Nous sommes ce que nous mangeons!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous sommes ce que nous mangeons!

Message  Luc le Dim 3 Juin 2012 - 23:30

Ce site est dédié au jeûne mais l'alimentation joue un rôle de première ligne pour conserver la santé.

Beaucoup de jeûneurs, particulièrement ceux qui ont exécuté de longs jeûnes, ont souvent effectué des changements dans leur façon de s'alimenter. Nous sommes ce que nous mangeons ; cette vérité n'a jamais été aussi vraie. Aujourd'hui, avec l'évolution de la recherche, on est en mesure de connaître les éléments de notre alimentation qui peuvent nous rendre malade. À titre d'exemple, une part importante des cancers sont causés par une alimentation dénaturée, contenant des additifs pour donner goût, couleur, apparence ... et pour la conservation.

On a beau jeûner pour éliminer tous ces agents toxiques exogènes, si nous n'améliorons pas notre façon de nous alimenter, malheureusement, les mêmes problèmes referont éventuellement surface, provoquant les mêmes dérèglements...

Personnellement j'ai changé mon alimentation. Mon épouse s'alimente de façon exemplaire, cuisinant tous ses plats, aucun met déjà préparé ou cuisiné industriellement n'est consommé.




Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

BONJOUR LUC

Message  CHARLEKOMS le Mar 2 Avr 2013 - 15:18

Nous sommes ce que nous mangeons!

Luc le 04.06.12 4:30

Ce site est dédié au jeûne mais l'alimentation joue un rôle de première ligne pour conserver la santé.

Beaucoup de jeûneurs, particulièrement ceux qui ont exécuté de longs jeûnes, ont effectué des changements dans leur façon de s'alimenter. Nous sommes ce que nous mangeons ; cette vérité n'a jamais été aussi vraie. Aujourd'hui, avec l'évolution de la recherche, on est en mesure de connaître les éléments de notre alimentation qui peuvent nous rendre malade. À titre d'exemple, une part importante des cancers sont causés par une alimentation dénaturée, contenant des additifs pour donner goût, couleur et conservation.

On a beau jeûner pour éliminer tous ces agents toxiques exogènes, si nous n'améliorons pas notre façon de nous alimenter, malheureusement, les mêmes problèmes referont éventuellement surface, provoquant les mêmes dérèglements...

Personnellement j'ai changé mon alimentation. Mon épouse s'alimente de façon exemplaire, cuisinant tous ses plats, aucun met déjà préparé ou cuisiné industriellement n'est acheté.

Bonjour LUC

Ta réponse est très intéressante lorsque nous jeunons en sortie de jeûne toutes les difficultés sont présentes, nous dépendons de nos habitudes alimentaires cela est un vrai problème nos habitudes alimentaires sont comme une addiction quelconque tabac, alcool etc .... on croit pouvoir tout changer mais malheureusement plus facile à dire qu'à faire.

VOICI DE MES NOUVELLES PAS TERRIBLE

bonjour,

Pourrais-tu m’apporter des conseils : on vient de me déceler des sténoses sur les coronaires et pourtant je me faisais suivre régulièrement à titre préventif depuis les années 2000.

Penses-tu qu’il soit possible d’agir sur ses coronaires tout du moins sur le circuit sanguin pour dissoudre les plaques d’athérome et la calcification de mes artères ou tout autres "formules magiques"

Pour l’heure on m’a proposé de me poser des stents ou pontage, j’ai refusé pour les raisons que tu connais sans doute très bien.

D’autres part on a refusé de me donner les clichés de la coronographie, alors je suis dans le doute à propos de ce compte rendu.

Je suis actuellement sous traitement médical conventionnel.

Je suis adepte de la pratique du jeûne pour en avoir fait plusieurs dans ma vie une dizaine dont deux de 14 jours, mais il est vrai que mes sorties de jeûnes ne sont pas exemplaires, car il est très difficile de changer de nombreuses et mauvaises habitudes alimentaires surtout lorsqu'on travaille en cuisine.

Devant cet état de fait j’envisage la pratique strite de l’alimentation hygiéniste pur et dur je n'ai plus le choix et de coupler cela avec mon traitement actuel.


Y a t-il un traitement curatif qui puisse décongestionner les artères coronaires.

Dans l’attente de tes conseils et expériences

Cordialement Omar


CHARLEKOMS

Messages : 6
Date d'inscription : 01/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes ce que nous mangeons!

Message  admin2 le Mar 2 Avr 2013 - 16:59

Bonjour Omar, heureux de te retrouver et bienvenue sur ce nouveau site!

Comme on peut le constater, les nouvelles ne sont pas très bonnes.

Eh oui, il n'est pas facile de changer nos habitudes de vie et plus particulièrement notre alimentation. Des gens, presque condamnés à mourir, selon leurs médecins, n'arrivent pas à changer leurs habitudes et continuent malgré tout à manger ce qu'il ne faut pas, tout en restant sédentaire. Comme on le sait, ces deux mauvaises habitudes conduisent, tôt ou tard à de graves problèmes de santé.

Puisque :

L’artériosclérose est, comme son nom l’indique, une dégénérescence des artères. Habituellement, on emploie le mot d'artériosclérose pour désigner un durcissement, accompagné d'un épaississement au niveau de la tunique intermédiaire (la média, constituée de fibres musculaires) des parois des artères.
Parfois, le nom d’artériosclérose est employé comme terme générique des dégénérescences des artères, et inclut donc aussi l’athérosclérose qui implique la formation de plaques d’athéromes dans la couche interne de l’artère (l’intima).

Il est évident que l'organisme en jeûne va se nourrir de ces dépôts graisseux accumulés au fil des années. D'ailleurs, dans les bienfaits du jeûne, la biologiste Nicole Boudreau écrit :

"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."

Sans être exhaustive, voici une liste des principaux dérèglements que le jeûne améliore selon la biologiste :

l'obésité et les problèmes qui y sont associés; taux élevé de cholestérol ou de triglycérides, diabète précoce, foie gras;

les problèmes glandulaires (les glandes se régénèrent facilement); hypothyroïdie, problèmes liés au système de reproduction (règles douloureuses, irrégulières), au foie (qui est une glande), aux surrénales, aux parathyroïdes (qui régularisent, entre autres, le calcium sanguin) et au pancréas;

les troubles digestifs: constipation, diverticules, ulcérations diverses, cristallisations;

Les problèmes circulatoires: artériosclérose, hypertension, prévention des caillots, varices, problèmes liés à la circulation veineuse, migraines, frilosité;

les problèmes sanguins: anémie, polyglobulie (excès de globules rouges), déséquilibres divers de la formule sanguine;

etc ...




admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes ce que nous mangeons!

Message  Luc le Mar 2 Avr 2013 - 17:29

Aussi, tel que tu le suggères, l'alimentation hygiéniste ou dissociation alimentaire pourrait assurément donner de très bons résultats suite à un jeûne. Cependant, cette façon de s'alimenter n'est pas facile, il y a beaucoup de contraintes et, à long terme pourrait, selon Passebecq causer des problèmes d'assimilation des protéines, puisque ce type de mode alimentaire ne mélange pas protéines et glucides (hydrate de carbone).

Dans son livre "Cours d'alimentation de santé" p. 146 André Passebecq (1) cite un passage de l'ouvrage "Foods and Principles of Dietetics" de Robert Hutchison:

"Les hydrates de carbone (glucides) doivent figurer à côté des protéines au cours d'un repas; cette règle a été clairement établie par Cuthberson et Munro. Dans leurs expériences, on donnait quatre repas par jour, ces repas se composaient tour à tour d'hydrates de carbones seuls et de protéines et de graisse (lipides). Les repas à base d'hydrates de carbone se composaient de fécule de maîs cuite et de sucre. Dans ce régime, les hydrates de carbone étaient presque completement séparés par plusieurs heures de l'ingestion des protéines. Bien que 80 à 100 grammes de protéines et 2700 à 3400 calories fussent absorbées quotidiennement, les sujets soumis à l'expérience perdirent tout l'azote supplémentaire qui ne pouvait provenir que des tissus du corps, probablement des muscles. En d'autres terme, un individu peut très bien manquer de protéines, à moins que des hydrates de carbone accompagnent les protéines dans le régime. Il est primordial qu'une partie des protéines 'disons le quart' soit associée aux hydrates de carbone. Sinon ces protéines ne sont d'aucune utilité pour la construction des tissus. Ces observations se sont trouvées confirmées aussi bien sur les animaux que pour les hommes. Également, on a trouvé que les mélanges d'acides aminés et protéines concentrées ne peuvent servir à l'élaboration des tissus s'ils ne sont pas absorbés avec du glucose."

Selon André Passebecq, les régimes dissociés conduisent à court ou à long terme aux états de dénutrition, de maigreur et d'affaiblissement.

Pour lire le sujet complet : http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t226-rupture-et-realimentation-suite-au-jeune-shelton-rocan-reygade-passebecq

(1) PASSEBECQ, André (1920 - 2010) : Après des études de médecine aux É.U., il est diplômé de naturopathie (Académie des sciences et recherches de Montréal), de physiothérapie, d’ostéopathie, de rééducation visuelle (méthode Bates) ; il est également docteur en psychologie et diplômé en organisation scientifique du travail (facteur humain) et en graphologie.







Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes ce que nous mangeons!

Message  Rolandfoire le Lun 18 Nov 2013 - 8:20

Bonjour !

Il y a quelques mois je le pensait aussi, "nous sommes ce que nous mangeons", mais la vérité est plus profonde :

Nous sommes ce que nous digérons

Apres la lecture de "la santé par la nourriture" de A . MOSSERI hygiéniste qui s'inspire des travaux de SHELTON "les combinaisons alimentaires"

Car on a beau manger le plus naturellement du monde, si les associations ne correspondent pas a ce que le corps peut produire en enzymes pour le digérer ca passe directement dans les toilettes.

A+

Rolandfoire

Messages : 59
Date d'inscription : 06/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pour faire le tri dans tous les conseils alimentaires...

Message  Nathe le Sam 15 Aoû 2015 - 4:21

Bonjour,
J'ai profité de mon jeûne pour "dévorer" des livres afin de reprendre sur une alimentation plus saine.
Je vous conseille la lecture de Mosseri ( pleine de bon sens) et de l'enquête Campbell (qui explique les corrélations entre alimentation et maladies, notamment les cancers), écrit par un fils et petit fils de fermier américains (producteur de viande et de produits laitiers) qui sont devenus végétariens... Très, très instructif, même si un peu plus ardu à lire que Mosseri.

Pour ma part, je vais supprimer les produits laitiers surtout provenant du lait de vache et éviter les aliments d'origine animale au maximum.

Bonne santé à tous!

Nathe

Messages : 2
Date d'inscription : 26/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous sommes ce que nous mangeons!

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum