Rupture et réalimentation : suite au jeûne Shelton/Rocan/Reygade/Passebecq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rupture et réalimentation : suite au jeûne Shelton/Rocan/Reygade/Passebecq

Message  Luc le Mer 14 Nov 2012 - 0:05


Suite à un jeûne, durant la réalimentation l'autolyse se poursuit de façon moins intensive. On peut donc dire que c'est le prolongement du jeûne; Rocan écrit:

"Après le jeûne suit l'incontournable récupération, qui est de durée égale au jeûne. La raison en est que les processus d'autolyse continuent en période de récupération, pour une durée égale au jeûne. Une bonne récupération consiste en une reprise graduelle de l'alimentation et des activités physiques." (Jeûne et Repos de Jean Rocan)

Certains proposent une reprise alimentaire disssociée en ne mangeant que des aliments dits compatibles tel les groupes mentionnés sur ce tableau. Ce tableau nous avait été donné par JC. Reygade (aujourd'hui décédé).



Nous retrouvons ce mode d'alimentation dans le livre du docteur Shelton "Les combinaisons alimentaires"

D'autres auteurs dans le domaine ont une opinion différente.





Dernière édition par Luc le Mer 14 Nov 2012 - 1:11, édité 1 fois

Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Le pour et le contre de l'alimentation dissociée à long terme

Message  Luc le Mer 14 Nov 2012 - 0:10



D'autres spécialistes disent qu'il faut éviter de trop dissocier certains aliments pour diverses raisons.

Voici le point de vue du docteur André Passebecq:

Dans son livre "Cours d'alimentation de santé" p. 146 André Passebecq (1) cite un passage de l'ouvrage "Foods and Principles of Dietetics" de Robert Hutchison:

"Les hydrates de carbone (glucides) doivent figurer à côté des protéines au cours d'un repas; cette règle a été clairement établie par Cuthberson et Munro. Dans leurs expériences, on donnait quatre repas par jour, ces repas se composaient tour à tour d'hydrates de carbones seuls et de protéines et de graisse (lipides). Les repas à base d'hydrates de carbone se composaient de fécule de maîs cuite et de sucre. Dans ce régime, les hydrates de carbone étaient presque completement séparés par plusieurs heures de l'ingestion des protéines. Bien que 80 à 100 grammes de protéines et 2700 à 3400 calories fussent absorbées quotidiennement, les sujets soumis à l'expérience perdirent tout l'azote supplémentaire qui ne pouvait provenir que des tissus du corps, probablement des muscles. En d'autres terme, un individu peut très bien manquer de protéines, à moins que des hydrates de carbone accompagnent les protéines dans le régime. Il est primordial qu'une partie des protéines 'disons le quart' soit associée aux hydrates de carbone. Sinon ces protéines ne sont d'aucune utilité pour la construction des tissus. Ces observations se sont trouvées confirmées aussi bien sur les animaux que pour les hommes. Également, on a trouvé que les mélanges d'acides aminés et protéines concentrées ne peuvent servir à l'élaboration des tissus s'ils ne sont pas absorbés avec du glucose."

Selon André Passebecq, les régimes dissociés conduisent à court ou à long terme aux états de dénutrition, de maigreur et d'affaiblissement.


(1) Dr André Passebecq

Après des études de médecine aux É.U., il est diplômé de naturopathie (Académie des sciences et recherches de Montréal), de physiothérapie, d’ostéopathie, de rééducation visuelle (méthode Bates) ; il est également docteur en psychologie et diplômé en organisation scientifique du travail (facteur humain) et en graphologie.



Luc
Admin

Messages : 3472
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum