Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  admin2 le Ven 19 Avr 2013 - 12:30


Récit d'un artiste peintre français chez qui on diagnostiqua un cancer de la vessie en 2005. Ce début de cancer fut traité de façon conventionnelle avec un succès mitigé, suivi d'une récidive importante, qui le convainquit alors (2009) de jeûner.

Voici ce que Camille nous écrivait dans un courriel reçu ce matin.

______________________________________________


Chers amis

J'ai tardé un peu à vous envoyer ce courrier, car le 2 Avril 2013 était programmée un cystoscopie de contrôle (tous les 6 mois), avec échographie. Résultats: RAS, pas de récidives visibles. Par sécurité un examen urocytologique anapath est en cours.

Voici succinctement le petit topo relatant mon jeûne thérapeutique de Avril et Mai 2009.

Janvier 2005

Première miction de caillots de sang. L'écho décèle une tumeur.

Première résection en clinique. La biopsie établit: néoplasie papilliaire urothéliale de faible potentiel de malignité (PTA G1) . Biopsies négatives.

A partir de là j'entre en protocole habituel d'un suivi médical trimestriel, puis semestriel, durant lequel je dus subir 6 résections de récidives . Également un traitement de 9 infiltrations d'Ametycine (chimio anti-cancéreuse).

Au vu des bons résultats constatés, la prochaine visite est fixée 1 an plus tard.

1 an plus tard, en Avril 2009, ...Patatrac!!! Non seulement il y a récidives mais la biopsie révèle une aggravation en PT1A G3 (Tumeur infiltrante).

L'urologue très décontenancé me fait part de son inquiétude. Il ne sait pas quoi faire. Il me propose éventuellement, à nouveau le même traitement d'Amétycine (qui s'est avéré visiblement pas suffisant).

Devant cette indécision de l'urologue, je consulte Internet et prend connaissance des risques encourus dans de telles circonstances. Je suis alarmé devant les conséquences chirurgicales.

Il me revient alors, à l'esprit le titre d'un livre (que je n'avais d'ailleurs jamais lu) de Monique Couderc: J'ai vaincu mon cancer.

Lors de cette recherche internet sur cet auteur, je tombe sur les témoignages de J-C Gruau et Michel un ami , qui ont eu le même carcinome que moi. Leur blog racontait par le menu, l'entreprise d'un jeûne et d'un total changement alimentaire qui se sont avérés des plus salutaires pour eux.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  admin2 le Ven 19 Avr 2013 - 12:36

Aussitôt je décide (sans aucune préparation) d'entamer un jeûne illico à l'eau, jeûne qui durera 25 jours, d'avril à mai 2009.

Mes lectures furent:

• Monique Couderc
• Dr Shelton: le jeûne
• A. Mosseri: tumeurs et cancers
• D. Servan-Schreiber: Anti-cancer
• témoignages de JC Gruau

Les premiers jours me furent très douloureux au niveau lombaires. C'est grâce à l'expiration forcée que j'ai pu résister à la douleur qui a fini par disparaître au bout de quelques jours.

Grande gêne également car l'eau de source en bouteille que je buvais m'était de plus en plus insupportable, infecte. Après plusieurs essais, c'est l'eau de Vittel que me convenait le mieux.

Je n'ai aucunement souffert de la faim. Sans doute trop motivé! C'était même moi qui préparait les petits déjeuners de ma femme et assistait à ses diners...

Chaque jour j'ai consacré au moins 5 heures à la méditation assise. Mais je devais prendre garde aux puissants étourdissements quand je me relevais.

Bien qu'assez faible, j'avais cependant une assez belle vitalité.

Bien que ma langue ne fût pas parfaitement rose, le soir du 25° jour , je pris la décision , subitement, de rompre le jeûne. Le fait de dépasser de 4 jours le jeûne de Monique Couderc (21 j.) n'est pas étranger à ma décision; Après tout 21 jours l'avaient guérie.




admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  admin2 le Ven 19 Avr 2013 - 12:37


Vers le 22° jour sont apparus dans mes urines des fragments assez conséquents en nombre et grosseurs, de calculs (parfaitement indolores) et qui ont continués à s'éliminer quelques jours après la fin du jeûne.

La reprise alimentaire fut difficile et douloureuse. J'ai voulu intégrer trop rapidement une nourriture trop diversifiée. Bu trop de jus de fruits et légumes (conformément pourtant en fréquence et en quantité , à ce que préconisent certains auteurs). Je voulais reprendre trop vite une vie « normale ».

Le retour à la selle fut calamiteux. En fait j'aurais dû , avant d'entamer le jeûne, prendre soin de bien vider mes intestins.

Depuis, j'ai adopté, en grande partie, le régime alimentaire préconisé par D. Servan-Schreiber. (Thé sencha, curcuma+poivre noir, quasi suppression de sucre et de graisse, oméga 3 avec poissons, activité physique, cure l'aloes arborescent, cranberry, baies de goji…)

Poids au 1° jour du jeûne: 85 Kgs pour 1m73.

Poids au 25° jour de jeûne: 73 Kgs


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  admin2 le Ven 19 Avr 2013 - 12:39

4 mois après le jeûne , première cystoscopie: petites récidives. La biopsie révèle tumeur revenue à PTA G1 à faible potentiel de malignité. Aucun traitement envisagé.

Un de mes amis médecin, très inquiet au départ car non partisan du jeûne, est stupéfait de la régression de G3 à G1 car généralement l'aggravation est inéluctable sans traitement!

Sur 2010 et 2011, j'ai rencontré en Inde un médecin tibétain dont j'ai suivi le traitement par pilules à écraser avec de l'eau chaude 3 fois par jour pendant 3 mois.

En Janvier 2011 une nouvelle cystoscopie révèle une récidive qui sera réséquée en Mai 2011 et ...s'avèrera être une simple lésion n'ayant aucun rapport avec mon cancer.

Février 2012, décelée à la cysto, juste une mini lentille ne nécessitant par de résection ni de soins particuliers.

Nouvelle cysto le 2 Avril 2013.

Depuis 2 ans chaque année au printemps, ma femme et moi, observons une diète de 7 jours avec 1 fruit matin, midi et soir. Et chaque année à l'automne, nous faisons une cure raisin d'1 semaine.

Voilà. Je demeure à votre disposition.

Cordialement.

Camille



admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  admin2 le Ven 19 Avr 2013 - 17:48

Bonjour Camille,

Merci beaucoup pour ton témoignage, nous l'avons placé sur notre forum "Jeûne et Santé" dans la catégorie "Jeûne vs problèmes de santé : études et témoignages" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il est intéressant d'apprendre que ce jeûne de 25 jours eut des effets très positifs sur ce cancer, le faisant passer de dangereux à inoffensif. Néanmoins, je suis persuadé qu'un autre jeûne d'une quinzaine de jours au repos et à l'eau, l'éliminerait définitivement, comme ce fut le cas pour JC. Gruau (Grade II) et M. Dagon (Grade III). D'ailleurs, la biologiste Nicole Boudreau écrit que le travail autolytique se poursuit là où il avait été laissé lors du dernier jeûne et complète le travail. Shelton en parle également dans ses écrits.

À noter que ce que tu fais au printemps et à l'automne est très bien car, selon les docteurs Willem, Gernez et autres chercheurs, une diète sévère acidifie le sang et détruit les cellules mutées et empêche les cellules cancéreuses de se développer. De son côté, le jeûne intégral agit sans doute plus rapidement et plus en profondeur, faisant régresser le cancer et l'élimine totalement et sans récidive selon ce qu'on a pu constater chez plusieurs jeûneurs de notre forum dont Gruau, Dagon, Valérie H. et autres. Parfois, un second jeûne est nécessaire ou un seul jeûne un peu plus long pour des cas avancés comme ce le fut pour Dagon avec un cancer de Grade III, comme le tien était.

Tiens nous au courant de l'évolution de ta situation.

Au plaisir de te lire via courriel ou ici sur ce forum!

Luc

PS. Il y a quelques années, en 2009, si ma mémoire est bonne, sur notre ancien site "Le JEÛNE thérapeutique", un homme avait laissé un message disant qu'il venait d'exécuter un jeûne de 25 jours afin d'éliminer un cancer. Cependant, il n'était jamais revenu pour compléter son témoignage ... cet homme se nommait Camille!


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  Luc le Lun 22 Avr 2013 - 1:09


20 avril 2013

Réponse de Camille:

____________________________________________

Bonjour Luc et Lison,

Merci beaucoup pour ta réponse, et aussi pour les conseils très précieux.

Je vais en effet songer sérieusement à programmer, peut-être à l'automne,ce complément de deux semaines qui me paraît très judicieux.

Je vous tiendrai au courant.

Merci encore à vous

Camille

ps: Je suis bien le Camille de 2009



Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  Luc le Lun 22 Avr 2013 - 1:13



Voici un courriel que Camille avait envoyé à Jean-Claude Gruau, un jeûneur qui avait éliminé un cancer de la vessie par un jeûne de 28 jours.

____________________________________________

à Jean-Claude Gruau et Michel Dagon,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien cher ami Jean-Claude, bien cher ami Michel,

Je ne vous remercierai jamais assez d’avoir mis en ligne sur le Net, vos témoignages.

Ce qui ne devait être qu’une visite de contrôle, de routine, tout à fait conforme au « protocole de tumeurs vésicales », s’est avéré un vrai cauchemar !

Après un suivi d’environ 4 ans, 8 fois au bloc avec « résections » de multiples récidives « anodines » et 9 instillations d’amétycine, je pensais enfin pouvoir prendre le large entre les contrôles.

Lors de cette dernière UCS - la petite danse de St Guy habituelle, bon – ce ne serait sans doute, qu’un mauvais moment à passer, et à moi la liberté pour un bon moment ! Au lieu de ce scénario insouciant, le cauchemar !

Mon urologue avait cette fois « réséqué » sans trop expliquer et m’avait laissé repartir le soir même.
Nuit épouvantable avec tant de caillots épais que tout le système s’était bloqué, nous étions prêts à appeler le Samu.

On se doutait, ma femme et moi, que quelque chose d’anormal s’était passé.
Lors du rendez-vous de résultat de la biopsie, 15 jours plus tard, je fais face à mon urologue bien embarrassé. On s’aime bien, me semble-t-il (plus de 30 rencontres, ça tisse des liens forcément), et il me montre des schémas sur un petit fascicule pour m’expliquer la situation : jusque là, c’était des tumeurs bénignes mais, voilà, nous venons de passer au « carcinome infiltrant Pt1a G3 ». Il était visiblement très ennuyé et décontenancé, perplexe quant à la stratégie à venir, suggérant de reprendre des instillations d’amétycine, ou des rayons ?
Il allait en parler avec ses collègues, et me communiquerait leur décision quelques jours plus tard.

Et voilà comment j’ai commencé à flipper comme une bête ! Ce qui était bénin, malgré les traitements, était cette fois devenu malin et il m’expliqua qu’il ne fallait surtout pas que les racines atteignent le muscle de la vessie.

Une poche en plastique comme vessie, ce n’était pas aussi simple que je l’imaginais. C’est une très lourde opération et que de dégâts collatéraux !

Alors là, je me suis mis à pleurer, j’allais passer à autre chose au dessus de mes forces…Un compte à rebours s’était enclenché remettant en question l’intégrité de mon corps.

Après une nuit blanche et bien des larmes, au petit matin, lors d’une méditation, comme un souffle libérateur, passa en moi l’idée : le jeûne, et un nom que j’avais retenu depuis plus de trente ans : Monique Couderc et son livre : J’ai vaincu mon cancer, que je n’avais jamais lu !

Ma femme et moi nous précipitâmes sur Google, entrée : Monique Couderc. Par quel hasard, par quel miracle sommes-nous tombés sur vos témoignages ?

Inouï ! La Providence ! Vos 2 cancers de la vessie, dont celui de Michel exactement au même stade que le mien et vos 2 jeûnes comme démarche vers la guérison !

Je n’avais déjà plus faim, mes larmes de désespoir se transformèrent, grâce à vous, en larmes de joie : j’allais « guérir ».

Tête baissé et illico, j’ai plongé dans le jeûne, à la maison.

En trois jours, les livres du Dr Shelton et de Monique Couderc me sont parvenus.

Ma femme a été tout de suite partante. Artiste peintre, je pouvais me lancer dans l’aventure.

Bien sûr j’ai commis des tas d’erreurs.

Mais voilà, je suis actuellement dans la période si délicate de la reprise alimentaire après 25 jours à l’eau. Pas évident mais ça ne se passe pas trop mal

Je ne pouvais plus continuer, j’avais trop d’énergie et envie d’en terminer.

Je m’attelle désormais à un régime anti-cancer à partir du livre de David Servan-Schreiber et d’autres.

Je ne manquerai pas de vous tenir informés de la suite.

Nous avons beaucoup appris concernant le jeûne et s’il fallait poursuivre nous sommes maintenant beaucoup mieux armés.

Avec toute notre reconnaissance et un énorme merci à vous deux.

Camille Leblond

PS : Recontacté par téléphone comme il me l’avait demandé, mon urologue m’annonça qu’ils avaient décidé de procéder à des instillations d’Immucyst (BCG). Je lui ai expliqué que j’avais décidé de m’engager dans cette aventure du jeûne en vue de purifier le « terrain ». « C’est vous qui voyez », m’a-t-il alors répondu.



Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

mon père

Message  arnaud le Ven 10 Mai 2013 - 10:37

Bonjours ,
j'écris ce message comme ci je jettais une bouteille à la mer .
Mon père est atteint d'un cancer de la vaissie , il a 70 ans . Son cancer est apparut il y a 5ans .
Il a était soigné par des instillations par voies naturels .En Avril 2012 son cancérologue lui apprenais qu'il était guérit , les tumeurs avaient disparut , ceci après 4 années de soins , non sans douleurs d'ailleurs ;
Quelques semaines après cette nouvelles , il fut pris de difficultés respiratoires , les médecins diagnostiques une calcification de la valve aortique , résultat des soins antérieurs , le vaccins du BCG avec des doses visiblement multipliées par 1000 .Lors des examens précédents l'opération cardiaques , des nouvelles cellules cancéreuses furent décelées .Le cancérologue fut très surpris par cette nouvelles , persuadés que son traitement avait endigué la maladie .Il fut opéré du cœur et en quelques semaines des cellules se développèrent sur la chaine ganglionnaire .
Aujourd'hui vendredi 10 mai 2013 ,il est hospitalisé , il respire très mal , des méta envahissent son péritoine .Il est condamné combien de temps de temps , des jours des semaines ...
En mai de l'année dernière j'ai vu un documentaire sur le jeun , l'association avec une chimio , jeuner quelques jours , voir une seul journée . Les explications données par plusieurs médecins , en Allemagne , Russie , et au États Unis un jeune Médecin qui travail à Los Angeles je crois me souvenir , étaient très intéressantes . j'ai acheté le DVD de ce documentaire ,je l'ai donné à mon père en espérant qu'il s'intéressent à cette démarche , mais non il voulait avoir une prise en charge uniquement par chimie .
J'écris ce mail parc que je suis paniqué , si il ne reste rien à faire , le jeun peut il encore avoir un résultat ?


Merci de votre réponse
Arno

arnaud

Messages : 1
Date d'inscription : 10/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

mon père

Message  admin2 le Ven 10 Mai 2013 - 18:33

Bienvenue sur le forum!

Même si nous savons que le jeûne est bénéfique, on ne peut pas forcer les gens à jeûner ou à suivre quelque traitement que ce soit.

Il est vrai que le docteur V. Longo, chercheur, a démontré que le jeûne associé à la chimiothérapie donnait de meilleurs résultats que la chimio uniquement. Néanmoins, actuellement, je ne crois pas que cette méthode soit employée ou encore offerte aux patients; on sait qu'il n'est pas facile dans le domaine médical, d'introduire de nouvelles méthodes. Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il est aussi vrai que le jeûne peut dans certains cas éliminer des cancers, d'ailleurs sur le présent site, trois jeûneurs ont éliminé des cancers de la vessie par des jeûnes uniquement à l'eau de 25 jours pour Camille, 28 pour Jean-Claude et de 39 jours pour Michel.

Il est également vrai que d'autres n'ont pas réussi, probablement en raison du stade trop avancé de leurs cancers ou encore parceque leurs jeûnes furent trop courts ... on ne le saura jamais. D'ailleurs, Shelton écrit que le jeûne ne peut rien contre un cancer trop avancé, si ce n'est que de diminuer les douleurs.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cancer : j'ai jeûné 25 jours pour un cancer de la vessie (Camille)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum