Maux de gorges, extinction de voix (témoignage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maux de gorges, extinction de voix (témoignage)

Message  Luc le Mer 21 Nov 2012 - 10:42

Lors d'un jeûne, le jeûneur ressent souvent, pour ne pas dire toujours, des écoulements dans la gorge, dus à l'autolyse au niveau de la tête. Ces sécrétions sont normales, il ne faut pas s'en inquiéter.

Parfois et relativement souvent, une sensation d'irritation ou encore. simplement une impression de congestion à ce niveau, sans douleur est notée.

Anita, une participante nous écrivait à ce sujet:

_________________________________________

Bonjour Luc, bonjour à tous,

Je profite de mes vacances pour mettre vos conseils en pratique : depuis 5 jours, j'ai commencé un jeûne thérapeutique à l'eau, en gardant le lit.
Au 2ème jour de la cure, j'ai eu des sensations de nausée mais j'ai tenu bon car j'étais avertie.
Au 4ème jour de la cure, c'est-à-dire hier, j'ai senti que ma voix s'affaiblissait. Aujourd'hui elle est presque éteinte.

J'ai cherché sur le forum et j'ai trouvé ceci :

"BLANCHE jeûne pendant quatorze jours. Elle souffre fréquemment de maux de gorge qui s'accompagnent d'un renflement des ganglions du cou. Elle est âgée de 47 ans; son poids est normal et son état général, très bon. Au cinquième jour de jeûne, son mal de gorge réapparaît: les ganglions du cou triplent de volume et sa voix s'éteint presque complètement. La gorge enfle et devient très sensible.
Blanche, qui comprend les phénomènes se dépolyant dans son organisme, garde sagement le lit: elle sent de la chaleur dans son cou et elle a soif. Après cinq jours, les ganglions désenflent. La voix devient normale, et les sensations de chaleur s'atténuent. Au onzième jour de jeûne, tout rentre dans l'ordre: la détoxication de la gorge est terminée."

Je ne suis pas complètement rassurée car j'ai très peu de problèmes de gorge, mise à part une bronchite il y a déjà 3 ans. Je crois être très bien immunisée contre les refroidissements. En revanche, une analyse médicale avait décelé un petit goître. Est-ce que la détoxication de ce goître pourrait expliquer mon extinction de voix ? Je précise que je n'ai pas mal du tout à la gorge qui n'est pas enflée. Aucun symptôme mis à part l'extinction de voix.
Je tiens beaucoup à ma voix car je fais du chant et elle est indispensable dans mon métier (je suis enseignante...).

Vos témoignages me rrassureraient et m'encourageraient à continuer.
Merci à tous

Anita

________________________________________


Intéressant ton témoignage. Les réactions d'autolyse sont parfois mystérieuses mais les résultats toujours positifs. Pour le néophyte, ces curiosités laissent parfois croire à une recrudescence des problèmes alors que ce sont des phénomènes normaux indiquant qu'un nettoyage et une régénération s'effectuent.


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maux de gorges, extinction de voix (témoignage)

Message  Luc le Mer 21 Nov 2012 - 12:42



Bonjour,

Ma voix est revenue ce matin ! C'est-à-dire mardi (3ème jour de réalimentation).

Je sens que l'autolyse a considérablement freiné : j'arrive à bouger et à marcher sans fatigue et les pulsations très rapides qui résonnaient dans différentes parties du corps (en particulier à hauteur du pharynx et du plexus solaire) se sont ralenties.

Elles reprennent, mais plus faiblement, quand je reste au repos.

Je comprends à présent toute la différence qu'il y a entre un jeûne hydrique associé à des activités physiques et un jeûne à l'eau plate.

Si on la laisse s'installer, l'autolyse est tellement impérieuse qu'elle ne laisse plus de place à aucune autre activité. A tel point qu'on n'arrive presque plus à l'arrêter ! J'ai entamé cette expérience aussi pour des raisons spirituelles. Le jeûne est une autre façon de méditer : faire le vide en soi pour être disponible, réceptif. Tant qu'on n'accepte pas de faire silence, on ne peut pas entendre. De la même façon, il faut faire le vide complet dans son corps pour laisser notre guérisseur intérieur faire son travail. C'est alors qu'on peut entendre l'énergie circuler en nous, le fameux prana des hindouistes.

La moindre activité, la moindre nourriture, contrarie la manifestation de ce guérisseur. Il faut lâcher prise et avoir confiance.

Bilan de ce jeûne : disparition complète de mon eczéma et détoxication (partielle) de ma gorge. J'attendrai la fin de mon prochain jeûne pour faire des analyses (mon goître est bénin de toutes façons).

Merci encore à vous, Luc et Lison, pour tout ce que vous faites. Sans Internet et sans vous, je n'aurais jamais su qu'une pareille thérapie existait.

Anita


Luc
Admin

Messages : 3463
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum