delà de la tolérance qu'on déclencche une crise d'élimination sous une forme ou une autre. Cela ne veut pas dire qu'aucun mal n'accompagne ce fardeau de matériaux toxiques dans le corps. Vivre dans un état toxique, c'est être empoisonné chroniquement. Les tissus dans tout le corps sont endommagés et parfois irréversiblement."

Pour lire la suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Finalement, notre organisme perd graduellement, en raison de la toxémie dès le plus jeune âge, ses moyens de résister à l'envahisseur qui l'environne. De là les allergies en tout genre et autres maladies dites de civilisation.


Luc
Admin

Messages : 3470
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Lun 10 Fév 2014 - 7:06

luc a écrit:À tout événement, je ne fais que donner mon point de vue et celui de quelques hygiénistes en rapport avec l'irrigation colonique.
Oui je le sais bien et je te remercie pour tes conseils.

Mais vraiment, mon intuition est un outil de travail (en tant que magnétiseur c'est indispensable de la développer). Après plusieurs années de méditation, relaxation et changements graduels de mon hygiène de vie je lui fait à présent totalement confiance.

Jour 14 :

Je me sens vraiment très bien. L'irrigation s'est très bien passée et n'a rien eu de fatigante. Je suppose qu'à l'époque de Shelton les machines modernes n'existaient pas et cela devait être épuisant. Là l'eau était à température idéale (38°c environs), aucune pression ou presque (un débit de 8 litres de l'heure environs) et parfaitement hygiénique. Les massages du ventre très doux et uniquement pour aider lorsque je sentait un blocage. Le naturopathe a ajouté de la chlorophylle (jus d'herbe concentré) afin de terminer de régler mes problèmes de candidose (qui augmentent mon addiction au sucre).
Bref que du positif, mais je sais que les "vrais effets" ne seront sentis que dans deux jours, le temps que la muqueuse se refasse tranquillement.

Par contre, je comprends encore moins les personnes qui font des irrigations plusieurs fois pendant le jeûne, jusqu'à 2 fois par jours dans certains cas. Là ça me parait complètement bizarre et inutile. Cette irrigation m'a fait du bien parce qu'elle venait terminer un processus de nettoyage naturel. En faire plus et en faire dès le début, je ne vois vraiment pas l'intérêt.

Ça fait en tout cas un bien fou de se sentir vraiment vide et propre, même de l'intérieur. En fait ça me motive juste à faire ma lessive et à terminer le jeûne par un gommage de peau ou quoi.

Sinon pour le reste, depuis hier je me sens très bien. Aucune douleur, des urines toujours claires, la langue qui continue de s'éclaircir, les caries qui continues de disparaître...

On verra pour les derniers jours comment je me sens !

Et puis j'ai mis à germer des graines divers que j'apprécie, je les mixerais et filtrerais lorsqu'elles seront prêtes pour faire un jus. Ça devrait faire vers vendredi.

Bonne journée !

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  luthi le Mar 11 Fév 2014 - 12:44

Jour 15 : réalimentation.

Il va falloir déplacer ce sujet finalement, j'ai perdu toute motivation à continuer une fois passé la barre des 14 jours.

Pour la réalimentation j'ai finalement décidé de manger des repas très légers à la vapeur. De cette façon je mange de "vrais" repas, et j'ai le plaisir de cuisiner (très important pour moi).

Ce matin je suis allée à la salle de sport, toujours à jeun. Mise à part que je n'ai pu faire que la moitié de ce que je fais habituellement, je me sentait très bien en sortant et ai même pu aller acheter un sac de pommes avant de rentrer.

Menus d'aujourd'hui donc :

- à 11h, rupture du jeûne (après 14 jours et 11h donc). J'ai mangé une pomme-vapeur à la cannelle et 4 noix de cajou, le tout en mâchant bien.
J'ai eu l'impression d'un festin de roi, j'ai mis plus d'une demi-heure à manger ça !

- Ce soir (ce qui est prévu) : raviolis vapeurs asiatiques faits maisons (remplis de légumes). Si j'ai encore faim, une patate vapeur. Et en dessert une amie m'a offert une petite part de gâteau qu'elle a fait. Un repas ultra léger que je considérerais habituellement comme à peine digne d'une entrée. Mais je pense que ça suffira à me sentir comblée !

Et pour la suite je pense continuer en gros de la même façon pendant quelques jours : pommes vapeur le matin + un oléagineux (lait d'amande, noix de cajou...) et légumes vapeurs accompagnés de divers façon le soir (avec un filet d'huile et du poivre, en raviolis, avec du riz semi-complet, avec des patates etc...)

Je viendrais dire comment je me sens d'ici quelques jours !

En tous cas je suis toujours épatée des effets de ce jeûne. Merci pour ce forum où j'ai pu trouver toutes les informations nécessaires pour ne pas paniquer au premier coup dur !

luthi

luthi

Messages : 49
Date d'inscription : 29/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3em Jeune, le plus long possible

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum