Asthme et rhumatisme, témoignage de Henry Tanner md

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Asthme et rhumatisme, témoignage de Henry Tanner md

Message  admin2 le Ven 14 Déc 2012 - 17:27



Tiré de : "Et si on s'arrêtait un peu de manger ... de temps en temps" (Bernard Clavière)

En 1877, un médecin américain respecté, Henry Tanner, souffrant de rhumatisme et d’asthme sévère, un cas qualifié par plusieurs de ses collègues comme « sans espoir », décida d’abréger ses souffrances. Mais réticent à l’idée de se donner la mort, il jugea préférable de se laisser mourir d’inanition, puisqu’il avait appris à la faculté de médecine qu’un homme ne pouvait survivre plus de dix jours sans manger…
Seulement voilà : au lieu de mourir, Tanner guérit ! Complètement. Au 5e jour de son jeûne, il pouvait déjà dormir normalement la nuit sans être réveillé par ses crises d’asthme. Au 11e jour, tous les symptômes morbides qui avaient fait de sa vie un enfer avaient disparu ; il déclara se sentir aussi bien
que dans sa jeunesse. Pourtant, toujours convaincu qu’il allait mourir, il appela son collègue de cabinet le Dr Moyer, pour l’examiner une dernière fois. Ce dernier fut subjugué. Tanner
raconte que Moyer lui dit : « Vous devriez être au seuil de la mort, mais vous semblez vous porter mieux que je ne vous ai jamais vu jusqu’ici.»


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et rhumatisme, témoignage de Henry Tanner md

Message  admin2 le Ven 14 Déc 2012 - 17:35



Tanner continua son jeûne sous la supervision du Dr Moyer, jusqu’à atteindre quarante-deux jours, non plus pour mourir, puisqu’il ne souffrait plus, mais guidé par une sorte d’intuition scientifique, une de ces intuitions géniales qu’ont tous les grands hommes à un moment de leur vie.

Lorsque ses collègues du corps médical apprirent la nouvelle, ils réagirent par la défiance et une critique violente. Tanner fut accusé de supercherie et d’imposture ; on l’a vu, la science de l’époque n’admettait pas ce genre d’exploit. Mais Tanner sortit grand vainqueur de cette polémique. Comme toujours, il y a ceux qui parlent, qui théorisent, et il y a ceux qui agissent. Après son jeûne, Tanner n’eut plus jamais d’asthme, de rhumatismes, de douleurs, et il vécut une vie paisible jusqu’à l’âge de quatre-vingt-huit ans.



admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et rhumatisme, témoignage de Henry Tanner md

Message  admin2 le Ven 14 Déc 2012 - 17:42



Tanner ne put se résoudre à être traité d’imposteur et il accepta trois ans plus tard, en 1880, de se soumettre à un autre jeûne de quarante jours sous contrôle médical permanent. Tous les médias du monde suivirent cette expérience. Tanner démontra de façon éclatante la validité de sa cause et fit taire les sceptiques. Tout au long de sa carrière, ce grand homme s’efforça d’éviter d’ordonner des médicaments à ses patients et eut toujours recours en premier lieu à la cure de Mère Nature.

admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Fièvre typhoïde : expérience du docteur Edward Dewey md

Message  admin2 le Ven 14 Déc 2012 - 17:49



Exactement au même moment, presque jour pour jour, où Tanner cessait de manger à Minneapolis, un autre médecin, le Dr. Edward Dewey se rendait au chevet d’un patient souffrant de fièvre typhoïde, en Pennsylvanie. En médecin consciencieux d’appliquer les protocoles de l’époque – basés sur des préjugés
parfaitement antiscientifiques –, il s’efforça de nourrir le malade de force. Obscurantisme, quand tu nous tiens… Par chance, et pour le patient, et pour le progrès des connaissances en matière de guérison naturelle, médicaments, nourriture et boissons furent immédiatement rejetées par l’estomac du patient. Cela, pendant plus de trois semaines. Dewey, beaucoup plus pédagogue que Tanner, nota : « À mon grand étonnement, la langue du patient se nettoya et son énergie alla en augmentant.»

À ce moment, Dewey eut la même intuition que Tanner et décida de continuer de faire jeûner le patient, bien que celui-ci se sente déjà mieux et soit capable de remanger. Mais ce n’est qu’au 34e jour que le patient eut réellement faim et que Dewey le laissa se réalimenter. Il nota :

1/ Énergie vitale maintenue sans nourriture.
2/ Acuité mentale et force physique ont augmenté au fur et
à mesure de la disparition des symptômes.
3/ Guérison complète sans médicaments.
4/ Aucun dommage sur le corps.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Asthme et rhumatisme, témoignage de Henry Tanner md

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:33


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum