Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Lun 4 Juin 2018 - 6:42

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis nouvelle sur le forum, et nouvelle dans cette pratique qu'est le jeûne, que j'ai découvert un peu par hasard après avoir appris que j'étais infertile.
En effet, a 30 ans et en essai pour avoir un enfant depuis 3 ans, j'ai appris que je souffrais d'une anovulation (plus d'ovulation) ce qui m'a conduit à consulter des spécialistes de l'infertilité.

Des examens plus poussés ont alors montré que mes trompes étaient également bouchées avec une légère adénomyose (cousine de l'endométriose, sur le muscle interne et non externe qui a probablement conduit a un écrasement des trompes), ce qui m'a amené en FIV.
La première FIV en juillet dernier a fonctionné du premier coup mais j'ai perdu mon bébé à 2 mois de grossesse suivi d'un curetage (aspiration), suite à quoi toutes les tentatives de TEC (transfert d'embryon congelé) ont échouées. Une adénomyose qui était alors modérée s'est fortement développée avec le bourrage d'hormones de ma première FIV, et mon endomètre refuse obstinément de pousser malgré des doses de cheval (d'ailleurs plus ça va, moins il pousse). A la première tentative il est montée à 9 mm, puis 7 mm en octobre, puis 4mm en février ... Je ne sais pas si c'est du au curetage (bien que mes cycles suivants aient été présents même si moins abondants qu'avant le curetage, aux doses d'hormones importantes (j'avais entendu qu'un corps qui est soumis à beaucoup d'hormones peut en produire moins puisqu'elles lui sont apportées de l’extérieur par un professionnel de la musculation mais je ne sais pas si cela est vrai)...

A ce jour, quasi un an après ma première FIV, je suis écœurée du corps médical qui m'a fait plus de mal que de bien et j'ai décidé d'entreprendre un premier jeûne hydrique début avril durant mes congés afin de laisser dame nature réparer le corps qu'elle m'a donné. Ces 5 jours ont été extrêmement éprouvants, des nausées et vomissements de bile acide (preuve que j'avais beaucoup à sortir), une fatigue me clouant au canapé. J'ai eu des poussées violentes dans le ventre, mais une échographie le cycle suivant a montré que mon endomètre était encore très bas (3mm au lieu de 8/9mm nécessaire) et mon adénomyose toujours bien présente. A l'arrêt de mon jeûne j'ai ensuite fait une cure de plantes sur Regenerescence pour aider à l'élimination, et mes urines étaient très foncées durant toute ma cure mais je n'ai pas cherché à voir s'il y'avait des dépots (j'ignorai alors que ce facteur était important à constater).
Je pense que 5 jours n'étaient probablement pas suffisants, donc je commence ce jour un nouveau jeûne (sec, cette fois) que j'espère tenir 5 jours, et poursuivre sur un jeûne hydrique si besoin. Lors de mon jeûne de 5 jours, j'ai constaté que mes tentatives pour boire ont parfois été soldées par un rejet immédiat (vomissement) de l'eau bue, comme si mon corps refusait cette perturbation, donc je pense débuter sur du sec et boire seulement si mon corps le demande, en espérant que cela se passe mieux car je travaille durant ce jeûne (travail de bureau).

Je suis néanmoins inquiète car depuis mon jeûne d'avril je n'ai plus de règles ou très peu (test de grossesse négatif) et une échographie a constaté que mon endomètre était ridiculement bas (1 à 3mm max au lieu de 8/9 avant la première FIV). J'ai aussi des bouffées de chaleur et dès le moindre effort mon corps chauffe davantage qu'avant, et je crains une ménopause précoce à 30 ans à peine. J'ai très peur que mon corps n'ait vieilli prématurément et devoir renoncer à cet enfant que mon compagnon et moi même espérons depuis si longtemps.

Je suis désolée de donner tous ces détails, mais j'ai l'impression que mon corps est épuisé, et que ces doses d'hormones (jusqu'à 20 fois la norme) n'aient déréglé son fonctionnement, puisqu'il ne sait plus régler son cycle de manière autonome (non seulement je n'ovule plus, mais je n'ai plus d'endomètre (et donc de règles) non plus).

Je me suis procurée des livres de Shelton et sur l’hygiénisme que je vais commencer rapidement, mais je suis perdue.
J'ai lu les deux témoignages sur l'endométriose mais je ne trouve rien de concluant sur le net concernant l'infertilité.
Merci d'avoir lu mon roman et de toute l'aide/conseil que vous pourriez me donner.

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Klee le Lun 4 Juin 2018 - 9:50

Bonjour Pooky et bienvenue à toi sur ce forum !

Eh bien, on comprend à travers ton écrit le parcours du combattant que tu as enduré...

Le jeûne peut effectivement intervenir de manière positive sur le système hormonal :

À propos de l'équilibre hormonal, un problème glandulaire et tout autre équilibre de l'organisme se maintiennent par homéostasie, la biologiste Nicole Boudreau écrit :

"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant."

Parmi les ennuis de santé, les problèmes hormonaux se règlent généralement par le jeûne :

les problèmes glandulaires (les glandes se régénèrent facilement); hypothyroïdie, problèmes liés au système de reproduction (règles douloureuses, irrégulières), au foie (qui est une glande), aux surrénales, aux parathyroïdes (qui régularisent, entre autres, le calcium sanguin) et au pancréas;

"De nombreuses glandes (les parathyroïdes, le pancréas, les surrénales et les glandes sexuelles, par exemple), l'hypophyse, le système nerveux ainsi que le foie et les reins participent à l'homéostasie. Cet équilibre se maintient évidemment pendant le jeûne: l'homéostasie est à la base même de notre pouvoir d'autoguérison, car elle exprime la tendance de l'organisme à se réajuster continuellement, pour assurer l'équilibre permanent de notre milieu intérieur."

Puis elle ajoute une des causes parmi d'autres de ce déséquilibre :

"Le stress intoxique l’organisme. Il brouille notre équilibre hormonal, élève les taux de sucre et de cholestérol dans le sang et diminue nos forces de défense. C’est pourquoi l’exercice du jeûne pendant des périodes particulièrement stressantes de la vie n’est pas recommandé."

Plusieurs témoignages sont répertoriés où des problèmes hormonaux sont réglés par le jeûne ; cycle menstruel irrégulier, problèmes de stérilité, diabète de type 2 ...

Par contre, au regard de l'ampleur des problèmes de santé que tu décris, je doute qu'un jeûne de 5 jours suffise. Il faut laisser un peu de temps au corps pour lui permettre de s'attaquer en profondeur aux déséquilibres constatés. 5 jours ne permettront qu'un premier nettoyage, ce qui est certes déjà bien en soi, mais on ne peut en demander beaucoup plus.

Je t'invite à lire -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <- concernant la durée d'un jeûne.

Dans ton cas, un jeûne hydrique de 3 semaines paraîtrait probablement plus indiqué qu'un jeûne sec de 5 jours. Toutefois, bien entendu, cela demande une anticipation plus importante pour trouver la plage de temps appropriée pour effectuer un tel jeûne ainsi que la reprise alimentaire qui suit.

Bon courage à toi !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Lun 4 Juin 2018 - 10:14

Bonjour Klee, merci pour l'accueil
C'est tout à fait le mot ... parcours du combattant.
De toute manière, plus je fais confiance à la médecine "moderne" plus mon cas s'aggrave. Quand j'ai demandé à mon médecin si me bourrer d'hormones ne risquait pas d’aggraver mon adénomyose, sa réponse a été "oui mais de toute façon tout traitement en fécondation in vitro fait du mal au corps pour parvenir à nos fins". J'ai voulu essayer autre chose que la fatalité. Ne rien faire, pour changer de ces trois dernières années.

J'en ai longuement parlé avec mon conjoint qui m'a vu (très) mal en point lors de mon premier jeûne et qui s'inquiétait de me revoir mal à nouveau, mais comme je lui ai expliqué, nous en sommes à un point où nous n'avons rien à perdre, si ce n'est un mois de plus. Et tout à gagner, à commencer par la santé.

J'ai donc commencé hier après le déjeuner, pour un jeûne sec. Je me doute que 5 jours est insuffisant, en fait mon idée c'est plutôt de repartir sur un jeûne sec à tenir autant que je pourrai (puisqu'un jour de sec semble plus ou moins équivalent a 3 jours de jeûne hydrique), puis le continuer par un jeûne hydrique (sans arrêt entre les deux) si la soif se fait sentir.
J'ai beaucoup souffert lors de mes premiers 5 jours hydrique, mais cela m'a donné envie de retenter l'expérience, car j'ai beaucoup sorti de fluide acide et la cure de plantes qui a suivi m'a semblé utile pour l'élimination compte tenue de la couleur de mes urines. Ainsi, j'espère que cette nouvelle cure se passera mieux et j'espère la tenir 15 jours voire 3 semaines.
En tout cas, avec les 15 kg gagnés par la FIV, je pense que je ne manquerai pas de réserves...

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Klee le Lun 4 Juin 2018 - 11:09

pooky1987 a écrit:puisqu'un jour de sec semble plus ou moins équivalent a 3 jours de jeûne hydrique

Oui, on lit souvent ce chiffre mais sans justification aucune. Je reste à titre personnel assez dubitatif sur ce sujet, mais cela ne reste que mon opinion.

Shelton indique simplement que le jeûne sec est recommandé notamment dans le cas de pathologies présentant des écoulements :

"N’importe quel flux, écoulement, diarrhée, bronchorrhée, hydropisie (œdème) ; n’importe quel écoulement de liquide dans la plèvre (membrane entourant les poumons), la péricarde (membrane entourant le cœur), le péritoine, (paroi de la cavité abdominale), ou d’eau dans le cerveau ; n’importe quel écoulement de pus provenant de n’importe quelle suppuration chronique, la polyurie et d’autres (n’importe quel désordre des liquides contenus dans le corps) sont améliorés par une abstention totale de nourriture et d’eau. Toutes les conditions catarrhales, la rhinite, l’ozène, la bronchite, la colite, la métrite, la cystite, le rhume des foins, l’asthme et d’autres conditions catarrhales disparaissent rapidement à la suite d’un jeûne."

Hormis ces indications, l'équation "un jour de jeûne sec = 3 jours de jeûne hydrique" reste à être prouvée.

Le fait que tu aies beaucoup souffert durant tes premiers jours de jeûne (qu'ils soient hydriques ou secs) laisse à penser que ton corps est intoxiqué de manière importante... Plusieurs jeûnes seront peut-être alors nécessaires pour pouvoir rétablir au fur et à mesure la situation. Mais chaque chose en son temps : vois déjà comment se déroule ce jeûne-ci et tu en tireras de premières conclusions par la suite.

Dans tous les cas, ne cherche pas à dépasser tes limites avec le jeûne sec : n'hésite pas à embrayer sur le jeûne hydrique si tu en ressentais le besoin (ou, si tu tiens absolument à faire des jours de jeûne sec, préfère peut-être une alternance de jours secs et hydriques, plus facilement gérable).
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Cheyenne le Lun 4 Juin 2018 - 12:55

pooky1987 a écrit:


Je suis néanmoins inquiète car depuis mon jeûne d'avril je n'ai plus de règles ou très peu (test de grossesse négatif) et une échographie a constaté que mon endomètre était ridiculement bas (1 à 3mm max au lieu de 8/9 avant la première FIV).

Bonjour Pooky,

Ton corps est certe usé par tous ces traitements mais tes organes génitaux ont aussi souffert.
On en parle que très peu pourtant il y a des choses à faire aussi à ce niveau là.
Ne serait ce que pour évacuer la fausse couche, et évacuer toutes les mémoires cellulaires négatives qui peuvent bloquer une future grossesse.

A mes yeux le meilleur moyen de nettoyer tout cela reste l'oeuf de yoni en intromission. Je te conseil celui en quartz rose et de grande taille.
Suite à ta fausse couche as tu vu un osteo ou un micro kiné?

Car souvent la mémoire cellulaire bloque le renouveau et ces deux professionnels de la santé peuvent t'aider s'ils y sont formés.

Il est possible qu'on te fasse accoucher de ce foetus parti trop tôt.
En tout cas moi c'est ce que je ferai, rassure toi c'est fait avec beaucoup de précaution pour qu'il n'y ait pas de decompensation psychique derrière.
Si tu as des questions à ce propos je serai ravie d'y répondre si j'en suis en mesure.

Cheyenne

Messages : 25
Date d'inscription : 27/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Sommerlund le Lun 4 Juin 2018 - 13:16

Cheyenne a écrit:
A mes yeux le meilleur moyen de nettoyer tout cela reste l'oeuf de yoni en intromission. Je te conseil celui en quartz rose et de grande taille.
Suite à ta fausse couche as tu vu un osteo ou un micro kiné?

Car souvent la mémoire cellulaire bloque le renouveau et ces deux professionnels de la santé peuvent t'aider s'ils y sont formés.

Il est possible qu'on te fasse accoucher de ce foetus parti trop tôt.
….

Je suis un peu surprit des fois par la croyance de certains.

Perso,  quand je lis "professionnels de la santé", un sourire moqueur vient emplir mes lèvres. Faut pas m'en vouloir,  je suis comme ça.
Il n'y a rien de meilleur que le jeûne ! Son corps sait le mieux comment se rétablir vers la pleine santé (et donc retrouver sa fécondité). Et ça comprend de faire le ménage, y comprit des "restes" ou des "dégâts" que sa fausse couche lui ai laissé. Suffit de le faire assez longtemps, et dans les meilleurs conditions.
Bon courage !

Sommerlund

Messages : 182
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Cheyenne le Lun 4 Juin 2018 - 16:01

Sommerlund a écrit:
Cheyenne a écrit:
A mes yeux le meilleur moyen de nettoyer tout cela reste l'oeuf de yoni en intromission. Je te conseil celui en quartz rose et de grande taille.
Suite à ta fausse couche as tu vu un osteo ou un micro kiné?

Car souvent la mémoire cellulaire bloque le renouveau et ces deux professionnels de la santé peuvent t'aider s'ils y sont formés.

Il est possible qu'on te fasse accoucher de ce foetus parti trop tôt.
….

Je suis un peu surprit des fois par la croyance de certains.

Perso,  quand je lis "professionnels de la santé", un sourire moqueur vient emplir mes lèvres. Faut pas m'en vouloir,  je suis comme ça.
Il n'y a rien de meilleur que le jeûne ! Son corps sait le mieux comment se rétablir vers la pleine santé (et donc retrouver sa fécondité). Et ça comprend de faire le ménage, y comprit des "restes" ou des "dégâts" que sa fausse couche lui ai laissé. Suffit de le faire assez longtemps, et dans les meilleurs conditions.
Bon courage !

Je n'ai absolument pas dit le contraire, là je parlais de mémoires cellulaires au niveau des organes génitaux et en effet la lithotherapie est un super moyen pour les évacuer. Ce sont mes croyances, certains croient au pouvoir des pierres et j'en fait parti et ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas jeûner.
Je parlais de l oeuf de yoni surtout d'un point de vu énergétique vu qu'on touche au deuxième chakra.

Ensuite concernant le terme professionnel de santé, les micro kiné et les osteo sont de plus en plus ouverts, nous ne sommes pas dans du conventionnel et quand bien même, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.

Mon message était bienveillant et je n'étais absolument pas en train de dire qu'il fallait arrêter le jeûne. Je donnais juste une piste supplémentaire pour évacuer des choses auxquelles on ne pense pas forcément et qui sont très tabou en France.

Cheyenne

Messages : 25
Date d'inscription : 27/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Sommerlund le Lun 4 Juin 2018 - 16:57

Je vais te donner mon avis sur l'œuf de Yoni, l'énergétique et autres "chakras".
La sorcellerie c'est pareil. Si les gens y croient, ils peuvent en obtenir des bénéfices. Pareil pour l'effet placébo. Si on croit en un remède, ou en une technique de soins, ça peu nous enlever un des facteurs majeur de la dégénérescence: Le stress. Ce qui peu réellement aider à aller mieux. Mais perso, je sais qu'un œuf de Yoni ne va jamais m'aider MOI.
Alors si ça t'aide vraiment, tant mieux pour toi. Moi je n'y croit pas. Ne le prends pas négativement, je te donne simplement mon avis sincère. J'était à deux doigts de ne rien dire, mais vu que tu donne tes conseils à Pooky , ça m'a donné envie d'intervenir.

Sommerlund

Messages : 182
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Cheyenne le Lun 4 Juin 2018 - 18:20

Sommerlund a écrit:Je vais te donner mon avis sur l'œuf de Yoni,  l'énergétique et autres "chakras".
La sorcellerie c'est pareil. Si les gens y croient, ils peuvent en obtenir des bénéfices. Pareil pour l'effet placébo. Si on croit en un remède, ou en une technique de soins, ça peu nous enlever un des facteurs majeur de la dégénérescence: Le stress. Ce qui peu réellement aider à aller mieux. Mais perso, je sais qu'un œuf de Yoni ne va jamais m'aider MOI.
Alors si ça t'aide vraiment, tant mieux pour toi. Moi je n'y croit pas. Ne le prends pas négativement,  je te donne simplement mon avis sincère. J'était à deux doigts de ne rien dire, mais vu que tu donne tes conseils à Pooky , ça m'a donné envie d'intervenir.

En effet suite à ma fausse couche ça m'a permis d'évacuer beaucoup de choses.  Je l'ai conseillé à beaucoup de mes patientes et elles ont aussi eu de bons résultats même les plus cartésiennes.
Mais je respecte que certaines personnes n'y croient pas. C'est ok.

Cheyenne

Messages : 25
Date d'inscription : 27/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Mar 5 Juin 2018 - 4:08

Bonjour tout le monde,

Merci pour vos messages.
Klee, j'ai écouté mon corps, hier je suis rentrée chez moi et j'avais très envie de boire, donc je me suis autorisée 2 gorgées d'eau. Je pense que je vais écouter mon ressenti, et boire ou cesser de boire selon le moment pour tenir la distance.
Cheyenne, à vrai dire tout comme Sommerlund je suis un peu sceptique sur ce point, j'étais de nature très car cartésienne avant de découvrir le jeûne, avec une croyance inébranlable en la médecine (cette bonne blague...). J'ai subi un curetage (aspiration) par un grand chirurgien, qu'on me vantait comme hyper précis et tatillon, donc je ne me suis pas posée la question d'éventuels "restes".
Il est possible qu'on te fasse accoucher de ce foetus parti trop tôt > mais j'ai eu mon aspiration donc techniquement il n'y a plus rien ?

Je ne connaissais pas l'oeuf de yoni, mais je vais me renseigner, que ce soit mes croyances ou pas, j'en suis à un stade ou je me dis "et pourquoi pas", je n'ai pas tout essayé, et ça ne peut pas me faire plus de mal que la médecine "moderne". Par contre je n'ai pas vu ni osteo ni micro kiné, je suis sur Marseille et je m'étais renseignée pour un ostéo qui pourrait améliorer l'irrigation du bassin, mais j'ai l'impression d'être un ovni, personne ne sait ou n'en a entendu parler donc j'ai laissé tomber. Néanmoins si vous avez des contacts je suis preneuse ?

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Ton salut viendra du jeûne

Message  Nyo le Mer 6 Juin 2018 - 1:49

Bonjour Pooky 1987, 

Quand j'ai surfé sur ce site la première fois, j'ai lu les centaines de témoignages de guérison qui abondaient sur ce site, je n'arrivais pas y croire. Maintenant que je suis plus renseignée sur le sujet en lisant les études scientifiques, je comprends tout à fait pourquoi le jeûne guérit et régénère. 
On connait bien sûr l'autophagie ou autolyse qui dégrade les tissus malades. Mais, il y a aussi et surtout la régénération des cellules souches qui est  démontré dans de nombreuses études. Les cellules souches sont les cellules qui sont la base de création des autres cellules et des organes.

La régénération de nouvelles cellules souches ne se fait qu'après 5 ou 7 consécutifs de jeûne. Attention, il faut parfois faire plusieurs cycles de jeûne de 5 à 7 pour que des modifications dans le métabolisme se fassent.

Ainsi ou vous faites un très long jeûne ou vous faites des cycles de jeûne de 7 jours. Lors de la réalimentation, il faut veiller à se réalimenter en limitant les sucres rapides pendant au moins une semaine pour reprendre des forces et vous reprenez.

Bien à vous, 

Nyo

Nyo

Messages : 8
Date d'inscription : 07/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Mer 6 Juin 2018 - 3:27

Bonjour Nyo,

J'en suis pour le moment à mon 3ème jour de jeûne, en ayant une activité (travail sédentaire de bureau) car plus de CP à poser. Je suis partie pour j'espère 23 jours de jeûne, mais je suis un peu inquiète car le 19 juin (soit 16 jours de jeûne) je monte en formation et je cherche dès à présent une excuse pour sauter le repas du midi sans affoler mes collègues, qui ont d'ailleurs commencé à me faire des réflexions sur mes absences en salle de déjeuner le midi.

Pour le déroulé de mon jeûne, J1 et J2 sans problème.
Hier j'ai eu de grosses migraines certainement due aux toxines dans mon sang, donc j'ai fait une sieste après le travail, avant d'aller faire ma nuit ce qui m'a soulagée.

Néanmoins, j'avais un point à clarifier sur la perte et la reprise de poids. Je sais que les premiers jours, nous perdons du poids (eau, vide des intestins...).
Ensuite après 4/5 jours, le corps s'attaque aux corps cétoniques. Certains témoignent d'une reprise de tout le poids perdu, hors dans un jeûne long, passé ces 4/5 jours donc, on va puiser dans les graisses. Je pense que cette affirmation, qui dit qu'on reprend tout le poids, concerne les jeûnes courts, car les kilos que nous reprenons après le jeûne sont l'eau et le retour de l'aliment dans le corps avant la phase d'attaque des corps cétoniques, mais je ne pense pas qu'on puisse reprendre la graisse éliminée quand on est en surpoids (personnellement j'ai bien 20 kg de trop, donc 15 dus à la FIV) ? Car cela voudrait dire qu'après le jeûne le corps se met en mode "stockage" pour refaire ses stocks de gras à l'identique d'avant le jeûne, ce qui serait incompatible avec le "reboot" attendu par le jeûne ?

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Klee le Mer 6 Juin 2018 - 5:21

Bonjour Pooky,

Si tu es partie dans l'idée de faire un jeûne de 23 jours, alors effectivement, il faut boire à sa soif pour pouvoir tenir dans la durée. Plus d'information à ce sujet -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] <-.

Concernant tes collègues et ta formation à venir, si tu ne souhaites pas évoquer le fait que tu jeûnes, le plus simple reste de ne pas chercher d'excuses particulières ou d'explications alambiquées. Tu dis simplement que tu ne peux pas manger avec eux le midi pour raison médicale. Point final. C'est d'ailleurs la stricte vérité : tu effectues ce jeûne dans un but thérapeutique.

Enfin, pour ce qui est de la perte et de la reprise de poids : oui, le jeûne participe à la perte de poids pour les personnes qui ont des kilos à perdre, mais cela n'est pas suffisant en soi. Cela ne marche réellement que si un changement de comportement a lieu suite au jeûne. Ainsi, le jeûne n'est jamais une fin en soi : il fait partie d'une démarche plus globale de reprise en main de soi et de réappropriation de son corps. Bien souvent, le fait de jeûner amène des réflexions sur nos comportements quotidiens et nous pousse, doucement mais sûrement, à en faire évoluer certains.

Bon courage pour la suite !
avatar
Klee
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 21/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Sommerlund le Mer 6 Juin 2018 - 5:59

pooky1987 a écrit:Je pense que cette affirmation, qui dit qu'on reprend tout le poids, concerne les jeûnes courts, car les kilos que nous reprenons après le jeûne sont l'eau et le retour de l'aliment dans le corps avant la phase d'attaque des corps cétoniques, mais je ne pense pas qu'on puisse reprendre la graisse éliminée quand on est en surpoids (personnellement j'ai bien 20 kg de trop, donc 15 dus à la FIV) ? Car cela voudrait dire qu'après le jeûne le corps se met en mode "stockage" pour refaire ses stocks de gras à l'identique d'avant le jeûne, ce qui serait incompatible avec le "reboot" attendu par le jeûne ?


Avant mon dernier jeûne de 17 jours, j'avais un poids de 92 Kg. Au dernier jour de jeûne, mon poids était de 79Kg. Après la reprise alimentaire, mon poids était remonté à 84Kg. Puis, comme j'ai changé mon alimentation (plus de fruits et de légumes, et pas mangé n'importe quand), mon poids est longtemps resté stable entre 83 et 85Kg, et ça pendant des mois… jusqu'aux fêtes de Noël, quand j'ai à nouveau mangé des tas de sucreries et d'autres cochonneries, avec l'excuse que je m'était dit que je referais de toute façon un autre jeûne bientôt. Enfin bref, mon jeûne m'avais bien aidé à retrouvé un poids normal, que j'ai réussi à garder tant que je m'alimentais bien. Faut pas retomber dans les mauvaise habitudes alimentaires !

Sommerlund

Messages : 182
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Nyo le Mer 6 Juin 2018 - 6:06

Pooly1987,
Je comprends pas trop la question. Quand tu jeûnes en hydrique (excuse-moi de te tutoyer, dis-moi si cela te dérange), au bout de trois jours le corps dégrade les graisses pour générer une alternative au glucose sanguin, les corps cétoniques. Les premiers jours la perte de poids correspond seulement au déstockage des réserves du glycogène du foie.

Avec la génération des corps cétoniques, la baisse du pH (acidose), se déclenche l'autophagie ou autolyse qui élimine les tissus malades. Les travaux scientifiques récents ont montré en plus la régénération des cellules souches qui se renouvellent et renouvellent les organes suite à un jeûne prolongé (5 à 7 jours).

Dans mon livre sur le jeûne, je cite plusieurs études qui montrent la régénération des fonctions reproductives après un jeûne. Je relate aussi le cas d'une bloggeuse mère d'un enfant à l'âge de 38 ans qui après 3 ans d'échecs pour être en enceinte, elle jeûnera 25 jours. Son deuxième enfant a été conçu 15 jours après le jeûne. Elle avait 41 ans. Le 3e enfant fut conçu après un jeûne aussi. Le jeûne fait vraiment des merveilles.
Les études montrent maintenant que les naturopathes avaient raison depuis des décénnies. Ma conclusion personnelle après deux ans de recherche sur le sujet : " Le jeûne, c'est un processus alchimique naturel qui transforme la matière vile en or".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Pour ta formation, je te conseille de ne pas te projeter maintenant. Fais ton jeûne, et tu verras bien quand le moment se présentera. Dans le jeûne, à chaque jour suffit sa peine.

Bon courage.

Nyo

Nyo

Messages : 8
Date d'inscription : 07/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Cheyenne le Mer 6 Juin 2018 - 6:25

Nyo a écrit:Pooly1987,
Je comprends pas trop la question. Quand tu jeûnes en hydrique (excuse-moi de te tutoyer, dis-moi si cela te dérange), au bout de trois jours le corps dégrade les graisses pour générer une alternative au glucose sanguin, les corps cétoniques. Les premiers jours la perte de poids correspond seulement au déstockage des réserves du glycogène du foie.

Avec la génération des corps cétoniques, la baisse du pH (acidose), se déclenche l'autophagie ou autolyse qui élimine les tissus malades. Les travaux scientifiques récents ont montré en plus la régénération des cellules souches qui se renouvellent et renouvellent les organes suite à un jeûne prolongé (5 à 7 jours).

Dans mon livre sur le jeûne, je cite plusieurs études qui montrent la régénération des fonctions reproductives après un jeûne. Je relate aussi le cas d'une bloggeuse mère d'un enfant à l'âge de 38 ans qui après 3 ans d'échecs pour être en enceinte, elle jeûnera 25 jours. Son deuxième enfant a été conçu 15 jours après le jeûne. Elle avait 41 ans. Le 3e enfant fut conçu après un jeûne aussi. Le jeûne fait vraiment des merveilles.
Les études montrent maintenant que les naturopathes avaient raison depuis des décénnies. Ma conclusion personnelle après deux ans de recherche sur le sujet : " Le jeûne, c'est un processus alchimique naturel qui transforme la matière vile en or".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Pour ta formation, je te conseille de ne pas te projeter maintenant. Fais ton jeûne, et tu verras bien quand le moment se présentera. Dans le jeûne, à chaque jour suffit sa peine.

Bon courage.

Nyo

Bonjour Nyo,

La conception avait lieu de suite après des jeûnes de combien de jours?

Cheyenne

Messages : 25
Date d'inscription : 27/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Nyo le Mer 6 Juin 2018 - 6:27

15 jours pour le deuxième enfant, et 10 pour le troisième.

N

Nyo

Messages : 8
Date d'inscription : 07/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Mer 6 Juin 2018 - 7:21

Merci à tous pour vos réponses.

Klee, je me suis renseignée, normalement c'est un buffet, donc je vais pouvoir esquiver en faisant mine de me servir, avec un verre d'eau dans la main je devrais pouvoir faire illusion si tout le monde est occupé à manger. En tout cas plus facilement qu'à table avec plateau repas.
J'avais déjà une alimentation équilibrée suite à une grande perte de poids, mais en prenant 3 repas par jour comme appris studieusement. Depuis avril, j'avais entrepris des jeûnes intermittents (en supprimant le petit déjeuner, que je me forçais à prendre en croyant bien faire) mais qui n'ont pas fait pas grand chose sur mon poids. J'avais noté une plus grande vitalité, et la disparition du coup de barre de 10h. Rien de plus ou du moins rien sur la masse grasse et les mensurations, mais peut-être que mon corps était déjà trop abîmé et trop gras pour que le jeûne intermittent ait des résultats aussi impressionnants que sur des personnes en meilleure forme tel que le promet JB Rives dans ses vidéos (qui m'ont fait découvrir le jeûne au passage !).

Depuis mon jeûne de 5 jours en avril, je me tourne davantage vers le cru et le gras, par exemple salade avocat / crudités / noix / poisson gras / un peu de fromage et des fruits en dessert, mais la perte de poids est vraiment infime alors que je fais 95kg pour 1m75 (poids avant FIV de juillet 2017 = 82 kg).
J'ai une addiction assez poussée au sucre ce qui fait que parfois même si mes repas sont équilibrés, je vais craquer pour du sucré si on m'en propose (ou de ma propre initiative). J'espère pouvoir la calmer avec ce jeûne.

Sommerlund effectivement ton message confirme ce que je pense. Donc j'espère avoir de bons résultats avec ce jeûne une fois délestée de plusieurs KG de gras, d'autant que je pense que ce surpoids doit réduire mes possibilités d'enfanter. Et pouvoir continuer sur de bonnes bases par la suite.
Je m'inquiète aussi du retour de vraies règles car depuis 2 mois c'est le calme plat alors que j'ai eu des règles même quand mon poids a fatidiquement franchi les 100kg (quelques années en arrière, suite à quoi j'ai entrepris un rééquilibrage qui m'avait délesté de plusieurs KG pour descendre à 82kg), et je n'ai plus que quelques tâches rouges claires, bien loin de mes règles hémorragiques d'avant FIV (l'adénomyose y était pour quelque chose, mais au moins je saignais). Je crains vraiment une ménopause précoce, et à savoir si c'est irréparable ou non.  

Nyo aucun problème pour le tutoiement
Je vais regarder le livre dont tu parles, car j'ai acheté plusieurs livres dont celui de Shelton, je suis demandeuse d'études qui viennent conforter mon côté cartésienne;
Cela est d'autant plus encourageant pour moi, car quand je me sens faible et que la gourmandise me tente, je pense à notre désir d'enfanter, et ça me fait tenir le coup.

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Sam 9 Juin 2018 - 3:25

Bonjour tout le monde
J'en suis à mon 6eme jour de jeûne qui se passe nettement mieux que le précédent que j'avais rompu le 5eme jour au soir.

Petites interrogations tout de même :
- j'ai des maux de tête assez violents qui perdurent. Je pensais qu'ils disparaîtraient après les 3 ou 4 premiers jours mais il n'en est rien. Est ce normal ?
- mon pourcentage de masse grasse stagne à 49.5% malgré que mon poids descende (-5kg). Mon corps ne devrait il pas commencer à puiser dans mes réserves ? D'autant qu'elles sont abondantes.
- j'ai perdu ma joie de vivre et mon répondant depuis le début du jeûne. Je suis amorphe. Cela inquiète mes proches et mes collègues. Est normal ?
- j'ai une très grosse fatigue. En général au travail je reste assise au maximum. Je rentre vers 17h ou je me pose sur le canapé. Je fais une sieste jusqu'à 20h puis je vais me coucher et je dors jusqu'au lendemain ou j'ai du mal à sortir du lit. Le mal de tête aidant, seul le sommeil me soulage car il revient au matin.
- enfin, point positif, j'ai eu très mal au dos hier ce qui correspond à une vilaine hernie discale qui doit avoir une 10aine d'année. Je sens maintenant une tension dans mon bas ventre. J'espère que cela travaille à son rétablissement.

Bonne journée !

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Bountygong le Sam 9 Juin 2018 - 4:55

Bonjour,
tout ce que tu nous décris correspond aux symptômes d'une autolyse en action, et même une autolyse puissante. Je suppose que tu utilises une balance à impédancemètre. Le corps bascule en "mode gras" (consommation de la masse grasse) en fin de première semaine. Tout est donc normal.
Tu as de la chance de dormir, l'insomnie est généralement la compagne du jeûneur. Profite-en pour te reposer au maximum, c'est au repos que l'autolyse est la plus efficace, et donc que les symptômes disparaitront le plus rapidement.
Quant à ton humeur, souvent le jeûne permet aussi de régler de vieux comptes, des souvenirs pénibles ressurgissent, cela peut être pénible, mais permet d'affronter des difficultés anciennes et de repartir du bon pied. De plus, comment être un bout en train quand on est très fatiguée, ce qui est ton cas ?
Si tu ne travailles pas ce week-end, je te conseillerai de rester le plus possible au repos.
Si tu veux vraiment retrouver de l'énergie pour le travail, tu peux prendre des jus de fruits ou légumes (frais) dilués (1 ou 2 cs dans un grand verre d'eau).
Bonne poursuite de jeûne !
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 358
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Sam 9 Juin 2018 - 7:18

Bonjour Bountygong
Oui tout à fait, j'ai une balance à impédancemètre qui me donne tous les taux de mon corps (masse grasse/maigre, eau etc).
En fait justement je n'étais pas sûre que mon corps étant en autolyse car j'ai la langue très blanche mais pas mauvaise haleine ?
"De plus, comment être un bout en train quand on est très fatiguée, ce qui est ton cas ?" je confirme, mais c'est vrai que ça tranche tellement avec ce que je suis d'habitude que les gens me demandaient tous ce qui m'arrivait.
Ce weekend je suis en mode repos sur mon canapé, je ne bouge pas. Je préfère rester ainsi le temps que l'autolyse se finisse sans venir ralentir mon autolyse avec un jus. J'ai trop à gagner si cette autolyse va à son terme.

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Lun 11 Juin 2018 - 2:24

Bonjour tout le monde
Je continue à donner des nouvelles (mais peut être faudrait il déplacer mon post dans le jeune hydrique ?).
Ce weekend s'est bien passé. Grosse faiblesse mais je pense que l'autolyse devait être au maximum car samedi j'ai passé la journée au lit et tout mon dimanche matin.
Dimanche après midi anniversaire dans la famille. Ça a été dur dur résister aux gâteaux et boissons mais j'ai tenu le coup.
Mon poids continue de descendre mais toujours le même taux de masse grasse. Ça m'agace.
Sinon, ce matin (J8) grosse faiblesse. J'ai manqué de m'evanouir dans ma douche. Je suis sortie m'allonger un peu et ça va mieux.
Est il normal que mon haleine soit toujours normale ?
Merci er bonne journée

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Bountygong le Lun 11 Juin 2018 - 13:59

Bonjour,
les symptômes sont différents pour chacun. Tu as une haleine normale, qui ne te donne pas envie de vomir : hourra ! profites-en ! ;-)
Les signes d'autolyse sont à chercher ailleurs : langue blanche, transpiration plus présente, plus odorante, urines et selles plus chargées...
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 358
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  pooky1987 le Mar 12 Juin 2018 - 4:28

Bonjour Bountygong,
J'ai la langue très blanche, toujours pas de selles depuis mon premier jour de jeûne, par contre oui des urines plus foncées et plus odorantes.
Voici mon tableau de suivi de poids :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

pooky1987

Messages : 31
Date d'inscription : 22/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Bountygong le Mer 13 Juin 2018 - 1:16

Bonjour,
je vois que le poids de masse grasse diminue, ce qui me semble le plus important. J'avoue ne m'être jamais poser la question du prorata...
Malgré tout tu sembles bien progresser ! L'autolyse fonctionne, c'est le plus important pour l'instant. Courage pour la suite !
avatar
Bountygong
Modératrice

Messages : 358
Date d'inscription : 05/08/2017
Localisation : Centre de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaincre l'infertilité avec le jeûne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum