jeûne et IMC faible

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

jeûne et IMC faible

Message  marcelline le Lun 12 Nov 2012 - 6:56

Bonjour à tous et merci pour ce nouveau site !

je commence actuellement un jeûne que j'aimerais idéalement entre 7 et 14 jours. A la fois jeûne thérapeutique, je commence à peine à voir le bout d'une candidose chronique qui avait attaqué mes intestins, vagin, ongles. Etonnamment cette maladie a commencé lorsque je suis devenue végétalienne - peut-être une réaction très intense de détoxination liée à un épuisement physique et nerveux (deux grossesses assez rapprochée, beaucoup de stress de tout ordre et peu de sommeil). Je suis maintenant végétalienne depuis 3 ans et ne suis plus tombée malade depuis ( j'étais sujette aux rhumes à répétition et migraines terribles) à part cette fichue candidose. Cet été j'ai commencé à me nourrir principalement de cru et beaucoup de fruit ce qui a amélioré de façon significative mon état.
je souhaitais depuis longtemps entamer un jeûne pour nettoyer à fond mon organisme mais attendais d'être moins fatiguée.
J'ai commencé ce matin. Il y a juste un petit point qui me turlupine : j'ai toujours été très mince (génétique) mais depuis cette maladie je le suis encore plus. Mon IMC se situe entre 16, 4 et 16, 8. Cependant je me sens en pleine forme. Y a t-il contre - indication ? Selon Shelton, non. Je croirais selon mon instinct qu'il me faille surveiller un éventuel retour de la faim assez tôt, il se peut que j'épuise assez rapidement mes réserves, mais à part cela je ne vois pas de risque majeur, qu'en pensez- vous.
Je vais par ailleurs essayer de me reposer le plus possible : je suis seule avec mes deux enfants (4 et 2 ans ) mais j'ai la chance de ne pas travailler cette semaine donc les conditions me semblent plutôt idéales.

Merci à vous,

bonne journée à tous.

marcelline

Messages : 2
Date d'inscription : 12/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et IMC faible

Message  admin2 le Lun 12 Nov 2012 - 11:09



Bienvenue sur le forum!

Le jeûne intégral d'une ou deux semaines est très puissant mais faut-il en avoir la capacité. Avec un IMC jouant autour de 16,5 le jeûne n'est généralement pas recommandé quoique certains spécialistes en supervisent. Sur le présent site, nous avons deux participantes qui ont effectué de très longs jeûnes de 40 jours et 45 jours avec un IMC de départ semblable au tien. Une de ces participante s'est débarrsssée d'un cancer du sein. Le médecin qui la supervisait semblait ne pas être influencé par son poids relativement bas.

D'après Boudreau, ce qui détermine si un jeûne peut être entrepris ou prolongé est l'autonomie du jeûneur. Certains sont tellement fatigués qu'un jeûne les plaquerait au lit sans la capacité de faire le moindre effort. Dans ton cas, le fait d'être déjà fatiguée, en plus de t'occuper de deux enfants en bas âge me paraît être une contre-indication, d'autant plus que suite à une semaine de jeûne tu doives reprendre le travail.

Concernant le candia albicans, le docteur André Passebecq écrit :

Il est inutile de "s'attaquer" à des manifestations candidosiques, localement et d'une manière symptomatique, si les causes lointaines n'ont pas été rectifiées : dans un premier temps, le jeûne total hydrique serait utile mais n'est pas toujours possible ; une alternative est alors la réduction alimentaire se rapprochant de la nourriture crue (légumes et fruits biologiques) si les fruits sont mal tolérés par suite d'une sensibilisation de la personne aux acides, les légumes crus non lacto-fermentés peuvent être envisagés, seuls ou en association avec un peu d'aliments protidiques de nature végétale (notamment les fruits oléagineux : noix, noisette, amande, pistache, pignons...) n'utiliser aucun détergent même naturel. Même le savon, détersif, ne doit être utilisé qu'avec la plus grande parcimonie. Toilette à l'eau peu minéralisée, tiède puis froide, à faire suivre d'un essuyage complet - la peau devant être exempte d'humidité ajoutée. à la rigueur, sur les manifestations cutanées et autour des ongles, applications avec de la ouate d'un peu d'alcool iodé une ou deux fois par jour. Alterner avec des applications d'huiles essentielles hydrosolubilisées (notamment lavande, romarin, hélichryse, thym...) s'abstenir totalement de toxiques médicamenteux ou courants (tabac, café, alcool, drogues ...) respiration ample et exercice physique, rééducation cardio-respiratoire, TEV, orthothérapie ..., sans aller jusqu'à la transpiration. (S'il y a transpiration, aspersion du corps avec de l'eau tiède, puis froide, et essuyage soigneux). s'il s'agit de mycoses aux ongles des mains, protéger les mains par des gants imperméables lors des tâches telles que lessive, vaisselle, nettoyage... s'il s'agit des pieds, entretenir soigneusement les ongles et porter des chaussures larges en tissus naturel perméable.

Article d'André Passebecq extrait de la revue Vie et Action n°232.

lire la suite :http://jeune-et-sante.forumcanada.org/t138-jeune-et-reactions-immunitaires





admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et IMC faible

Message  marcelline le Mar 13 Nov 2012 - 8:05

Merci beaucoup pour ces conseils avisés,

je ne vais donc jeûner à l'eau que jusqu'à demain (ce qui fera un jeûne de trois jours) puis repasser à mon alimentation crue.

Après un jeûne de trois jours comme le mien, sachant que j'ai une alimentation végétale à 100% et crudivore à 85%, puis-je reprendre par du jus de fruits le premier jour puis enchaîner dès le deuxième sur des fruits entiers (orange, mangue) ?

merci pour tout

bonne journée !!

marcelline

Messages : 2
Date d'inscription : 12/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et IMC faible

Message  admin2 le Mar 13 Nov 2012 - 9:46


Suite à un court jeûne, la réalimentation ne pose généralement pas de problèmes. Il est toutefois bon d'y aller progressivement pendant les premiers jours, non pas pour éviter des ennuis mais plutôt pour prolonger l'action de l'autolyse. L'autolyse se poursuit tant que nous ne fournissons pas suffisamment de nutriments par l'alimentation à notre organisme, qui doit encore piger dans ses réserves.



admin2

Messages : 865
Date d'inscription : 04/06/2012

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: jeûne et IMC faible

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum