Décalage horaire et jeûne, mythe ou réalité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décalage horaire et jeûne, mythe ou réalité?

Message  Luc le Mar 12 Fév 2013 - 0:29



Le remède miracle contre le jet-lag : 16 heures de jeûne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les vacances ont commencé et certains d’entre vous auront peut-être la chance de visiter des contrées lointaines. Pour ceux qui iront vraiment loin, vous subirez éventuellement un décalage horaire significatif.

Peut-être seriez-vous alors intéressés pour tester cette solution proposée dans Science par Clifford Saper, professeur de neurologie à Harvard : pour éviter le jet-lag, il vous faudra jeûner pendant 16 heures !

Jour/Nuit

Notre rythme biologique naturel, appelé rythme circadien, détermine nos phases de sommeil et d’activité. Il est d’une durée de 24 heures, ce qui n’a rien de surprenant puisqu’il est conditionné par l’alternance physique des jours et des nuits sur la Terre. C’est ce rythme circadien qui est mis à mal lorsque nous subissons le jet-lag, du fait d’un décalage entre le fuseau horaire dans lequel nous vivons habituellement, et celui dans lequel nous nous rendons.

Puisque ce rythme de 24 heures est déterminé par l’alternance jour/nuit, il finit par se recaler sur l’alternance du pays d’arrivée, et après quelques jours sur place nous finissons par nous adapter aux nouveaux horaires. On dit que l’exposition à la lumière est un moyen de réaliser l’entraînement du cycle circadien. Mais l’exposition à la lumière n’est pas le seul moyen de réaliser l’entraînement du cycle circadien, il existe un autre : la nourriture.

L’entraînement à la nourriture

L’entrainement du cycle circadien à la nourriture a déjà été observé chez certains animaux. Si on les prive de nourriture pendant leur période d’activité normale, mais que la nourriture est disponible pendant leur période de sommeil normal, ils sont capables d’inverser leur horloge biologique et ce de manière rapide. Ceci leur permet d’être actifs pendant la disponibilité de la nourriture, et on comprend facilement l’avantage adaptatif que confère cette capacité.

Chez l’animal, la nourriture peut être un puissant vecteur d’entrainement des cycles circadiens, mais qu’en est-il de l’homme ? Ce qui ont déjà fait une hypoglycémie nocturne le savent : on peut bien être complètement claqué et en plein milieu d’une phase de sommeil profond, quand le corps a besoin de sucre, il sait y faire pour nous réveiller et nous mettre dans un état de vigilance extrêmement élevé !



Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décalage horaire et jeûne, mythe ou réalité?

Message  Luc le Mar 12 Fév 2013 - 0:33



Jeûner 16 heures pour rebooter son horloge

Donc chez l’homme comme chez l’animal, on peut être en pleine forme la nuit si c’est l’estomac qui l’exige. Tout porte donc à croire que pour caler les cycles circadiens, la nourriture est plus forte que la lumière.

Sur la base de ses travaux publiés dans Science, Clifford Saper a alors proposé une solution pour lutter contre le jet-lag : il suffit de réentraîner rapidement son horloge biologique grâce à la nourriture, sans attendre qu’elle le fasse toute seule grâce à la lumière. Et sa proposition est la suivante : un jeûne de 16 heures va agir comme une sorte de reboot de votre horloge biologique. Après un jeûne prolongé, votre organisme considèrera que le premier repas que vous allez prendre marquera le nouveau début de la journée.

Voici donc comment procéder : calculez l’heure du petit déjeuner de votre pays d’arrivée, jeûnez pendant les 16 heures qui précèdent (éventuellement dans l’avion ou dans votre pays d’origine si nécessaire) et faites-vous un bon petit déj’ synchronisé avec celui des autochtones. Si tout se passe comme prévu, à ce moment précis votre organisme va se dire « Tiens ! C’est le petit-déjeuner ! », et votre horloge biologique va se recaler d’un seul coup !

Communication scientifique

La proposition paraît sympa, alors comme d’habitude, j’ai voulu aller jeter un oeil à la publication d’origine, celle de Science [1]. Et là, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que l’article en question ne parle pas du tout de jet-lag, ni d’humains jeûnant pendant 16 heures, mais de souris à qui on injecte des gènes dans le cerveau.

Je trouve ce cas assez typique d’une certaine communication scientifique : on fait une publi (certainement de qualité), et on la « vend » au grand public via les médias en parlant de quelque chose qui ne figure pas du tout dans le papier ! Tapez « jet-lag 16 hours » dans Google, et vous verrez une tétrachiée de réponses venant de divers journaux citant cette publi de Science, mais quelle est l’origine de cette interprétation détournée ?

J’ai bien cherché, et l’origine semble être que Clifford Saper dans le Podcast du magazine Science [2] parle de ses travaux sur la souris, et mentionne une éventuelle applicabilité à la question du jet-lag ou bien celle des travailleurs ayant des horaires décalés. Mais je ne sais pas d’où vient ce chiffre de « 16 heures » que les médias ont repris comme un seul homme. Si quelqu’un trouve la source…

En tout cas si vous testez la méthode, vos récits sont les bienvenus en commentaire de ce billet !



Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décalage horaire et jeûne, mythe ou réalité?

Message  Luc le Mar 12 Fév 2013 - 0:35



Commentaire d'un lecteur de cet article :

Jackie Maggie dit :
30 juin 2012 à 23:22

Merci à l’auteur du commentaires pour ces infos intéressantes. Je ne connaissais pas l’origine de l’étude mais avais vu une émission (sur une chaîne française je crois) qui « testait » la théorie. Le test était fait sur deux (!) volontaires, un qui mangeait et buvait goulument et l’autre qui n’a rien mangé et bu que de l’eau pour les 16heures prescrites. Comme je voyage beaucoup pour le travail et que je soufre considérablement de jetlag, j’ai décidé de tester pour moi-même la théorie. Et ça marche! Ce n’est pas miraculeux, je me réveille quand même à des heures bizarres, mais je n’ai plus besoin de prendre de somnifères et je ne me sens plus comme un zombie après avoir voyagé contre le soleil. Le sacrifice de ne pas manger pendant 16heures vaut clairement la peine pour moi et depuis que je l’ai essayée pour la première fois, j’ai décidé d’adopter la méthode pour tous mes voyages inter continentaux.



Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Décalage horaire et jeûne, mythe ou réalité?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum