anneau gastrique et jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

anneau gastrique et jeûne

Message  anaé le Ven 12 Oct 2012 - 7:28

Bonjour
j'ai pratiqué un jeûne de deux semaines alors que j'ai une gastroplastie!
mon but était de préparer mon organisme à une mastectomie et à une probable chimio
j'ai raconté mon jeûne dans le groupe WLive mais je n'ai pas pensé à mentionner que j'avais un anneau gastrique , serré qui plus est!
Or durant la deuxième semaine de jeûne j'ai eu des nausées , des vomissements acides ,normaux apparement puisque c'est une des façons que le corps utilise pour évacuer les toxines parmi d'autres! Mais voilà ce que je ne savais pas : c'est que la présence de cet anneau serré autour de l'estomac a favorisé une oesophagite très importante avec ulcères.
En fait quand j'ai commencé à me réalimenter très progressivement, la nourriture ne passait pas et j'avais toujours nausées et vomissements, puis même l'eau ne passait plus! je suis allée aux urgences demander au gastroentérologue de garde de me desserrer l'anneau, ce qui a été fait!
mais ça n'a pas suffi pour autant , je ne supportais plus aucune nourriture ni boisson. Retour aux urgences, très déshydratée et inquiéte évidemment!
En plus j'en étais à trois semaines sans selles (lié au jeûne)! Hospitalisée en gastro on a commencé par me faire un grand lavement , qui a libéré un peu le côlon mais le péristaltisme a été interrompu par une grosse crise de spasmophilie (j'ai eu très peur car c'est la première fois que ça m'arrivait)(après coup je pense que ce fut une erreur de leur part de pratiquer un lavement sur une patiente déshydratée, il aurait mieux valu faire une perf avant!).On m'a enfin perfusée et injecté du calcium et un calmant. Dans la foulée on m'a emmenée faire une fibroscopie (sans anesthésie! ) et c'est là qu'on m'a trouvé une oesophagite classe 3 donc assez grave!
Par la suite avec la perfusion et une réalimentation froide, lactée et progressive plus la prise d'un médicament anti-acide mon état s'est amélioré .
Ma prise de sang à ce moment là n'a révélé aucune anémie malgré trois semaines de jeûne volontaire (puis quasi forcé la troisième semaine), sauf un déficit en potassium!
En rentrant chez moi quelques jours plus tard et après avoir consommé fruits et légumes avec beaucoup de fibres , mes intestins se sont remis en marche (après quatre semaines) évacuant des selles désséchées puis normales sans problèmes, et depuis ils fonctionnent beaucoup mieux qu'avant (j'étais une constipée chronique)
Ma mastectomie qui devait avoir lieu en septembre a été reportée et je suis arrivée en bonne forme lundi 8 octobre pour l'opération qui s'est bien passée!
Donc pour en revenir à mon sujet je pense qu'il faut être très prudent quand on a un anneau gastrique, ne pas faire le jeûne quand il est serré (le faire desserrer complètement avant) et arrêter le jeûne dès qu'il y a vomissement (risque de "retournement" de l'estomac quand l'anneau est desserré ) Pour ma part ça fait un bout de temps que je songe à me le faire enlever car franchement j'en ai eu plus de désagréments et problèmes que de bienfaits!

anaé

Messages : 3
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: anneau gastrique et jeûne

Message  Luc le Ven 12 Oct 2012 - 10:46


Bonjour Anaé,

Merci pour cette expérience "douloureuse" qui, malgré tout semble s'être terminée sur une note positive.

Si nous avions su la présence de cet anneau gastrique, nous n'aurions sans doute pas proposé le jeûne car aucun cas n'est recencé de gens ayant eu ce type d'intervention. Nous en ignorons les conséquences possible et, il est probable que dans une maison de jeûne, on t'aurait demandé, soit de le faire enlever ou à tout le moins de le faire desserrer. D'ailleurs, sur notre autre site "Le JEÛNE thérapeutique, sur la page d'accueil, nous suggérons aux jeûneurs d'exécuter leurs jeûnes dans des maisons spécialisées. Cependant, lorsque nous ne voyons pas de contre-indicatons, si les gens veulent jeûner nous acceptons de les accompagner. Dans certains cas, où nous jugeons que le jeûne est risqué et que la personne veut tout de même tenter le jeûne, nous lui donnons tout de même des conseils tirés des ouvrages des spécialistes.

Tant qu'aux trois semaines sans selles, selon Shelton, il n'y a pas d'inquiétude à y avoir; selon lui, le contenu intestinal est neutralisé par la bile et prendra le chemin de la sortie tôt ou tard lors de la réalimentation. Voir : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En ce qui concerne le problème de constipation chronique, le jeûne l'aura probablement réglé tout comme il le régla chez plusieurs jeûneurs.

Prompt rétablissement




Luc
Admin

Messages : 3460
Date d'inscription : 28/05/2012
Localisation : Québec Canada

https://groups.live.com/lejeunetherapeutique/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anneau gastrique et jeûne

Message  anaé le Ven 12 Oct 2012 - 11:40

Merci Luc
en effet je ne pensais pas du tout à parler de cet anneau, je l'ai depuis si longtemps que je n'y pense plus! tout de même ce n'est pas anodin et moi aussi je pense que sans lui je n'aurais eu aucun souci avec le jeûne qui par ailleurs s'est très bien passé!
Par contre ne pouvant me faire suivre dans un centre spécialisé je n'aurais pas pû le continuer seule au delà des deux semaines. De plus aucun des médecins et des naturothérapeuthes que j'ai contactés n'a accepté ma démarche!
Mon anneau est maintenant complètement desserré mais toujours en place et je n'envisage pas de le faire enlever dans l'immédiat vu les autres problèmes plus urgents que j'ai à aborder, mais si je dois faire de la chimio il est clair que je choisirai de jeûner à nouveau ponctuellement , anneau ou pas anneau!!!!

anaé

Messages : 3
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: anneau gastrique et jeûne

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum