Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Mar 25 Sep 2018 - 9:36

Merci Serge. J'ai la niaque.
Et toi tu en es où ?
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

4ème jeune sec

Message  Nget20 le Mar 25 Sep 2018 - 10:22

Ouah impressionnante Nadibole bravo !
Pour ma part beaucoup plus modeste, je teste le jeune intermittent un seul repas par jour (midi) depuis plus d'une semaine. Je découvre que je peux survivre ;-). Que je me sens mieux mon ventre est de plus en plus plat j'ai la forme un super moral. Pourtant je fais du sport ou au moins de la marche tous les jours. Je n'ai pas faim en dehors des créneaux mes narines sont juste chatouillées lorsque je sens une odeur qui me plait.
Bref cette expérience me conforte dans mon envie d'aller plus loin mais petit à petit.
Je te suis toujours avec intérêt Nadibole.
Bon jeune.
Bonne journée

Nget20

Messages : 60
Date d'inscription : 26/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Mar 25 Sep 2018 - 10:42

Bonjour Nget20,
Bravo pour ton jeûne intermittent. Tu es sur le bon chemin. J'ai lu dans le livre "Le pouvoir du jeûne" qu'avant de commencer le jeûne sec qu'il fallait avoir un peu d'expérience et avoir fait le jeûne hydrique durant un certain temps !
Mais c'est toi qui décide. Je ne te rapporte que les écrits.
Merci pour tes encouragements.
Ce qui a changé, c'est qu'à présent j'élimine mes urines avec des sédiments et ce, de façon quotidienne. Il a fallu attendre 3 jeunes secs pour que mes reins soient plus actifs et fonctionnels. Je contrôle chaque jour et les toxines suivent bien le mouvement. Pour moi, c'est un grand pas en avant sur les bienfaits du jeûne sec. J'en attend davantage.
Bonne continuation à toi.
Bonne journée
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Mar 25 Sep 2018 - 13:18

Début de mon jeûne sec à 18h10.
Par ailleurs, ce sera 5 jours et non 4 comme indiqué, mais j'ai corrigé.
Je noterai mes ressources physiques et mentales.
Concernant le poids, la graisse corporelle et viscérale, eau corporelle etc. Je l'inscrirai le dernier jour car ce n'est pas le plus important.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Serge Falmagne 2 le Mar 25 Sep 2018 - 13:52

Oui, Nget20, tu es sur la bonne voie. Un pas de géant.

Nadi nadu bole (j'espère que c'est marrant),

Mon projet a plusieurs (grosses) différences du tien. Pas que l'un soit meilleur que l'autre. Chacun fait ce qu'il peut et ce qu'il veut. Mon but est de sortir de l'erreur alimentaire (la crusine et la cuisine). C'est une affaire à 50% psychologique et 50% physiologique. Je n'y arriverai pas comme toi en améliorant le terrain progressivement, car entre les jeûnes, je reviens à l'erreur alimentaire, même sans boulimie et tout en faisant des jus et de la crusine.

Mon programme est un jeûne préliminaire de 40 jours, ou plus selon moral et poids. Jeûne non conventionnel car acceptant jusqu'à 120 Calories par jour, mortes et vivantes. Elles font parties du déconditionnement, ralentissent le jeûne le rendant moins agressif, neutralisent le mauvais goût en bouche et empêchent une abstinence de goût de longue durée, ce que je ne pourrais supporter car je n'ai actuellement guère que la nourriture comme source de bonheur. (Le bonheur de la santé, je ne l'ai pas.)

Suivi d'un demi-jeûne à calories vivantes uniquement, où santé et aliments corrects vont de pair. Avec le demi-jeûne, je pourrai choisir de maigrir de 10 gr par jour, ou rester au poids anormal pour moi de ± 50 kg pour 1,80 m, ou grossir de 10 gr par jour. Le choix mental et l'écoute du corps devront se combiner. Le premier but du demi-jeûne est d'apporter au corps les nutriments pour refaire de la masse ou seulement continuer le nettoyage et la régénération. Le demi-jeûne est un concept que j'ignorais. Jusqu'il y a peu, je pensais que tout allait se régler pendant le jeûne long primaire. Hors je suis bien placé pour dire que le jeûne long primaire n'arrange qu'une première partie d'une problématique. Ces 14 dernières années, j'ai fait de multiples jeûnes de 10, 20, 30, 40 à 58 jours.

Il m'a fallu 11,5 ans pour qu'arrive le jour en jeûne long où il m'était indifférent au réveil d'avaler ou pas ma salive. Jusque-là, je devais impérativement cracher et j'avais fini par croire que la disparition de cette crasse était un mythe.

14 Ans, c'est long, incroyable, désespérant, mais je sais que j'ai tout bon sur toute la ligne. C'est le lot des pionniers de perdre beaucoup de temps. Le projet de quitter l'erreur alimentaire équivaut à quitter le mal absolu, Sodome et Gomorrhe, découvrir seul le mouvement panurgien, et seul contre tous choisir d'en sortir. C'est l'erreur alimentaire qui est à l'origine de tous nos maux et de toutes nos fausses croyances. Elle rend le cerveau incohérent, troublé, stupide, surexcité, mal irrigué. Elle fait monter en nous la peur de la maladie, de la vieillesse, de la mort. Elle nous fait croire que la douleur, petite ou atroce, plane sur nos vies, que la dégénérescence est due à une nature imparfaite à laquelle la médecine essaye de palier. Elle est le moteur du système. Càd concurrence et guerre par peur du manque, génocide animal pour des plaisirs de palais illégitimes, destruction de la forêt équatoriale pour avoir du bois pour cuisiner, pour avoir de l'espace pour produire de l'huile de palme ou du soya pour le bétail. L'erreur alimentaire nous place dès la naissance hors de la réalité, sans respect pour nous-même, sans respect de nos besoins, sans respect des lois naturelles.

Sur le jeûne sec long, je ne sais rien. Dans les deux cas (sec ou non), il s'agit de s'inscrire dans une réforme radicale qui deviendra notre quotidien. Le jeûne sec m'intéresse mais il me semble qu'il est réservé aux personnes en bonne santé.

Alors où j'en suis ? Je viens d'abandonner cette nuit à 03h00, après 4 jours de jeûne, un nouvel essai de jeûne préliminaire. La Présence n'était plus là !

Heureusement, il ne faut pas autant de temps à tout le monde pour atteindre son objectif. C'est ma triste vie ... et ma seule fierté. Pour tout le monde, sans persévérance indéfectible, pas de réussite.

(Es-tu certaine que les sédiments dans l'urine sont des toxines anciennes et non des nouvelles ? N'est-ce pas de l'amidon ?)

Serge Falmagne 2

Messages : 89
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Mar 25 Sep 2018 - 14:20

Très intéressant ton parcours atypique Serge.
Est-ce que c'est de l'amidon, je dirai non car la couleur est jaune trouble et avec des dépôts au fond du pot, ce que je n'ai jamais eu avant le jeûne sec. Je confirme. Je dirai que j'élimine bien mieux qu'avant pour moi c'est une évidence.
Plus je fais de jeûne sec plus le corps se met au grand nettoyage interne et moins j'ai de symptômes en général. Je vais noter mes ressentis au quotidien. Je suis toujours aussi sidérée de savoir que je peux pratiquer le jeûne sec sans grande difficulté. Là, J'ai opté pour 5 jours.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

question à propos des colorations de la langue

Message  Nget20 le Mar 25 Sep 2018 - 16:01

Bonjour à vous deux et à celles et ceux qui suivent cette discussion
Depuis quelques jours je me pose les questions suivantes : qu'est ce qui produit la coloration blanche sur la langue ? et les autres couleurs ? Existe t'il des références scientifiques qui expliquent ces phénomènes? J'ai bien compris que c'est la détoxination qui produit ça, mais encore ?
Est ce qu'on sait aujourd'hui que telle couleur correspond à tel nettoyage d'organe ?
Bref je cherche mais n'ai pas encore trouvé.
Votre éclairage m'intéresse ;-)
Bonne journée

Nget20

Messages : 60
Date d'inscription : 26/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Mer 26 Sep 2018 - 13:05

1er jour de jeûne sec sur 5 jours
Depuis mes jeunes secs, J'ai aussi remarqué que j'avais :
Un meilleur sommeil profond et réparateur
Une meilleure résistance au froid
Une amélioration de la vue
Une meilleure élimination rénale

Premier jour, j'ai la langue blanche comme à chaque jeûne.
J'ai pratiqué la course à pied : 8 kms
Après cela, j'ai effectué une irrigation du côlon.

Je vais noté le 1er et dernier du jeûne sec mon :
- poids : 52.5 kg
- Eau corporelle : 54.8 %
- Graisse corporelle : 20.2 %
- Graisse viscérale : 2
Je ferai une comparaison au 5ème jour.

Sur le plan mental, je suis excitée à l'idée de faire ce jeûne sec de 5 jours.
Je suis en forme, je n'ai aucun symptôme en ce 1er jour de jeûne sec.

J'ai pris ma glycémie qui est à : 91 mg/dl. J'ai encore du glucose dans le sang. Après je brulerai les graisses.

Bonne continuation à vous.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Serge Falmagne 2 le Mer 26 Sep 2018 - 16:01

Merci bcp. Etonnant, encourageant.
@+
Vivement la suite.

Nget20 a écrit:Est-ce qu'on sait aujourd'hui que telle couleur correspond à tel nettoyage d'organe ?
Le corps a ses raisons que la raison ignore. Il guérit tout en même temps avec des priorités qui sont les siennes et auxquelles on n'aurait pas pensé. Comme tout est lié, c'est un peu un travail de jongleur.
Si tu lis ou entends des rapports faits entre couleurs de langue et organes, méfie-t-en, ce serait présomptueux.

Serge Falmagne 2

Messages : 89
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nget20 le Mer 26 Sep 2018 - 18:53

bravo Nadibole pour cet autre jeune et merci pour nous en parler ici. C'est très instructif et motivant à la fois.
Qu'utilises tu pour vérifier ta glycémie ? Je vais commander la balance dont tu m'as parlé c'est un indicateur supplémentaire, même s'il y en a bien d'autres, je trouve ça intéressant de suivre l'évolution.

Merci Serge pour ta réponse à propos de la couleur de la langue.

Bonne soirée

Nget20

Messages : 60
Date d'inscription : 26/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

En attendant le prochain rapport de Nadibole : mon dernier jeûne.

Message  Serge Falmagne 2 le Mer 26 Sep 2018 - 20:53

21/09/2018  (1er jour)
J'ai faim, suis faible. Je serais plus heureux en mangeant. J'utilise la télévision Ultra HD au living pour m'évader de moi-même. Le subterfuge fonctionne. Je tombe endormi alors qu'ARTE diffuse un documentaire sur la musique techno (Detroit City, Berlin). Je sais que la musique techno en rave party est une musique débile matérialiste, du post James Brown. Il est 01h00. Je le sens d'aller au lit avec 2,5 mg benzodiazépine. Bonne écoute du corps et de tout le reste : je sombre immédiatement dans le sommeil et ferai 11 heures de lit.

---------------
22/09/2018  (2ème jour)
Au réveil, je suis faible, tendu, la situation n'est pas glorieuse. J'ai 36 heures de jeûne sec. Une boisson me fera du bien. Avec l'extracteur de jus Angel, je me confectionne un jus : ortie + peau intérieure de citrons usagés + eau + sucorose (aspartame). 450 ml. C'est fort, j'ai l'impression de boire de l'alcool.

Je m'allonge au divan dans une radio web lounge et somnole. Gisèle quitte la maison. Je passe de la position allongée subie à l'installation Hi-Fi du divan à la position assise actif à l'installation Hi-Fi du fauteuil où je lance une musique moins neutre, plus humaine. Je bois 330 ml de café fort, sucré au sucorose. J'en ai de la chaleur et de la sueur au corps! Je me sens normal.

Observations : Les instinctos dénigrent le jeûne décidé mentalement.
- Les chats domestiques malades n'arrêtent pas de manger leurs croquettes adorées. Piou-Piou les mangeait sur trois pattes.
- Le monde entier est malsain et ne se met pas naturellement au jeûne.
- Les vieux dans les hospices ne vivent que pour manger.
- J'ai une connaissance qui a 11 sur 100 concernant l'état de ses poumons. Elle ne vit que grâce à un appareil qui lui délivre de l'oxygène. Je l'ai branchée sur le jeûne. Je crois qu'elle préfère mourir que d'arrêter de manger. Pourtant son corps la supplie par tous ses pores d'arrêter le massacre.
Conclusion : Il n'y a que la connaissance mentale, la théorie, les témoignages et ensuite l'arrêt d'une date sur le calendrier qui permettent aux gens de se mettre au jeûne.

Quand ... entame un slow, je me sens plus que normal. Je sais que le jeûne long dont je suis capable est lancé.

Quand Gisèle rentre, comme attendu, aucune de ses paroles ne me donne de l'énergie. Heureusement, je sais comment elle fonctionne, qu'elle est bien intentionnée et contente que j'ai repris le jeûne "définitif". Musique arrêtée car Gisèle n'apprécie que le top 50 du moment, je fais le programme des films TV à enregistrer. Il est 20h00.

Le goût en bouche laissé par le café m'amène à manger 45 gr de carotte. Je suis à 15,2 gr d'équivalent sucre.

Alors que je rédige ce texte, les albums de 1971 et 1972 de ... ne sont pas dénués de présence et d'énergie, et je ne suis pas pressé d'aller aux films. Je dois encore faire 4 heures pour atteindre les 14 heures de veille nécessaires à mon endormissement. Le 2ème jour est gagné et l'atteinte du 3ème garantie.

---------------
23/09/2018  (3ème jour)
Dès le réveil dans le lit, ressources physiques très basses. Cela "tire", je me sens proche de la défaillance. Je choisis donc de ne rien faire qu'écouter la musique allongé au living. Je somnole, le temps passe. Gisèle qui ne part pas ce soir chez Cathy est donc toute la journée au living à regarder son smartphone. Je suis ainsi limité à écouter de la musique electronica, mais je ne le regrette pas car ... est tout ce qu'il me fallait pour aujourd'hui.

Il est minuit. Je viens de me laver la tête avec la radio web .... J'achève cette journée avec un film et les écouteurs.

---------------
24/09/2018  (4ème jour)
Le réveil dans le lit est tout différent d'hier. Je suis normal, pas spécialement faible.

La "crise d'acidose" n'est pas due au passage à l'état cétogène qui créerait des corps acides. Si tel était le cas, la crise d'acidose durerait tout le temps que dure l'état cétogène. La "crise d'acidose" est l'arrivage massif dans la circulation sanguine des toxines les dernières arrivées. J'appelle cela la "chimiothérapie". Elle peut être accompagnée de maux de tête et d'un vague état de choc. Elle n'a pas lieu chez les personnes qui pratiquent habituellement le jeûne intermittent, boivent des jus et mangent une grosse part de crudités.

Le passage à l'état cétogène chez les personnes déjà faibles au départ, peut se traduire le 3ème jour par une ressource physique limitée, parfois proche de la prostration. Dans ce cas, passer la journée allongé à écouter de la musique, électronique plutôt qu'organique.

03h00 : La Présence n'est plus là depuis bien 2 heures. Fin du jeûne.

---------------
> Ce n'est pas donné d'avance aux débutants qu'un film en jeûne ne paraisse pas insipide.

> Il a fallu 14 jours de jeûne au chat avant qu'il pose sa patte avant droite. Et 14 autres jours pour ne plus boiter du tout avec quelques grammes par jour de viande crue du congélateur. Aujourd'hui, j'avais un reste de pommes de terre et légumes cuits qui traînait au frigo. Comme le couvercle était gonflé et que le bruit à l'ouverture était celui d'une bouteille de bière, je m'apprêtais à placer cela pour le compost. Piou-Piou en demi-jeûne saute partout et reniflait les légumes cuits. Je l'ai laissée en faire ce qu'elle voulait. Elle s'est mise à dévorer mais sans engloutir comme elle le fait avec la viande. Pacha, le gros mâle, couché sur la table et moi-même, pas gros pas couché, la regardions tout attendris.

Serge Falmagne 2

Messages : 89
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Jeu 27 Sep 2018 - 2:23

Merci Serge pour cette expérience.
J'ai connu l'état d'acidose et crois-moi j'en ai bavé, mais ça c'était avant ; aujourd'hui, je n'ai plus ce genre de symptômes mais j'avais fait un travail important sur ma santé. À ce jour, je peux me permettre le jeûne sec car l'état du terrain a été grandement nettoyé par des jeûnes hydriques et une alimentation vivante et crue, du sport, des irrigations coloniques, des massages...
La langue blanche n'est-il pas un signe que les muqueuses du corps se nettoient ?
Perso Serge, je me suis désintoxiquée du café depuis des années. L'odeur m'écoeure aujourd'hui alors que je l'aimais. On est vraiment conditionné et accro par certains produits. Cela s'appelle de la stimulation !

@Nget20
Merci pour tes encouragements...
Pour mesurer ta glycémie il te faut un glycomètre.
Ça te permet de savoir où tu en es avec le glucose qui te reste dans le sang et si tu es en hypoglycémie !
Je l'ai acheté sur Amazon. C'est un SD CodeFree.
À ce soir pour mon compte-rendu journalier.
Bonne journée à tous.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Jeu 27 Sep 2018 - 6:20

Serge attention à l'aspartame !!!
L'aspartame et le glutamate monosodique sont deux neurotoxiques avérés. Ils agissent sur le système nerveux. Coupent la sensation de satiété, du coup on mange, on mange, on mange. On ne dit plus stop sur le produit. Les industriels s'en frottent les mains car c'est une mane pour eux.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Jeu 27 Sep 2018 - 13:34

Fin de mon 2ème jour de jeûne sec sur 5 jours.
Coucher et endormissement immédiats et sans problème.
Sommeil : toujours aussi profond 8h au total
Lever : sans souci aucune fatigue
Langue : plus blanche que d'habitude
Urines : foncées + un peu de sédiments
Sport : 11 km en vélo marche 4 km
Détente : plage 2 h d'exposition au soleil + lecture
Le physique et le mental n'ont rien à signaler pour le moment car tout va bien. Mais ce n'est que le début.
Ma tension a légèrement baissée mais c'est normal.
J'attaque mon 3ème jour.
Bonne soirée à tous.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Serge Falmagne 2 le Ven 28 Sep 2018 - 3:46

Pour moi, tu files du bon coton, ne cours aucun risque, explores dans la meilleure direction. Ainsi que les autres personnes sur ce forum, sauf que toi, ce n'est vraiment pas tiède !

Aspartame, glutamate de sodium. Tu as raison de t'inquiéter et d'avoir peur des substances ... et surtout d'avoir agi en conséquence. La peur comme la douleur est un guide. (Elémentaire, mon cher Einstein). L'arrêt du café et consort se situe à la fin de mon projet lorsqu'ils ne présentent plus aucun intérêt (tant physiologique que mental).

J'ai pris de l'aspartame pendant 40 ans, ce qui m'a épargné environ 100 gr de saccharose par jour. Entre deux poisons, je ne regrette pas mon choix. L'aspartame, c'est juste des acides aminés. A quel point sa diabolisation n'est-elle pas liée à la saveur sucrée, sacrée par essence ? Neurotoxique, pourquoi pas. Dégénérative, je ne crois pas. Pas plus que les autres substances concentrées. Toute l'alimentation traditionnelle est neurotoxique. Les produits de chauffage ou fumage sont toxiques. L'agitation des personnes pourrait bien être liée à l'agitation thermique (le chauffage). Le plus toxique de l'alimentation traditionnelle est la surcharge implicite qu'elle véhicule. "On mange, on mange, on mange", comme tu écris, qu'il y ai ou non de l'aspartame ou du glutamate. Je n'ai pas testé, mais je pense que le coca light est moins addictif que le véritable. Que les plats malicieusement mitonnés sont plus addictifs que ceux moins malicieux contenant du glutamate. Bien sûr, si dans son plat malicieusement mitonné on intègre du glutamate, on plante le consommateur presque systématiquement.

En même temps, la satiété est multi factorielle. Une crasse qui a du goût et tombe au bon moment peut entraîner moins de quantité qu'une crasse fade. Ne serait-ce pas ceci la définition d'une toque 4 étoiles ?

Je pense que le dénigrement du gluten, glutamate, sel, sucre etc... dénote une peur intuitive vis-à-vis de l'alimentation traditionnelle qui elle, a tout lieu d'être. Je préfère une approche globale de l'alimentation traditionnelle (les aliments aberrants), plus expéditive, plus de bon sens commun qu'une approche présomptueuse toute en biochimie. Mais chacun sa manière et son droit à préférer une approche scientifique de la vie.

Toi qui montres du doigt le pain, les cubes Knorr et l'aspartame, tu as raison, mais lis cet article édifiant :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec le jeûne, l'ensemble de ces conneries chimiques (sel, sucre, glutamate, médicaments, aspartame, acrylamide ...) n'est plus absorbé. Elles décantent, sont neutralisées et la démence disparaît. Voilà ce qu'il faut observer : la présence ou non dans son alimentation de cette connerie chimique.

La dernière croyance en provenance des recherches physiologiques à balayer est la B12 dont on serait carencé si on ne mange pas d'animaux. Cette éventuelle substance est uniquement produite par des bactéries de la flore intestinale qui en ont beaucoup besoin pour elles-mêmes. Les vaches aux prés ne manquent pas de B12, hors elles sont végétaliennes. Les vaches en élevage concentrationnaire sur béton sont nourries de graines, d'antibiotiques et de complément de B12 synthétique qui se retrouve dans la viande sur l'étalage. Excellente interview : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avant le coup de la B12, on a eu le cholestérol. Toutes des substances issues de recherches physiologiques. Une croyance à la base de la médecine moderne est celle démarrée par Louis Pasteur et les vaccins. Totalement erronée. Donc maintenant, le cholestérol, les vaccins etc... font partie des traditions et seront difficilement déboulonnés.

Les travaux de Walter Longo démontrent, par expérience sur cancéreux, que les produits toxiques ne le sont pas chez le jeûneur comme chez le mangeur. Ce n'est pas un jeûneur que tu dois mettre en garde contre le café ou l'aspartame, mais un mangeur. S'il y a bien un moment dans l'existence où il est bon d'utiliser ces substances pour s'en sortir, c'est pendant le jeûne (long et définitif, s'entend). Les praniques sont insensibles à tout type de pollution (électromagnétique et radioactive incluses) parce qu'elles sont instantanément gérées par un corps qui n'a plus que cela à faire.

Bonne dernière moitié de J3.


Dernière édition par Serge Falmagne 2 le Sam 13 Oct 2018 - 11:40, édité 2 fois

Serge Falmagne 2

Messages : 89
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Ven 28 Sep 2018 - 13:34

Fin de mon 3ème jour de jeûne sec sur 5

Coucher : sans problème
Sommeil : 9 h
Lever : légère fatigue
Langue : très blanche (voir photo)
Urines : foncées très peu de sédiments
Malgré mon hypoglycémie, je suis allée marcher puis j'ai fait une course à pied de 5 km mais à mon rythme car fatiguée mais j'y suis arrivée sans eau ni nourriture.
Au retour à mon domicile, j'ai été prise par une crise d'acidose violente au dessus de la fesse gauche, ce qui m'a freiné dans mon élan pour rentrer chez moi. Il y a 10 jours environ, j'avais une contracture musculaire à ce niveau puis un point douloureux résistant. Là, après cette crise, je n'ai plus rien, tout est parti. C'est incroyable, il faut souffrir pour guérir après, c'est inévitable.
Puis, je suis allée me détendre à la plage et profiter encore du soleil à Marseille.
Je vais mieux, mais ça ne préviens pas, c'est brutal, fulgurant, rapide. Je suis restée presque paralysée tellement la douleur était intense.
Je suis en hypoglycémie à présent car j'ai fait pas mal de sport et mon capital en glucose est à 65 mg/dl. Durant les 2 prochains jours, je resterais au repos. Un peu de marche pour faire circuler la lymphe.
Mes ressources physiques sont en baisse mais le moral est au top.
Merci Serge, J'ai bien aimé les vidéo, très instructifs.

Bonne soirée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nadibole le Ven 28 Sep 2018 - 13:36, édité 1 fois
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Ven 28 Sep 2018 - 13:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Serge Falmagne 2 le Ven 28 Sep 2018 - 17:24

C'est limpide, sans surprises.
Les jeûnes diffèrent d'une personne à l'autre, et d'un jeûne à l'autre pour une même personne. Quant aux ressentis d'une personne à l'autre, ce n'est même pas la peine d'en parler, c'est toute la différence d'une vie à une autre. Les ressentis d'un jeûne à l'autre pour une personne permettent de créer une prévision. Cependant, un grand nombre de paramètres entourent le jeûne, et la prévision reste scabreuse. (Voilà pour La Palice, début) (La Palice, suite) Le jeûne est perçu positivement par tout le monde (qui n'est pas obnubilé) et permet à chacun d'accéder à sa liberté à pas de géant.

Le jeûne est une école de la vie. Aucune autre école (sport, parcours universitaire, développement personnel ...) n'arrive à la cheville du jeûne.


Dernière édition par Serge Falmagne 2 le Sam 13 Oct 2018 - 11:42, édité 1 fois

Serge Falmagne 2

Messages : 89
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Sam 29 Sep 2018 - 13:10

En effet, plus j'avance dans le jeûne sec plus j'ai des surprises de nettoyages en profondeur. Pour ma part, c'est une excellente chose car ça permet au corps de se guérir de ses maux. J'attends, je pense, d'autres surprises lors de mes prochains jeûnes secs.
J'ai décidé d'arrêter mon 4ème jeûne sec au 4ème jour car je vais en préparer un autre pour le 13 octobre. Cette fois, je n'irai pas dépenser mon capital en glucose en faisant du sport intensif. Une marche sera amplement suffisant. 8 jours avant mon jeûne sec, je mangerai essentiellement des fruits, légumes et jus de légumes afin de ne pas avoir trop de crises d'acidose.
Ces 4 jours, se sont bien passés dans l'ensemble hormis une fulgurante crise d'acidose que je n'attendais pas.
Je pense que le corps reprend son nettoyage là où il s'est arrêté.

Ma transpiration était âcre aujourd'hui.
J'ai eu des périodes de grandes chaleurs en moi.
J'ai perdu 4 kg.
Ma graisse corporelle a diminué.
Eau corporelle a augmenté.
Ma glycémie a chuté

Coucher : sans problème
Sommeil : 9 h 30
Lever : en forme

Durant 2 jours, je ferai des jus de légumes et y aller doucement.
Pour ce soir : Jus de concombre persil et citron

Je noterai sur 4 jours mes ressentis.

Bonne soirée et merci de m'avoir suivie.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Serge Falmagne 2 le Sam 29 Sep 2018 - 15:24

Bonne idée de réduire les dépenses sportives en jeûne thérapeutique (on est bien en terrain à nettoyer).

Merci du partage. Au plaisir d'avoir la suite.


Dernière édition par Serge Falmagne 2 le Sam 29 Sep 2018 - 20:12, édité 1 fois

Serge Falmagne 2

Messages : 89
Date d'inscription : 13/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  Nget20 le Sam 29 Sep 2018 - 16:06

merci Nadibole pour ce partage. C'est très instructif rassurant et enthousiasmant.
Bon week end

Nget20

Messages : 60
Date d'inscription : 26/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Dim 30 Sep 2018 - 14:29

Bonsoir,

1er jour de reprise alimentaire :

Coucher : sans problème
Sommeil : 9h50 (dont 5 h de sommeil profond)
Lever : gorge irritée, avec le rhume ! Je me dis que c'est de l'élimination car ça a duré toute la journée avec éternuements à répétition. Je laisse sortir et j'espère que ça ne va pas perturber mon sommeil. Auquel cas, je vais être un peu fatiguée surtout que je travaille demain...
J'avais envie d'aller à la salle de sport et j'ai fait :
1h de musculation
20 mn course à pied en fractionné
30 mn de gainage.
Je me sentais en super forme. Aucune fatigue ni douleur.

Selles abondantes,
Urines foncées sans sédiments,
Langue encore blanche.

Hier soir, J'ai apprécié l'eau de coco ainsi que le jus vert.
Cette fois-ci, je n'ai pas de gaz ni de balonnements (Je ne reprendrai plus de fruits juste après un jeûne sec, car ça ne me réussi pas, c'est trop violent pour mes intestins). Chaque personne a ses ressentis.

Entre-temps, j'ai fait germer des graines de sésames de sarrasin, fenugrec, mais aussi de lentilles et pois chiches pour la reprise alimentaire, afin d'obtenir une explosion d'enzymes digestives. La reprise alimentaire est très importante et elle doit être optimale, donc je m'y emploie.

Il y aura aussi des légumes crus et à la vapeur douce (5 m).
1 cac d'huile d'olive et des herbes.

Les jus seront présents aux repas 20 mn avant la consommation de celui-ci.
Mon jeûne intermittent est 18/6.

Je vais vous donner un exemple de repas de ce jour :
A 13h10 jus de 50 cl : carottes, épinards, persil, gingembre, curcuma, citron.
Mes jus, je les prépare pour les consommer immédiatement sauf les jours où je travaille ; là je les prépare le matin pour les déguster le midi.

À 14 h, cuit vapeur 5 mn : brocolis, chou vert, poireau, oignon rouge, courgette
Ajouter à du cru : concombre, radis noir, chou vert
+ 1 cac d'huile d'olive
Très bonne mastication durant 30 m.

À 17h : fruits
Bananes
Pommes
Tous les fruits et légumes sont bios.

Normalement, mes graines devraient finir de germer demain et je rajouterai 1 c.a.s avec mes légumes.

Mes fruits, je les mangerai bien évidemment en dehors des repas et ce sera bananes et pommes car c'est ce qui me fait envie en ce moment.
Pas de fruits secs durant cette préparation à mon jeûne sec de 6 jours.

Franchement, c'est une grosse élimination ce rhume juste après le jeûne sec !

Bonne soirée à vous.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Lun 1 Oct 2018 - 14:39

Bonsoir,

Coucher : affaiblissement général dû au rhume
Sommeil : décousu. 8h (mais 40 mn en sommeil profond).
Lever : toujours avec le rhume.
Ressources physiques : 5 pour le physique et 8 pour le mental.
Température corporelle : 38.7° à 19h30 mais j'étais fiévreuse déjà ce matin. Frissons et chaleurs en alternance.
J'ai eu un sommeil léger pratiquement toute la nuit car toutes les 2 à 3 minutes, je n'ai fait que ressortir du mucus plus par la bouche que le nez. Matière gluante et visqueuse entourant les toxines. J'ai beaucoup éliminé et peu dormi, c'est ce que je redoutais et la fatigue s'est installée avec faiblesse générale.

J'ai l'impression que les choses deviennent plus sérieuses pour moi au niveau de l'élimination. Les vacances sont terminées !!!

D'après vous, pouvez-vous me dire d'où vient le mucus ?

Je continue d'avoir une alimentation exempte de mucus en les fruits et les légumes, graines germées, avocat, afin de bien nettoyer le terrain avant de commencer le jeûne sec de 6 jours et ce sera une première pour moi.

Je vous souhaite une bonne soirée à tous.
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Fleurnature le Lun 1 Oct 2018 - 21:03

Bonjour Nadibole,

Je suis vraiment novice dans l’aventure du jeûne ne et je ne pourrais pas donner de réponse à ta question, mais je te suggère d’attendre un peu avant de refaire un jeune sec, le temps que ton organisme refasse le plein d’énergie.

Je lis toujours avec intérêt ton expérience sur ce post et comme déjà dit, tu me motives beaucoup. Merci pour tous les details que tu donnes incluant ceux sur la reprise alimentaire.

Fleurnature

Messages : 31
Date d'inscription : 22/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Nadibole le Mar 2 Oct 2018 - 2:26

Bonjour Fleurnature,

Merci pour ton intérêt à mon égard et je pense que tu as raison. Il est préférable que le corps refasse son énergie avant de refaire un jeûne sec.

Ce matin , 37.2° donc plus de fièvre et la forme est revenue.

Bonne journée à tous
avatar
Nadibole

Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 56
Localisation : MARSEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon premier jeûne sec 26 juillet 2018

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum