Jeûne chez l'homme, le (par EfferveSciences)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeûne chez l'homme, le (par EfferveSciences)

Message  admin2 le Jeu 22 Nov 2012 - 16:40




LE JEÛNE CHEZ L'HOMME (par EfferveSciences)

Préconisé, voire imposé depuis des millénaires par certaines pratiques religieuses ou même sectaires, le jeûne n’a pas bonne presse auprès des scientifiques. Ils lui trouvent en effet, un aspect de croyances populaires sans fondement sérieux.

Pourtant, et en dehors des sphères religieuses ou mystiques, le jeûne a déjà été étudié par quelques médecins et physiologistes qui ont permis d’en mieux comprendre les ressorts biologiques ainsi que les intérêts thérapeutiques.
Dès le début du jeûne, l’organisme consomme le glucose dégradé à partir du glycogène hépatique et musculaire. Mais ces réserves s’épuisent très vite et après 40 heures, le relais se fait par d’autres voies de « néoglucoformation ” à partir des acides aminés (issus du catabolisme des protéines) et des acides gras (issus de la lipolyse).

Durant les deux premiers jours du jeûne, l’organisme se met au repos et consomme ses excédents en glycogène. Ce n’est qu’ensuite que le jeûne provoque une « digestion interne ” de nombreux éléments cellulaires dont l’organisme se trouvera ultérieurement allégé.
La lyse des graisses s’accompagne d’une montée des cétones dans le sang et les urines, corrélative à une légère acidose sanguine. Ceci peut provoquer quelques troubles circulatoires ou digestifs.
En dehors des jeûnes religieux (carême, ramadan) ou a visée amaigrissante, le jeûne est pratiqué par deux types de populations pour lesquelles l’organisme doit être préparé à de rudes épreuves :

- les femmes désireuses d’une grossesse (programme du Dr Odent) qui suivent chaque week end précédant la conception, un jeûne de dépollution (les pesticides, les métaux lourds se réfugient dans les graisses) très favorable à leur futur bébé.
- Certains sportifs de spécialite d’endurance (guides de haute montagne, fondistes, cyclistes de route…) qui appliquent des jeûnes de préparation à l’effort, à l’encontre du dogme des sucres lents.
Il est d’ailleurs de notoriété publique que Yannick Noah s’est longtemps préparé grâce à ce type de régime alimentaire ayant duré jusqu’à une semaine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum