Durée du jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Durée du jeûne

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 18:43



Combien de temps peut-on jeûner?

À cette question, Shelton répond :

Il n'est pas possible d'avoir une règle rigide pour nous guider ici; chaque cas devra être traité selon ses popres besoins et selon l'état général du malade. Habituellement, le jeûne devrait continuer jusqu'à l'obtention des résultats visés; cependant, il y des cas où ceci n'est pas réalisable ... Dans la maladie chronique on ne peut pas toujours jeûner jusqu'au bout. Si un malade chronique a commencé un jeûne qui ne lui provoque aucune complication, il n'y a pas de raison d'abandonner avant d'avoir obtenu les résultats désirés, ou bien avant que la nature n'indique qu'il est temps de le rompre ... Dans les cas où un long jeûne est nécessaire, on peut compter sur la nature même pour indiquer quand le jeûne doit être terminé. Dans bien des cas il vaut probablement mieux faire plusieurs jeûnes courts en s'alimentant soigneusement entre temps, plutôt que de tenter un long jeûne.

Le corps ne peut pas supprimer en trois ou quatre jours de jeûne les conséquences d'années ... de vie anti-hygiénique. Les rétabliissements les plus rapides surviennent dans les maladies aiguës et trois ou quatre jours de jeûne sont rarement suffisants dans ces cas-là. Des jeûnes plus longs sont nécessaires dans les cas chroniques.

Si la condition pathologique du malade ne demande pas ou ne permet pas un jeûne complet, il ne faut pas insister. Le malade doit être surveillé de près, et si un signal de danger se manifeste, le jeûne doit être rompu, bien que la faim ne soit pas revenue et que la langue soit encore chargée.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Durée du jeûne

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 19:00



Des jeûnes courts ne sont que d'un très petit secours dans les cas de cancer. Des troubles catarrheux ne passent presque jamais avec un jeûne court. Un long jeûne est nécessaire pour le rhumatisme, l'arthritisme, la goutte. Des désordres digestifs de longue date nécessitent habituellement un long jeûne. Le diabète et le 'mal de Bright' demandent un long jeûne, ainsi que la plupart des troubles cardiaques.

Dans les cas d'inflammation du tube digestif, tels que la gastrite, l'entérite, la péritonite, la dysentrie, la diarrhée, la fièvre typhoïde, le typhus, le choléra, la typhlite, l'apendicite, etc .. il est essentiel de prolonger le jeûne plusieurs jours après la disparition de la fièvre et des autres symptômes. Même dans les maladies aiguës à caractère bénin, il est toujours bon de continuer le jeûne au moins vingt-quatre heures après la disparition des symptômes.

Tiré du livre "Le Jeûne" du docteur Herbert M. Shelon





admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Durée du jeûne

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 19:06



Nicole Boudreau, auteure du livre "Jeûner pour sa santé" écrit :

"Le jeûne n'est pas un mode de vie: il est un moyen correctif. On ne passe pas sa vie à jeûner, mais on jeûne pour se régénérer de la fatigue métabolique engendrée par le surmenage. Dans la vie de tous les jours, il est préférable de rechercher l'équilibre par une alimentaion saine et un repos adéquat. En fait, dormir chaque nuit est un jeûne; pendant le sommeil, le corps ne bouge plus, ne mange plus, et la fatigue de la journée peut se dissiper. C'est le jeûne quotidien. " (Boudreau)



admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Point de vue de Mosséri

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 21:18



Tiré de "Jeûner pour revivre" de l'hygiéniste Albert Mosséri

Quand, où et combien de temps jeûner?

La longueur de la cure dépend essentiellement de l'élimination, c'est -à-dire de l'état de l'haleine, de la langue, des urines, etc. Tant que l'haleine est mauvaise, le goût de la bouche au réveil infecte, la langue sale, les urines chargées et colorées, le jeûne doit être poursuivi tout en surveillant les symptômes d'inanition. En effet, il peut arriver dans certains cas limites qu'on ne puisse pas, sans danger, poursuivre un long jeûne.

Certains praticiens naturopathes sont en faveur du jeûne court et s'opposent au jeûne long. Il est sûr que certaines personnes n'atteindront jamais une bonne santé et la guérison de leurs maux par des jeûnes courts répétés que si elles suivent un long jeûne. Nous l'avons toujours dit: le long jeûne permet le nettoyage au fond du puits, que l'on n'atteindra jamais si on fait un jeûne court même répété. On aura simplement nettoyé la surface sans jamais aller en profondeur. De plus, l'effet de plusieurs jeûnes courts n'équivaut pas à celui d'un seul jeûne long, car entre un jeûne et l'autre le corps s'intoxique de nouveau.

Un exemple édifiant est celui d'un jeune homme de 25 ans souffrant d'arthrose cervicale tenace avec douleurs permanentes à la nuque et ailleurs dans le corps. Plusieurs jeûnes courts faits en une année et totalisant 56 jours en tout n'aboutirent à aucun résultat. Par contre, un long jeûne de 60 jours (30 jours à l'eau et 30 jours avec de l'eau colorée d'un doigt de jus) eurent l'heureux résultat d'éliminer totalement l'arthrose et de faire disparaître pour toujours les douleurs tellement tenaces.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Point de vue de Boudreau

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 21:25



Il est vrai qu'en théorie, le jeûne devrait se poursuivre jusqu'à l'élimination du problème de santé pour lequel on jeûne. Cependant, les gens n'ont pas toujours cette possibilité et souvent les moyens financiers pour le faire dans une maison de jeûne. Il est aussi vrai qu'un long jeûne est assurément plus efficace que quelques jeûnes courts mais, Shelton, Rocan et Boudreau sont d'avis que si des jeûnes courts sont exécutés avec des intervalles relativement courts et une alimentation adéquate entre ceux-ci, les résultats devraient être cumulatifs. La biologiste Nicole Boudreau écrit:

"D'un jeûne à l'autre, l'autolyse progresse; la détoxication reprend là où elle s'était arrêtée. Lucie, qui souffrait de fatigue chronique, a jeûné à deux reprises pour obtenir des résultats satisfaisants. Ayant appris à bien se nourrir, elle a conservé après son premier jeûne un bon état physiologique. Le deuxième jeûne fut donc doublement fructueux et efficace. Les réactions s'enchaînent d'un jeûne à l'autre, en autant que l'état physiologique n'ait pas été détérioré per la reprise d'habitudes nocives (alcool, cigarette, excès de viandes ou de gras). Les habitudes de vie inadéquates qui polluent le corps raniment l'état toxémiques et compromettent l'amélioration de la santé."


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Un long jeûne ou plusieurs courts?

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 21:31



Plusieurs courts jeûnes ou un long jeûne?

Une école enseigne à ses éleves écrit Shelton, qu'en général plusieurs jeûnes, de quatre à sept jours chacun, sont aussi efficients qu'un seul jeûne de plusieurs semaines. Bien qu'il y ait des cas où nous soyons obligés de pratiquer une série de jeûnes courts de cette façon, je n'ai pas trouvé , par expérience personnelle, que des séries de jeûnes courts soient aussi efficaces qu'un seul jeûne long. Je ne connais personne ayant une longue expérience du jeûne, qui prétende que telle ait été son expérience. Le Dr Hazzard ne partage pas ce point de vue. Carrington non plus. Les travaux de MacFadden sont pleins d'expression opposées, ainsi que ceux de Tilden.

Ceux qui pourvoient aux craintes et préjugés populaires et ceux qui manquent d'expérience favorisent les jeûnes courts, souvent en série. (...) Il n'est pas toujours plus aisé et plus profitable pour le malade de faire une série de jeûnes. dans ses expériences avec des salamandres, Morgulis a trouvé qu'un jeûne prolongé causait moins de mal qu'un jeûne intermittent (une série de jeûnes courts). En tenant compte des exceptions notées ailleurs, telle est également notre expérience avec des hommes, des femmes et des enfants ayant jeûné. On devrait savoir également que des sujets faibles et maigres suportent souvent le jeûne beaucoup mieux que des malades forts et gros.

D'après mon expérience, dans tous les cas où un long jeûne est possible, un seul jeûne prolongé est beaucoup plus efficaces et satisfaisant qu'une série de jeûnes courts. Quel que soit le régime de nutrition suivi entre les jeûnes, il ne pourra accomplir ce qu'un long jeûne fera. La longueur du jeûne doit dépendre de la condition du malade et des résultats obtenus.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Quand peut-on faire un deuxième jeûne? (Mosséri)

Message  admin2 le Sam 17 Nov 2012 - 21:47



Quand peut-on faire un deuxième jeûne?

On vous demande souvent à quel intervalle peut-on faire un deuxième jeûne? Durant longtemps, nous avions pour règle d'attendre que le sujet récupère la plus grande partie du poids perdu, s'il est descendu au-dessous du poids normal. Or, la reprise de poids ne signifie pas forcément que les réserves 'essentielles' sont toutes comblées. Nous demandons à tous ceux qui on jeûné 40 jours par exemple d'attendre un an avant de refaire un autre jeûne.

Or voici un texte du Dr Shelton. Il s'agit d'une dame qui jeûna chez lui 21 jours dans le but de faire résorber une tumeur au sein de la grosseur d'un oeuf. La tumeur diminua de moitié pour devenir de la grosseur d'une noix. Le jeûne fut coupé car la faim s'était fait sentir. Plusieurs semaines après, un deuxième jeûne fut entrepris et qui dura 17 jours à la fin duquel la tumeur disparut totalement.

Il est évident que pour cette dame, le premier jeûne de 21 jours n'avait pas épuisé toutes les réserves du corps. Était-ce bien le retour de la faim qu'elle avait ressenti? Bref, le fait est là que Shelton fait jeûner une deuxième fois peu après le premier jeûne sans attendre longtemps. (Mosséri)


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Jeûnes courts et répétés : Dewey, Guelpa, Lutzner, Ribollet

Message  admin2 le Ven 29 Mar 2013 - 23:52

"Certains «naturopathes» ou «hygiénistes» recommandent des jeûnes courts, trois jours environ, mais répétés méthode de DEWEY et GUELPA associés parfois à des jeûnes secs (sans apport hydrique).

Comme exemple à cette approche naturopathique, citons 2 médecins contemporains le Docteur LUTZNER médecin chef d'une «Clinique de jeûne» en Allemagne : "Comment revivre par le jeûne" et le docteur Docteur RIBOLLET "De l'eau et du jeûne comme moyens naturels de santé d'épanouissement et d'harmonie de la personne humaine"." (tiré : Le jeûne : Approche médicale et scientifique)

On pourrait ajouter à ceux-ci Albert Mosséri qui, durant les 25 dernières années de sa carrière, proposait de courtes prériodes de jeûne, suivies de courtes périodes d'alimentation réduites, en mangeant uniquement des fruits et légumes, qu'il nomma demi-jeûne.


admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Durée du jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum