Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Mar 26 Fév 2013 - 20:27

Bonjour, je m'appel Nicolas, j'ai 26 ans je vis à Paris, je suis asthmatique grave depuis 15 ans et je tiens à faire part de mon expérience du jeûne sur l'asthme.
Pour vous situer la gravité de mon asthme, je ne peux plus faire de sport sans m'arrêter dans les 10 minutes, si je rigole j'ai de l'asthme, j'ai également été hospitalisé plus d'une dizaine de fois jusqu'à plus d'une semaine et je me sert d'un bronchodilatateur quotidiennement et plusieurs fois dans la journée et la nuit.
Je ne sais pas si j'ai le droit de donner un lien, mais voici mon blog que j'ai créé pour que l'on puisse suivre l'évolution de mon jeûne au jour le jour, et si c'est interdit je m'en excuse sincèrement :

histoiresetexperiences.unblog.fr

J'ai donc commencé un jeûne à l'eau de 24 jours dans l'espoir d'atténuer et pourquoi pas guérir de mon asthme, ce serait vraiment merveilleux.
Voici un petit récapitulatif de ces 6 premiers jours :



JOUR 1 : Ce premier jour ce déroule très facilement, comme si rien n’avait changé. Une légère euphorie en fin de journée sans raison particulière. J’ai hâte de rentrer dans le vif du sujet et découvrir ce qui m’attend durant ces 24 prochains jours. Pensez à consulter les photos dans l’onglet « pages » en haut à gauche du blog.

JOUR 2 : Aujourd’hui ce fut très difficile, d’abord j’ai presque pas dormi de la nuit, ceci dis comme d’habitude. Au lever, j’ai eu une crise d’asthme (ca faisait des mois que j’en avais pas eu une comme ça) j’ai essayé d’attendre et que ça passe (je sais très bien gérer mon asthme et je connais la « limite ») sans prendre de médicaments, c’est en effet déconseillé pendant le jeûne. Mais finalement après quelques heures vu que ça ne passait pas j’ai utilisé les médicaments, en plus je devais aller travailler. Vers 21h00, lorsque je rentre chez moi, j’ai une envie psychologique de manger quasiment irrésistible, je suis à presque rien de craquer, mais un ami à qui j’en ai parlé pour me soutenir me trouve les bons mots « c’est un combat avec toi même, c’est toi qui a décidé de faire ça » et j’ai tenu. Dans la soirée tout en continuant à consommer des tisanes, je ressens alors une douleur très forte sur tout le côté droit de l’abdomen, je dirai que c’est le foie, peut-être même une partie de l’estomac. C’était comme une sorte de crampe, je ne pouvais plus bouger, ça à duré une petite heure puis plus rien. Une douleur au niveau de la poitrine côté droit se fait ressentir durant de longue heures. Je finis par m’endormir à 4h du matin.

JOUR 3 : Je me réveille avec une super sensation de bien-être vers 11h. Je n’ai pas spécialement faim, juste un peu envie de manger mais ce n’est pas de la vrai faim. Le matin je tousse quelques fois et crache des petites choses noires, ça vient des poumons. Ensuite, une douleur à la poitrine je dirai, coté gauche cette fois ci au même endroit et même sensation qu’hier apparait en fin de soirée. Ce soir l’envie psychologique de manger n’est presque plus là, ça devrait devenir plus facile déjà. C’est incroyable de constater que mon estomac n’a pas « réclamé » de nourriture en 3 jours. Je me sens plutôt bien au final à part cette légère douleur à la poitrine.

JOUR 4 : Dimanche, j’ai passé ma journée à dormir par siestes entrecoupées. Je me demande comment je pourrais aller travailler demain si je suis dans le même état de fatigue. On verra bien… Mon envie psychologique de manger est revenu, et je pense souvent à la nourriture. J’espère vraiment que je vais pouvoir tenir 24 jours surtout les jours de travail, tout à l’heure je me suis levé trop vite et j’ai eu la tête qui tournait. heureusement que je suis en vacances les 9 derniers jours. A part ça j’ai l’impression que ma peau est plus jolie et j’ai presque plus de petits boutons que je me trimballe depuis des années dans le dos et parfois un peu sur le visage. Extrait d’un article sur le jeûne : « Le plus difficile n’est pas de se priver de nourriture, le passage délicat est la crise d’acidose. Cette crise apparaît en général au 3ième jour de jeûne. Cela se traduit par des nausées, faiblesse, migraines. C’est le prix à payer pour passer le cap. Le corps apprend alors à vivre des réserves et à fabriquer lui-même les tissus. »

JOUR 5 : Ça va un peu mieux aujourd’hui, pas trop d’envie de nourriture, quelques nausées mais moins qu’hier. Je pense que je vais pouvoir travailler sans trop de problème. J’ai perdu 5kg ! Je pèse 88kg et j’imagine que ça va se stabiliser un peu, parce qu’à ce rythme je vais perdre 24kg en tout. Pour rappel je pesai 93kg au début du jeûne et 97kg au mois de décembre. Mais ce n’est pas le but ne l’oublions pas. En fin de soirée je me sens bien, rien à signaler, pas de fatigue particulière, pas spécialement faim… Juste une chose, j’ai encore craché noir, ça fais peur et plaisir à voir, en effet ça me donne une motivation supplémentaire pour tenir, c’est une preuve pour moi que le corps élimine les toxines. Et bien comme il faut !

JOUR 6 : Ce jour aura été de loin le plus facile depuis le début du jeûne, je me sens léger, en forme et de bonne humeur. Si tous les jours pouvait se passer de cette façon le jeûne serai plutôt facile. J’ai la sensation que mes sens sont aiguisés, surtout au niveau de l’odorat. A part ça rien de particulier.

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  Luc le Mar 26 Fév 2013 - 22:56


Bonsoir Nicolas,

Bienvenue sur le forum!

Nous allons déplacer ton sujet sur le forum "Jeûne de plus de deux semaines" dans la catégorie "Récits d'expériences de jeûne" et y répondre.

À bientôt!


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  Luc le Mer 27 Fév 2013 - 0:26



Merci pour ton témoignage.

Jeûner n'est pas toujours facile, surtout si nous avons des problèmes de santé. Souvent, pour ne pas dire toujours, les divers symptômes relatifs nos ennuis de santé peuvent sembler augmenter, ce qui en décourage plusieurs qui rompent le jeûne.

Adèle Arsenault, une spécialiste du jeûne avec qui nous communiquons à l'occasion et qui faisait partie de notre précédent site, nous faisait remarquer que les jeûneurs étaient trop actifs, réduisant ainsi l'action de l'autolyse. Dans ton cas, il semble que ce soit la situation. On sait, selon Boudreau, qu'un jeûne actif est peu thérapeutique. Bien sûr, si nous jeûnons pour perdre du poids et que nous sommes relativement en bonne santé, l'activité physique peut être tolérée, comme c'est le cas des "jeûnes et randonnées".

Aussi, tel que tu le remarques, le sommeil durant le jeûne fait souvent défaut et, si nous travaillons le lendemain, on brûle la chandelle par les deux bouts. Nous ne voulons pas te décourager mais cela est malheureusement la réalité.

Il y a bien sûr des cas de rétablissements de gens asthmatiques par le jeûne mais il faut y mettre le temps et réunir les conditions pour en assurer le succès.

Néanmoins, si tu as des interrogations, nous serons à l'écoute.

Lire les sujets du forum : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Mer 27 Fév 2013 - 0:37

Merci beaucoup Luc pour toutes ces infos, j'essaye de me reposer au maximum, et je ne l'ai pas dis à travers mon message, mais les 10 derniers jours je suis en vacances spécialement pour me reposer pour le jeûne. Je suis content d'avoir trouvé ce site qui m'a beaucoup aidé à tenir ces derniers jours.
Merci encore et à bientôt :-)

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Petite question...

Message  dreamin le Ven 1 Mar 2013 - 0:37

Bonjour Luc, j'ai cherché cette information, mais je ne l'ai pas trouvé. Il se trouve que je dors très peu depuis quelques jours, je ne ressens pas la moindre fatigue, et je ne dépasse pas les 4h de sommeil par jour depuis le début de la semaine. Est-ce normal ? Est ce que cela ne permet pas à mon corps de procéder à l'autolyse ?
Si vous aviez ces réponses ce serait super car je ne les ai pas trouvé. A part ça rien de particulier à noté, j'en suis à mon neuvième jour de jeûne et tout va bien.
Merci et à bientôt j'espère.

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  admin2 le Ven 1 Mar 2013 - 1:14


Dormir 4h ou 5h par nuit n'est pas rare lors d'un jeûne, c'est plutôt la norme. Certains dorment plus mais beaucoup dorment moins. En fait, durant un jeûne thérapeutique, les curistes dorment rarement de nombreuses heures de suite; trois à cinq heures par nuit. Ils dorment souvent une heure ou deux en avant-midi et/ou en après-midi. L'important est le repos, qu'on dorme ou pas. Boudreau écrit :

"Les processus d'autolyse sont exigeants. Le repos stimule l'autolyse et l'activité physique le freine. Il est donc nettement préférable de garder le lit en période de jeûne et de dormir le plus possible. En panne de sommeil, on se détend, on reste allongé et on rêvasse. Pendant que l'on se repose et que l'on dort, le corps se transforme, se rénove. (...) Ces activités réparatrices ne s'accomplissent pas non plus si l'on jeûne debout. "


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Jeûne et sauna

Message  dreamin le Sam 2 Mar 2013 - 0:06

Merci pour votre réponse rapide et précise. Sans vouloir abuser de votre connaissance auriez vous des éléments vous permettant de savoir si le sauna est bon lors d'un jeûne à but thérapeutique ? Après quelques recherche sur internet je n'ai rien trouvé de très explicite et concluant. Merci encore pour votre merveilleux site qui est devenu pour moi une habitude quotidienne.

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  admin2 le Sam 2 Mar 2013 - 10:04


Il ne faut pas hésiter à poser des questions, cela me permet de mettre à jour mes connaissances en effectuant des recherches. Souvent, je pourrais répondre sans chercher mais je tiens à mettre des références, afin de montrer que ce n'est pas une pensée personnelle mais plutôt des propos appuyés par des spécialistes de la question ou encore par des cas semblabes répertoriés.

Pour en venir aux diverses thérapies tels : bain sauna, bain dérivatif, bain chaud, douche ou bain froid, hydrothérapie ou à toute activité semblable, il faut comprendre qu'un organisme en jeûne a besoin de toutes ses énergies pour se regénérer. Toute activité demandant de l'éanergie à l'organisme, que ce soit pour l'effort physique, pour se réchauffer ou encore pour se tempérer s'il y a chaleur (ex: sauna) ... nuit au processus de l'autolyse.

L'hygiéniste Albert Mosséri écrit à ce propos dans ses ouvrages.

tiré de "Jeûner pour revivre"

Les bains et les douches

Le bain constitue une dépense d'énergie considérable pour un jeûneur, c'est pourquoi nous le défendons durant toute le durée du jeûne. En effet, le fait d'avoir à se déshabiller puis se rhabiller, le contacte de l'eau sur la peau quii doit la supporter (eau chaude ou froide la peau dépense énormément d'énergie pour leur résister (climatiser le corps) tandis que l'eau tiède, la dépense est moindre mais toutefois l'air est froid) ensuite les mouvements des mains, la station debout, etc., tout cela épuise le jeûneur.

Nous recommandons toutefois à certains jeuneurs, sinon à tous, de se laver tous les jours au savon sous les aisselles, car leur transpiration à cet endroit devient très offensive et l'air de leur chambre impossible à respirer.

Les bains de vapeur sont bien nocifs et inutiles. Le poids perdu est très vite rattrapé par l'eau retenue des aliments ingérés par la suite.

Forcer l'élimination est une illusion. Les bains de vapeur, par exemple, porte le corps à expulser de grandes quantités d'eau, mais pas de déchets. Vouloir forcer l'élimination est une très vieille superstition médicale. Les fonctions de la vie ne se déroulent pas au fouet. Les mesures de forcing sont énervantes, elles empirent l'état du sujet.

Les massages, les traitements, méthodes de stimulation

Les non-hygiénistes qui emploient le jeûne font appel couramment à divers traitements durant le jeûne ainsi qu'à des mesures de forcing: massages, manipulaions, ajustments vertébraux, électricité, bains chauds et froids, hydrothérapie, lavements, applications pour stimuler le foi, etc.

Les stimulants épuisent l'organisme. Toutes ces mesures énervent le corps et retardent le rétablissement proportionnellement à leur emploi. C'est l'antithèse du repos et de la relaxation. Ces soi-disant mesures thérapeutiques quelles qu'elles soient provoquent une activité accrue et une déperdition d'énergie et de substance. Or nous devrions travailler parallèlement avec les tendances conservatrices naturelles de l'organisme jeûneur plutôt que contre lui. Les mesures qui cherchent à stimuler l'action cutanée, rénale, pour forcer l'élimination par les intestins, pour stimuler le ccoeur et le système nerveux, toutes ces mesures gaspillent l'énergie vitale et devraient être évitées. En effet, toutes les méthodes de traitement qui augmentent l'activité de n'importe quelle manière contrarient le repos et la relaxation.

Plusieurs partisans du jeûne, en dehors des hygiénistes, utilisent les laxatifs, les pilules homéopathiques, etc. Or ces laxatifs ont un effet de déhydratation immense qui empêche le corps de se reposer physiologiquement et d'accomplir le travail de régénérescence. Comment le corps peut-il accomplir toutes ses tâches quand on l'assaille de toutes parts avec des médicaments et des traitements auxquels il doit résister et qu'il doit rejeter?

"Supposez que nous ayons affaire à un malade très intoxiqué et qu'il soit désirable d'éliminer de son corps les toxines accumulées. Si nous essayons de stimuler ses émonctoires en ignorant les causes, nous serions dans la même situation que celui qui s'efforce de vider une baignoire sans fermer le robinet"

Cette image invoquée par Shelton est vraiment captivante. Elle répond parfaitement aux pratiques des naturopathes qui veulent stimuler les reins, le foi, la peau, etc.

Nous fouettons les organes d'élimination, nous exigeons d'eux des efforts de plus en plus grands jusqu'à ce qu'ils soient épuisés: ils entraînent alors avec eux l'épuisement du corps tout entier. (Mosséri)

Voir les sujets suivants:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Dim 3 Mar 2013 - 17:35

Merci pour tout ! On peut dire que votre réponse est précise. Depuis hier, j'ai un peu peur, en effet jusqu’à maintenant je dormais à peine 5h par jour et j'etais plutôt en forme. Et depuis mon 10ième jour de jeûne je ne fais que dormir plus de 16 heures par jour, j'ai un bouton de fièvre qui est apparu et des douleurs aux articulations, savez-vous si ces signes sont alarmants ou bien il n'y a pas de quoi s'inquiéter ?

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  admin2 le Dim 3 Mar 2013 - 20:41

En jeûne, même si la plupart dorment peu, le sommeil est souhaitable puisqu'il favorise la régénération. Tant mieux si nous dormons, notre organisme travaillera davantage.

Il existe diverses réactions en tout genre produites par l'action de l'autolyse. La biologiste Nicole Boudreau écrit :

Il existe trois types de réactions observées durant le jeûne. Il y a celle que nous nous attendons à voir apparaître, celle pour qui nous jeûnons. Ex: si nous jeûnons pour un problème articulaire, nous ne sommes pas surpris de ressentir des malaises au niveau de l'articulation lésée. Ces douleurs sont attendues et même souhaitées, nous démontrant que le travail autolytique s'y déroule.

Il y a aussi, des malaises qui éveillent notre mémoire, nous rappelant que dans un passé, parfois lointain, nous avions eu un problème particulier situé à l'endroit où certaines douleurs se manifestent. Si cet ennui de santé n'a jamais été réglé, peu importe le temps écoulé depuis cet événement, l'organisme tentera de rétablir la situation.

Le troisième type de malaise est celui que nous n'attendions pas ! Une douleur qui nous laisse perplexe puisque nous n'avons jamais eu d'ennuis à cet endroit précis. Il s'agit d'un problème latent qui, tôt ou tard aurait fait surface, l'autolyse passant à l'action pour le régler le démontre par quelques sensations douloureuses.

En conclusion, même si nous jeûnons préventivement, uniquement pour garder la forme, il est possible, voire probable que ce jeûne soit thérapeutique sans qu'on le sache, guérissant une forme précoce de pathologie.

Donc on peut en déduire qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir de trop dormir ou de ressentir quelques douleurs ici et là ainsi que quelques éruptions cutanées ... c'est même encourageant.






admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Lun 4 Mar 2013 - 22:29

Merci, je suis rassuré surtout que je fais 24 jours seul sans surveillance, et comme je n'avais jamais fais plus de 3 jours cela m'inquiète un peu.
Lorsqu'on se réalimente l'énergie revient-elle le premier jour ou restons nous fatigués pendant plusieurs jours encore ? Je demande puisque je reprend normalement l'entrainement 2 jours après la réalimentation, pensez vous que cela est trop tôt par expérience ?

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  admin2 le Lun 4 Mar 2013 - 22:50


À propos de la réalimentation, de la reprise de nos forces et de l'activité physique, Boudreau écrit :

Remis à neuf par le repos, on repart avec une nouvelle forme. Mais la reprise des activités et de l'alimentation doit se faire sans hâte et avec sagesse; le premier verre de jus ne marque pas la fin immédiate de la détoxication; au contraire, la détoxication se poursuit encore quelques jours et, bien que nous mangions, les réactions d'autolyse régissent encore notre métabolisme. (...)

La récupération des forces varie d'une personne à l'autre. En général, lorsque l'organisme est bien reposé et régénéré par le jeûne, les forces reviennent vite. Le métabolisme de l'organisme détoxiqué est dynamique et performant. Dès qu'il est nourri, le corps récupère énergiquement. Si la détoxication, par manque de temps ou de capacité, n'est pas satisfaisante, la récupération des forces est plus lente, car la période de réalimentation est marquée par des réactions d'autolyse encore exigeantes, bien que bénéfiques. Le métabolisme finit quand même par se stabiliser au niveau de performance dicté par la qualité de la régénération finale des tissus.

La personne en récupération doit adapter son activité physique à son niveau d'énergie; elle choisira de préférence des exercices non violents et progressifs. Les muscles en repos depuis quelques jours ou quelques semaines doivent être exercés en douceur.

Les premières activités physiques consisteront à faire des marches de dix à vingt minutes, à partir du deuxième ou troisième jour de réalimentation; les marches se prolongeront de jour en jour, selon l'évolution des capacités personnelles de chacun. Idéalement, le retour au travail à temps plein devrait se faire à la fin de la récupération.

Quand on récupère après un jeûne de plusieurs jours ou de plusieurs semaines, on est toujours supris de la faible quantité d'aliments qu'on peut ingérer. On doit manger avec modération.

Shelton et Boudreau préconisent une reprise alimentaire ainsi qu'une reprise des activités physique qui devrait être aussi longue qu'a été le jeûne. Il ne faut pas oublier que durant la reprise, l'autolyse se poursuit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Mar 5 Mar 2013 - 20:11

Bonjour je reviens vers vous pour vous faire parvenir que je met fin à mon jeûne à l'eau pour le remplacer par un "semi-jeûne" comme expliqué ci dessous. En effet les symptomes suivants : urines claires, stabilisation du poids, langue beaucoup moins blanches était là depuis hier, et une douleur vraiment insuportable aux reins se faisait ressentir. Je ne sais pas si j'ai pris la bonne décision, même si je vous l'avoue ça m'arrange, mais après avoir lu un article de Mosseri j'ai pris cette décision. J'aimerai beaucoup avoir votre avis si possible. Merci.

ARTICLE :

Écrit par Albert Mosséri


Du nouveau dans la conduite du jeûne
En 1986, j'ai fait dans le domaine du jeûne, une découverte prodigieuse qui m'a amené à réviser ma méthode sheltonnienne.
Un homme de 37 ans a jeûné avec ma supervision. Au cours des 14 années précédentes, il avait pris 104 tranquillisants différents pour son état nerveux. Il a alors voulu se guérir sans médicaments. Il a jeûné pendant 29 jours.
Alors il est devenu tendu, incapable de se détendre ou de dormir et de boire de l'eau malgré une soif intense et une douleur aiguë aux reins. Je lui ai dit qu'il ne pouvait pas continuer ainsi, bien qu'il ait encore beaucoup à éliminer: sa langue était très chargée, son urine foncée, son haleine fétide et il avait des douleurs aux reins malgré toute l'eau qu'il avait bue.
Il avait tout son temps et voulait compléter sa détoxination. J'ai donc conclu que, dans sa condition, il valait mieux qu'il adopte un régime de détoxination. Il a donc recommencé à s'alimenter progressivement.
Trois jours après avoir terminé son jeûne, je suis entré dans sa chambre pour lui apporter quelques petites pommes. Il m'a dit: «M. Mosséri, regardez ma langue!» Elle était noire comme du charbon! Il n'a pas pris longtemps pour comprendre cette surprise. J'avais déjà vu quelques cas où la langue était devenue noire pendant un jeûne, mais cet homme avait recommencé à manger!
Cette couleur n'était pas accidentelle: elle avait été provoquée avec ce régime de détoxination. L'élimination avait repris, aussi forte que pendant un jeûne. Depuis une dizaine de jours, depuis son 20e jour de jeûne, son élimination était très faible. Sa langue est restée noire pendant quelques jours, puis elle est devenue jaune moutarde pendant plusieurs semaines, avant de revenir à sa couleur rose. Alors la faim lui est revenue - une vraie faim - et ses douleurs aux reins ont disparu. Il a alors adopté une alimentation normale. Évidemment, ce menu léger avait accéléré son élimination.

Tester cette nouvelle méthode
Je me suis demandé si ce cas était une exception, ou s'il pourrait être imité autant que possible par d'autres jeûneurs. J'ai donc vérifié en appliquant la même approche à de nombreux cas variés.
J'ai appliqué la même approche avec deux soeurs qui, dès qu'elles ont cessé leur jeûne, ont eu la langue couverte de brun.
Depuis lors, 90 % des jeûneurs que je supervise ont une langue colorée dès qu'ils cessent de jeûner et commencent un demi-jeûne et les autres 10 % obtiennent le même résultat lors d'un deuxième jeûne.
Ce demi-jeûne doit être continué tant que la langue est même un peu colorée. Une langue noire indique que l'élimination s'est approfondie, atteignant le niveau cellulaire pour traquer des toxines, souvent des médicaments, accumulées depuis des décennies.

Les étapes du jeûne
D'autres questions me sont venues naturellement à l'esprit : à quel moment vaut-il mieux mettre fin au jeûne et passer au demi-jeûne ? Quelle quantité de nourriture crue doit-on donner après le jeûne ?
J'avais déjà observé plusieurs fois, qu'après un certain nombre de jours de jeûne, le poids du jeûneur cesse de baisser et l'élimination est suspendue. Maintenant, je comprends pourquoi!
Quant aux quantités d'alimentation, après une période de tâtonnement, je suis parvenu à établir une ration normale, adaptée selon la taille de la personne.
Dans la méthode classique, promue par Shelton, le jeûne à l'eau au lit est poursuivi même si le corps cesse de perdre du poids; l'élimination devient alors pratiquement nulle et on perd du temps. Quand on cesse pratiquement de perdre du poids et qu'on observe pratiquement pas de signes d'élimination, c'est que le corps n'a pas assez de vitamines, d'enzymes et de minéraux pour poursuivre ce travail. Le corps en a alors tout juste assez pour survivre.
Les réserves du corps sont déséquilibrées: il y a toujours trop de graisse et de toxines et trop peu d'éléments essentiels. Quand ces réserves s'épuisent, nous passons à l'étape suivante, le demi-jeûne et dans 90 % des cas la couleur de la langue change rapidement, indiquant un regain de l'élimination. Pour les autres, on observe le même phénomène lors d'un second jeûne.
Avec la méthode classique sheltonienne, il est très rare que la langue se colore ainsi, même si le jeûne est poursuivi jusqu'à 60 ou 70 jours.
Tant que la langue est de couleur anormale (noir, brun, la moutarde verte, beige), le demi-jeûne se poursuit jusqu'au retour de la langue colorée d'un rose naturel, ce qui indique la fin de l'élimination. La langue devient rose en même temps que le jeûneur arrête de cracher, l'urine devient claire, l'haleine devient parfumée et les malaises cessent. On introduit alors au menu des aliments plus concentrés.
Le demi-jeûne peut durer pendant une semaine ou plusieurs, selon le degré de toxémie.
Avec cette nouvelle méthode, le jeûne devient plus facile, comporte moins de problèmes et de risques et est plus efficace. Le jeûne devient précis, scientifique et sans angles morts ou surprises. Cette découverte importante confirme que les longs jeûnes comportent une perte de temps.
J'ai appelé cette seconde la partie du jeûne qui suit le jeûne à l'eau « demi-jeûne », mais en réalité, c'est un régime d'élimination, puisqu'on mange un kilo d'aliments par jour, moitié fruits, moitié légumes. Mais je préfère l'appeler « demi-jeûne », pour souligner que la personne poursuit l'élimination et doit manger certains aliments et dans certaines quantités. On doit garder l'impression qu'on continue la détoxination sous une autre forme moins intense que le jeûne intégral.

Les éléments de cette méthode
Quand on cesse de manger, l'élimination commence et on en observe la preuve par une langue blanche couverte du mucus, une haleine fétide, un mauvais goût dans la bouche, un amaigrissement et d'autres signes selon chaque personne. Le jeûne continue. Puis vient un moment où l'élimination ralentit parce que le corps a utilisé les réserves du corps en vitamines, enzymes et minéraux. Selon la personne, ces réserves d'éléments essentiels durent environ 7 à 20 jours. À la fin de cette période, l'élimination ralentit, comme l'indiquent les signes suivants :
* La perte de poids ralentit à 500 g à 1 kg par semaine, alors qu'elle était de 500 g à 1 kg par jour auparavant. La perte de poids indiquait une forte élimination de toxines et d'eau accumulée.
* L'urine devient claire.
Le poids qui se stabilise est le signal principal de passer au demi-jeûne.
* La soif disparaît et l'eau prend un goût désagréable, alors qu'auparavant l'élimination créait le besoin de boire pour diluer les toxines et les expulser dans l'urine.
* La couche de mucus sur la langue est plus légère, moins épaisse et moins colorée et le mauvais goût dans la bouche diminue.
* D'autres signes spécifiques à chaque personne peuvent aussi indiquer le ralentissement de l'élimination.
* Alors, quand ces signes de ralentissement d'élimination apparaissent, on doit la relancer, en cessant le jeûne et en apportant de nouveau au corps les éléments nutritifs sous forme d'aliments crus, naturels :
* 500 grammes de fruits crus, pris jusqu'à l'après-midi, cette quantité variant selon la hauteur de la personne;
* 500 grammes de crudités et salade, pris en deux fois dans la soirée.

Favoriser l’élimination
Ces quantités ne devraient pas être augmentées, sinon la digestion prendra l'énergie nécessaire pour l'élimination et la fera cesser.
Le jeûneur devrait boire beaucoup d'eau entre minuit et midi, parce que c'est à ce moment que l'élimination est à son plus fort. Si la personne n'est pas capable de boire au moins un litre d'eau par jour, on peut en agrémenter la saveur avec du jus de citron.
Les fruits que je préfère donner sont les pommes, qui agissent comme un bon balai dans les intestins.
Parfois, on doit manger des fruits riches en eau, comme le melon ou la pastèque.
Aussitôt qu'on passe au demi-jeûne, et qu'on relance l'élimination, on doit examiner la langue chaque matin avant de mettre quoi que ce soit dans la bouche. Après quelques jours, ou quelques heures, la langue se colorera noire, jaune, rouge brunâtre. On poursuit le demi-jeûne jusqu'à ce que la langue soit complètement claire, propre, rose et tous les signes d'élimination (soif, mauvais goût dans la bouche au réveil, mauvaise haleine, crachement, etc.) disparaissent.
On ne doit pas attendre que la faim revienne, parce que cet instinct est d'habitude inopérant parmi les gens civilisés!

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  Luc le Mar 5 Mar 2013 - 22:36


Il est vrai que Mosséri commença à expérimenter le demi-jeûne au début des années 80. Au départ, il introduisit cette façon de faire après trois ou quatre semaines de jeûne avec succès selon ce qu'il écrit dans son livre "Jeûner pour revivre". [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plus récemment, il commença beaucoup plus tôt à introduire le demi-jeûne, soit après 7 à 21 jours de jeûne intégral. C'est une approche qui peut donner de bons résultats et qui pourrait être avantageuse pour ceux à qui le jeûne intégral devient trop difficile.

Aussi, le fait de manger 500g de fruits et 500 g de légumes par jour permet sans doute à celui qui veut être un peu plus actif de le faire. Néanmoins, si nous voulons que le jeûne soit thérapeutique, le repos est primordial, que nous fassions un jeûne intégral ou un demi-jeûne.



Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Ven 8 Mar 2013 - 6:41

Bonjour, merci encore pour votre réponse.
Aujourd'hui je m'inquiète un peu, car depuis mon jeûne de 14 jours à l'eau (arrêté depuis 3 jours) les personnes autour de moi me trouve pas du tout en forme et pense que je suis très malade (pourtant je fais 83kg), j'ai des cernes vraiment énorme (vont-ils partir ?), je suis d'une pâleur extrême et je suis fatigué malgré le fait que je récupère beaucoup et que je ne travaille plus. Ayant lu à plusieurs reprises que normalement après un jeûne on se sent en forme et qu'on à le teint frais alors que moi c'est tout l'inverse, savez vous si cela est normal d'après votre expérience et vos connaissances sur le jeûne ?
Merci d'avance

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  Luc le Ven 8 Mar 2013 - 9:26



Bonjour Nicolas,

Depuis le début de ton jeûne, on sent ton inquiétude vs les diverses réactions autolytiques observées. Lorsque nous manquons de connaissance en rapport avec le jeûne, il est normal d'avoir des craintes qui sont rarement fondées. Même pour des gens initiés au jeûne, certaines réactions les laissent perplexe tout en se disant que c'est pour notre bien et qu'elles font partie du rétablissement.

Notre apparence physique durant et suite à un jeûne, pour les gens qui nous observent, donne une mauvaise image de nous. C'est normal puisqu'ils ne connaissent rien au jeûne et aux différentes étapes de celui-ci. On pourrait citer le cas d'une jeûneuse, Isabelle Moser dont l'expérience d'un jeûne de 42 jours, raconté sur ce site, la laissa maigre et fatiguée pendant plusieurs semaines. Cela lui prit 6 semaines avant de retrouver sa forme et 6 mois pour atteindre le poids d'avant-jeûne. Il est donc normal qu'à 3 jours de la fin d'un jeûne, nous ne soyons pas encore physiquement en forme. Il faut laisser le temps et collaborer avec notre organisme en lui donnant le repos réclamé et une nourriture adéquate (jus, fruits juteux) durant les premiers jours de la reprise. Inévitablement au fil des jours, l'autolyse qui se déploie toujours diminuera et notre condition physique s'améliorera.


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  dreamin le Ven 8 Mar 2013 - 9:31

Merci beaucoup Luc pour toutes tes infos, c'est un réel plaisir de communiquer avec vous. Je reviens vers vous d'ici quelques jours pour faire un petit compte rendu et parler de mon asthme et son évolution après le jeûne.
A bientôt.

dreamin

Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  admin2 le Sam 6 Avr 2013 - 9:30


Bonjour,

Après maintenant 1 mois de la fin de ton jeûne intégral et le début du demi-jeûne pour une durée indéterminée, comment vas-tu? Est-ce que ton asthme a régressé?

Au plaisir de te lire!


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et jeûne de 24 jours débuté depuis 6 jours

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum