Mon ressenti actuel : Jeûner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  Nadybole le Mer 11 Sep 2013 - 13:20

Bonjour,

Depuis quelque temps, mon ressenti est très fort sur le jeûne. Donc j'ai décidé de le commencer le 12 septembre 2013. Psychologiquement, je suis préparée à le faire au moins une semaine.

Depuis décembre 2012, je mange essentiellement cru (fruits, légumes, entiers ou en jus + avocat, olives noires, graines de chanvre, de chia). Ce matin(pour une expérience), j'ai fait à la vapeur du brocoli et j'ai somnolé toute la journée, je n'avais plus aucune énergie, trop envie de dormir (A croire que le cuit à présent, me fait dormir). Je fais aussi des irrigations coloniques depuis environ trois ans afin de me débarrasser des toxines et déchets. Depuis quelques mois, je fais mes propres irrigations coloniques chez moi, car j'ai fait l'acquisition d'une planche colonique. J'essaie de mener une vie saine en faisant aussi de l'exercice physique (6 h/semaine environ). Je ne bois pas d'alcool ni n'ai fumé de ma vie. J'ai 51 ans et je ressens un véritable besoin de faire ce jeûne ; une envie irrépressible.

J'ai des douleurs au genou un peu à la cuisse et aussi un peu la hanche, tout du côté gauche qui me lance de temps en temps sans doute liées au sport. J'applique de l'argile verte illite en cataplasme pour soulager la douleur et peut-être aussi guérir, mais c'est très long. Toutefois, dès que je reprends le sport la douleur réapparait au bout d'une demi-heure. C'est pourquoi, je ressens le besoin d'entreprendre ce jeûne pour me sentir mieux dans tout mon corps mais surtout pour guérir de cette douleur émanant du genou à la hanche.

J'ai subi une thyroïdectomie en 2002 et à présent je prends une hormone de synthèse bien connue qu'est le Lévothyrox, mon dosage est en alternance un jour sur deux 100 puis 75.
Je suis ménopausée depuis l'âge de 47 ans à la suite d'une hystérectomie totale, suite à des fibromes héréditaires. Je ne prends aucun traitement liée à cette ménopause, car aucun symptôme d'inconfort.

Voilà, en gros ce que je pouvais dire dans les grandes lignes sur mon parcours de santé.

Je suis actuellement en congé donc libre pour entreprendre mon jeûne.

Pour les personnes les plus aguerries concernant le jeûne, que me conseillez-vous pour bien débuter mes premiers jours ?
Durant ce jeûne, serait-il possible de faire des irrigations coloniques chez moi afin d'évacuer tous toxines et déchets ?
Y a-t-il une eau particulière à boire, moins minéralisée telle que Rosée de la reine ?
Les randonnées sont-ils conseillées ? Auquel cas la marche, 1 h/jour ?

J'attends avec impatience vos suggestions...

Chaque jour, je mettrai mes ressentis sur le forum.

Bonne soirée.

Nadybole

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 54
Localisation : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  admin2 le Mer 11 Sep 2013 - 23:42

Bienvenue sur le forum!
 
Il est indéniable qu'une alimentation où les fruits et les légumes sont privilégiés ne peut qu'être bénéfique. Si en plus nous avons une bonne hygiène de vie, nous mettons toutes les chances de notre côté.
 
Tant qu'aux lavements, peu importe le type choisi, il est inutile voire nocif durant le jeûne.  D'ailleurs, Shelton, le maître en matière de jeûne le dénonce.  Il en est de même chez les autres spécialistes du jeûne dont Mérien, Mosséri, Rocan, Boudreau et autres.  Voir les sujets :  http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t137-activite-intestinale-durant-le-jeune-par-desire-merien et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Il est possible qu'un jeûne d'une semaine vienne à bout des douleurs articulaires mais il se peut également qu'un jeûne plus long soit nécessaire.
 
Nous n'avons pas sur le présent site de cas de jeûneurs ou jeûneuses ayant eu l'ablation de divers organes.  Il se peut que lors du jeûne, des douleurs soient ressenties à ce niveau.  Nous avons le cas d'une jeûneuse qui avait mal aux dents qui pourtant n'étaient plus là depuis longtemps.
 
Normalement, en jeûne nous laissons l'organisme agir par lui-même sans supplément ni médicament.  Pour les gens qui doivent prendre des médicaments, ex: diabète de type 1, le jeûne est contre-indiqué.  Selon les spécialistes,  l'organisme doit être autonome pour exécuter un jeûne.  Autre exemple, une personne greffé d'un organe ne peut pas jeûner. La biologiste Nicole Boudreau écrit :
Les personnes diabétiques qui sont dépendantes de l'insuline prennent des risques si elles abandonnent l'insuline et jeûnent. Les personnes épileptiques ne peuvent jeûner en général, car une crise d'épilepsie épuise l'organisme. Toute dépendance médicamenteuse profonde, comme celle associée à l'épilepsie, doit être sérieusement étudiée. En effet, un organisme chimifié à l'excès peut-il réagir sainement et se détoxiquer? Les personnes sous médication depuis de nombreuses années doivent au préalable s'assurer que le sevrage de ces produits n'affectera aucun organe vital tel que le coeur. Pour jeûner, l'organisme doit être autonome; il doit pouvoir accomplir ses fonctions vitales de survie par lui-même, sans médication. Le superviseur doit étudier chaque cas avec attention pour juger de la pertinence d'un jeûne.
Que doit-on faire durant le jeûne thérapeutique?  Doit-on être actif physiquement?
 
Voir ce qu'écrivent certains spécialistes du jeûne thérapeutique à ce sujet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  Nadybole le Jeu 12 Sep 2013 - 3:36

Bonjour,

Merci pour cette documentation très explicite. En effet, cela m'a aidée à comprendre que par tout le monde peut jeûner, il y a certains critères à respecter au cas cela peut nous être fatal.

Je prends mon cas personnel et d'après ce que je lis :

Les personnes dépendantes d'un médicament à vie, pour ma part, le Lévothyrox puisque je n'ai plus de thyroïde, doivent éviter d'entreprendre tout jeûne à l'eau. Normalement, en jeûne nous laissons l'organisme agir par lui-même sans supplément ni médicament. Pour les gens qui doivent prendre des médicaments, ex: diabète de type 1, le jeûne est contre-indiqué. Selon les spécialistes, l'organisme doit être autonome pour exécuter un jeûne.

Je ne peux pas arrêter le Lévothyrox durant le jeûne car cela mettrait ma vie en danger, je pourrais tomber dans le coma et les conséquences qui pourraient survenir par la suite. Sachant cela, je vais plutôt me diriger vers les jus de légumes et de fruits pour la détoxication.

Je sais à présent que le jeûne à l'eau ne met pas destinée à cause de ma médication chimique.

A bientôt !

Nadybole

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 54
Localisation : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  admin2 le Jeu 12 Sep 2013 - 11:17

En effet Nadybole, même si le jeûne est une thérapie naturelle d'une efficacité inimaginable, dans certains cas il est contre-indiqué.  Personnellement, ayant été affecté d'une maladie rénale héréditaire, j'ai reçu une greffe rénale il y a maintenant près de 30 ans, je ne peux plus jeûner; le greffon serait automatiquement autolysé comme une excroissance inutile.  J'ai déjà jeûné avant la découverte de cette maladie génétique, mais, comme l'explique Boudreau, le jeûne ne peut rien contre de telles affections. Elle écrit :
Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie (alimentation, surmenage, mauvaises habitudes de vie ...) le corps peut se régénérer par le jeûne. Cependant, si nous sommes affectés par une maladie génétique, le jeûne n'y peut rien.

Précisons cependant qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organise atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathoghène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant.
Une cure de jus de fruits et/ou de légumes peut assurément donner de bons résultats. On sait qu'une réduction alimentaire importante a l'effet d'un jeûne mais de façon moins rapide. Néanmoins, peu importe que nous choissions d'exécuter un jeûne ou une cure, la clé du succès est le repos car c'est pendant le repos que l'organisme se régénère.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  Nadybole le Jeu 12 Sep 2013 - 11:27

Personnellement, je n'ai pas été affectée par une quelconque maladie héréditaire.

J'avais des nodules tout à fait bénins à la thyroïde et c'est pour cette raison que l'on m'a conseillée de faire une ablation de la thyroïde. Ma mère n'avait pas de problème. Mais je me demande si vraiment je ne peux pas faire ce jeûne même de quelques jours ? Tout en sachant que je n'arrêterais pas de prendre ma médication concernant le Lévothyrox. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Nadybole

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 54
Localisation : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  Nadybole le Jeu 12 Sep 2013 - 11:46

D'autre part, ce jeûne aurait pu être efficace pour les 2 kystes que j'ai au rein (bénins) ainsi que les calculs dans ma vésicule biliaire ? Sans compter des douleurs articulaires apparues il y a un an environ au niveau du genou et de la hanche. L'ostéopénie. En faisant ce jeûne cela m'aurait permis d'aller mieux. Non ?

Nadybole

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 54
Localisation : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Journal de bord de mon premier jeûne

Message  Nadybole le Jeu 12 Sep 2013 - 15:08

1er jour :


  • Matin : (La veille à 17 h, je mettais arrêtée de m'alimenter)
    Je prends mon comprimé de Lévothyrox
    Je bois de l'eau environ un demi litre
    Quelques symptômes apparaissent : éructation (1 fois), éternuements +++, nez qui coule, gargouillement de mon estomac, langue légèrement blanche, toux, quelques frissons.



  • Après-midi :
    Je bois encore un demi litre d'eau
    60 cl de thé vert à la menthe en deux fois
    Les symptômes persistent : éructation (1 fois), éternuements ++, des gaz mais sans odeur en fin d'après-midi, la langue légèrement recouverte d'un tapis blanc, douleur au niveau de la cuisse gauche, un petit peu de fatigue, mon ventre diminue de volume, un peu de fatigue, quelques tremblements (très peu) vers 17 h, bâillement à partir de 20 h.

    Voilà ma première journée qui s'est très bien passée. Je suis sortie car j'avais deux rendez-vous. Je n'ai pas fait de sport et je n'en ferai pas durant mon jeûne, car mon but n'est pas de perdre du poids, mais plutôt d'améliorer ma santé et d'éliminer : Kystes au rein, calculs biliaire, douleurs articulaires, tâches pigmentaires sur le visage dues au soleil et 2 tâches sur la main gauche (confirmation de ma dermatologue), hypermétropie (œil gauche), œil de perdrix à un orteil du pied gauche. (Ça fait beaucoup du côté gauche!).

    Je parcoure le livre de H.M. SHELTON "Le jeûne" que je dévore au fur et à mesure ainsi que le site qui m'aide beaucoup à comprendre davantage ce qu'est le jeûne et ce que cela peut nous apporter. Au passage, un grand merci aux administrateurs du site qui sont présents et nous informent au fur et à mesure de nos interrogations.

    Je me pèserai demain, pour voir les fluctuations de mon poids. Je mesure 1,62 m

    Bonne soirée et à demain (je suis en vacances, donc je me repose).

Nadybole

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 54
Localisation : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  admin2 le Jeu 12 Sep 2013 - 16:53

Bonjour,
 
En fouillant dans mes archives, j'ai retrouvé le cas d'un jeûne de 31 jours effectué par un participant de notre ancien site "Le JEÛNE thérapeutique".  Ce qu'il y a de particulier est le fait que cet homme jeûnait pour des kystes au cerveau et, pour des problèmes d'hypophyse, il devait prendre trois hormones. Donc, comme on peut le constater dans son témoignage, son jeûne eut un bon pourcentage de succès.
 
Voir son témoignage sur le nouveau sujet que nous venons d'ajouter :
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  admin2 le Jeu 12 Sep 2013 - 17:49

Nadybole a écrit:1er jour :

[*]Après-midi :
Je bois encore un demi litre d'eau
60 cl de thé vert à la menthe en deux fois
Les symptômes persistent : éructation (1 fois), éternuements ++, des gaz mais sans odeur en fin d'après-midi, la langue légèrement recouverte d'un tapis blanc, douleur au niveau de la cuisse gauche, un petit peu de fatigue, mon ventre diminue de volume, un peu de fatigue, quelques tremblements (très peu) vers 17 h, bâillement à partir de 20 h.

Tu dois t'attendre à ressentir diverses douleurs, surtout aux endroits où il y a un problème à régler. Parfois, d'autres types de malaises peuvent être ressentis qui n'ont aucun rapport avec tes ennuis ... bizarre parfois

Pourquoi prendre des tisanes? Voir ce qu'écrit une spécialiste du jeûne sur ce sujet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  Nadybole le Ven 13 Sep 2013 - 4:29

Bonjour,

Merci d'avoir effectué ces recherches, car au fond de moi je savais que je pouvais le faire ; c'est pourquoi, j'étais un peu insistante pour le commencer. C'est mon intuition que j'ai suivie et qui était très forte. Comme je le disais initialement, c'était le moment propice pour faire ce jeûne.
Concernant la tisane, je l'ai arrêtée, car si ça doit perturber le bon déroulement de mon jeûne, je préfère m'abstenir.

C'est très encourageant concernant la diminution voire la disparition de ces kystes en pratiquant le jeûne ; de plus, j'ai lu que cette dernière prenait du Lévothyrox comme moi et cela n'a pas empêché la réduction de ses kystes. Pour ma part, c'est mon premier jeûne et je ne pense pas que je ferai 31 j de jeûne comme cette personne. Si je fais une semaine, pour moi ça serait une victoire sur moi-même et les bénéfices que je pourrais en tirer sur ma santé.

Ce matin, je me suis pesée et mon poids est : 51,6 kg ; je mesure 1,62 m ; mon indice de masse grasse est à 16,7 ; mon I.M.C. ???

Je me suis couchée vers 21 h 30 et me suis levée à 7 h 30 soit 10 h de sommeil entrecoupé de levers nocturnes pour uriner.
Cette nuit, j'ai ressenti des lancements au niveau du gros orteil droit, puis au niveau du genou gauche, des gargouillements légers à l'estomac, quelques gaz inodores. Pour rappel, depuis neuf mois, je mange essentiellement des fruits et légumes en fonction des saisons et je me sers dans un bio-coop, j'essaie de manger avec le moins de pesticides possibles sur les aliments. Je prends aussi de temps en temps la moitié d'un avocat, des olives noires, graines de chanvre, et de chia que j'ajoute dans mes jus de fruits et de légumes. J'adore les fruits depuis toute petite ainsi que les légumes. Tout le reste de l'alimentation, j'ai arrêté car néfaste pour la santé. J'ai beaucoup d'énergie. Concernant la Vit. B12, je prends un complément alimentaire idem pour la Vit. D et tout bio.

Vers 7 h 30, heure du lever, j'étais épuisée, comme si mes muscles me lâchaient, je me traînais un peu, vidée de toute énergie. Je crache et sors des glaires. Ma langue est toujours un peu blanche. Je n'ai pas de vertige, juste une légère faiblesse. Pas de selle. Deux heures après le lever du lit, je me sens un peu plus forte avec plus d'énergie donc moins de faiblesse. J'ai bu beaucoup d'eau et pris mon Lévothyrox.

Voilà, je vous en dirai davantage ce soir sur mes ressentis.

Bonne journée !

Nadybole

Messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 54
Localisation : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  roch37 le Ven 13 Sep 2013 - 5:59

Ton IMC ?
Si je calcul bien : 19,66 - Bon

Voir par exemple : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

roch37

Messages : 89
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : France - Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  admin2 le Sam 14 Sep 2013 - 8:37

Un IMC aux environs de 20 est bien et permet d'envisager des jeûnes de quelques semaines sans s'inquiéter de la perte de poids. Il faut comprendre qu'en jeûne, il n'y a aucun problème à perdre 25% de notre poids normal (poids que nous devrions peser normalement pour notre taille), et cette perte pourrait même aller jusqu'à 40% avant que l'inanition débute. Sur le présent site, nous avons des jeûneurs qui ont presqu'atteint cette limite dont une dame qui s'est débarrassé d'un cancer du sein. Il est certain que l'apparence physique en prend un coup mais au bout de quelques mois de reprise alimentaire le tout revient à la normale. Voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] voir aussi : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si tu as des interrogations, n'hésite pas à en faire part.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon ressenti actuel : Jeûner

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum