1er jeûne thérapeutique - expérience

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Lun 11 Juin 2018 - 18:10



J’ai 35 ans, je souffre depuis plus de dix ans de troubles digestifs lourds, d’une névrose obsessionnelle, et depuis quelques semaines d’une dépression qui me vaut un arrêt de trois semaines dans le sud ouest chez mes parents. J’ai remarqué ces derniers temps que sauter des repas m’était devenu naturel, et que j’en étais plutôt amélioré, même si je continuais à boire du café et fumer des clopes. Bref il m’a semblé que mon corps réclamait un arrêt, je me suis donc renseigné sur le jeûne, et j’ai vu comme tout le monde le documentaire d’arte, tout cela m’a bien évidemment convaincu de tenter l’expérience, d’autant que je dispose de ces trois semaines et qu’il faut que j’agisse. Je suis parti pour un jeûne à l’eau de 7 jours, et un arrêt brutal des antidépresseurs. Comme je passe beaucoup de temps sur les forums à lire des expériences, je décide d’apporter la mienne à celui-ci.

Jour 1 –
Je n’ai pas trop le moral, j’anticipe les difficultés à venir et l’ennui que je crains plus que tout. Je n’ai pas trop faim, ni trop soif d’ailleurs, je me force à boire régulièrement, je m’occupe comme je peux à lire, jardiner un peu, je me sens mieux après avoir sorti le chien pour une balade plus longue qu’à l’accoutumée. Je suis travaillé par le manque, et je cède pour quelques cigarettes au long de la journée, moins que d’habitude mais j’ai lu que l’envie de fumer devait disparaître au bout de quelques jours. Il est vrai que fumer sans manger est bien moins agréable. Je suis content de retrouver mes parents le soir pour échanger, ma principale crainte reste la solitude. Je me couche vers 2h du matin avec la crainte d’être réveillé trop tôt. L’ennui…

Jour 2 –
J’ai bien dormi mais peu, et c’est plus par refus d’affronter la journée que je me lève vers 10h30. Le premier sentiment qui m’habite est ce grand vide, ce n’est cependant pas une nouveauté, c’est un symptôme de ma dépression depuis quelques semaines. Ce qui change, c’est que pour l’atténuer, j’avais le combiné café/clopes et un certain réconfort, et de ce point de vue-là un grand verre d’eau est largement insuffisant. J’ai des décharges à l’arrière du crâne, que je reconnais comme un symptôme de l’arrêt des antidépresseurs, déjà tenté. Je crains, d’ailleurs, les effets de cet arrêt brutal, d’autant que j’ai lu qu’un jeûne de 7 jours n’était pas suffisant pour régler les troubles d’ordre névrotique/dépressif. Mais je suis bien résolu à régler le problème, et je ne m’interdis pas de prolonger l’expérience jusqu’à deux semaines si je sens que c’est nécessaire. Quant à mes troubles digestifs, j’attends un grand bienfait de ces quelques jours, je sentais mon corps alourdi, surchargé, plus capable de gérer aucun aliment. Ce midi, j’ai très faim. Les odeurs de steak provenant de la cuisine sont douloureuses aux narines. Cet après-midi une visite à ma tante m’occupe et me permet de lutter contre une déprime lancinante. Le soir c’est dur, j’ai très faim et j’évite la cuisine aux heures du dîner, les décharges électriques s’intensifient, j’espère que cela ne va pas remettre en cause ma détermination. 3 cigarettes aujourd’hui, je compte faire encore mieux demain. J’attends avec une impatience mêlée de crainte la crise d’acidose, signe que mon corps réagit et s’adapte.

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Bountygong le Mar 12 Juin 2018 - 2:54

Jeûner est une bonne solution. 7 jours ne résoudront sans doute pas tous tes problèmes, mais tu iras mieux. Bon courage pour la suite.
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 243
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Mar 12 Juin 2018 - 8:51

Merci pour cet encouragement.
J'ai passé une nuit difficile, sommeil très agité, toujours ces décharges électriques dans le crâne, fatigue psychique et encore très faim. Je paie toujours l'arrêt des antidépresseurs. Je pense faire une purge au chlorure de magnésium ce soir, car j'en suis au 3ème jour et pas de signe que ça commence à agir.

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Bountygong le Mer 13 Juin 2018 - 1:19

Comment vas-tu aujourd'hui ?
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 243
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Mer 13 Juin 2018 - 6:46

Bonjour, c'est mon 4ème jour et j'ai très bien dormi, j'ai moins faim ce matin. En revanche je déprime profondément, toujours ce sentiment de vide lancinant, ces décharges dns le cerveau. J'ai fait une purge au chlorure de magnésium hier. Pas de signe particulier de changement si ce n'est une légère faiblesse et la langue un peu chargée. Urines très claires, envie de fumer. Je doute de ma démarche et de son efficacité mais je continue, au moins une semaine. Merci de prendre de mes nouvelles.

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  nin le Mer 13 Juin 2018 - 8:37

Bonjour Gezu,
C'est super ce que tu as entrepris. Ce reportage sur Arte nous a donné envie de plus prendre en main notre santé. Moi aussi, je souffre quand je jeûne mais je suis tellement mieux après... et je suis fière de ce que j'arrive à accomplir, ce qui donne de la force. Bon courage à toi

nin

Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Mer 13 Juin 2018 - 10:19

Merci ! Si ce n'est pas indiscret, tu jeûnes pour des problèmes particuliers ? Combien de temps en moyenne ? Est-ce que tu as une idée du temps qu'il faut jeûner en moyenne pour les troubles d'ordre névrotique ?

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  nin le Mer 13 Juin 2018 - 11:45

Si tu veux, tu peux aller lire le compte rendu que je fais de mon jeûne en ce moment. Sinon, je ne sais pas combien de temps il faut jeûner pour les problèmes névrotiques. Je crois que les jeûnes étaient assez longs dans les récits du livre de Lestrade.
Quand j'ai fait mes premiers jeûnes, je ne fixais jamais une durée précise et attendais de voir ce que je pouvais supporter mais je les faisais plus pour l'expérience et inspirer peut-être certains de mes proches bien intoxiqués. Maintenant, je sais que j'ai tendance à vouloir les allonger, d'autant qu'en vieillissant un peu, j'ai des petits trucs à régler et que je suis sportive et passionnée. J'ai envie de me donner les moyens de faire ce que j'aime le plus longtemps possible.

Voilà le lien!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

nin

Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Zoe-nightmare le Jeu 14 Juin 2018 - 2:13

Bonjour Gezu,

Je viens pour t apporter un peu de soutien et t encourager à ce nouveau départ. Donnes toi ces quelques jours pour toi pour faire ce qu il faut et être sans regret. J ai été comme toi, je fumais dangereusement, antidep et anxio et troubles paniques..j en suis à mon 6 eme jeune et j eradique doucement tout ces poisons. En 1er tu verra que de te debarrasser de la clope sera facile tu vas revivre et ne laches rien. Moralement tiens bon tu fais le mieux pour toi ça ne sera pas toujours facile mais sois convaincu de la bonne decision que tu as prises. C est quoi quelques jours apres tout? On en bave grave mais on y gagne autant..tu découvriras bientot des moments de zenitude et un peu de calme en toi et ça c est deja enorme. Courage je vais suivre ton parcours. Moi je jeûne aussi je suis au 3eme jour pour tjours liberer mes bronches d ex fumeuse et retrouver serenité et confiance car j ai de lourdes decision à prendre bientôt et je veux etre sereine et confiante. Force à toi

Zoe-nightmare

Messages : 33
Date d'inscription : 28/09/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Jeu 14 Juin 2018 - 5:52

Merci Zoe, c'est vraiment sympa de ta part. Vos encouragements me font tenir.
5ème jour, j'ai peu dormi car j'ai été travaillé par une faim carnassière. Je voyais des bo buns, des jambons-beurre se succéder dans mon esprit sans relâche. Ce matin je suis assez en colère de me réveiller sans aucun changement, toujours ces décharges, cette faim et ce sentiment de vide. Aucun signe d'acidose ni d'amélioration, j'imagine que chez moi ça va prendre plus de temps. Si les choses en restent là, je reprendrai l'alimentation dimanche. J'aimerais sentir ne serait-ce qu'un soupçon de cette paix intérieure que beaucoup décrivent, pour éventuellement tenir jusqu'à 2 semaines ou plus. Je ne veux pas reprendre le travail dans le même état que quand je l'ai quitté. J'ai besoin que quelque chose change. Quant à la cigarette, j'en ai toujours envie - ou besoin. 5 hier et une ce matin...

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  nin le Jeu 14 Juin 2018 - 6:14

Bonjour Gézu!
Tu sais, on est nombreux apparemment à ne pas ressentir de bien être durant le jeûne... Moi je n'en ressens aucun, c'est au contraire une souffrance, mais ça ne veut rien dire sur les effets que le jeûne a sur toi. Vu que j'ai déjà fait 4 jeûnes, je ne m'en inquiète plus vraiment. Je sais à quoi m'attendre maintenant et si ça change en positif, ce qui est possible vu que chaque jeûne est différent semble-t-il, ce sera tant mieux mais je ne compte plus sur cette paix annoncée ou esprit clair. Au contraire, je suis ko au moindre mouvement, j'ai mal partout, une douleur par ci puis par là, etc. Dans mon cas, les réjouissances viennent après le jeûne et c'est pour ça que je continue à en faire, et non par masochisme.
Je te souhaite du courage! Bien à toi

nin

Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Zoe-nightmare le Jeu 14 Juin 2018 - 7:13

Re,

Alors ptite retification de ma part sur la sérénité et zenatitude rencontré en jeûne. En fait c est pas une illumination un matin qui nous tombe dessus...loin de là...
En fait c est plutot une reflexion un sentiment que je cultive pendanr ke je jeûne en étant en pleine conscience..j ai fait bosser mon mental et c etait pas gagné...tout les jours je me disais bordel t es en train de crever doucement et si ya un truc à tenter tentes le, sois sans regret tentes le tout....oui tu seras mal vide jme sentais insignifiante perte de repere totale bcp de doutes mais jme disais allez 15j dans ta vie c est quoi??? D autant que moi je faisai 5 ou 6 crises de tetanies par jour à cette epoque avec impression de mort imminentes appel samu tt les jours...donc je paniquais et en meme temps j avais tu sais tellement lu sur le jeûne que j etais convaincu.
C est plus une satisfaction d oeuvrer pour sa santé et son integrité qui provoque cette serenité qu'une serenité cosmique ou jsais pa quoi. C est dse dire putain jme bats là jsuis au max moi jveux vivre longtemps et bien..donc oui du vide au début des gros doutes genre ça sert à quoi jm inflige des trucs de fou mais voila au final tu sais là ca fait 6 mois jfais moins dcrises et ça c est une liberté qui n a pas de prix...tout n est pas nikel mais jy bosse..j ai 36 ans et jlacherais pas l affaire...juste boost ton mental en parlant a voix haute ke toi et ton mental soyez en accord genre en te repetant je fais ça pour moi c est le moment où ça y ait les choses doivent changer...!!!!
Et pour la clope ne les rends surtout pas precieuses à 1ou 2 par jour...aides toi de ta grande faiblesse du moment car etant o ralentit tu supportera mieux...et insultes là cette cigarette ki nous rend encore plus lethargique et nous fait vieillir avant l âge.
Tu sais jte fais un long texte car vraiment j etais addict à un point...tu peux retrouver mes recits de jeûne avec mon pseudo.
Courage. Je suis souvent par là et je jeûne aussi

Zoe-nightmare

Messages : 33
Date d'inscription : 28/09/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Frédéric-Pierre le Jeu 14 Juin 2018 - 7:48

Bonjour Gézu,

Bravo pour avoir entamé ce premier jeûne hydrique. J'ai moi même suivi un tel jeûne pour la première fois en avril dernier.

Je souffre aussi de problèmes digestifs. Si cela peut t'aider voici le lien vers mon témoignage :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne peux que t'encourager à tenir, tu te sentira en forme à la sortie du jeûne et c'est à la fois une grande satisfaction et le début pour un changement de comportement salutaire. Personnellement je fais depuis ma sortie de jeûne un jeûne intermittent journalier 16/8 et m'en porte à merveille.

Bon courage à toi ! Et bon courage pour cesser le tabac ! (j'ai arrêté à 40 ans... 15 jours difficiles, puis ça va


Dernière édition par Frédéric-Pierre le Jeu 14 Juin 2018 - 15:31, édité 1 fois

Frédéric-Pierre

Messages : 12
Date d'inscription : 30/03/2018
Localisation : Haute Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Zoe-nightmare le Jeu 14 Juin 2018 - 7:58

La détoxication physique de l'organisme procure par elle-même un mieux-être psychologique. Au fur et à mesure que progresse la détoxication physiologique, l'état de l'organisme s'améliore et le jeûneur se sent de mieux en mieux. Une personne dont l'organisme est détoxiqué éprouve une profonde sensation de paix et de sérénité. Elle ne se sent plus tourmentée et inquiétée par ses maladies et ses malaises.


Le biologiste canadien Jean Rocan il écrit :

La réflexion déclenchée en jeûne est profonde: Nous ne disposons pas d'exutoires pour oublier nos pensées tristes. On ne peut pas manger un chocolat pour se consoler, ou aller magasiner pour se changer les idées. Le face à face avec soi-même est donc complet. Un médecin italien, le Dr Sebastiano Magnone, qui étudie étroitement les états psychiques relatifs au jeûne, relate même que le jeûne permet la résurgence de traumatismes émotifs refoulés. La personne en jeûne revit les émotions négatives qui la troublent et agissent comme des corps étrangers dans sa personnalité psychique. Elle peut alors régler ces émotions troubles et s'en libérer. Le jeûne devient alors une séance thérapeutique d'auto-psychanalyse."

Shelton et Boudreau écrivent :

"Tous les pouvoirs essentiellement mentaux de l'homme s'améliorent pendant le jeûne. La capacité de raisonner est augmentée. La mémoire est améliorée. L'attention et l'association sont stimulées. Les forces soi-disant spirituelles de l'homme- l'intuition, la sympathie, l'amour, etc ... - sont toutes augmentées. Une véritable régénération s'opère sur toutes les qualités intellectuelles et émotionnelles de l'homme. A aucun autre moment, les activités essentiellement intellectuelles et esthétiques ne peuvent être aussi brillamment poursuivies que pendant le jeûne." (Shelton)

"Il est connu que quand on jeûne, on a plus de mémoire, plus de lucidité, voire une intuition aiguisée. On résout souvent des problèmes et on planifie le futur de façon plus claire. On ressent une sensibilité accrue, qui nous mène vers un état d'harmonie avec nous-mêmes.

Le jeûne représente donc un formidable voyage intérieur, car il remue des forces psychiques et mentales qui étaient freinées; cette restructuration psychique produit des effets qui se répercutent au-delà du jeûne. 


Zoe-nightmare

Messages : 33
Date d'inscription : 28/09/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Jeu 14 Juin 2018 - 14:32

Merci Nin, Zoe et Frédéric-Pierre, vos encouragements ont soutenu ma journée. Un peu mieux aujourd'hui, j'ai fait une longue balade avec le chien au cours de laquelle je suis tombé sur un oiseau blessé que j'ai ramené à la maison... Le copain avait très soif mais il ne s'alimente pas, en voilà un de plus qui va m'accompagner dans ce jeûne. Le plus difficile reste de combler ce vide que des pensées néfastes occupent, je table sur un mieux-être progressif et je tiens.

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Jeff le Ven 15 Juin 2018 - 6:25

de mon coté c'est toujours après le jeûne que toutes ces belles choses apparaissent! durant le jeûne, je me sens très détaché, j'ai plus l'impression que les émotions sont en pause plutôt qu'au summum... C'est probablement lié à ce que nous sommes chacun au départ du jeûne.

Etant un hyper actif du cerveau, cela ne me surprend pas que le jeûne me permette de me sentir plus relax de ce coté là.

Jeff
Modérateur

Messages : 103
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 47
Localisation : Suisse romande

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Ven 15 Juin 2018 - 7:55

C'est ce qui m'inquiète un peu. Depuis trop longtemps, je sens mon cerveau alourdi, embrumé, dénué de sa vivacité, capable uniquement de carburer lorsqu'il s'agit de faire tourner en rond des pensées douloureuses. C'est une partie des raisons de ce jeûne, et je ne sens aucune modification de ce point de vue-là, pas de détachement, toujours une grande difficulté à communiquer, une lourdeur inquiétante. J'espère que des effets arriveront par la suite. Toujours ces décharges, toujours envie de fumer, toujours faim. Pensez-vous qu'il vaille mieux prolonger ce jeûne jusqu'à deux semaines pour en optimiser les effets ? Je suis censé le rompre dimanche, mais il me restera encore deux semaines d'arrêt, et je me dis que ce serait dommage de ne pas en profiter. Mais cette sensation de manque...

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  nin le Ven 15 Juin 2018 - 9:14

Bonjour Gézu!
Contente de te lire et de voir que tu es tenace et que tu réussis à te confronter à toutes ces difficultés en continuant. Pour ton envie de poursuivre ce jeûne deux semaines, j'imagine que c'est une bonne idée et que ça permettra à ton corps d'aller plus loin.
Après, je sais que pour moi, je ne me fixe pas de durée précise et que je préfère faire les choses comme je le sens: ça me fait plus de bien que de me dire qu'il me reste encore tant de jours à vivre comme ça.
Là par exemple, j'en suis à mon 5ème jour (je compte aussi les deux premiers jours où j'ai pris 10 ou 20 cl de jus) et je ne sais pas encore jusqu'à quand je vais continuer. Chaque jour, je me dis que je peux aller plus loin et cette façon de penser me convient mieux. J'ai toujours fait comme ça.
Donc si tu ne te conditionnes pas en te disant "dimanche je remange", il y a peut-être une possibilité que tu aies envie de poursuivre cette grande expérience!
Bien à toi

nin

Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Ven 15 Juin 2018 - 17:14

Ok tu as raison. De toutes manières je suis travaillé par une faim dantesque et je ne pense pas tenir tellement plus. C'est dommage car je nourris incessemment des pensées obsédantes auxquelles une prolongation ferait, je le pense, le plus grand bien. Peut-être que pour un 1er jeûne, je ne dois pas voir trop loin. En même temps, pour le moment, l'expérience est tellement désagréable que je ne me vois pas la renouveller. Je vais me coucher, l'envie de fumer est toujours là (5 cigarettes aujourd'hui), à chaque jour suffit sa peine. Courage à toi !

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Dim 17 Juin 2018 - 7:45

Bonjour à tous, hier soir, arrivé à une semaine de jeûne intégral, j'ai repris un verre de jus de fruits et un bouillon de légumes. Je me suis immédiatement senti mieux en ce qui concerne le moral (pas sur le plan intestinal). Aussi, je me demandais s'il était pertinent de poursuivre mon jeûne sur ce mode-là, jus et bouillon, ou si son efficacité s'en trouverait affectée ? Bon dimanche à tous

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Zoe-nightmare le Dim 17 Juin 2018 - 7:56

Bonjour Gézu, contente que ton moral aille mieux. Je ne saurais te répondre mais en tout cas je t'envoie ce que j'ai de plus positif, ton récit m'a énormement touché je me retrouve dans tout ce que tu décris. Du reste, je pense que s'écouter est le plus sage. Ne pas aller contre la machine. Voilà je laisse les pros du jeûne te répondre.
Belle journée à toi

Zoe-nightmare

Messages : 33
Date d'inscription : 28/09/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  nin le Dim 17 Juin 2018 - 9:32

Coucou Gézu,
Toujours contente de te lire!
Je crois que je vais faire comme toi ce soir après 7 jours de jeûne complet/semi-jeûne... Et comme j'ai une longue journée demain, il faut que je sois d'attaque. Donc jus pour moi dès ce soir ou demain matin si je tiens jusque là!
Concernant ta question, il me semble qu'à la clinique Buchinger ils font des diètes avec des jus/bouillons qui n'excèdent pas 250 calories par jour pour continuer l'autolyse. Et j'ai lu par ailleurs qu'avec moins de 450 calories de liquide, on restait en autolyse. Donc, ça peut être sans doute une bonne idée, et de toute façon, une période de transition intéressante vers la reprise alimentaire, tout en douceur!
Bien à toi

nin

Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Bountygong le Dim 17 Juin 2018 - 14:23

Bonsoir,
l'autolyse sera ralentie mais continuera. L'important est de faire au mieux selon son ressenti et ses impératifs. Bon courage.
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 243
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Gézu le Mar 19 Juin 2018 - 9:28

Bonjour, je n'arrivais pas à vous répondre jusqu'à présent, problème de connexion.
Alors voilà, je reprends lentement, bouillons dimanche et hier, ce matin une banane et un brugnon à midi. Depuis dimanche, j'ai des diarrhées et des ballonnements, c'est pire qu'avant de commencer le jeûne. Quant au moral... Au plus bas. Je suis en profonde dépression, je n'ai rien connu de ce soulagement décrit, même temporaire, et l'idée de poursuivre ainsi me mine le moral. J'attendais sans doute trop de ce jeûne, mais je ne m'attendais tout de même pas à pire.

Gézu

Messages : 10
Date d'inscription : 11/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  nin le Mar 19 Juin 2018 - 9:46

Bonjour Gézu!

Je pense qu'il est encore beaucoup trop tôt pour estimer les effets produits par ce jeûne. Et tu n'as pas encore vraiment repris la nourriture.
Pour moi c'est pareil, je suis dans un état léthargique quand je jeûne, j'ai mal par ci et par là, et comme dit mon mari, je suis une "demie moi". Idem à la reprise, ça prend un peu de temps.
Je crois que quand on jeûne il n'y a pas de règle sur la difficulté éprouvée durant le jeûne, après le jeûne. On a tous des antécédents différents et les médicaments que tu as pris doivent aussi avoir des conséquences particulières qui font que tu subis des phénomènes forts et difficiles à vivre.

Quoi qu'il en soit, ce jeûne, qu'il t'apporte du mieux être ou non, est la preuve que tu peux mettre en oeuvre des choses très importantes pour te guérir.

Donne nous de tes nouvelles,

Bien à toi




nin

Messages : 25
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1er jeûne thérapeutique - expérience

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum