demi jeune de 15jours

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

demi jeune de 15jours

Message  sarah 2013 le Mar 10 Déc 2013 - 3:47

Bonjour à tous je commence aujourdhui un demi jeune de 15 jours avec infusions et boullion de legumes.et un fruit . J aurai aimé faire un jeune integral mais comme je travaille je pense que ce serai trop difficile. J avais deja fait en juillet un jeune integral d'une semaine au repos qui s'etait tres bien passée. Je fais ce demi jeune car j aimerai ameliorer mon hygiene de vie qui est chaotique ,perdre du poids et regler un probleme d'hemoroide qui vient de pointer son nez. Est ce possible avec le demi jeune. Je vous remercie
bonne journée

sarah 2013
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: demi jeune de 15jours

Message  Luc le Mar 10 Déc 2013 - 10:43

Bonjour,
 
Heureux de te retrouver pour un deuxième jeûne.  
 
Si tu dois travailler, le "demi-jeûne" est préférable; plusieurs ne peuvent se permettre le jeûne intégral tout en travaillant.  Dans ce cas, la cure de fruits et de légumes est à privilégier.  Est-elle aussi efficace qu'un jeûne à l'eau et au repos?  En fait, rien n'est aussi rapide et efficace qu'un jeûne uniquement à l'eau et au repos.  Malgré tout, toute réduction alimentaire durant une certaine période de temps est positive pour l'organisme.  Néanmoins,  ce qui joue sur la régénération c'est le repos, qu'on jeûne ou que nous fassions une cure.  
 
Dans certains cas, l'activité pourrait être acceptable mais dans d'autres non. Si nous jeûnons uniquement pour perdre du poids, une certaine activité pourrait être convenable. Si nous jeûnons pour un problème de santé, quel qu'il soit, un jeûne au repos est à privilégier.
 
L'autolyse s'effectue en deux phases, d'abord l'élimination puis la réparation (régénération).
 
Certains jeûneurs pensent que s'ils sont actifs, cela augmentera l'élimination. On pourrait répondre par oui ou par non et tous auraient raison.
 
Un texte de la biologiste Nicole Boudreau concernant l'élimination jettera un peu de lumière. Elle écrit :
 
"Dans la vie de tous les jours, ces activités de régénération se déploient surtout la nuit, quand le corps est inactif. Chaque nuit de sommeil est une pause au cours de laquelle le corps se détoxique et se rééquilibre. Ces activités réparatrices ne s'accomplissent pas non plus si l'on jeûne debout. Le jeûne en repos est donc doublement payant: l'organisme désintègre ses toxines et ses strurctures usées pour se sustenter, et l'état de repos exalte les activités de réparation. Le jeûne devient donc thérapeutique."
 
Ce que nous devons comprendre, à la lecture de ce texte est que l'organisme peut très bien désintégrer ses toxines, que l'on soit actif ou pas mais, pour la réparation (régénération), le repos est nécessaire. Au moins, ce qui est encourageant est que si durant la nuit nous dormons ou à tout le moins nous sommes au repos, la régénération (réparation) s'effectuera pendant plusieurs heures.
 
Donc, dirons certains, il vaut mieux jeûner en étant actif pour éliminer davantage! Cependant, on sait qu'un organisme en jeûne vit sur ses réserves et rien d'autre. On sait également que la régénération exige beaucoup d'énergie et que si nous sommes actifs, l'énergie nécessaire pour la régénération n'ira pas à cette régénération mais aux muscles qui ont la priorité puisqu'ils doivent soutenir le jeûneur. La régénération sera donc remise à plus tard. Puisque nous vivons sur nos réserves qui, même si nous sommes bien portant, ne sont pas illimitées, elles pourraient éventuellement devenir insuffisantes (en vitamines et minéraux), insuffisantes pour effectuer la régénération. On pourrait donc éliminer les agents toxiques de notre organisme sans qu'il y ait nécessairement régénération par manque d'énergie pour effectuer le travail.
 
C'est une question de calories et d'énergie écrit Boudreau :
"Pour se détoxiquer en profondeur, le corps a besoin d'énergie; or le travail musculaire multiplie de dix à vingt fois sa dépense énergétique par rapport à l'organisme en repos. C'est un coût énergétique très onéreux pour un organisme en jeûne qui vit de ses réserves.
 
Donc, le jeûne en repos est doublement payant : l'organisme désintègre ses toxines et ses strurctures usées pour se sustenter, et l'état de repos exalte les activités de réparation. Le jeûne devient donc thérapeutique."
 
En conclusion, si à tout le moins nous dormons et nous nous reposons beaucoup suite à nos journées de travail, peut-être que l'organisme réussira à se régénérer.
 
Voir à propos du demi-jeûne : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/f14-jeune-et-demi-jeune

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: demi jeune de 15jours

Message  zeinab le Mar 10 Déc 2013 - 23:20

bonjour luc
Merci beaucoup pour ta reponse
J ai retrouvé le mot de passe sous lequel je m etais inscrite en juillet.
Finalement c est aujourdhui que je commence mon demi jeune. Juste une question pour l absence proteine cimment faire pour palier le manque ?
bonne journée

zeinab

Messages : 20
Date d'inscription : 15/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: demi jeune de 15jours

Message  Luc le Mer 11 Déc 2013 - 0:03


En ce qui concerne les protéines durant un jeûne, même très long, il n'y a pas d'inquiétude, 'l'organisme utilse de préférence les gras comme carburant énergétique pour épargner ses protéines', écrit Boudreau, puis elle ajoute :

"Le corps en jeûne épargne ses matériaux et les recycle; toutes les protéines issues de l'autolyse des tissus endommagés sont recyclées, de même que les protéines générées par la dégradatioon des toxines.

Un indice de l'absence de carence en protéines est le maintien de toutes les fonctions essentielles de l'organisme: la multiplication des cellules sanguines demeure intacte; la production d'anticorps se maintient au même niveau; les protéines plasmatiques, les hormones (qui sont protéines) et les messagers du système nerveux (neuromédiateurs) continuent d'être produits au même taux qu'en période d'alimentation; le nombre de globules rouges et la formule sanguine sont stables au cours des jeûnes longs." (Nicole Boudreau, biologiste)

Lire le sujet complet sur les protéines durant le jeûne : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t93-proteines-et-jeune


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: demi jeune de 15jours

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum