J'ai jeûné 40 jours et éliminé 3 hernies (témoignage de Jean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai jeûné 40 jours et éliminé 3 hernies (témoignage de Jean)

Message  Luc le Jeu 1 Nov 2012 - 23:23



Témoignage de Knut (Jean) participant de ce site : "Le JEÛNE thérapeutique"


A la demande de Luc, je vais tenter de décrire rapidement une de mes expérience sur le jeûne.

Jeune homme, voire adolescent à la lueur de ce que je constate auprès des jeunes actuels, je quitte mes très insupportables parents à 17 ans, et m'engage dans la marine nationale.

Le bilan, que je peux transmettre à tout médecin, est excellent, tant physiquement que psychologiquement, juste à déplorer une mal vision banale, la myopie scolaire, mais handicapante.

Je passe mon permis moto pour pouvoir rejoindre ma fiancée dès mes moments libres, et fais une chute de moto le 4 Aout 1981. le lendemain, j'ai des fourmillement dans les jambes, mais veux faire les foins avec les futurs beaux parents... et pour une fois, je lache prise. 3 jours après, je suis incapable de marcher; un chiroprateur me remets la mécanique en place après avoir vu des radios, et m'interdit toute activité physique pour un bon moment.

Jusqu'à cette époque, j'étais quasiment maigre, on disait de moi, le monsieur TRES svelte. 178 pour 62 kg.

un long cauchemar commencait, pour se terminer le 11 novembre 2001, jour de mes 40 ans, en finissant mon jeûne de 40 jours.

La chute de moto fut la suivante, elle a son importance....

je rate un virage, ne sachant pas bien conduire et additionnant erreur malchance et divers facteurs de risques mal évalués ( lunettes qui bougent dans le casque, pneus Japonais nuls, phare minable... )

En ratant le virage que je quitte en extérieur, la moto s'enfonce immédiatement dans les très profonds fossés normands, je glisse immédiatement derrière, il fait nuit, je vois passer les fougères au dessus de moi, éclairées par la moto, je suis sur le dos, à environ 80 km/h, et je file dans l'herbe grasse telle une balle de fusil dans un canon.

Judoka, je ne lutte pas, je sais qu'il faut se laisser aller, et jusque là, c'est parfait.

Hélas, une entrée de champ se trouve sur notre trajectoire, à la moto qui me précède et moi qui la suit, et une buse en béton couverte, repose au fond du fossé.

Bien que sous marinier, et suceptible de passer dans un trube lance torpille, là, je suis bien trop large pour cette satané buse. La moto est éjectée et saute en l'air pour tomber sur la route, et moi, je ne sais pas trop, mais j'ai du taper la tête la première, et le reste de la colonne faire accordéon.

De fait, j'ai entendu de la musique, le klaxon continu de ma moto en court circuit.

Je me suis relevé d'un bond et l'air curieusement jetée au fossé; Curieux, car vu le poids, je n'aurais pas pu en temps normal.

route de campagne déserte, retour à pied, douleurs et engourdissements croissants sur 3 jours, hospitalisation, anonce de paralysie, réflexion personnelle, choix de me sauver, chiroprateur... ncikel;

Des douleurs persisteront continuellement, d'autres nombreux petits accidents et choc s'ensuivront, sur un fond de mal être du à une relation catastrophique avec les parents pourtant quittés.

Tensions diverse et variées, travail dur, vie de couple prématurée, enfants hâtifs, caractère de soldat, diplômatie de viking, la douleur aidant, je suis devenu une boule de nerfs.

Pour mes 40 ans arrivant, un médecin à la bonne idée de me faire subir un scanner, et hormis une inquiétante compassion des médecins qui analysèrent celle ci sans m'expliquer, aucun indice.

Entrainé aux jeûnes de plus en plus long, visant celui de 40 jours telle une boussolle vise le Nord, je guéri en tout, de tout, et retrouve mes 19 ans manqués en fin d'année 2001.

J'ignore encore tout des 3 hernies discales;

Accident de travail, je chute dans le noir, et me blesse le dos.

A un kiné qui me fait faire de la gym pour vieillard, je demande à quoi il joue, et lui me répond qu'avec mes 3 hernies discales, il préfère me voir faire un accident plus loin.

mon épouse travaillant dans un centre de rééducation, passe les radios et scanners à ses collègues, qui confirment... je tombe de ma chaise !

Ceci dit, le kiné se trompe, car il travaille sur mon scanner d'avant le jeûne....

Consultation j'explique mon histoire, ma guérison, ma rechute, on refait un scanner.

Un ponte, neuro chirurgien, expert auprès de la cours d'appel de Caen, étudie les scanners, note le caractère incroyable de leur différences, et me fait avouer le jeûne.

Bon, il ne me fait pas interner chez les fous, et me conseille même de recommencer, de faire du sport, et de continuer dans mes comportements anti médicaux.

En clair, REFUSER d'être malade, ou de se considérer comme tel.

Fini l'accident, on oublie, c'est du passé !

Condensé, résumé, c'est incomplet, brutal et mal documenté. (...)

Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai jeûné 40 jours et éliminé 3 hernies (témoignage de Jean)

Message  Luc le Jeu 1 Nov 2012 - 23:25



Luc et Lison auront mes radios et scanners s'ils le souhaitent, je n'en ai vraiment plus besoin.

Et puis, ça fera de la place dans l'armoire ! a vous de les croire ou pas ensuite.

mais en jeûnant, je pense que vous réparez le corps par le phénomènes que nous décrivons, mais surtout, permettez à vos états de suivre votre destin, d'écouter votre âme... (...)

A en croire ce que je lis, un cancer régresserait simplement par un bon ménage... que le jeûne long est parfaitement susceptible d'accomplir en 40 coups de cuillère à pot.

Personnellement, ça me va rudement bien comme logique. A vous de voir de votre coté.

On se retourvera, car je vais continuer à jeûner, toujours pour des raisons personnelles et non médicales à la base.

J'y entraine directement des voisins et amis; Un viel homme rencontré récemment, auquel je donnais l'âge de la retraite, et qui est finalement plus jeune, par l'état civil, que moi.
Fribromyalgie !

En quelques points d'acupression, je l'ai mieux soulagé que sa cortisone, il pige vite, sais semble t'il ce qui l'empoisonne, et va déjà bien mieux. il veut jeûner une semaine prochainement, et vise les 40 jours. Il croit, il va oser, et je suis persuadé qu'il va évoluer très rapidement.

En espèrant avoir répondu à la demande de Luc et Lison, bonne chance à tous !



Luc
Admin

Messages : 3466
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum