Jeûne de 14 jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne de 14 jours

Message  grandtout le Ven 8 Fév 2013 - 12:10

Après 2 fois une semaine, je me lance dans 14 jours. J'en suis au 6e jour et c'est beaucoup plus facile qu'auparavant !
J'ai toujours les extrémités froides et je mets des chaussettes la nuit. Je ne dors pas très bien non plus mais je le supporte.
Je bois un jus d'orange dilué le matin et des jus de légumes dans la journée.
Et j'ai beaucoup plus la patate qu'avant. Ma tension commence à baisser le matin et le pH de mon urine est toujours à 6.
Content de partager mon expérience sur ce site. Michel.

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Ven 8 Fév 2013 - 12:42


Merci Michel de partager ton expérience de jeûne!

Quels étaient et quels sont les buts de tes jeûnes? Des résultats ont-ils été obtenus précédemment?

Généralement, je dis bien généralement, plus nous jeûnons souvent, plus les jeûnes sont faciles. Néanmoins, pour certaines personnes, tous les jeûnes demeurent difficiles alors que pour d'autres c'est la contraire. Le type de jeûne exécuté peut également influer sur les réactions de l'autolyse; un jeûne intégral (eau seulement) est (habituellement) plus difficile à supporter qu'un autre où des jus sont consommés. On sait d'ailleurs que lors d'un jeûne intégral, si les réactions d'autolyse deviennent insoutenables, il est suggéré de prendre un peu de jus pour diminuer l'autolyse et ses effets dérangeants. Cependant, Boudreau écrit que si nous sommes capables de supporter les effets indésirables, sans les atténuer, le rétablissement s'effectuera dans un plus court délai. Naturellement, il vaut mieux ralentir les effets de l'autolyse par la prise de jus que de rompre le jeûne.

Mosséri écrit qu'il faut éviter d'avoir froid car cela dérange l'organisme qui doit se réchauffer; selon lui, une personne âgée qui n'arrive pas à se réchauffer durant un jeûne, pourrait même en mourir. Disons que Mosséri est peut-être un peu alarmiste.

Tant qu'au sommeil troublé durant le jeûne, c'est un classique. Cependant, puisque le jeûneur n'a pas besoin de se lever le matin pour aller travailler, cela est un moindre mal. L'important est de se reposer, qu'on dorme ou pas.

Au plaisir de te lire!

PS. Que signifie l'expression "avoir la patate"?


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

La patate

Message  grandtout le Ven 8 Fév 2013 - 13:49

Signifie "avoir la pêche, la banane ou la frite" ou avoir de l'énergie. Je viens de regarder d'où vient cette expression :
"En raison de sa forme assez ronde, la « patate » (la pomme de terre en argot) a été assimilée à la tête d'une personne. Avoir la patate, c'est bien sûr avoir toute sa tête, donc par extension, avoir du tonus, du dynamisme ou de la vitalité."
J'ai quelques désagréments bénins que j'espère atténuer : une tension récurrente dans le cou à droite, une tendinite dans l'épaule à gauche, une digestion un peu difficile et des vibrations dans le corps quand je baisse la tête. Je n'avais plus les vibrations qui viennent de mes cervicales malmenées par l'ordinateur et le vélo, mais elles reviennent pendant le jeûne.
Je sais aussi que mon foie peut s'améliorer, j'ai fait un nettoyage (le 13e) au MgSO4 avant de jeûner.
Merci de ton soutien. Michel

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Ven 8 Fév 2013 - 14:11


grandtout a écrit: Je n'avais plus les vibrations qui viennent de mes cervicales malmenées par l'ordinateur et le vélo, mais elles reviennent pendant le jeûne.

Merci pour la définition de "la patate" ... nous ici au Québec, lorsque quelqu'un dit qu'il a des difficultés avec sa patate, c'est qu'il a des problèmes cardiaques!

Comme tu le sais sans doute, lorsque des douleurs apparaissent à certains endroits durant le jeûne, c'est qu'il y a un problème à ce niveau et que les ouvriers s'affairent à exécuter les travaux de réparation. Ceci peut se poursuivre tout au long du jeûne si le travail de régénération n'est pas complété. Lors d'un jeûne subséquent, les ouvriers reprendront le boulot là où il a été laissé la dernière fois.

Boudreau écrit que le corps en jeûne autolyse ses tissus endommagés et ses mauvaises réserves. Que ressent-on quand l'autolyse se déploie dans nos organes? Quels sont les signes de l'autolyse?

L'autolyse se manifeste le plus souvent par une amplification d'un signe de toxémie. Tout signe de toxémie est un indicateur d'une usure, d'un engorgement; il survient lorsque notre organisme tente une pousée d'élimination pour se détoxiquer ou se réparer; en jeûne, on laisse l'élimination ou la répration s'accomplir jusqu'au bout.

Puisqu'il arrive souvent durant le jeûne, pour ne pas dire toujours, que notre ennuis de santé pour lequel nous jeûnons semble s'emplifier, il est nécessaire de bien connaître les effets de l'autolyse. Trop souvent, le jeûneur, voyant ses maux empirer, décide de rompre le jeûne. Pour cette même raison, un médecin qui n'est pas au courant des différentes étapes du jeûne, tentera de diminuer les symptômes par la médication, ce qui aurait un résultat néfaste tout en annulant le travail autolytique entrepris.



admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

7e jour... Même poids.

Message  grandtout le Sam 9 Fév 2013 - 4:14

Étrange, je n'ai pas baissé de poids depuis 3 jours. Cela ne m'était pas arrivé auparavant. C'est normal ? C'est l'effet des jus ? Je devrais me mettre à l'eau claire ? En tout cas, ma peau est plus lisse. Michel

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Sam 9 Fév 2013 - 9:45



Étrange, je n'ai pas baissé de poids depuis 3 jours. Cela ne m'était pas arrivé auparavant. C'est normal ? C'est l'effet des jus ? Je devrais me mettre à l'eau claire ? En tout cas, ma peau est plus lisse. Michel

Ce phénomène n'est pas rare, particulièrement chez les personnes ayant un poids relativement bas en début de jeûne. En novembre dernier, mon épouse exécuta un jeûne de 21 jours, au départ son IMC était à 20 avec un poids de 45 kg; à la 21e journée il était de 40 kg, ce qui représente une perte moyenne de 238g par jour. Durant ce jeûne, elle pouvait parfois être deux ou trois jours avec un poids presqu'identique. Lors d'un autre de ses longs jeûnes qui dura 23 jours, ce phénomène fut également noté. (ses jeûnes sont à l'eau) Boudreau écrit :

"En début de jeûne, le tube digestif se désemplit; cette étape produit une réduction de poids appréciable, variant de un ou deux kilos selon l'importance des résrves intestinales. Les pertes d'eau en rétention dans les tissus et l'autolyse des sucres en réserve dans le foie et les muscles complètent la perte de poids des premiers jours, qui peut atteindre quatre kilos ou bout de quatre jours de jeûne.

Par la suite, l'organisme utilise des molécules qu'il peut transformer en sucre: les protéines en réserve, le lactate des muscles (résidus du travail musculaire), le glycérol (obtenu en scindant les gras), les déchets protéiques qui encombrent le sang et les organes, les protéines tirées de l'autolyse des tissus et des cellules endommagées, ainsi que les protéines fonctionnelles dont l'organisme n'a plus besoin puisqu'il jeûne, c'est-à-dire les enzymes du tube digestif et les protéines des muscles (si le jeûneur est en repos).

Une protéine devient un sucre si on enlève sa partie azotée; cette partie azotée est scindée et excrétée par l'urine. On appelle 'néoglucogénèse' cette formation de sucre à partir d'une protéine. Cette étape commence après vingt-quatre heures de jeûne intégral. Elle s'intensifie et atteint un niveau maximal après une semaine de jeûne.

Après environ deux semaines de jeûne, l'utilisation des protéines atteint un plateau; un autre carburant majeur entre alors enjeu: les lipides (ou gras). L'utilisation des lipides se développe graduellement depuis le troisième jour de jeûne, pour atteindre un niveau maximal au quatorzième jour et s'y maintenir.

Or, les lipides sont des carburants à très haut rendement énergétique. Pour fournir une kilocalorie, on a besoin d'une quantité deux fois moindre de lipides que de sucres. C'est pourquoi la perte de poids diminue de façon appréciable après deux semaines de jeûne: il faut peu de lipides pour sustenter le corps."

Voir le sujet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

perte de poids

Message  grandtout le Dim 10 Fév 2013 - 8:04

Merci pour ta réponse. Comme Helmut Lützner dit que cela vient de la concentration en sel, hier, je n'ai pas mis de sel dans mon bouillon de légumes. Ce matin, j'ai perdu 700g. Je ne sais pas si c'est l'effet des protéines ou du sel. En tout cas, je suis content. Je pense que je vais prendre moins de jus et de bouillon pour voir...
J'ai aussi des nuits agitées, mais, comme le dit Nicole Boudreau, c'est signe d'autolyse....alors, c'est bon signe.

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Dim 10 Fév 2013 - 11:51


grandtout a écrit:Merci pour ta réponse. Comme Helmut Lützner dit que cela vient de la concentration en sel, hier, je n'ai pas mis de sel dans mon bouillon de légumes. Ce matin, j'ai perdu 700g. Je ne sais pas si c'est l'effet des protéines ou du sel. En tout cas, je suis content. Je pense que je vais prendre moins de jus et de bouillon pour voir...
J'ai aussi des nuits agitées, mais, comme le dit Nicole Boudreau, c'est signe d'autolyse....alors, c'est bon signe.

Ne cherchons plus, c'est probablement de la rétention d'eau qui maintient artificiellement le poids.

Mosséri parle de bouillon de légume pour rompre le jeûne chez les jeûneurs ayant des problèmes gastriques afin d'éviter des réactions douloureuses. Sa recette ne contient aucun assaisonnement, ce n'est que l'eau de cuisson des légumes et rien d'autre.

Il nous est arrivé de couper le jeûne avec du bouillon de légume, c'est sans doute la façon la plus sécuritaire de l'effectuer pour les gens dyspeptiques.

Pour le sommeil, on dit généralement que les insomnies sont causées par l'action de l'autolyse, ce qui est probablement exact. Néanmoins, on pourrait aussi accuser, plus spécialement durant les premiers jours de jeûnes, le sevrage de certains excitants, surtout si le jeûneur était un grand consommateur de café, thé, chocolat ... qui sont des alcaloïdes auxquels l'organisme devient dépendant.





admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

12e jour

Message  grandtout le Jeu 14 Fév 2013 - 10:22

Je commence à fatiguer. Je prends le métro au lieu du vélo. J'ai des coups de pompe dans la journée. La patate est partie. J'ai du mal à m'endormir et je rêve que je mange. Mon poids continue à baisser (j'ai perdu 6.5 kg). Bref, je commence à douter de la résistance de mon corps. Je vais quand même jusqu'aux 14 jours. Heureusement, pas de clients demain. Michel.

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  Luc le Jeu 14 Fév 2013 - 13:18



Eh bien ... 12 jours, tout près de ton objectif ... Bravo!

À propos de la fatigue, certains jeûneurs ressentent peu de fatigue alors que d'autres trainent une fatigue durant tout le jeûne. Néanmoins, que nous soyons fatigués ou pas, l'autolyse joue son rôle et nous pouvons l'épauler en nous reposant le plus possible afin de favoriser la régénération.

Boudreau écrit :

Un organe en autolyse a besoin d'un apport d'énergie important, et la circulation sanguine s'y intensifie. La personne qui jeûne ressent clairement cet accroissement localisé du débit sanguin; elle ressent un engorgement dans l'organe en autolyse. Si elle décide de courir, la circulation sanguine est immédiatement canalisée vers les muscles des jambes; l'autolyse cesse alors complètement dans l'organe où elle se déroulait.

Les processus d'autolyse sont exigeants. Le repos stimule l'autolyse et l'activité physique le freine. Il est donc nettement préférable de garder le lit en période de jeûne et de dormir le plus possible. En panne de sommeil, on se détend, on reste allongé et on rêvasse. Pendant que l'on se repose et que l'on dort, le corps se transforme, se rénove. (...) Ces activités réparatrices ne s'accomplissent pas non plus si l'on jeûne debout.

Voir les sujets :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

ça y est...

Message  grandtout le Dim 17 Fév 2013 - 15:53

La fin fut plus difficile que le début. Hier, je m’essoufflai en marchant. J'ai recommencé à m'alimenter aujourd'hui. Une pomme ce matin et des fruits à midi. J'ai perdu 10% de mon poids, ai eu une tension variant de 10/7 à 12/9, le pouls changeant de 59 à 75 et le pH fixe à 6.
Mon mal de cou s'est atténué ainsi que la tendinite à l'épaule gauche. Je me dis que le processus de désintoxication n'est pas fini. Je ne sais pas si je ferais autant la prochaine fois. Une semaine est plus cool. Michel.

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  Luc le Lun 18 Fév 2013 - 0:22



Merci Michel pour ton témoignage.




Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Merci pour votre soutien....

Message  grandtout le Lun 18 Fév 2013 - 3:22

Au prochain essai....

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Suite et questions...

Message  grandtout le Jeu 21 Fév 2013 - 5:54

J'ai arrêté le dimanche et suis allé à la selle le lundi. J'ai évacué plus que je n'avais mangé la veille. J'ai même constaté des hémorroïdes dont je n'avais pas conscience. J'ai ensuite attendu 2 jours avant de retourner aux toilettes. Est-ce que j'aurais du faire un lavement ? J'ai toujours les selles molles, c'est peut-être du au fait que j'en suis toujours aux fruits et aux légumes. Peut-être dois-je prendre du psyllium ?
Plus j'y pense, plus je me dis que le fait d'être fatigué au 13e jour n'est pas "normal" et signifie que j'étais (et que je suis encore) intoxiqué. Cela me pousse à recommencer à jeûner 7 jours dans 6 mois par exemple. Qu'en pensez-vous ? Michel

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Jeu 21 Fév 2013 - 10:13


Si nous lisons Tilden, Shelton, Mosséri, Mérien, Rocan, Boudreau ... tous s'entendent pour dire que le lavement n'a aucun avantage et serait plutôt néfaste. Ils écrivent :

"Si on laisse faire la Nature, elle fera d'elle-même le ménage dans la maison. Et si on arrête de donner des aliments, les sécrétions auront le temps de se rattraper et pourront aussitôt commencer à effectuer leur travail de nouveau convenablement. Moins on s'ingère dans la loi et l'ordre naturels mieux c'est pour le patient" (Tilden)

"Pour le jeûneur non plus, ces méthodes artificielles de vidage ne peuvent avoir d'effet bénéfique. Le jeûne devrait être un repos corporel dans tous les sens, afin que l'élimination toxinique au niveau cellulaire puisse s'accomplir d'une manière efficace. Le fait de réaliser une purge ou un lavement distrait une quantité considérable d'énergie du travail d'élimination : cela aboutira à un nettoyage interne moins complet." (Mérien)

"L'effet énervant du lavement est indiscutable, et aucune personne d'expérience ne niera que c'est une épreuve pénible pour la plupart des malades. Dans beaucoup de cas, il cause une faiblesse immédiate qui dure souvent pendant des heures." (Shelton)

"Quand on force les intestins à se vider, on n'accélère pas l'élimination car celle-ci se passe au niveau des cellules. Aller à la selle n'est pas éliminer. Le contenu des intestins n'a jamais fait partie des cellules du corps. Il se trouve en dehors du corps proprement dit. L'énergie utilisée dans le lavement ou la pruge est soustraite aux cellules pour leur travail d'élimination. D'où le retard dans l'élimination." (Mosséri)

Néanmoins, Mosséri utilise occasionnellement le lavement s'il y a un problème de "bouchon collé" où le lavement permettrait, suite à un jeûne, de faciliter l'évacuation chez une personne sentant le besoin d'aller à la selle mais n'y parvenant pas. Aussi, pour les problèmes d'hémorroïdes, Mosséri donne des cas où ce problème fut réglé par le jeûne.

Il ne faut pas avoir peur d'attendre, suite à un jeûne, d'attendre que les intestins reprennent d'eux-mêmes leur activité. Cela peut parfois prendre plusieurs jours avant que cela se produise. Il faut comprendre que nos réserves intestinales ont été utilisées durant le jeûne et que les intestins doivent se remplir à nouveau lors de la réalimentation.

Le psyllium n'est pas mauvais en soi et peut être utilisé soit pour des problèmes de diarrhée ou de constipation, mais peut donner des maux de ventre et des ballonnements. Personnellement, mon épouse et moi, en avons fait l'expérience en dehors du jeûne et avons ressenti ces ennuis.

Il n'est pas anormal d'être fatigué durant le jeûne et même durant les premières semaines suite à un jeûne. On sait que l'organisme est très sollicité et a besoin de beaucoup d'énergie pour faire le ménage et se régénérer. Pour nous, un jeûne doit s'exécuter au repos afin de concentrer toutes nos énergies vers l'autolyse et non pour nos besoins musculaires.

Voir les sujets :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Jeu 21 Fév 2013 - 10:27


Refaire un nouveau jeûne au bout de 6 mois ne pose aucun problème, à moins que nous ayons vraiment un poids sous la normale donnant un IMC très bas. En six mois, même suite à un jeûne relativement long, le poids est généralement repris ainsi que la forme physique qui elle, revient normalement en quelques semaines.

Comme exemple, nous pourrions citer le cas du docteur Isabelle Moser qui jeûna 42 jours à l'eau plus une mono-diète de 14 jours de jus de carotte. Ça lui a pris six semaines pour reprendre la forme et six mois pour retrouver son poids d'avant-jeûne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Travail et inspiration

Message  grandtout le Ven 22 Fév 2013 - 4:33

J'exerce en profession libérale et je me vois mal arrêter 15 jours de suite. L'autolyse se poursuit, je le sens et je découvre l'inspiration. Avant de me lever, j'entends ce que j'ai à écrire, l'introduction d'un chapitre d'un livre que je suis en train d'écrire... C'est extraordinaire.

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  admin2 le Ven 22 Fév 2013 - 11:14



grandtout a écrit:J'exerce en profession libérale et je me vois mal arrêter 15 jours de suite. L'autolyse se poursuit, je le sens et je découvre l'inspiration.

Définitivement, l'autolyse se poursuit lors de la réalimentation et ça, tant que l'alimentation ne sera pas suffisante pour combler tous nos besoins; d'où l'intérêt à ce que celle-ci soit prolongée et progressive.

À propos du temps qu'on prend pour jeûner; la plupart des personnes voulant jeûner diront qu'ils ne peuvent pas arrêter de travailler pour jeûner ... à ceux-ci je dirai ... ne prennent-ils pas des vacances pour se reposer du travail? Ne pourraient-ils pas s'accorder à l'occasion, une semaine ou deux de vacances-santé dans leur vie?


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Peut-être en vacances....

Message  grandtout le Ven 22 Fév 2013 - 12:43

Oui, ils peuvent prendre des vacances santé, s'ils en ont envie. Si je réponds à leur place.... J'ai écrit un article...14 jours de jeûne

grandtout

Messages : 40
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 63
Localisation : L'hay les roses

http://www.psytherapeute.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  Luc le Sam 23 Fév 2013 - 9:41


Bonjour,

Je suis allé lire sur ton site ce que tu as écrit à propos de ton jeûne : 14 jours de jeûne

Intéressant de noter, tel que mentionné, que les jeûnes se suivent mais ne se ressemblent pas nécessairement. D'ailleurs, Boudreau consacre le chap. VI de son livre à ce thème.

Au plaisir de te lire et de t'accompagner lors de ton prochain jeûne!

Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne de 14 jours

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum