Conversation avec un médecin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conversation avec un médecin

Message  Luc le Dim 21 Oct 2012 - 1:15



Sur un site MSN d'informations médicales créé en 2005, probablement par des médecins en formation (aujourd'hui disparu janv. 2009), j'ai demandé leurs opinions sur le jeûne.


Voici la réponse de l'un d'entre eux qui somme toute n'était pas si en désaccord avec cette thérapie. Bien sûr, on pourra noter plusieurs faussetés ou demi-vérité dans les propos du médecin.


la conversation est copiée et collée ici

Luc (Lucky)



_________________________________________



Bonjour Lucky,

Ouf!!... très bonne question!

Disons que je n'ai jamais été un adepte du jeûne.

Il y a plusieurs études qui démontrent que le jeune, bien contrôlé, n'est pas néfaste pour la santé, mais cela dépend de la raison pour laquelle on jeûne.

Le jeûne trouve de nombreux partisans parmi les adeptes des médecines douces qui y voient plus un moyen de soulager des maux en épurant l'organisme qu'un moyen de perdre du poids. Utilisé comme un régime il est maintenant considéré comme un véritable suicide biologique.

Il existe le jeune total et partiel, étant le premier l'alimentation se limitant à un simple apport hydrique (eau). Le jeûne partiel permet d'assurer un apport calorique minimal par la consommation de bouillons de légumes et de fruits en jus ou entiers qui fournissent des glucides, des vitamines et des minéraux. Le but est de laisser l'organisme puiser son énergie dans ses réserves (à savoir le sucre, la graisse et les protéines) et entamer un processus d'autodigestion.

Les plus

- Perte de poids très rapide : environ 5kg en 1 semaine.
- Vertu purge.
- La sensation de faim disparaît au bout de 2 jours pour laisser place à un état de bien-être.
- Selon ses partisans, le jeûne soulage de façon remarquable une foule de maux: constipation, rhumatismes, troubles digestifs, allergies, asthme, insomnie, migraine, sinusite, eczéma, maladies du foie...

Les moins

- Défenses immunitaires amoindries d'où un risque accru d'infections virales ou bactériennes.
- Entraîne une fatigue importante donc doit se faire dans une période d'inactivité.
- Incompatible avec une vie sociale et professionnelle.
- La perte de poids se fait les deux premiers jours par utilisation des sucres de réserve (glycogène) des muscles et du foie. Après environ 48 h de jeûne, l'organisme va transformer les protéines constitutives des muscles en sucre pour nourrir les organes, en particulier le cerveau qui ne peut utiliser d'autre substrat énergétique. On observe donc une fonte musculaire importante.

- Reprise des kilos à l'arrêt d'autant plus importante que le jeûne aura été long car les besoins en énergie de l'organisme auront nettement diminués donc il stockera tout apport excessif. La reprise de poids entraîne un remplacement de la masse maigre par de la masse grasse.
- Risques graves d'accidents cardio-vasculaires.

Pour déterminer la durée et le type de jeûne, on considère d'abord l'état mental de la personne avant de prendre en compte d'autres facteurs tels que l'âge, le sexe, le poids, la force vitale, le degré d'intoxication et la sévérité des affections. Rappelons que l'organisme puise ses énergies dans ses propres réserves.

Tristan

_________________________________________


Bonsoir Tristan,

Merci de m'avoir donné ton opinion à propos du jeûne; je suis d'accord en partie avec ce que tu mentionnes. Permets-moi de commenter sur certains détails de ta réponse.

Comme tu le mentionnes, plusieurs études confirment les bienfaits du jeûne et je suis bien placé pour en parler car mon épouse qui souffrait de problèmes gastriques et intestinaux depuis plus d'une dizaine d'années a réglé son problème définitivement en mars dernier (2005) par un jeûne de quelques semaines.

En fait, depuis très longtemps, elle ne digérait plus rien, avait des reflux gastrique ainsi que de la constipation suivie d'épisodes de diarrhées. Elle prit Nexium pendant plus de 7 ans. Ce médicament lui fut bénéfique un certain temps mais n'agissait plus en dernier. Après son jeûne (eau seulement), elle recommença à s'alimenter progressivement avec des jus puis des fruits et des légumes ... jusqu'à une alimentation normale. Dans les premiers jours après la fin de son jeûne, tout ce qu'elle mangeait était digéré sans problème, plus aucun reflux gastrique, plus de maux d'estomac, plus de maux de ventre ... et ses intestins fonctionne normalement depuis la fin de ce jeûne; nous n'en croyions pas nos yeux!

En ce qui concerne la reprise de poids, contrairement à ce que tu mentionnes, après maintenant cinq mois et demie, son poids est même encore sous son "poids-santé" (IMC 20).

Tout comme tu le mentionnes Tristan, durant tout son jeûne elle fut effectivement très fatiguée. Même si cela est désagréable, cette fatigue est causée par les efforts de l'organisme pour se nettoyer et le processus "d'autodigestion" dont tu parles dans ta réponse. À remarquer que ce ne sont pas tous ceux qui jeûnent qui ressentent cette fatigue.

Pour ce qui est de la durée et du type de jeûne, mon épouse le faisait pour se guérir de ses problèmes gastro-intestinaux. Lors de son jeûne, en mars dernier, elle était âgée de 55 ans et avait un poids proportionnel à sa taille.

En terminant, voici une question que je me pose;

Pourquoi le jeûne ne pourrait-il pas faire partie des options envisageables dans les institutions de santé pour régler certains maux?

Sincèrement

Lucky (Luc)


Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation avec un médecin

Message  Luc le Dim 21 Oct 2012 - 1:25



Bonjour Lucky,

Autre bonne question!

Ceci nous amène a un autre thème plus grand: Médecine Alternative vs Médecine Conventionnelle.

Le jeûne est encore considère comme une médecine alternative. Pourquoi? On n’a jamais démontré de preuve de leur sécurité ou efficacité. Bien sur, il y a des études sur le sujet mais pour qu'un traitement soit accepté par la communauté scientifique, il faut plusieurs études qui respectent la méthode scientifique et normes internationales de qualité. C'est ce qu'on appelle la Médecine Basée sur l'Evidence.

Pour accepter un nouveau traitement, il faut des années et des années d'études cliniques pour prouver que les bénéfices dépassent largement les risques. Les soins de la santé modernes se caractérisent par les renseignements fiables disponibles en ce qui a trait à leur sécurité et efficacité.

Disons que j'ai fait un mini résumé et j'espère t'avoir orienté un peu.

Tristan

_________________________________________


Bonsoir Tristan,

Il est vrai qu'avant qu'un traitement soit reconnu il faut du temps ... mais à un moment donné, il faut débuter et recueillir des données, faire des expériences. Ce fut d'ailleurs le sujet de la thèse du Dr Michel Duverney-Guichard à l'Université de Grenoble en 1985.

En France tout comme au Québec, le jeûne est encore considéré par la médecine traditionnelle comme du folklore ... presque de la supercherie! Pourtant, dans plusieurs pays dit "civilisés" pour n'en citer qu'un, l'Allemagne, le jeûne est reconnu et la sécurité sociale paie même les séjours dans les maisons de jeûne.

Ici, tout comme en France, si vous dites à votre médecin que vous voulez jeûner et que vous aimeriez être suivi, à coup sûr il n'acceptera pas de le faire et vous découragera d'entreprendre cette thérapie "suicidaire" ... Pourtant, il n'a jamais étudié le jeûne et encore moins jeûné. Ce fut le cas d'un de nos amis français qui jeûna avec succès pour se guérir d'un problème de santé très grave. Son expérience est racontée sur ce lien [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En terminant, ce que je souhaite, c'est qu'un jour la médecine "officielle" s'assied et décide de jeter un coup d'oeil sur cette thérapie. Jusqu'à maintenant, elle s'est contentée de l'ignorer et de la combattre sans en examiner les cas de guérison comme celui de notre ami mentionné dans le lien plus haut.

Luc

_________________________________________


Allô Lucky,

Tu as raison mais il y a un autre problème.

Pour reconnaître l'efficacité d'un traitement on doit faire des études et essais cliniques et cela demande beaucoup d'argent. Qui paient pour ces études? Malheureusement, l'industrie pharmaceutique est la principale commanditaire et c'est évident qu'elle ne paient que pour les études ou elles pourront en tirer bénéfice (qui évaluent leurs propres médicaments).

Donc, ce n'est pas pour demain qu'on verra une étude internationale sur le jeûne.

L'industrie (car s'en est une) de la santé est vraiment compliquée!

Tristan



Luc
Admin

Messages : 3468
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum