Jeûne et arrêt betabloquant

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Lun 16 Juil 2018 - 10:45

Bonjour

Je suis sous bêtabloquant depuis moins d'un an à cause d'une légère hypertension ( genre 12/9), je compte jeûner environ 12 jours et je me dis que peut-être ça règlerait ce petit soucis de santé d'autant plus que j'ai depuis bien changé mon alimentation vers plus de fruits et de légumes.
J'ai quelques petites interrogations à ce sujet:
Pensez-vous que 12 jours peut être suffisant ou dois-je faire un jeûne plus long ?
J'ai bien lu que les bêtabloquants ne s’arrêtent pas d'un coup, je compte donc prendre un demi cachet pendant 4 ou 5 jours puis plus rien. Pensez-vous que ca peut être une bonne méthode ?
Enfin le plus important: Faut-il arrêter les médicaments avant, pendant ou après le jeune ?
Ps: j'a un tensiomètre chez moi qui me permettra de contrôler tous les jours si ça ne va pas.

Merci pour tout

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Bountygong le Lun 16 Juil 2018 - 12:29

Bonjour !
Tu as une moyenne de 12/9 de tension et tu es sous bêtabloquants ?
Un jeûne devrait effectivement ramener tout cela à la normale. Il est conseillé d'arrêter les médications avant le jeûne, pour que l'autolyse ne soit pas entravée par les molécules ingérées. En ce qui concerne la durée du jeûne, peut-être pourrais-tu contrôler ta tension quotidiennement ? Quel est ton objectif au niveau tension ?
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 341
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Lun 16 Juil 2018 - 12:51

Bountygong a écrit:Bonjour !
Tu as une moyenne de 12/9 de tension et tu es sous bêtabloquants ?
Un jeûne devrait effectivement ramener tout cela à la normale. Il est conseillé d'arrêter les médications avant le jeûne, pour que l'autolyse ne soit pas entravée par les molécules ingérées. En ce qui concerne la durée du jeûne, peut-être pourrais-tu contrôler ta tension quotidiennement ? Quel est ton objectif au niveau tension ?

C'est le second chiffre, le 9 qu inquiétait mon médecin qui m'a prescrit les médicaments.
Mon objectif n'est pas énorme, si je suis juste en dessous de 9 ça devrait aller mais j'ai fais une fois 4 jours de jeûne et j'ai du reprendre les médicaments car ma tension était plutôt forte.
J'ai aussi l'impression que je m’inquiète lorsque je n'en prends pas, ce qui n'aide pas.

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Bountygong le Lun 16 Juil 2018 - 16:31

C'est bien ce qu'il me semblait, mais un effort coté alimentation aurait peut être pu régler le problème avant de passer à la médication. A moins que tu fasses tout bien et que cela déconcerte ton médecin :-)
J'avais beaucoup de tension avant de jeûner et mon premier jeûne a tout ramené à la normale. Le jeûne est vraiment très efficace pour l'hypertension.
Les bêtabloquants ralentissent le rythme du cœur ce qui a un effet anxiolytique : citation de Wiki ->
Effets des β-bloquants
Sur les récepteurs β-1

Réduction de la fréquence cardiaque (effets chronotropes négatifs)
Diminution de l'excitabilité cardiaque (effet bathmotrope négatif)
Diminution de la contractilité myocardique (effet inotrope négatif)
Diminution de la vitesse de conduction (effet dromotrope négatif)
Baisse de la production de rénine


Il est donc normal que tu aies une impression d'anxiété quand tu n'en prends pas. Autre citation -> Ils ont un effet modérateur du tempérament et sont parfois utilisés pour cette propriété. Certains β-bloquants, tel le propranolol, ont la propriété de neutraliser les neurotransmetteurs responsables de la mémorisation des émotions, aussi bien de peine que de joie. Ils peuvent donc réduire ou effacer certaines émotions traumatiques. L'armée américaine a étudié leur efficacité pour réduire le stress des combattants8.
Je te conseille si tu veux jeûner, et que l'action anxiolytique est probante chez toi, de les diminuer très progressivement : 3/4 de la dose pendant plusieurs jours puis 1/2 pendant plusieurs jours puis 1/4 et arrêt.
J'en ai pris plusieurs années (hypertension et migraines) et m'en passe totalement depuis que je jeûne. Ma tension est normale également ;-)
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 341
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Lun 16 Juil 2018 - 23:14

Merci beaucoup pour ces conseils très intéressants Bountygong.
Je dois commencer mon jeûne dans 1 mois.

A bientôt

Bountygong a écrit:C'est bien ce qu'il me semblait, mais un effort coté alimentation aurait peut être pu régler le problème avant de passer à la médication. A moins que tu fasses tout bien et que cela déconcerte ton médecin :-)
J'avais beaucoup de tension avant de jeûner et mon premier jeûne a tout ramené à la normale. Le jeûne est vraiment très efficace pour l'hypertension.
Les bêtabloquants ralentissent le rythme du cœur ce qui a un effet anxiolytique :  citation de Wiki ->
Effets des β-bloquants
Sur les récepteurs β-1

   Réduction de la fréquence cardiaque (effets chronotropes négatifs)
   Diminution de l'excitabilité cardiaque (effet bathmotrope négatif)
   Diminution de la contractilité myocardique (effet inotrope négatif)
   Diminution de la vitesse de conduction (effet dromotrope négatif)
   Baisse de la production de rénine


Il est donc normal que tu aies une impression d'anxiété quand tu n'en prends pas. Autre citation -> Ils ont un effet modérateur du tempérament et sont parfois utilisés pour cette propriété. Certains β-bloquants, tel le propranolol, ont la propriété de neutraliser les neurotransmetteurs responsables de la mémorisation des émotions, aussi bien de peine que de joie. Ils peuvent donc réduire ou effacer certaines émotions traumatiques. L'armée américaine a étudié leur efficacité pour réduire le stress des combattants8.
Je te conseille si tu veux jeûner, et que l'action anxiolytique est probante chez toi, de les diminuer très progressivement : 3/4 de la dose pendant plusieurs jours puis 1/2 pendant plusieurs jours puis 1/4  et arrêt.
J'en ai pris plusieurs années (hypertension et migraines) et m'en passe totalement depuis que je jeûne. Ma tension est normale également ;-)

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Dim 2 Sep 2018 - 1:03

Bonjour

Me voilà a mon quatrième jour de jeûne, presque sec - 1 verre d'eau le soir - mais 2 choses m’inquiète:
1 - Je n'ai pas de crise d'acidose, pas de douleurs, pas de langue chargée pas d'haleine fétide... rien. Après tout ce que j'ai lu, je me pose des questions.
Je me demande si je bénéficie des bienfaits du jeûne du coup.
Ma tension dès fois elle est correcte mais avec un pouls élevé, d'autres fois j'ai un pouls normal et une tension un peu élevé.

Le seule désagrément que j'ai depuis le jour 2 c'est le cœur qui bat fort lorsque je fait le moindre petit effort, même pour m'habiller ou en me levant par exemple.
J'ai peur que ce soit une conséquence de l'arrêt des médicaments de la tensions.

Est-ce que certains d'entre vous peuvent me donner leur avis svp ?

Je vous remercie.

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Lun 3 Sep 2018 - 7:31

Bonjour Momo,

Le fait que tu aies parfois un pouls plus élevé est bien signe qu'il se passe quelque chose ^^ ! Nous ne sommes pas tous égaux face au jeûne (et même d'un jeûne à l'autre) : certains ressentent tout de suite beaucoup de symptômes alors que pour d'autres, ce serait presque une promenade de santé. Pour autant, même si tu ne ressens pas forcément beaucoup de choses, tu peux être certain qu'il y a bien des processus qui se sont enclenchés en toi après quatre jours de jeûne.

Pour ce qui concerne tes médicaments pour la tension, s'ils ne sont pas indispensables, tu as bien fait de les arrêter le temps du jeûne afin que ton corps tente de résoudre par lui-même le problème. Tu trouveras quelques éléments -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <- sur l'impact du jeûne en cas d'hypertension artérielle.

Bonne poursuite de jeûne à toi !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Lun 3 Sep 2018 - 8:27

Merci Klee, très intéressant le lien vers la discussion sur l’hypertension. En tout cas, ca donne du courage pour continuer.
Je donnerais quelques nouvelles dans quelques jours et après mon jeûne qui est prévu pour 12 jours.

A bienôt

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Mar 4 Sep 2018 - 4:47

Bonjour à tous
Aujourd'hui jour 6, je ne peux pratiquement pas me mettrevdebout sinon j'ai le coeur qui bat trop vite, je suis obligé de faire mon jeûne assis ou allongé.
J'ai beaucoup lu sur le jeûne et il me semble ne pas avoir vu de cas similaire. C'est quand même un peu inquiétant !

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Mar 4 Sep 2018 - 8:54

Bonjour Momo,

Rien d'inquiétant, non, mais juste le fait que tu rentres dans la catégorie de personnes qui, au moins pour ce jeûne, sont peu autonomes. De ce point de vue, nous sommes tous inégaux : certains jeûnent et peuvent continuer à pratiquer une activité physique comme si de rien n'était alors que d'autres ont à peine l'énergie de se déplacer pour aller aux toilettes. Malheureusement pour toi, il semble que tu es dans la seconde catégorie ce coup-ci (cela ne signifie pas que cela sera forcément le cas pour d'autres jeûnes à venir) !

Le fait que tu te sentes très affaibli est signe que l'énergie nécessaire à l'autolyse est importante. Du coup, ton corps réquisitionne tout ce qu'il peut.

Fais bien attention à toi durant les transitions allongé-assis et assis-debout (et surtout ne passe jamais directement de la position allongée à la position debout, prends le temps de t'asseoir un peu entre temps). Il est probable que tu aies une tension un peu basse, du coup, il est important de te ménager afin de prévenir toute chute de tension.

La bonne attitude est donc de recourir à un maximum de repos. Peu à peu, il est possible que l'autolyse requiert moins d'énergie au fur et à mesure et que tu regagnes ensuite en vigueur. Par exemple, cela a été mon cas durant un jeûne de trois semaines où j'étais très fatigué durant la première semaine alors que, paradoxalement, c'était pendant la 3ème semaine où je me sentais le plus en forme.

Bonne continuation à toi !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Mar 4 Sep 2018 - 12:45

Merci Klee pour tes conseils et encouragements.

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Jeu 6 Sep 2018 - 2:39

Bonjour à tous
Jour 8 de mon jeûne. Toujours un pouls élevé au point de devoir rester assis ou allongé et surtout et toujours pas de baisse de tension en vue.
C'est embêtant, Je n'ai tellement pas envie de reprendre ces médicaments !

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Ven 7 Sep 2018 - 7:32

Bonjour Momo,

Pas de conclusion hâtive pour le moment... Tu verras bien une fois la reprise alimentaire effectuée si tu dois ou non reprendre ton médicament.

Parfois, il faut plusieurs jeûnes pour pouvoir supprimer définitivement un médicament (et dans certains cas, il y a des médicaments nécessaires à vie) mais dis-toi que dans tous les cas, tu es en train d'inverser la tendance, et cela, dès le 1er jeûne ^^.

Ton pouls est-il élevé en permanence ? Logiquement, tu devrais tout de même avoir quelques phases d'accalmie.
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Ven 7 Sep 2018 - 8:40

Bonjour


Oui mon pouls est toujours élevé. il est à 100 lorsque je suis assis, si je me met debout ça s'emballe.
D'ailleurs, n'est il pas dangereux de rester avec un pouls aussi élevé pendant 12 jours ?

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Ven 7 Sep 2018 - 11:44

Honnêtement, si ça dure en permanence ainsi, je trouve ça élevé comme pouls... Normalement, ce sont plutôt des à-coups qui durent quelques minutes à quelques dizaines de minutes lors des poussées d'autolyse mais ce que tu évoques là ne ressemble pas à cela.

Concernant les palpitations durant un jeûne, H. Shelton et N. Boudreau rappellent que :

Palpitations

« Des douleurs au cœur » et palpitations sont dues à la présence de gaz dans les organes digestifs. Ces symptômes ne se produisent que rarement et ne sont pas dangereux, bien qu’ils inquiètent souvent le malade inutilement. Les palpitations peuvent être causées par la « nervosité », par la peur ou par un gros effort.

Une douleur ressentie au cœur est rarement, en fait, une douleur dans le cœur lui-même, c’est en général une douleur dans la poitrine. Elle peut être causée par des gaz, ou être d’origine « psychologique » ou bien toxique. Si elle n’est pas associée à d’autres symptômes qui dénotent un trouble cardiaque, il ne faut pas y prêter attention. Elle n’est pas grave et passe rapidement. (Shelton)

"Le pouls est plus rapide lorsque l'autolyse bat son plein. Il revient à la normale lorsque les plus fortes poussées d'élimination sont terminées." (Boudreau)

Avant ton jeûne, lorsque tu mangeais encore, tu avais un pouls également élevé en permanence ou c'est uniquement depuis le jeûne ? Est-ce que c'est ton médicament qui te permettait d'avoir un pouls moins rapide ? Depuis combien de temps le prends-tu et quand l'as-tu arrêté exactement ?

Si tu sens qu'il y a quelque chose qui te semble de réellement anormal, n'hésite pas à aller consulter un médecin (et si pour cela, tu sens que tu as besoin d'un peu d'énergie, tu peux bien entendu boire du jus de fruits pour te donner du peps, voire passer en demi-jeûne avec des fruits/légumes ou même aller vers une reprise alimentaire au besoin). Dans tous les cas, les jours de jeûne déjà accomplis sont déjà un bienfait en soi.


Dernière édition par Klee le Ven 7 Sep 2018 - 15:30, édité 1 fois
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Ven 7 Sep 2018 - 11:56

Merci Klee
J'avoue que je suis perdu, je ne sais plus quoi penser

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Ven 7 Sep 2018 - 12:02

Pour répondre à tes questions:

Avant mon jeûne mon pouls était de 60, peut être que c'etait dû à mon médicament, je ne sais pas.
Je le prenais depuis 1 an et j'ai arrêté progressivement jusqu'au début de jeûne.


Klee a écrit:

Avant ton jeûne, lorsque tu mangeais encore, tu avais un pouls également élevé en permanence ou c'est uniquement depuis le jeûne ? Est-ce que c'est ton médicament qui te permettait d'avoir un pouls moins rapide ? Depuis combien de temps le prends-tu et quand l'as-tu arrêté exactement ?


Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Ven 7 Sep 2018 - 12:21

Oui, je comprends le fait que tu ne saches plus quoi penser... Bon, le fait que tu aies arrêté ton médicament progressivement et que ton pouls reste tout de même à 60 juste avant le jeûne inciterait à penser que ton état est dû au jeûne en lui-même... Mais sait-on jamais !

N'oublie pas que personne de ce forum n'est médecin. Nous pouvons simplement tenter de répondre aux questionnements les plus courants mais il semble que tu rentres dans un cas spécifique pour lequel il est peut-être nécessaire de se poser des questions plus précises.

D'autant que le cœur, c'est un organe précieux !

Il ne faut pas être alarmiste mais il ne faut pas négliger non plus des symptômes qui sortent de l'ordinaire. Or, des différents témoignages que j'ai lus, un pouls qui serait en permanence à 100 durant plusieurs jours, c'est un symptôme qui sort de la norme.

Jeûner, c'est aussi une démarche où l'on cherche à mieux comprendre le fonctionnement de son corps. Si on sent intuitivement qu'il y a quelque chose qui ne va pas, il ne faut pas hésiter à aller voir un professionnel.

Pour tenter de remettre les choses dans le bon ordre, je te conseillerai la chose suivante :
1) Fais une pause pour ce jeûne et reprends gentiment l'alimentation (en commençant par des jus / fruits / légumes)
2) Si tu sens que ça ne se calme pas rapidement, n'hésite pas à aller consulter pour avoir l'avis d'un professionnel : tu vis peut-être là quelque chose qui n'a rien à voir avec le jeûne et qu'il serait important de détecter. Quand il s'agit du cœur, il vaut mieux pêcher par excès de prudence que l'inverse.
3) Si tu sens que ça se calme vite, on pourra peut-être en conclure que l'autolyse battait vraiment son plein chez toi et engendrait de belles palpitations. Tu pourras alors décider de revenir en jeûne si tu t'en sens la motivation ou bien en prévoir un autre dans une période plus lointaine, le temps de faire une petite pause bienvenue ^^ !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Sam 8 Sep 2018 - 3:06

Merci KLEE

Juste une petite précision, cette histoire de pouls rapide m'est arrivé aussi lorsque j'avais fais un jeûne de 4 jours il y a 3 mois. Mais voilà, je ne sais toujours pas si c'est le fait d'avoir arrêter des médicaments que j'ai repris ensuite.
Aujourd'hui, jour 10 je vais rompre le jeune et ne pas reprendre les médicaments tout de suite afin de voir si il y a une baisse.
Je donnerai des nouvelles dans quelques jours pour faire un bilan.

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Sam 8 Sep 2018 - 6:14

Bonjour Momo,

Oui, étant donné que l'arrêt de ton médicament coïncide avec tes jeûnes, on ne peut faire que des suppositions pour le moment... Peut-être que tes palpitations sont bien dus au jeûne, peut-être que c'est dû à l'arrêt de ce médicament, peut-être est-ce une combinaison des deux.

Sais-tu exactement pourquoi on te l'a prescrit et sur quels symptômes celui-ci agit ? Et s'il y a des effets secondaires ? Tu pourrais peut-être reposer ces questions à ton médecin la prochaine fois que tu le croises. Voire à un autre médecin pour disposer d'un nouvel avis sur ta situation.

En tout cas, bravo à toi pour avoir effectué ce jeûne de 10 jours dans des conditions qui n'étaient pas faciles. J'espère que tu en auras quelques bienfaits. Commence à remettre progressivement en route l'alimentation pour que les choses rentrent naturellement dans l'ordre.

Bonne reprise alimentaire et dans l'attente d'avoir de tes nouvelles une fois que tu pourras effectuer un bilan de ce jeûne ^^ !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Sam 8 Sep 2018 - 6:33

Les médicaments m'ont été prescrits parce que j'avais une tension genre 12/9. C'est la tension diastolique donc le 9 qui n’était pas bon.
Aujourd’hui, j'ai pris plusieurs fois ma tension, je suis à chaque fois à 8 ou a 7, ce qui est excellent.
Sauf que parfois, j'ai la tension pincée genre 10/8 et toujours le pouls rapide. On va attendre un peu.
A bientôt

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Jeff le Mar 11 Sep 2018 - 10:22

il faut être très prudent avec l'arrêt des bêtabloquants, cela ne doit normalement se faire qu'en diminuant les doses, et pas d'un coup...

Jeff
Modérateur

Messages : 154
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 48
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Mar 11 Sep 2018 - 11:17

Jeff a écrit:il faut être très prudent avec l'arrêt des bêtabloquants, cela ne doit normalement se faire qu'en diminuant les doses, et pas d'un coup...

C'est ce que j'ai fait

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Momo974 le Mer 12 Sep 2018 - 3:31

Bonjour à tous
Il est temps de faire un petit résumé et bilan de mon jeûne de 5 jours après la rupture et la reprise alimentaire
Pour rappel, j'ai effectué ce jeûne afin de régler une légère hypertension qui était de 13/9 environ. J'étais sous bêtabloquant depuis 1 an.

J'ai commencé par 2 jours 2 jeûne sec, les 2 jours suivants j'ai pris 1 verre d'eau le soir ensuite je buvais un peu d'eau toute la journée mais en assez petite quantité.

Ce qui m'a étonné c'est que je n'ai eu aucun des symptômes connus et habituels : Langue chargée, haleine fétide, maux de tête, vomissement... rien de tout ça.
En revanche, j'avais le pouls à 100/110 au repos, il m'était presqu'impossible de rester debout plus d'une minute, mon cœur battait vraiment trop vite. Difficile de se brosser les dents par exemple.
Du coup j'ai dû faire ce jeune allongé ou assis. Journées très longues et ennuyantes.
J'ai impression d'avoir été déshydraté, peut-être que mon corps n'accepte pas le jeûne sec.
J'ai beaucoup lu sur le jeûne avant de me lancer et je n'ai pas vu une seule fois évoqué un cas comme le mien. En général il est dit que le pouls s'accélère au repos afin que l'autolyse se fasse, mais que ça ne durait pas très longtemps. Dans mon cas c'était constant.
j'ai commencé à avoir peur, j'avais prévu de jeûner 12 jours, j'ai arrêté le 10ème jour, un peu déçu puisque ma tension diastolique était toujours à 9.
J’hésitais à reprendre les médicaments, je ne savais pas si j’avais un problème cardiaque ou non. Mon médecin est contre le jeûne, qu’allais-je lui dire ? Que j’ai arrêté les médicaments ? Pour lui c’est impensable. Je n’avais pas besoin de son avis, je le connaissais déjà : reprise immédiate des médocs ; Alors, vous allez dire que j’ai peut-être pris un risque, j’ai attendu un peu pour voir.
Le pouls a commencer à ralentir à partir du 3àme jour, aujourd'hui je suis entre 70 et 80, je me suis remis au sport doucement aujourd'hui.
La très bonne nouvelle c'est que j'ai une tension excellente, genre 10/7. Je me demande si elle n'est pas un peu trop basse ( j’ai 50 ans).
Bref, en tout cas, plus besoin de médicaments, c'est génial, j'espère que ca va durer. Je ferai un jeûne d'une semaine tous les ans mais cette fois-ci à l'eau pour voir.
Mais tout de même, je me demande si j’ai vraiment pu bénéficier de tous les bienfaits du jeûne. Je me dis que mon corps a mis toute l’énergie à lutter contre une possible déshydratation, pour protéger le cœur, raison pour laquelle je n’ai pas eu d’autres symptômes et je n’ai peut-être pas pu détoxifier ni régénérer comme çà aurait du être fait.
Voilà voilà.

Momo974

Messages : 32
Date d'inscription : 29/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Klee le Mer 12 Sep 2018 - 17:46

Bonjour Momo,

Déjà, je suis très content de lire que ton pouls a ralenti assez vite suite à la reprise alimentaire et que ta tension a notoirement baissé, c'est une excellente nouvelle !

Il est encore trop tôt pour oser quelques conclusions mais bravo à toi d'avoir su aborder cette fin de jeûne et cette reprise alimentaire avec un calme et un recul qui t'ont permis de prendre sans doute les bonnes décisions. Je ne sais pas si tu as pris un risque : de ce que je lis de ton témoignage, j'ai l'impression que tu as d'abord et avant tout essayé d'écouter au mieux le ressenti de ton corps et que tu as justement fait attention à toi, en essayant de comprendre si tu étais ou non dans une situation d'urgence. Cela me paraît être une démarche qui va plutôt dans le sens de la responsabilité et non de la témérité.

Il faut encore attendre un peu que la situation se stabilise pour voir si la baisse de tension va perdurer ou non. Concernant la reprise du sport, je te conseille d'y aller doucement au début : n'essaie pas d'atteindre tes limites pour le moment. Au plaisir de te lire la suite de ton témoignage !

Une petite question, qui pourra peut-être intéresser des lecteurs de passage : Sur combien de temps as-tu étalé ta baisse progressive de prise de bêtabloquants ?
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeûne et arrêt betabloquant

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum