Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Aller en bas

Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Message  Fleurnature le Jeu 6 Sep 2018 - 10:38

Bonjour a tous!
Je me joins à votre généreuse communauté avec le présent témoignage.
J’ai 57 ans. Cela fait deux mois que je parcours ce forum riche de différents vécus sincères. Merci au fondateur Luc et merci aux administrateurs de laisser cette espace en vie. Il m’a tellement aidé à trouver des pistes. Je suis convaincue des bienfaits du jeune.

Je mange sans gluten et j’évite les produits animaux depuis longtemps. Le sucre est banni et je mange peu par habitude. Cela m’a permis de restreindre mon cholestérol, de fixer mon fer et d’autres petites affaires.
Mon poids est autour de 53 kg pour 1m63 depuis très longtemps.

Je souffre de fibromyalgie, d’ostéoporose, mon bilan sanguin n’est pas au tot. J’ai eu plusieurs fractures dont vertébrale. Je suis une personne fragile et émotive. Par le passé j’ai pris beaucoup d’anxiolytiques, anti douleurs. Il y a 6 mois, mon médecin m’a alarmé et me suggère un traitement avec les bisphosphonates. Avant de prendre ce traitement, j’ai décidé de tenter le jeûne sur plusieurs étapes pour ses vertus thérapeutiques.

Je fais des jeunes intermittents depuis 3 mois ce qui m’a fait perdre 3 kg, j’etais a 53kg

Là, je me lance dans un jeune hydrique au repos pour 5 jours et plus si j’arrive à tenir. Je vais y aller au jour le jour.



1 er septembre 2018

Poids de départ : 49,3 la veille j’ai juste pris un plat léger a midi puis plus rien sauf de l’eau.

Jour 1 : facile, juste quelques petites sensations de faim. J’avais ma bouteille à portée et c’est à chaque fois une petite gorgée. Je suis sortie et j’ai fait un peu de route. Très bonne nuit. Poids 48,6. Urine trouble au réveil qui devient plus claire le long de la journée.

Jour 2 : belle matinée ou j’ai fait pu lire et classer des documents. La faim se fait moins sentir. Je fais une belle sieste et me réveille comme une fleur. L’après midi, je reste allongée avec de la lecture. En soirée, je commence à me sentir faible. Je me mets au lit avec des douleurs persistantes au bas du dos. Il est 22h et bien sur comme je connais le processus, je ne m’inquiète pas et essaie de m’endormir.

Je me réveille à 2 heure du matin avec un gros malaise. Je suis mal. J’ai très mal au bas du ventre comme des crampes puis c’est des gros spasmes qui me conduisent aux toilettes pour vomir. J’avais de la difficulté à me tenir debout et les crises se répétaient. J’étais vraiment très faible et surtout j’ai eu très peur. J’ai pris un filet de jus de pamplemousse pur et les spasmes ont cessé le temps que je retourne au lit avec toujours ce terrible mal de dos. Mais la crise a repris et cette fois j’ai rejeté un peu de bile ( probablement le filet de jus). J’ai beaucoup lu sur le jeune et je ne suis pas trop surprise mais c’est très difficile à endurer et dans ma tête, faut que j’arrête ça. Je suis comme une loque et je dégage de vilaines odeur de transpiration. Je me rendors finalement vers 5 heure du matin complètement épuisée.

Jour 3
Je me suis réveillée a 6 heure avec les yeux collés et un gros mal de tête. Je me suis rendormie jusqu’à 8h. La crise de cette nuit était violente et me laisse très faible. Si ça recommence aujourd’hui, c’est sûr, j’arrête. Je n’aurai pas la force d’en subir une autre.
Urine 2 couleurs, l’une avec des depots visqueux et le reste clair. Langue blanche.

Mal de dos toujours présent, les idées claire, je comprend que j’ai fait une grosses crise d’acidose. Je continue le jeune mais pour m’aider je vais mettre un filet de citron dans ma bouteille d’eau.
Je reste au lit avec des douleurs au bas du dos. J’ai mal a la gorge et une sensation comme un début de grippe. Je prends un bain pour me réchauffer. J’ai beaucoup de mal a me déplacer, ma tension doit être très basse car ma vision n’est pas claire.

Je vais rester au lit pour la journée et attendre de retrouver des forces. Ah oui mes acouphènes font la fanfare.

Je me suis assoupie en après midi. J’ai un mal de gorge comme une laryngite.

Douleurs terrible dans le dos le long de la colonne vertébrale.

En soirée c’est reparti pour des spasmes avec rejet de bile. Mais vraiment plus supportable et moins long.

Cela fait près d’un mois que je parcours le forum et que je lis sans relâche. Oui, je connais les symptômes et je sais comment le corps reagit lors d’un jeune mais je n’aurais jamais imaginé que ça pouvait être aussi pénible.

J’ai pris une infusion de céleri avant de dormir.

Jour 4
J’ai dormi de 22h a 6h sans aucun réveil nocturne. ( habituellement, j’en fais au moins 2).
Les douleurs sont très légères et la gorge moins enflammée. J’ai la langue blanche avec des traces de jaune ( c’est la première fois).
Je suis faible mais soulagée.

Je me suis pesé 47,6. Je me sens bien malgré la douleur persistante du bas du dos.

J’ai eu un épisode de constipation persistant que j’ai réglé avec 1 suppositoires à la glycérine. J’ai évacué des selles noires abondant très liquide et très nauséabond.

C’est la fin de la journée, l’énergie est revenue, je suis sortie marcher, je me sens vraiment mieux. Incroyable comment je me sens légère.

Je continue mon jeune à l’eau et au repos

Jour 5
J’ai dormi d’un sommeil profond de minuit a 4 h du matin et je me suis rendormie sans difficulté jusqu’a 8 h.
Langue chargée comme on dit ici. Poids 46,6, j’ai perdu un kg en une nuit.

Je n’en parle pas mais les douleurs se promènent un peu partout le long de mon dos mais aussi sur mon ventre et bas ventre. Elles sont supportables et grâce au conseil d’un membre qui le dit souvent, je m’aide avec de la chaleur. D’ailleurs je bois aussi de l’eau chaude.

Peu d’énergie, je reste au lit. Palpitations pour chaque effort que je fais pour ma toilette ou renouveler mon eau.

Beaucoup de douleur tout le long de la journée. C’est pénible. Je n’ai aucune énergie malgré la sieste d’une heure que je viens de faire.

Je me sens trop mal, les douleurs dans le milieu du dos sont terribles.
J’ai pris 2 cuillères de jus (je me retiens de ne pas en prendre plus).

Jour 6
J’ai dormi 8 h avec un réveil à 4 h du matin. Sommeil profond. Poids 45,9.
Je me réveille très fatiguée avec des douleurs très légères en bas du dos. On dirait que j’ai un break. Quand je me lève, j’ai des vertiges, j’ai aucune force. Ma vue est floue.

Je ne ressens aucune fin, juste une gêne en bas du ventre comme si mon corps voulais évacuer.

Un conseil, ne jamais s’aventurer dans un jeune sans aviser un proche ou contact de ce que l’on entreprend. Il faut toujours avoir une personne prête à venir nous prendre en charge.

Il est 9 heure, je vais appeler une proche qui m’a soutenue par sa présence et ses appels très réguliers. Je vais probablement passer en demi jeune pour un autre 5 jours et je viendrai mettre la suite.

Voila, si vous avez des suggestions ou des avis, vous êtes les bienvenus. Je prends tous vos conseils.

Je sais, c’est long mais j’ai voulu donner un temoignage comme ceux qui m’ont aides dans le present forum.
Merci de m’avoir lu.

Fleurnature

Messages : 3
Date d'inscription : 22/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Message  maricali le Jeu 6 Sep 2018 - 18:25

Bonjour Fleurnature,

Alors tout d'abord bravo pour ce jeûne entrepris

Ensuite, je ne suis pas une pro mais en te lisant, je me dis que l'intensité de la crise d'acidose dure peut-être parce que tu la ralentis avec ton jus de pamplemousse, puis de céleri.... c'est vrai que cela peut être très violent mais si on peut l'endurer sans rien prendre (et bien sûr ça n'est pas toujours possible, pour certaines personnes c'est intolérable) je pense qu'elle dure moins longtemps même si très intense. Après je me trompe peut-être. Perso c'est comme ça que je fais quand je fais mes jeûnes. Lors de mon dernier jeûne j'ai eu des douleurs très violentes à l'estomac et je me demandais si j'allais pouvoir continuer. Puis ça s'est estompé mais avec des petites crises de temps en temps tout au long de mon jeûne.
De même pour le suppositoire, ce n'est pas conseillé, il faut laisser faire le corps

Bon courage pour la suite.

maricali

Messages : 129
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Message  Klee le Ven 7 Sep 2018 - 7:51

Bonjour Fleurnature,

Bienvenue à toi sur le forum et bravo pour les efforts déjà accomplis sur ton alimentation. Au regard de tes antécédents, il est, malheureusement pour toi, assez logique que tu ressentes des douleurs plus ou moins fortes durant un jeûne. Maricali a raison de dire que, moins tu prendras de jus, plus tu rentreras rapidement dans le phénomène d'autolyse : cela étant, si prendre une cuillère ou deux de jus peut t'aider psychologiquement, il n'y a pas de problème sur le principe.

Pour l'aparté sur les acouphènes, tout comme toi, les miens se réveillent lorsque je jeûne mais diminuent ensuite, après la reprise alimentaire. Globalement, après plusieurs jeûnes réalisés, je les entends moins qu'avant, ça va dans le bon sens ^^.

Tu sembles vouloir faire une transition sur un demi-jeûne, alors bonne continuation à toi en ce sens et au plaisir de lire la suite de ton témoignage !


Dernière édition par Klee le Ven 7 Sep 2018 - 11:45, édité 1 fois
avatar
Klee
Admin

Messages : 660
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Message  Fleurnature le Ven 7 Sep 2018 - 9:56

Bonjour et merci pour votre retour Maricali et Klee.

Oui, vous avez raison, je n’aurais pas du faire ses petits écarts et c’était ce que je m’étais fixée mais c’était au dessus de mes forces. Pourtant, j’ai tellement envie de contrer cet ostéoporose. Peut etre que je serai plus solide lors de prochains jeûnes.

Je continue avec le rapport du demi jeune

Demi jeune jour 1

J’ai pris ce matin un jus de concombre kiwi à très petites gorgées.
Les douleurs au bas du bas a droite m’oblige a rester coucher.
Je prendrai une infusion de courgettes fenouil celeri oignon pour ce soir.

L’apres midi, les douleurs sont moins violentes mais toujours presentes.


Je constate aussi une irruption de plaques avec boutons dans les jambes comme une allergie. Mon urine était jaune très foncé avec des sédiments, c’est la première fois.

Quand j’y pense, je dois etre super bien encrassé vu les réactions violentes. Faut dire qu’avec toute les posologies que j’ai ingurgité, c’est normal.


Jour 2
Poids 45,5, langue chargée et urine foncée.

Toute la nuit mes douleurs ne m’ont pas lâchées mais elles se sont concentrées sur mes pieds, surtout la plante des pieds et les extrémités de mes doigts, comme des brûlures.

Vous allez penser que je suis une petite nature mais je suis épuisée.

Fleurnature

Messages : 3
Date d'inscription : 22/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Message  Klee le Ven 7 Sep 2018 - 11:54

Ne t'inquiète pas, on ne jugera jamais quelqu'un sur son ressenti et son expérience du jeûne : chacun fait a la mesure de ce qu'il peut, en fonction des symptômes qu'il rencontre et de son état du moment, physique comme mental. Qui plus est, les poussées dues à l'autolyse peuvent réellement épuiser quelqu'un, surtout s'il y a de nombreuses problématiques pour lesquelles le corps doit agir.

Par ailleurs, décrasser son corps peut prendre du temps. Jeûne après jeûne, la situation s'améliore au fur et à mesure. Il ne faut pas chercher forcément à tout résoudre d'un coup : le jeûne fait partie d'un processus plus global de réappropriation de son corps et de sa santé, et ce processus s'inscrit dans un temps long.

Bonne continuation à toi.

avatar
Klee
Admin

Messages : 660
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeune de 5 jours entrepris pour contrer l’osteopor

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum